clermont ferrand

Visiter Clermont-Ferrand

Itinéraire Le Diamant noir de l’Auvergne – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Clermont-Ferrand avec Romane !

blue arrow5,3 km

little pin18 découvertes

pas1h45

bouton audioguides
00 plan clermont ferrand
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Clermont-Ferrand

: 18 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Romane
quote haut

Installée au cœur des montagnes, Clermont-Ferrand est sans aucun doute le bon compromis pour un séjour entre culture et nature ! Destination privilégiée par les randonneurs qui souhaitent s’adonner à l’ascension du fameux Puy-de-Dôme, elle sait aussi surprendre ses visiteurs par son histoire et ses délicieuses spécialités culinaires.

Riche d’un passé historique qui a débuté il y a maintenant près de deux millénaires, la ville a connu un fort développement au cours de son existence, tantôt ville gallo-romaine, tantôt cité de l’époque médiévale. Capitale historique de l’Auvergne, elle dévoile un patrimoine architectural étonnant, composé de bâtiments aux nuances noires et grises issus des roches volcaniques avec lesquelles elle a été construite.

Ville étudiante, culturelle et accueillante, Clermont-Ferrand a su garder son authenticité et offre un lieu de balade exceptionnel, à deux pas du parc régional des Volcans d’Auvergne ! Sans oublier que c’est la ville natale du célèbre Blaise Pascal, grand mathématicien à qui l’on doit notamment l’invention de la première machine à calculer.

Alors, préparez vos chaussures de rando et partez à la découverte de cette belle ville du Massif central !

quote bas
Basilique Notre-Dame-du-Port

Affichant un beau style roman auvergnat, la basilique Notre-Dame-du-Port est appelée ainsi en raison de sa localisation, au cœur du quartier du Port. Inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO parce qu’elle fait partie des chemins de Compostelle, elle est construite au XIIe siècle, mais ne deviendra une basilique qu’à la fin du XIXe, sur ordre du pape Léon XIII. Avec son portail sculpté, son chevet pyramidal et ses rosaces, elle représente un véritable joyau de l’art roman, dévoilant plus de 250 chapiteaux aux décors magnifiques.

Hôtel Montrosier de la Vilatelle

C’est à Antoine de Montrosier que l’on doit ce magnifique hôtel particulier. Enfin, ce n’est pas lui qui l’a bâti, vous vous en doutez, mais c’est pour lui que ce projet de construction voit le jour.

Hôtel de Ville

Cet imposant bâtiment n’est autre que l’Hôtel de Ville de Clermont-Ferrand. Construit au XVIIIe siècle en pierre de Volvic, il se trouve à l’emplacement d’un autre bâtiment qui était historique à l’époque : le palais de Boulogne, offert par Catherine de Médicis en personne à la ville, qui renfermait à la fois la maison de ville, le palais de justice et la prison.

Place de la Victoire

Place emblématique de la ville, notamment parce qu’elle révèle la magnifique architecture de la cathédrale, la place de la Victoire est l’une des places les plus importantes de Clermont-Ferrand. Et elle mérite bien son statut : il y a plus de 2 000 ans, c’est ici que se tenait le forum romain, c’est pour dire !

Jardin Lecoq

C’est grâce au botaniste Henri Lecoq que ce jardin sera construit à partir de 1863, autour d’un jardin botanique qui se situait déjà à cet emplacement. Aménagé tout d’abord comme le Jardin des Plantes de Clermont, il deviendra le jardin à l’anglaise qu’il est aujourd’hui en 1915.

Place de Jaude

Imaginez… il y a 2 000 ans, la place de Jaude était déjà un véritable lieu de vie ! A l’époque romaine, elle représentait une place marchande, un lieu de passage presque aussi important que le forum qui se trouvait place de la Victoire. Pourtant, cela ne lui a pas empêché de devenir au Moyen ge une place totalement désertée, devenant au fil des siècles une zone marécageuse. Ce n’est qu’à partir du XVIIe siècle qu’elle commence à s’orner de quelques édifices : on y installe l’église Saint-Pierre-des-Minimes, un bassin et une fontaine.

Statue de Vercingétorix

C’est parti pour un peu d’histoire sur l’époque gallo-romaine ! Passage obligé dans la visite de la place de Jaude, puisque c’est sur celle-ci que trône l’impressionnante statue équestre de Vercingétorix, signée Auguste Bartholdi, à qui l’on doit la mythique Statue de la Liberté de New York. Mais revenons-en à Vercingétorix, personnage incontournable de l’Histoire. Nous sommes au Ier siècle av. J.-C. et Vercingétorix fait partie de la Gaule, appelée ainsi par les Romains. Mais en réalité la Gaule n’existe pas vraiment, dans le sens où elle ne représente pas une nation à part entière à ce moment-là, mais un ensemble de peuples celtes qui n’ont rien en commun mis à part leurs origines.

Cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption

Véritable emblème de la ville, il aura fallu plus de 7 siècles pour construire cette cathédrale qui sera rapidement surnommée la “Cathédrale des charbonniers”. Toute de noir vêtue, elle est édifiée à partir du XIIIe siècle à la place de l’ancienne cathédrale romane qui se trouvait là depuis plusieurs siècles déjà. Elle affiche un style gothique du Nord, s’inspirant de la Sainte-Chapelle à Paris. C’est l’architecte Jean Deschamps qui se chargera de la construction, sur la volonté de l’évêque Hugues de la Tour, qui décide en 1248 de l’édification d’une nouvelle cathédrale dans la ville après le passage des Normands.

10

Et encore 10 à retrouver dans l’application

Fontaine d’Amboise, place Delille, fontaine du Terrail, place Royale, église Saint-Genès des Carmes, Muséum Henri-Lecoq, musée Bargoin, opéra municipal, vue sur les tours de la cathédrale, quartier historique.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

18 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé sur la place de la Poterne :

– Parking couvert de la cathédrale, 1 rue Saint-Hérem

02

La visite traverse le jardin Lecoq

L’accès est gratuit mais soumis à des horaires d’ouverture. Pensez à vérifier les horaires si vous souhaitez le visiter. Si le jardin est fermé à votre arrivée, tournez à droite dans le boulevard Lafayette pour rejoindre la suite de l’itinéraire.


Vous avez encore un peu de temps à Clermont-Ferrand ?

S’il vous reste un peu de temps à Clermont-Ferrand, je vous propose de faire un tour du côté du quartier de Montferrand, qui était autrefois une ville à part entière avant d’être rattachée à la ville de Clermont, créant ainsi Clermont-Ferrand. Incontournable de la ville, l’Aventure Michelin vous transporte dans l’univers de cette marque et à la rencontre de Bibendum, le fameux personnage symbole de Michelin. Une expérience ludique et interactive qui conviendra aussi bien aux petits et aux grands !

Si vous restez à Clermont-Ferrand pendant plusieurs jours et que le sport vous passionne, les randonnées du Puy de Dôme sont à portée de main ! Plus haut volcan de la chaîne des Puys, inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO, le Puy de Dôme permet de profiter d’un panorama exceptionnel sur les volcans d’Auvergne.

Et pour ceux qui ne souhaitent pas y monter à pied, rien de tel que de prendre le train Panoramique des Dômes pour y accéder tout en appréciant une belle vue sur les environs. Autre balade incontournable autour de Clermont-Ferrand, le lac Chambon se situe à environ 45 min du centre-ville et offre de jolies sentiers au bord de l’eau.

Plus proche encore du centre-ville, le village de Royat vaut le détour. Reconnu pour sa station thermale, il possède de très jolies rues où il fait bon se promener. Vous aurez peut-être l’occasion d’y manger une bonne truffade, plat typiquement auvergnat qui ravira les plus gourmands d’entre vous !

Partagez sur les réseaux :

En savoir plus sur Clermont-Ferrand et ses alentours

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

Les autres lieux incontournables à visiter à Clermont-Ferrand à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Clermont-Ferrand à pied :

1 – Fontaine d’Amboise

Sur cette petite place appelée autrefois la place de la Poterne, la Fontaine d’Amboise révèle une statue sculptée en pierre de Volvic, roche volcanique très utilisée dans le département du Puy-de-Dôme qui provient des coulées de lave de la Nugère, volcan qui fait partie de la chaîne des Puys.

Clermont Ferrand Fontaine dAmboise

C’est d’ailleurs également à ce volcan que l’on doit la célèbre eau de Volvic. Au même titre que la cathédrale, la fontaine d’Amboise arbore une couleur grise et noire qui contraste avec les petites pelouses verdoyantes qui composent la place. Elle est réalisée en 1515 par Jacques Amboise, évêque de Clermont issu d’une riche famille noble, à qui l’on doit également l’hôtel de Cluny à Paris. La fontaine arbore une architecture gothique mêlée à un décor de style Renaissance, style qui commence à apparaître partout en Europe et qui a beaucoup inspiré Jacques Amboise pour ses constructions.

C’est la plus ancienne fontaine de la ville. Les Clermontois la surnomment “La Voyageuse”, parce qu’elle a été déplacée maintes et maintes fois au cours de son existence : installée à l’origine sur la place de la Victoire, près de la cathédrale, elle sera placée successivement sur la place Delille, sur le Cours Sablon et enfin place de la Poterne en 1962. Avec trois niveaux de bassins superposés, la fontaine d’Amboise servait à l’époque aux habitants de Clermont qui venaient y puiser leur eau, et reste aujourd’hui un élément de décoration plutôt représentatif de l’histoire et de l’architecture de la ville auvergnate.

