troyes

Visiter Troyes

Itinéraire À l’intérieur d’un bouchon de Champagne – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Troyes avec Emilie !

blue arrow4,8 km

little pin25 découvertes

pas1h30

bouton audioguides
00 plan troyes
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Troyes

: 25 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie
quote haut

Alors, soyez prêt à en prendre plein la vue parce que Troyes est une ville bourrée de patrimoine et présente sans doute, l’un des centres historiques les mieux conservés de France. Ville d’Art et d’Histoire, Troyes a su conserver et mettre en avant les vestiges des époques qu’elle a traversées. Et elle en a vécu un paquet, d’évènements historiques mémorables, nous allons les découvrir ensemble à travers les visites des grands incontournables de cette jolie ville champenoise.

Un terrible incendie en 1524 oblige la ville à tout reconstruire à l’identique. De cette reconstruction du XVIe siècle, âge d’or de l’explosion artistique, nous arrive un patrimoine architectural hallucinant avec une grande profusion de belles maisons en pans de bois !

L’Aube est également la capitale européenne du vitrail, et ses églises vous dévoilent des chefs-d’œuvre inestimables. Mais Troyes ne met pas en valeur que les richesses de son passé, elle est également ouverte et contemporaine, et vous découvrirez de nombreuses œuvres vivantes et joyeuses, pour ponctuer allégrement votre découverte de la ville.

Et ne cherchez pas le cheval, hein, les perdus en géographie, sachez que le cheval de Troie, Hélène et tout ça, c’est T.R.O.I.E, et c’est plutôt du côté de l’actuelle Turquie. Rien à voir donc.

Mais notre petite ville française n’est pas en reste côté richesse de l’Histoire, alors partons voir ce qui se cache sous ce fameux bouchon de champagne.

quote bas
Musée de l’Outil et de la Pensée Ouvrière

Vous passez à votre droite, le fascinant Musée de l’Outil et de la Pensée Ouvrière.
Ce musée, très émouvant, vous propose une collection unique au monde, regroupant 12.000 outils de façonnage à la main datant du XVIIe au XIXe siècle.

Rue Émile Zola

Vous entrez dans l’artère commerçante principale de la ville.
Vous connaissez certainement la réputation de Troyes en matière de shopping, notamment avec ses célèbres magasins d’usine ! Mais sachez que la renommée textile de Troyes ne date pas d’hier !
Reconnue pour son textile dès le Moyen- ge, Troyes est la capitale française de la bonneterie ! Ça ne veut pas dire qu’elle fait des bonnets ! Cela concerne tous les vêtements en maille : sous-vêtements, bas, chaussettes etc.

Maison du Boulanger

Cette magnifique maison à pans de bois qui fait l’angle est la Maison du Boulanger. C’est aujourd’hui un centre culturel, mais elle est surtout le symbole de tout le patrimoine troyen.
C’est en effet la première à avoir été rénovée en 1964, au lieu d’être rasée comme c’était prévu. À la base, vous vous en doutez, il y avait là, dès le XVIe siècle, une boulangerie. Vous pouvez même encore voir les poulies qui permettaient de monter les sacs de farine aux greniers. Pendant des siècles, les boulangers et pâtissiers se succèdent et finalement, en 1942, le dernier occupant quitte les lieux et la maison se dégrade sérieusement.

Hôtel de Ville

Vous voilà à présent à un carrefour entre le bois et la pierre avec à gauche des maisons traditionnelles à pans de bois et à droite, un bel alignement d’immeubles bourgeois du XIXe siècle. Mais je voudrais attirer votre attention sur la façade de l’Hôtel de Ville. Regardez l’inscription au-dessus de la porte. C’est un des rares édifices en France où l’on peut encore lire la devise de la 1re République dans son ensemble :

Basilique Saint-Urbain

Vous voilà devant la somptueuse basilique Saint-Urbain.
On dit que c’est l’exemple du gothique parfait.
Si Troyes a fait construire cette basilique en splendide style gothique rayonnant, c’est pour le fils d’un savetier de Troyes, Jacques Pantaléon qui va vivre une carrière ecclésiastique époustouflante et se faire élire Pape en 1261, sous le nom d’Urbain IV.

