albi

Visiter Albi

Itinéraire Sur les traces de la ville rouge – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Albi avec Emilie !

blue arrow4,9 km

little pin24 découvertes

pas1h40

bouton audioguides
00 plan albi
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Albi

: 24 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie
quote haut

A l’ombre de ses voisines occitanes plus célèbres, Albi, n’en est pas moins attirante.

Aux portes de la campagne, délicatement posée sur les rives du Tarn, elle a revêtu ses plus belles briques pour vous accueillir.

Si chaleureuse et naturelle, elle fait incontestablement partie de nos coups de cœur, qui deviendra certainement le vôtre.

Façonnée au cours de l’histoire, Albi épate avec son centre historique remarquablement conservé, classé UNESCO en 2010. Témoignage d’un passé épiscopal médiéval, où siégeait les évêques, le parcourir c’est découvrir l’esprit de la ville. Que ce soit pour ses fleurons architecturaux, ses hôtels particuliers tout en style ou encore ses maisons historiques à colombage, Albi ne se visite pas, elle se vit.

quote bas
Le pont Vieux

Second trait d’union entre les deux rives du Tarn, le Pont Vieux fait partie des anciens ponts médiévaux encore en service. Avec le développement urbain et la croissance majeure du commerce, la nécessité d’un pont se fait ressentir. C’est de ce besoin que naît l’idée du Pont Vieux ou communément appelé les premiers temps le Pont du Tarn. D’une longueur de 151 mètres, répartie sur 8 arches, sa construction est achevée au XIe siècle. Son histoire, tout comme son apparence, va plusieurs fois évoluer.

Le palais de la Berbie

Le palais de la Berbie ne saurait passer inaperçu dans le paysage. Son nom, provenant du mot occitan “Bisbia” pour dire évêché, rappelle que cet imposant site fortifié du XIIIe siècle a longtemps été la résidence des évêques. C’est d’ailleurs grâce à ses formes militaires démesurées que ces derniers en ont profité pour imposer leur puissance face aux consuls de la ville.

La cathédrale Sainte-Cécile d’Albi

Aux allures de forteresse, voici la grande dame d’Albi. En chiffre, cela se résume à 113 mètres de long, 35 mètres de large et 78 mètres de haut. Oula, tout cela donnerait presque le vertige! Ces dimensions en version XXL la caractérise comme la plus grande cathédrale de brique au monde. Pour le style dominant, il s’agira du gothique dit méridional. Il en résulte un dépouillement presque recherché, ou le choix d’une nef unique exclut les arcs-boutants. Ici, on favorise davantage un rendu austère plutôt que l’exubérance à la française. De quoi la démarquer des autres grandes cathédrales connues dans le pays, bien plus contemporaines. Construite à partir de 1282, elle domine depuis tout ce temps la ville. Son majestueux clocher de 78 mètres, rajouté en 1492, vient confirmer toute la puissance de l’Église Catholique à cette époque.

La collégiale Saint-Salvy

En hommage au 1er évêque d’Albi, la collégiale se dresse fièrement depuis le XIe siècle, au présumé emplacement du tombeau de Saint-Salvy. Son architecture complexe, mélange de pierre et de brique, atteste le passage du style roman au style gothique.

La maison du Vieil Alby

La maison du vieil Alby, c’est la maison médiévale albigeoise par excellence. Avouez qu’on est très vite captivé par le charme du colombage. Comme quoi, même dans le sud, on peut être agréablement confronté à ce type de bijou architectural. Sans forcément y pénétrer, vous distinguerez que le dernier étage est ouvert. Plus qu’un simple balcon, il s’agit là d’un “Soleillou”.

Le Grand théâtre des Cordeliers

Vous voilà à présent dans le quartier des Cordeliers, progressivement devenu le quartier culturel d’Albi. Le Grand Théâtre des Cordeliers est un bâtiment architectural moderne plutôt atypique. En activité depuis 2014, il aura fallu 3 ans de travaux pour réaliser cette œuvre tournée vers l’avenir, remplaçant à l’origine un ancien parking.

La Maison Enjalbert

Vous voilà en face d’une emblématique maison de la ville dont l’existence remonte au XVIe siècle. Quand on regarde la maison Enjalbert, il est difficile de rester insensible à son apparence. Son alternance de bois et de brique si joliment exécutée, nous livre un sublime motif à colombage qui à la particularité de différé selon la façade contemplée. Un rendu encore plus épatant quand on ajoute la symétrie et l’harmonie du style Renaissance remarquable dans les encadrements sculptés, les frontons triangulaires ou encore les pilastres montés de chapiteaux.