2 – Place Delille

Vous voici sur l’une des plus anciennes places de la ville, la place Delille. Centre de la vie clermontoise depuis près d’un millénaire, cette place s’appelait à l’époque la place Champet et contenait la porte Royale, appelée ainsi car c’est par là que rentraient les rois.

Il semblerait que, déjà en l’année 1095, elle représentait l’un des lieux les plus importants de la ville : on se demande même si ce n’est pas ici, place Delille, que le pape Urbain II a réalisé son discours amenant à la première croisade contre les Turcs qui, à ce moment-là, empêchaient l’accès à la route de Jérusalem, s’étant établis sur la Terre sainte.

La place Delille affiche une belle fontaine en son centre : autrefois, c’était la fontaine d’Amboise qui se trouvait-là, mais elle sera remplacée par la fontaine Delille au XIXe siècle qui rend hommage, comme la place, à l’abbé Delille, poète né à Clermont-Ferrand.

3 – Fontaine du Terrail

Inscrite aux Monuments historiques depuis 1987, la fontaine du Terrail date de la fin du XVIIe siècle. Située sur la place du même nom, elle ornait l’une des portes d’entrée de la ville au Moyen Âge. Une première version avait été édifiée au début du même siècle, mais elle ne fonctionnait pas correctement, et les Clermontois ne se sont pas privés de le faire comprendre : ils la surnommaient la fontaine qui “ne tire point”.

C’est donc cette fontaine qui la remplacera à partir de 1684, construite sur le même modèle, en pierre de Volvic. Elle s’impose sur la place du Terrail, appelée ainsi depuis l’époque médiévale, car elle abritait un marché aux céramiques, dont le mot “terraille” fait référence. C’est une jolie place qui a toujours été fréquentée et qui met aujourd’hui en lumière la belle architecture clermontoise.

Informations pratiques :

  • Adresse : 16 Rue du Terrail, 63000 Clermont-Ferrand

4 – Place Royale

À deux pas de la place de la Victoire et de la cathédrale de Clermont-Ferrand, la place Royale est ornée d’une belle fontaine inspirée de la Renaissance italienne : la fontaine Saint-Genès.

Clermont Ferrand Place Royale

Réalisée par Antoine Durenne, elle représente deux enfants qui portent un calice, vase sacré utilisé pour la célébration de la messe.

5 – Église Saint-Genès des Carmes

Cette belle église, construite par les Carmes à partir du XIVe siècle, s’impose dans le quartier médiéval de Clermont-Ferrand de sa pierre sombre issue des carrières de Volvic. Inscrite aux Monuments historiques depuis 1961, elle affiche un style gothique méridional et dévoile des vitraux du XIXe siècle réalisés par Émile Thibaut.

Bien que moins impressionnante que la cathédrale, elle reste un beau témoignage de la période médiévale et reflète bien l’architecture typique de celle que l’on surnomme aujourd’hui la Cité du Pneu.

Informations pratiques : 

  • Adresse : 7 Rue Neuve des Carmes, 63000 Clermont-Ferrand
  • Téléphone : 04 73 42 63 39

6 – Muséum Henri-Lecoq

Il porte le nom de celui qui lui a permis de voir le jour : le muséum Henri-Lecoq est installé au cœur de Clermont-Ferrand depuis 1873.

Véritable musée de sciences, il renferme, dans cet hôtel particulier qui appartenait au botaniste et pharmacien Henri Lecoq, des collections très diverses : de la botanique à la géologie, en passant par la paléontologie, la zoologie ou encore les instruments scientifiques et techniques, il permet à chacun de ses visiteurs un vrai moment de découverte et d’apprentissage, sensibilisant son public à l’environnement naturel et l’histoire des sciences et des techniques. Petits et grands y trouveront leur compte !

Informations pratiques : 

  • Adresse : 15 Rue Bardoux, 63000 Clermont-Ferrand
  • Horaires d’ouverture 2022 : du lundi au vendredi de 10h à 17h45; le samedi de 8h à 18h; le dimanche de 13h à 18h.
  • Téléphone : 04 43 76 25 60
  • Tarifs 2022 : 5€ : Tarif normal; 3€ : Tarif réduit; Gratuit : Enfants de moins de 18 ans.

7 – Musée Bargoin

Avec sa superbe façade de style néo-classique, le musée Bargoin attire l’œil : on retrouve à l’intérieur des collections liées à la fois à l’archéologie, issues de fouilles menées à Clermont-Ferrand et ses alentours, et à l’art du textile. C’est grâce au don de Jean-Baptiste Bargoin que le musée a pu ouvrir ses portes en 1903, qui souhaitait la construction d’un édifice public dédié aux arts. Destiné à être un Musée des Beaux-Arts à la fin de sa construction, il deviendra au fil des années le musée actuel, lorsque les collections d’art sont transférées dans le musée Roger-Quilliot à la fin du XXe siècle.