Statue la Ribambelle Joyeuse

Voici une autre statue de l’artiste belge Tom Frantzen qui vous offre un panorama rêvé sur le quai de la fontaine avec la préfecture et la basilique en arrière-plan !

Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul

Vous voilà face à la Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul, reconnaissable entre mille avec son unique tour gauche.
Les origines du christianisme à Troyes remontent à très loin et faits et légendes se mélangent dans un résultat un peu flou. On raconte que Savinien de Sens, aurait envoyé à Troyes saint Potentin pour y fonder un lieu de culte. Eux, ils vivaient normalement au IIIe siècle, alors c’est pas évident à vérifier. Toujours est-il que des fouilles archéologiques du XIXe siècle, ont permis de découvrir un système de chauffage par hypocauste sous la cathédrale, nous prouvant qu’il y avait bien une présence gallo-romaine sur les lieux. Après si c’était une villa ou une église, difficile à dire.

La Maison du Dauphin

À l’angle de la rue Kléber se trouve la plus ancienne maison en pans de bois de Troyes. Cette belle bâtisse parfaitement restaurée s’appelle “La Maison du Dauphin” et date de 1472.

Cœur de Troyes

Vous voilà au cœur du Bouchon de Champagne, géographiquement, symboliquement et maintenant également littéralement. Cette œuvre est la pièce maîtresse de la remise en valeur des quais du canal de la Haute Seine.

Jubé de l’église de la Madeleine

Cette église, qui paraît aujourd’hui un peu coincée au milieu des nouvelles bâtisses qui l’entoure, est l’église de la Madeleine. C’est la plus ancienne de la ville. Son nom est déjà mentionné en 1157, mais elle est reconstruite dans ce nouveau style gothique qui vient de sortir à l’époque, au tout début du XIIIe siècle.
Là, ce qui nous intéresse est à l’intérieur, il faut absolument que vous poussiez la porte de l’église pour aller admirer son jubé. Déjà, des jubés, il n’y en a pas cent, car ils ont pour la plupart disparu. Pour ceux qui ne sont pas ultra calés en architecture religieuse, le jubé, c’est une sorte de tribune qui fait comme un paravent de pierre ou de bois pour séparer le chœur de la nef.

Cour du mortier d’or

Vous entrez à présent dans la cour du Mortier d’Or. Ce bijou du passé nous permet de voir à quoi ressemblent les cours privées cachées à l’arrière des maisons à pans de bois. Si elle est si belle aujourd’hui, c’est qu’elle a été rénovée avec talent en 1981, par les compagnons du devoir en personne ! Ils ont d’ailleurs, comme le veut la coutume chez les charpentiers, caché le visage de leur maître dans les sculptures, à voir si vous savez le retrouver !

Les puits de Troyes

Vous avez certainement remarqué au cours de cette visite qu’il y avait un nombre surprenant de puits anciens ! Tous très beaux, avec leur margelle de pierre et leur poulie en fer forgé joliment travaillée.
La ville de Troyes est depuis toujours liée à l’eau. On sait que cette région marécageuse était peuplée de nomades dès 400.000 av. J.-C.

13

Et encore 13 à retrouver dans l’application

Église Saint Pantaléon , Place du marché au pain , Église Saint-Jean du Marché, Place de la Libération, Statue Femme au Baiser , Statue Attendez-moi , Statue Lili et cité du Vitrail , Cellier Saint-Pierre , Église Saint Nizier , Jardin du Musée Saint Loup , Les Halles , Jardin du Rocher, Ruelle des Chats

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

25 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Départ conseillé depuis la Place Jean Jaurès

Parkings conseillés :
 
– Parking public : 23 Rue du Colonel Driant
– Parking Victor Hugo : Bd Victor Hugo
– Parking Michel Laclos : 1 Rue du Premier B C P
– Parking Public : 1 Rue Jaillant Deschainets
– Parking 14 Juillet : Boulevard du 14 Juillet

02

Autre départ possible depuis la Place de la Libération

Parkings conseillés :
 
– Parking Cathédrale : 4 Pl. de la Libération
– Parking Langevin : 7 Rue Louis Ulbach
 
 
L’itinéraire vous fait traverser rapidement le Jardin du Rocher. Les grilles du jardin sont fermées pour la nuit, à partir de 20h en hiver et de 22h en été. Si vous décidez de faire cette visite en soirée, vous devrez simplement  rester sur la rue Louis Mony.