Le marché couvert d’Albi

Si vous cherchez un lieu où gastronomie et patrimoine ne font qu’un, vous êtes au bon endroit ! Cette zone marchande déjà du temps moyenâgeux, sera élue en 1860 comme futur emplacement du prochain marché couvert alimentaire. En 1902, l’architecte Thierry Bourdois et l’ingénieur André Michelin, mondialement connu pour ses charpentes métalliques, sont conjointement élus pour concrétiser ce projet. Leur plan de construction ambitieux sous forme de halles triangulaires, s’inspire du “Pavillon Baltard” ou encore des Halles parisiennes.

16

Et encore 16 à retrouver dans l’application

Le pont Neuf, Le point de vue sur la ville, Les jardins du Palais, La place de la Trébaille et ses vestiges, La place Savène, Le cloître & les jardins de la collégiale Saint-Salvy, L’hôtel de Saunal, La maison de Lapérouse, La maison natale de Toulouse-Lautrec, Le monument aux morts d’Albi, Le parc de Rochegude, La statue Lapérouse, Le théâtre municipal des Lices, La place du vigan, L’hôtel Reynès, La vue sur les “Moulins Albigeois”.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

24 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé sur la rive gauche du Pont Neuf, en direction du centre historique d’Albi.

02

Infos visite :

Lors de notre visite, vous serez amené à traverser le parc Rochegude. Pour vous éviter toute mauvaise surprise de dernière minute, sachez que ce site est soumis à des horaires d’ouverture et de fermeture. Si toutefois le lieu est déjà clos lors de votre passage, vous pouvez facilement continuer l’itinéraire de la visite sans avoir à faire un quelconque détour.


Vous avez encore un peu de temps à Albi ?

Parce que l’on aime par-dessus tout gâter nos Albigeois d’un jour, voilà d’autres activités qui ne sauraient vous déplaire.

Direction la promenade

A Albi, ce ne sont pas les opportunités de prendre l’air qui manquent…on est bien d’accord! Même si les muscles de vos jambes ont été mis à rudes épreuves, parcourir l’Échappée verte, promet une belle déconnexion. Ce sentier de randonnée urbaine d’une distance de 4 km donne lieu à 3 sections de parcours, plus ou moins complexes. Implantée dans un milieu naturel préservé et entretenu, c’est la promesse d’une promenade dépaysante et balisée, à la clé. Vous pourrez notamment la commencer, devant le Palais de Berbie, en rejoignant sereinement les berges du Tarn.

A bord sur mon bateau

Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas faire trop d’effort, pourquoi ne pas essayer une balade à bateau sur le Tarn ? De nombreux départs sur les berges rythment la journée entre 11h et 18h. Embarquez à bord d’une gabarre, cette traditionnelle embarcation à fond plat, autrefois utilisée pour le transport de marchandises. Trois types de balades payantes, à bord de cette figure emblématique du patrimoine y sont proposées. De quoi redécouvrir Albi depuis les berges sauvages du Tarn, tout en se mettant dans la peau d’un matelot, le temps d’une traversée.

Un petit tour dans les environs

Pour prolonger les plaisirs du Tarn, faites comme François 1er et son épouse Eléonore, en vous rendant à Gaillac. Ce petit village pittoresque à 25 minutes de trajet d’Albi, saura contenter tous les palets amateurs de bons vins. Avec plus de 100 vins recensés, la diversité est au rendez-vous. Du blanc, du rouge, du rosé, à vous de choisir mais toujours avec modération. Un G pour Gaillac mais aussi un G comme générosité.

Partagez sur les réseaux :

En savoir plus sur Albi et ses alentours

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes d’Occitanie

Les autres lieux incontournables à visiter à Albi à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite d’Albi à pied :

1 – Le pont Neuf

Enjambant le Tarn, cet impressionnant pont a été inauguré en 1867. Initialement baptisé Pont Napoléon, puis Pont de Strasbourg, il deviendra finalement le Pont Neuf. Tout comme son voisin le Pont Vieux, son architecture est un assemblage de pierres et de briques.