Vous avez encore un peu de temps à Troyes ?

Vous venez de vivre une immersion complète dans l’histoire et le patrimoine troyen.

Musées

Si vous voulez aller plus loin, il y a deux musées que vous devez vraiment aller visiter. Le Musée de l’Outil et de la Pensée Ouvrière et la Cité du Vitrail.

La forêt d’Orient

Mais Troyes est aussi une ville nature, bordée par le magnifique Parc Naturel Régional de la forêt d’Orient et ses grands lacs. Cet espace privilégié vous permet d’accéder à un grand nombre d’activités nature, de la baignade aux balades à vélo, en passant par la découverte en kayak des bosquets immergés du bayou champenois.

Tourisme viticole

Et puis, qui dit Champagne, dit terroir et vignobles d’exception. L’Aube vous dévoile mille possibilités pour découvrir son précieux nectar :  visite de cave, dégustation, atelier découverte, vendanges, pique-nique dans les vignobles, la liste est longue et délicieuse.

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes de la région Grand Est

Les autres lieux incontournables à visiter à Troyes à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Troyes à pied :

1 – Église Saint Pantaléon

Vous voilà face à l’église Saint Pantaléon.

Des sources parlent d’abord ici, d’une synagogue puis, au XIIe siècle, d’une église en bois dédiée au martyr Pantaléon auquel les Romains, selon la légende, lui auraient cloué ses mains sur sa tête ! Toujours charmants, même pour le IVe siècle. La pierre remplace le bois et la nouvelle église est maintes fois remaniée et agrandie. À la Renaissance, elle est la paroisse d’un quartier aisé et les riches commerçants vont la doter de sculptures qui forment une collection remarquable transformant l’église Saint Pantaléon en musée de la statuaire champenoise. Si vous entrez à l’intérieur, levez les yeux et laissez vous happer par la sensation d’élévation sous sa voûte charpentée et admirez ses incroyables vitraux en grisaille.

L’ensemble est classé monument historique depuis 1862.

Informations pratiques :

  • Adresse : 15 Rue Vauluisant, 10000 Troyes
  • Horaire d’ouverture du 1er novembre au 31 mars 2023 : du mardi au samedi de 9h30 à 12h30 puis de 14h à 17h; le dimanche de 14h à 17h; fermé le lundi.
  • Tarifs : gratuit

2 – Place du marché au pain

Nous sommes à présent, sur le lieu historique des foires de champagne, qui s’appelait au Moyen-Âge, la place du change.

À cette époque, pas d’hyper marché où trouver des produits du monde entier, mais on avait tout de même d’immenses foires où se regroupaient des marchands venus de toute l’Europe. Chacun venant avec sa propre monnaie, et la ville de Troyes n’acceptant que la monnaie des comptes ou celle du roi, on voit se développer le métier de changeur. Ces ancêtres de nos bureaux de change fonctionnent à peu de chose près comme aujourd’hui. Armés de balances, ils calculent précisément la quantité de métal précieux de chaque pièce avant de fournir à l’acquéreur un équivalent, taxé bien évidemment. Ces taxes participeront grandement à la richesse de la ville.

Au XIVe siècle, les foires vont progressivement s’arrêter et la place deviendra un marché aux herbes avant d’être investie par les boulangers et de devenir la place du marché au pain comme on la connaît aujourd’hui.

3 – Église Saint-Jean du Marché

Au bout de la place se trouve l’église Saint-Jean-du-marché.

Eglise Saint Jean du Marche Troyes

Il y avait déjà là une église au IXe siècle. C’est même dans cette église qu’a été sacré pour la deuxième fois Louis le Bègue, roi de France, lors du concile de Troyes. L’église sera pillée lors des invasions normandes, mais la douce époque des foires de champagne arrive et l’église est reconstruite dans un style gothique grâce à la richesse nouvelle de la ville. C’est de là que vient son nom de Saint-Jean-du-marché.

Elle sera également témoin du mariage d’Henri V, roi d’Angleterre et de Catherine de Valois, la fille du roi de France Charles VI. Et ce mariage, c’est vraiment un événement important de notre Histoire. Il marque l’apogée de la suprématie anglaise lors de la guerre de Cent Ans ! En effet, il clôt ce que de nombreux historiens appellent “Le honteux traité de Troyes”, par lequel Charles VI, le roi de France donc, fait de son futur gendre, Henri V, le roi d’Angleterre donc, son héritier légitime ! Ça fait mal ! Ce traité va lancer une nouvelle phase de guerre civile française.

L’église a été en partie détruite par l’incendie de 1524 et reconstruite après l’accident. S’il lui manque le sommet de sa tour, qui s’est écroulée en 1911, elle n’en est pas moins classée au titre des monuments historiques depuis 1840.

Informations pratiques :

  • Adresse : 78 Rue Urbain IV, 10000 Troyes
  • Horaire d’ouverture du 1er novembre au 31 mars 2023 : le mercredi, jeudi et vendredi de 9h30 à 12h30 puis de 14h à 17h; le dimanche de 14h à 17h; fermé le lundi, mardi et samedi.
  • Tarifs : gratuit

4 – Place de la Libération

Vous arrivez sur la place de la Libération, fraîchement repensée en un espace vert et ouvert, dernier usage en date d’une place qui a vécu bien des fonctions.

Place de la Liberation Troyes

Au départ, il y avait là un ancien cimetière ainsi que deux églises. Au XVIIIe siècle, l’ensemble est rasé pour permettre la construction de la nouvelle halle aux grains. Les fouilles archéologiques menées durant les récents travaux ont d’ailleurs mis à jour plus de 2500 sépultures, ainsi que les fondations d’édifices religieux et de deux halles aux blés de l’époque contemporaine.

Aménagée en square au début du XXe siècle, on y installe la fameuse statue le RAPT, représentant l’enlèvement de Coré par le dieu Hadès dans la mythologie romaine. La version la plus connue de cette scène est celle réalisée par Bernini au XVIIe siècle. C’est au petit palais, à Paris, qu’elle est exposée. La ville de Troyes, la trouvant drôlement sympa, s’en commande une en bronze. Oui, mais voilà, comme toutes les statues de bronze, elle fut réquisitionnée par les Allemands sous la France occupée et fondue pour faire des obus. Ça a dû en arranger plus d’un, car il faut bien avouer que la nudité de la statue avait, à l’époque, beaucoup choqué. Mais en 1949, la ville de Paris a un beau geste envers Troyes et lui lègue son original, pour que vous puissiez l’admirer aujourd’hui.

Autre particularité notable de cette place, son parking ! On sait que la ville de Troyes est la capitale européenne du vitrail, mais on ne s’attendait pas à voir tous ces vitraux contemporains illuminer un parking souterrain !!

5 – Statue Femme au Baiser

Si vous êtes friands d’art urbain, à Troyes vous allez être servis ! La belle Sophie vous envoie un baiser, à l’angle de la rue Georges Clémenceau et du quai Dampierre. Cette statue grandeur nature est l’œuvre de l’artiste néerlandais Sjer Jacobs. C’est une reproduction modifiée, mais pleine de tendresse de sa Sofia de Middleburg qui nous renvoie son baiser depuis les Pays-Bas.

6 – Statue Attendez-moi

Vous êtes sur l’ancien pont tournant où a été ajouté en 2018, une nouvelle œuvre vivante et poétique pour animer encore plus le centre de Troyes.