Le pont Neuf Albi

Si les albigeois le connaissent aussi sous le nom du Pont du 22 Août 1944, c’est que ce jour a marqué l’histoire de la ville. C’est en effet suite à la retraite de Wehrmacht, qu’une bataille entre résistants et soldats allemands s’est déroulée. En résultera une douzaine de victimes, dont une stèle à l’entrée du pont rappelle leur combat.

Sa forte fréquentation encore importante de nos jours fait de lui l’axe majeur pour pénétrer dans la ville. Avec le cadre qu’il offre, il se pourrait que les ralentissements de circulation paraissent moins éprouvants. Seuls les albigeois ont la réponse!

2 – Le point de vue sur la ville

On imagine déjà vos yeux pétillants à la vue de ce belvédère incroyable. En attendant, ce n’est pas pour rien que nous avons pour usage de dire qu’une image vaut mille mots.

Le point de vue sur la ville Albi

Voilà simplement une façon percutante de faire connaissance avec Albi, alias la Cité épiscopale, classée patrimoine mondial UNESCO depuis 2010. Une belle reconnaissance pour une si jolie ville.

3 – Les jardins du Palais

Surplombant le Tarn, c’est un tableau de toute beauté qui se dessine à présent devant vous. Préparez-vous à en avoir plein les mirettes!
On doit particulièrement la création de ce chef-d’œuvre végétal au premier archevêque d’Albi, qui a su mettre en valeur ce terrain autrefois occupé par une ancienne place d’armes.

Les jardins du Palais Albi

La transformation est telle que fin XVIIe siècle l’atmosphère militaire se dissipe et les plaisirs d’un jardin d’agrément à la française naissent.
Ce spectacle visuel d’arabesques de buis et de broderies florales ne serait pas aussi beau sans le travail millimétré du seul jardinier attitré, tenu d’entretenir la parcelle sans aucun produit chimique.

En raison de leur histoire, leur allure et leur diversité botanique, les jardins du palais ont obtenu le label jardin remarquable de France, cette distinction de qualité, qui salue la beauté de nos espaces verts privés et publics auprès de la société.

Allez, avouez que plusieurs d’entre vous n’ont pas attendu la fin de nos explications pour enchaîner les rafales de photos. Promis, on ne vous en voudra pas, on vous comprend même parfaitement.

Que ce soit en direction de la rive du Tarn ou bien en contre-plongée sur l’immense clocher de la cathédrale, votre prochain cliché est né !

Informations pratiques :

  • Adresse : Place Sainte-CécilePalais de la Berbie, 81000 Albi

4 – La place de la Trébaille et ses vestiges

C’est à l’abri des regards et de l’agitation que votre découverte d’Albi se poursuit. Alors oui, on n’est visiblement pas à l’endroit le plus fascinant de la cité mais parfois c’est en s’aventurant hors des sentiers battus que l’on tombe sur ces sites presque secrets.

Cette minuscule place où le temps paraît suspendu ne se révèle qu’à ceux qui font le premier pas vers elle. Hormis cette fontaine toute en longueur, notre regard est attiré par ces anciens vestiges de cloître qui semblent avoir atterri de nulle part.

A mi-chemin entre la cathédrale et l’ancien quartier de Castelviel, cette esplanade bucolique peut facilement vous offrir une perspective de photo originale. En prenant un peu de recul, c’est la rencontre entre le patrimoine conservé et les berges du Tarn qui se déploie normalement derrière votre objectif.

5 – La place Savène

Reflet typique du vieil Albi, cette place toute en mignonnerie respire la tranquillité. Entourée de maisons à colombages, fleuries selon la période de l’année, la place Sévène est un spot immanquable. Portez votre regard un peu en hauteur et vous verrez l’occasion idéale pour prendre une photo réussie. En premier plan, les habitations pleines de caractère et en toile de fond, la cathédrale Sainte-Cécile qui se dévoile partiellement.

6 – Le cloître & jardins de la collégiale Saint-Salvy

Bienvenue dans un havre de paix où un étonnant cloître de 1270 vous ouvre ses portes.

Dans cet environnement silencieux, nous allons faire appel à votre œil de lynx pour déchiffrer les moindres détails du lieu. Attention, on compte sur vous pour se prêter au jeu !