Cette statue d’un petit chien provoquant l’envol d’un groupe d’oiseaux est l’œuvre de l’artiste belge Tom Frantzen connu pour ses créations qui semble prendre vie. Le choix des grues nous rappelle que leur migration survole le département de l’Aube chaque année.

7 – Statue Lili et cité du Vitrail

Voici une autre statue emblématique de Troyes et qui contribue grandement au charme de la ville. Voici Lili, surnommée la dame au chapeau. Elle est née de l’imagination du sculpteur hongrois, Andras Lapis, qui a un faible pour les dames chapeautées. Si vous allez à l’institut hongrois de Paris, vous en verrez une similaire. Lili, bien installée sur ce banc depuis 2011 , feuillette un livre sur les comtes de Champagne.

Elle regarde, rêveuse, en direction de la cité du vitrail, nous rappelant que l’Aube renferme la plus belle collection de vitraux peints au monde. Vous pouvez visiter le musée pour en apprendre un peu plus sur les origines et les technicités de cet art emblématique de la ville.

8 – Cellier Saint-Pierre

Vous voyez à votre gauche, l’enseigne du cellier Saint-Pierre ainsi que l’inscription ancienne peinte sur le mur “ Fabrique spéciale de la Prunelle”.

Cellier Saint Pierre Troyes

Car oui, c’est ici qu’est distillée la fameuse prunelle de Troyes. Cette liqueur troyenne a quand même gagné la médaille d’or à l’exposition universelle de Paris en 1900. On l’obtient avec la double distillation à l’alambic de noyaux de prunelle broyée et macérés dans l’alcool. Le tout, mixé bien sûr, avec d’autres ingrédients naturels et secrets, révèle un alcool à 40% d’une grande complexité gustative. Elle se consomme en digestif ou en trou champenois, sur un sorbet ou un nougat glacé, ou bien entendu, rappelons-nous où nous sommes, en cocktail avec du Champagne !

Le bâtiment dans lequel la distillerie est installée était déjà un cellier au XIIe siècle ! Il s’appelait le Cellier aux dîmes. Vous savez les dîmes, c’est le dixième d’une récolte qui servait d’impôts. Les chanoines stockaient donc ici, le dixième de la production que les vignerons champenois payaient au clergé.

Mais l’endroit a également servi pour diriger le chantier de la cathédrale ! Puis, à la Révolution, les marchands de vin s’y sont installés pour stocker vins et alcool avant d’y installer début 1800, une distillerie, toujours en activité aujourd’hui donc.

D’importants travaux de rénovation en 2015 vous permettent d’admirer la magnifique charpente du XIIIe siècle, qui est l’une des plus anciennes visibles sur un bâtiment civil en France.
Le magasin est installé dans une maison chanoine du XVIIe siècle reliée à la cathédrale par un tunnel !

Informations pratiques :

  • Adresse : 1 Place Saint-Pierre, 10000 Troyes
  • Horaire d’ouverture 2022 : du mardi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 19h; fermé le lundi et dimanche.
  • Téléphone : 03 25 80 59 25 

9 – Église Saint Nizier

Cette charmante petite place nous amène face à l’église Saint-Nizier. Sa toiture vous rappelle celle des Hospices de Beaune, et c’est normal, son toit est fait sur le modèle typique bourguignon connu pour ses splendides tuiles vernies.

L’église actuelle date du XVIe siècle, mais elle prit son nom au Ve siècle lorsqu’on installa dans l’église Saint-Maur qui la précédait, les reliques de l’archevêque Nizier de Lyon, très vénéré dans la région.

À l’intérieur vous verrez un autre ensemble de vitraux d’exception racontant des scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament ainsi que des légendes troyennes.

La place, piétonnisée en 2001, est agrémentée de trois beaux bronzes d’après les modèles de célèbres sculpteurs aubois que vous pouvez retrouver au musée Saint-Loup.

Informations pratiques :

  • Adresse : Saint-Nizier, 10000 Troyes
  • Tarifs : gratuit

10 – Jardin du Musée Saint Loup

Vous passez à votre droite, l’entrée des jardins du musée Saint-Loup. L’ancienne abbaye a été fondée au IXe siècle pour accueillir les reliques de l’évêque de Troyes, Lupus, devenu saint Loup à sa mort. Cet évêque courageux est principalement connu pour avoir défendu la cité contre l’attaque d’Attila, le chef des Huns, lors de ses invasions en Gaule. Il en ressortira comme un héros légendaire défenseur de la cité.

La plupart des bâtiments de l’abbaye ont été détruits pendant la Révolution française, à l’exception de celui que vous voyez devant vous qui abrite depuis 1830, le Musée des Beaux-Arts et le musée d’Histoire naturelle.

11 – Les Halles

Voici une visite incontournable dans toutes les villes de France. Les Halles.

Les Halles Troyes

Nous sommes bien placés pour savoir que nos régions ont du talent et que les spécialités culinaires dépassent les jours de l’année dans un pays où on ne mange pas pour vivre, mais préfère vivre pour manger. Les Halles de Troyes, bien installées sur une place récemment réaménagée, nous rappellent que Troyes a toujours été au carrefour du monde marchand et qu’après les célèbres foires de Champagne on ne pouvait pas construire un petit marché couvert de campagne. Le terme de Halles commence vraiment à être utilisé au XIXe siècle avec la construction des monumentales Halles de Paris. Et c’est justement de ces Halles parisiennes que va s’inspirer notre architecte troyen Edmond Bailly pour faire sortir du sol cette construction avant-gardiste mêlant fer, pierre et verrière. C’est l’endroit idéal pour découvrir les produits du terroir et goûter à cette fameuse andouillette.

Vous remarquerez également une statue ressemblant fort au cœur de Troyes. C’est “La feuille”, réalisée par les mêmes artistes, toujours dans le but d’embellir le centre-ville. Son éclairage, comme la couleur des feuilles, change au fil des saisons, nous offrant une illumination poétique et aussi cyclique que symbolique.

Informations pratiques :

  • Adresse : Rue Claude Huez, 10000 TROYES
  • Horaire d’ouverture 2022 :  le lundi de 8h à 13h; du mardi au jeudi de 8h à 13h puis de 15h30 à 19h; du vendredi au dimanche de 7h à 19h. 
  • Téléphone : +33 (0)3 25 73 59 80
  • Types de commerçants : boucherie / charcuterie, primeurs, poissonneries, boulangerie / pâtisserie,…

12 – Jardin du Rocher

Vous traversez le joli jardin du Rocher, aménagé en 1860 dans les fossés des anciennes fortifications de la ville. Il est connu principalement pour son kiosque à musique d’époque.

D’inspiration orientale, le kiosque a été offert à la ville en 1889 par un riche industriel troyen qui avait fait fortune dans la bonneterie. Il est aujourd’hui classé monument historique et vous pourrez y voir des concerts en été, dans le cadre du festival “Ville en musiques”

13 – Ruelle des Chats

Vous empruntez à présent la ruelle la plus célèbre de la ville. Celle qui est si étroite que les chats passent de toit en toit sans toucher terre. Vous pouvez observer son pavé classique du XIIIe siècle avec une rigole centrale pour l’écoulement des eaux usées. À cette époque, les privilégiés marchaient au plus loin de cette rigole, pour ne pas se salir. C’est de là que vient l’expression “tenir le haut du pavé”.

Ruelle des Chats Troyes

Cette rue s’appelait à l’origine la rue Maillard et devint la rue des chats en 1783. Quelques années plus tard, à cause de sa réputation sulfureuse et libertine, la rue se voit dotée de deux portails de fer à chaque extrémité, et fermée par décret la nuit entière. Vous pouvez voir également des souvenirs de l’éclairage ancien de la ville. Pendant les foires de Champagne, vers 1530, Troyes décide d’éclairer ses rues et installe des chandelles de suif dans des lanternes. C’est remarquablement tôt, car Paris, par exemple, n’installera d’éclairage public permanent que vers 1660.