Observez bien avec précision la finition des arcades romanes et des chapiteaux gothiques. Vous devez alors voir apparaître des personnages, des animaux et de la végétation, tous sculptés dans la pierre.

En passant près des murs sous les arcades, c’est de façon inattendue que vous pourrez aussi distinguer des traces de doigt de briquetiers comme si ces ouvriers venaient à l’instant de retourner les briques pour les faire sécher avant leur cuisson.

Enfin, que serait la magie du lieu sans la cour centrale et son espace vert ?

Mis à profit en tant que jardin des simples pour le compte de la médecine durant le Moyen-Âge, ce sont aujourd’hui des potagers publics qui y poussent, où toute plantation est libre d’être récoltée par n’importe qui.

Informations pratiques :

  • Adresse : 29 Rue Mariès, 81000 Albi
  • Horaire d’ouverture 2022 : le jeudi et vendredi de 7h45 à 12h; le samedi de 14h à 17h30; le dimanche de 8h30 à 12h.
  • Téléphone : 05 63 43 23 43

7 – L’hôtel de Saunal

Afin de contempler au mieux notre prochain point d’intérêt, avancez en direction de l’entrée de la rue de Saunal et retournez vous.
Marqueur de la Renaissance, cet hôtel doit son nom à l’un des plus riches marchands du XVe siècle, élu consul d’Albi pas moins de 4 fois. La marchandise vendue était comme bien souvent le pastel et la tour ronde s’élevant dans le ciel en témoigne par ailleurs la puissance.

Comme il n’est plus question d’hôtel, ce lieu d’exposition renferme depuis le Musée pour tous. Des visites payantes et accessibles sur rendez-vous présentent des reproductions de tableaux de maître réalisées par un fidèle peintre admirateur albigeois.

8 – La maison de Lapérouse

Sans avoir besoin de se rendre bien loin, nous voilà arrivés à notre prochain arrêt. Vous allez vite le remarquer, cette impasse a connu du beau monde au fil des siècles.

Plutôt antique et assez quelconque, cette maison a pourtant appartenu à un grand homme d’Albi. Issu d’une famille enrichie par le commerce du pastel, le comte de Lapérouse était un célèbre explorateur français. Selon la légende, il aurait acquis cette maison en 1780 pour son épouse Eléonore Broudou.

Par son caractère privé, la demeure ne se visite pas mais une plaque commémorative atteste son ancien propriétaire.

Informations pratiques :

  • Adresse : 12 Rue Henri de Toulouse Lautrec, 81000 Albi

9 – La maison natale de Toulouse-Lautrec

Bientôt incollables sur les hôtels particuliers albigeois, en voici un autre qui vient compléter la collection. La renommée de celui-ci revient en particulier à un événement singulier. C’est ici même que le peintre Toulouse-Lautrec, mondialement connu, est né en 1864.

Sa construction ancienne, qui remonte en partie au XIIe siècle, s’est faite contre une ancienne tourelle des remparts d’Albi. Aujourd’hui fermée à la visite , elle est protégée au titre des monuments historiques depuis 1974. Une plaque commémorative vous indique tout de même l’authenticité des lieux.

Informations pratiques :

  • Adresse : 12 Rue Henri de Toulouse Lautrec, 81000 Albi
  • Tarifs 2022 : 6 € 

10 – Le monuments aux mort d’Albi

Avec sa structure en Arc de Triomphe antique, vous avez certainement aperçu de loin le monument aux morts de la ville. Sa réalisation, qui a coûté 280000 francs, se devait de respecter l’harmonie architecturale d’Albi. C’est donc la brique qui sera tout naturellement choisie comme matériau principal. Quoi de plus local, me direz-vous !

Outre des éléments militaires et mortuaires, on peut aussi apercevoir sous l’arche 4 médaillons comportant les effigies d’illustres albigeois, tels que Jean Jaurès et le colonel Teyssier.

Depuis 1926, ce monument commémore l’engagement des 636 résistants qui ont servi un combat acharné sur le Pont-Neuf durant la Première Guerre mondiale.

Informations pratiques :

  • Adresse : Bd Général Sibille, 81000 Albi

11 – Le parc de Rochegude

Que serait notre visite sans une halte de verdure? Ouvert au public depuis le XIXe siècle, ce parc s’étend sur un périmètre de quatre hectares. Une vaste surface qui a longtemps appartenu à l’amiral Henri Pascale de Rochegude, dont cet endroit porte le nom. Propriétaire des lieux jusqu’à son décès, il légua à la ville ses jardins et son hôtel de style Louis XIII reconverti depuis 1908 en bibliothèque municipale. Le fruit d’une belle preuve de générosité !

Comme le souhaitait son légataire, le parc est progressivement devenu un chef-d’œuvre botanique où s’articulent harmonieusement des jardins classiques à la française et des jardins à l’anglaise. Un résultat soigné et homogène qui, en 2010, a permis au parc d’être reconnu comme le deuxième jardin remarquable d’Albi juste derrière ceux du palais de la Berbie.

Faites vos curieux et entrez donc voir !

12 – La statue Lapérouse

Voilà plus de 150 ans que cette statue occupe la même place. L’homme représenté est le grand navigateur Lapérouse.

Monument à part entière dans la ville, cette statue lui rend hommage pour son parcours remarquable.

À la suite de l’un de ses naufrages entraînant sa perte, la ville d’Albi décide de rassembler 3.5 tonnes de bronze. C’est de cette matière première issue de canons réformés que sera créée la statue.

De la décision à l’inauguration, place Lapérouse, s’écoulera au total 27 années. Une longue période marquée par son exposition au Louvre, fin XIXe siècle.

Parce que l’on ne se refuse aucune anecdote, en voilà une rien que pour vous. Dans l’attente de son piédestal, la statue devait être temporairement posée sur des blocs de granit. N’ayant finalement jamais été utilisés, la légende raconte que les blocs ont en fin de compte été enterrés sous la place Lapérouse. Ironie du sort ou simple fruit du hasard, un bloc de granit carré sera retrouvé en 2013, lors des travaux de restructuration de la place.

La voilà notre morale de l’histoire ! Tôt ou tard, tout finit par refaire surface.

Informations pratiques :

  • Adresse : Place Lapèrousse, 81000 Albi

13 – Le théâtre municipal des Lices

Plus classique que le Grand théâtre des Cordeliers, le Théâtre municipal des Lices est l’un des plus élégants marqueurs culturels albigeois. Son inauguration en 1893 a déclenché une vague de discordes dont la plus importante reste cette pétition signée par 408 notables déterminés à ce qu’un vrai théâtre soit créé en ville.

Au vu du monument qui se tient aujourd’hui devant vous, on devine que les efforts menés par ces hommes ont payé. Une belle preuve d’engagement qui montre que, quand on désire vraiment quelque chose, le secret c’est de s’en donner les moyens.

Informations pratiques :

  • Adresse : Pass. Rabelais, 81000 Albi
  • Téléphone : 05 63 38 55 56

14 – La place du Vigan

La place du Vigan, alias le “nombril d’Albi”, n’a pas toujours connu l’allure qu’elle reflète de nos jours. Sous le Moyen Âge, il fallait imaginer cette place encerclée par trois kilomètres de fortifications. Le but unique était de protéger l’entrée de la Cité épiscopale et son héritage patrimonial.

La place du Vigan Albi

Un décor qui a bien changé puisqu’aujourd’hui les murailles ont été remplacées par des commerces. Se retrouver sur la place du Vigan, c’est s’offrir une petite parenthèse de tranquillité en terrasse, tout en contemplant les 81 jets d’eau en marche. Une aubaine lors des fortes chaleurs !

15 – L’hôtel Reynès

Cette demeure datant de 1530 a longtemps appartenu à la famille Reynès, cette grande famille noble, enrichie par le commerce du drap puis du pastel. Parfait équilibre entre la pierre et la brique, cet hôtel particulier est un fleuron de la Renaissance albigeoise.

Surtout, ne vous arrêtez pas en si bon chemin et poursuivez la visite dans la cour d’honneur intérieure. Surmontée d’une élégante galerie-loggia, cette dernière servait à accueillir les invités lors des réceptions d’antan. Une fois dedans, observez avec attention les deux petites niches. En leur cœur se trouvent les bustes de François 1er et de sa seconde épouse Éléonore qui attendent sagement depuis bien longtemps. Selon la légende, cet hommage soulignerait le fait qu’en 1533 le couple royal, attendu lors d’une courte visite à Albi, aurait finalement préféré découvrir les vins de Gaillac non loin d’ici. Une attitude peu conventionnelle mais de la part d’un roi tout est plus ou moins pardonnable.