Menacée de disparition dans les années 1960, elle est là aujourd’hui grâce à la loi Malraux de protection du patrimoine. C’est à ce moment-là qu’elle devient “ruelle”. Elle est aujourd’hui embellie par le clos Juvénal que vous avez à votre gauche. Le jardin, très agréable, a été pourvu de trois maisons à pans de bois, reconstituées de toutes pièces grâce à des images d’archives et des cartes postales d’époque.
Une ruelle pleine d’Histoire et de détails. Avez-vous d’ailleurs trouvé la tête de chat sculpté sur un pan de bois ?

Où se promener à Troyes ?

Si vous êtes de passage à Troyes dans la région Grand Est et que vous avez envie de vous promener, vous découvrirez ici quelques bonnes idées de balades à faire.

1 – Le Bouchon de Champagne

Une balade dans le quartier historique du Bouchon de Champagne est incontournable. Ce quartier au charme fou vous offrira un aperçu du Troyes médiéval avec ses magnifiques maisons à pans de bois.

2 – Le Parc des Moulins

Le Parc des Moulins est un magnifique parc situé au cœur de la ville. Si vous avez envie de faire une pause dans un joli environnement verdoyant, n’hésitez pas à aller vous y promener. À l’arrivée des beaux jours, c’est un lieu idéal pour pique-niquer.

Bon à savoir : si vous avez envie de vous balader dans les airs au-dessus de Troyes, Montgolfière Évasion est une entreprise locale qui propose des excursions grandioses. Autre idée de balade atypique : les promenades sur la Seine proposées par la Maison du Canoë.

Informations pratiques :

  • Adresse : Rue des Bas Trevois, 10000 Troyes
  • Horaire d’ouverture 2022 : tous les jours de 9h à 20h
  • Téléphone : 03 10 72 10 06

Quelles sont les principales attractions à visiter à Troyes ?

Troyes est une belle ville qui regorge d’activités. En voici quelques exemples :

  • La visite de l’Église Sainte-Madeleine. C’est l’édifice religieux le plus important de la ville. Tous les touristes de passage à Troyes y font un passage obligé. De plus, la visite est totalement gratuite. Dans le même esprit, la Basilique Saint-Urbain est un très beau monument à découvrir.
  • Se balader dans la Ruelle des chats, qui est la plus belle rue de la ville. Le temps semble s’y être arrêté depuis le Moyen-âge. Il s’agit également d’une étape incontournable lors d’un passage à Troyes.
  • Découvrir le MOPO « La Maison de l’outil et de la pensée ouvrière ». Ce magnifique musée est une vraie belle surprise à Troyes qui permet de découvrir l’artisanat et de nombreux métiers anciens. Si vous souhaitez découvrir un autre musée, le Musée Saint-Loup et l’Apothicairerie de l’Hôtel-Dieu-le-Comte sont également des lieux très intéressants.

Bon à savoir : le Pass Troyes mis en place par l’Office de Tourisme de la ville est très intéressant. Il vous permettra de découvrir la ville et ses nombreuses activités à moindre frais.

Que découvrir aux alentours de Troyes ?

Si vous êtes de passage à Troyes lors de vos prochaines vacances et que vous avez un peu de temps, vous pourrez en profiter pour découvrir les alentours de la ville.

Si vous aimez les découvertes culturelles, vous pourrez vous diriger vers Essoyes afin de visiter le musée et la maison de Renoir.

Si vous êtes passionné par la culture du vin et du champagne, vous pourrez profiter de votre passage dans la région pour découvrir une Maison de Champagne dans le Barrois champenois viticole.

Amateur de vélotourisme, les lacs d’Orient vous offriront des panoramas exceptionnels avec de magnifiques balades en pleine nature. Vous préférez un circuit pédestre dont toute la famille pourra profiter ? Direction l’espace faune du Parc Naturel Régional de la forêt d’Orient.

Enfin, si le temps le permet, n’hésitez pas à aller profiter d’une baignade dans la Seine à Marnay-sur-Seine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page