Vendu au XIXe siècle, l’hôtel Reynès est maintenant occupé par la Chambre de commerce et d’industrie.

16 – La vue sur les “Moulins Albigeois”

Droit devant vous, les “Moulins Albigeois” reconnaissables par leurs fenêtres arrondies doivent normalement vous faire signe.

vue sur les Moulins Albigeois Albi

Construits vraisemblablement au XIIe siècle pour la production de farine, c’est en tant qu’usine de pâte alimentaire que la ville les transformera au XVIIe siècle. Un passé essentiellement alimentaire pour ces anciens moulins devenus depuis un hôtel et le musée Lapérouse.

Leur belle silhouette et leur histoire toute particulière dans la vie d’Albi les inscrivent en 1984 dans la liste des monuments historiques français.
Vous seriez à moitié surpris si l’on vous disait que de là où vous vous tenez une belle photo souvenir ne serait pas de refus. Lancez-vous et vous verrez très vite que vous ne trouverez pas de meilleurs modèles que ces emblèmes albigeois pour prendre la pose.

Pourquoi visiter Albi ?

Albi est une ville d’Occitanie assez peu connue du grand public. Pourtant, cette véritable petite pépite regorge de trésors à découvrir ou à redécouvrir. Si vous hésitez encore à y organiser votre prochain séjour, voici 4 raisons qui pourraient bien vous convaincre qu’il s’agit de la destination idéale.

1 – Une ville à l’histoire riche

Surnommée « la ville rouge » en référence à la couleur des briques qui constituent un grand nombre des constructions albigeoises, cette cité médiévale est, depuis 2010, inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco.

2 – Une vaste proposition de musées

Les musées albigeois sont nombreux et constituent un véritable intérêt d’un point de vue culturel. Parmi ceux-ci : le musée de la Mode, le musée Lapérouse, l’académie des miniatures…

3 – Une nature luxuriante

Albi est une jolie ville qui possède de nombreux espaces verts, de jardins et un vaste patrimoine naturel qui l’entoure.

4 – Un large patrimoine artisanal

Les spécialités artisanales albigeoises sont très diverses et méritent d’être connues. En voici quelques-unes : les poteries tournées et émaillées à la main, certains vins locaux, de nombreuses gourmandises locales à la fois sucrées, mais aussi salées et bien plus encore.

Quelles sont les meilleures activités à faire sur Albi ?

Albi est une ville accueillante et dynamique où il est possible de profiter de pas mal de loisirs dans différents domaines (culturels, architecturaux, gastronomiques…). Voici quelques exemples d’activités à faire à Albi.

1 – La cathédrale Sainte-Cécile d’Albi

Le monument emblématique d’Albi est sans conteste la Cathédrale Sainte-Cécile. Impossible de visiter la ville sans prendre le temps de s’arrêter dans cet édifice du 13e siècle.

2 – Le musée Toulouse-Lautrec

Albi est la ville natale de Toulouse-Lautrec, peintre célèbre du 19e siècle. Le musée réunit ainsi une belle collection qui rend pleinement hommage à l’artiste.

3 – Une balade à vélo le long du Tarn

Albi est une ville qui se prête très bien au vélotourisme. Vous aurez la possibilité d’arpenter les berges du Tarn sur les pistes spécialement aménagées pour cela.

4 – Une balade gastronomique

Albi est une ville où la gastronomie tient une place importante. C’est notamment dans le centre historique que l’on trouve plusieurs restaurants traditionnels comme le cassoulet, le foie gras ou encore le magret et bien plus encore.

Que découvrir aux alentours d’Albi ?

En vacances à Albi dans les prochains mois, voici quelques visites que vous pourrez y faire :

  • Le circuit des Bastides qui constitue une vaste balade autour des villages tarnais fortifiés du XIIIe siècle.
  • La visite du Ségala tarnais, qui vous permettra de découvrir l’incroyable patrimoine albigeois.
  • La découverte de la Vallée du Tarn qui vous mènera sur un parcours surprenant. Entre découverte de nombreux édifices d’intérêt et pause baignade dans les eaux translucides de la région, vous ne regretterez pas votre choix.

En outre, si vous aimez les parcs animaliers, plusieurs lieux pourront attirer votre attention : le parc animalier de Pradinas, Micropolis la Cité des Insectes, ou encore, Exoticamis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page