Le musée Bargoin révèle aujourd’hui des collections archéologiques de la Préhistoire au Moyen Âge, et des collections textiles extra-européennes qui datent du XVIIIe au XXIe siècle. À découvrir sans aucun doute pour les plus curieux d’entre vous !

Informations pratiques : 

  • Adresse : 45 Rue Ballainvilliers, 63000 Clermont-Ferrand
  • Horaires d’ouverture 2022 : du mardi au samedi de 10h à 18h; le dimanche de 14h à 18h; fermé le lundi.
  • Téléphone : 04 43 76 25 50 
  • Tarifs 2022 : 5€ : Plein tarif; 3€ : Tarif réduit; Gratuit : Enfants de moins de 18 ans.

8 – Opéra Municipal

Regardez sur votre droite : vous avez face à vous l’opéra-théâtre !

Clermont Ferrand Opera Municipal

Édifié dans les années 1890 sur la place de Jaude, qui était très peu urbanisée à cette époque-là, l’opéra-théâtre a permis à cette place emblématique de Clermont-Ferrand de retrouver son statut de lieu de passage et de balade privilégié pour les habitants. C’est l’architecte Jean Teillard qui dirigera la construction de ce bel édifice, au même titre que plusieurs autres bâtiments de la ville.

C’est à la place de l’ancienne Halle aux Toiles que l’opéra est bâti, dévoilant une façade blanche joliment sculptée qui s’impose sur la place de Jaude. L’entrée de cet opéra-théâtre de 600 places se fait du côté de la rue Desaix. Il représente aujourd’hui un haut lieu culturel de la ville, où les Clermontois apprécient assister à des représentations de tous genres dans la belle salle à l’italienne qu’il renferme.

Informations pratiques : 

  • Adresse : 22 Bd Desaix, 63000 Clermont-Ferrand
  • Téléphone : 04 73 42 63 63

9 – Vue sur les tours de la cathédrale

La rue des Gras, dans laquelle vous vous trouvez, est certainement la rue la plus représentative du centre historique clermontois.

Clermont Ferrand Vue sur les tours de la cathedrale

Bordée de boutiques installées dans les anciennes maisons de la ville, elle permet de profiter d’une superbe vue sur les deux tours noires de la cathédrale de Clermont-Ferrand, qui s’élèvent vers le ciel sur une hauteur de presque 100 mètres. C’est le moment de prendre la photo la plus symbolique de Clermont !

10 – Quartier historique de Clermont-Ferrand

Vous êtes au cœur de l’un des deux quartiers historiques de Clermont-Ferrand, qui s’étend autour de la butte sur laquelle est installée la cathédrale. Je dis l’un des deux parce qu’il existe aussi le quartier Montferrand, au nord-est du centre-ville, qui offre des ruelles et des bâtiments médiévaux témoins de l’Histoire de la ville au Moyen Âge.

Clermont Ferrand Quartier historique

En fait, à cette époque, et jusqu’au XVIIIe siècle, Clermont-Ferrand n’existait pas, mais était divisée en deux avec, d’un côté, la ville de Clermont, et de l’autre, la ville de Montferrand, qui étaient complètement indépendantes l’une de l’autre, bien que tout de même rivales. La partie où nous sommes actuellement est bien plus ancienne que le quartier de Montferrand. Ici, nous marchons à travers des rues qui ont presque 2 000 ans d’histoire, qui remontent à l’époque gallo-romaine, au moment où la ville de Clermont s’appelait Augustonemetum en référence à Auguste, premier empereur romain au Ier siècle av. J.-C.

La ville de Montferrand, en revanche, a été construite au XIIe siècle par les comtes d’Auvergne. C’est au XVIIIe siècle que le roi Louis XV décide officiellement de leur union, dans le but de mettre fin aux conflits qui les déchirent. La ville deviendra ainsi Clermont-Ferrand. Vestiges de son riche passé médiéval, les rues, les maisons et les monuments du vieux centre lui confèrent un charme authentique qui en fait une ville incontournable en Auvergne. Et son cadre exceptionnel, au milieu du parc régional des Volcans d’Auvergne et celui du Livradois-Forez, participe amplement à en faire une ville très intéressante pour des activités variées, entre visites culturelles et découvertes naturelles !

Comment visiter l’Auvergne ?

L’Auvergne est une magnifique région abritant des paysages ainsi qu’un terroir d’exception. Elle représente une destination de choix pour les amateurs de nature désirant profiter de vacances au calme.

Si vous avez prévu de vous y rendre, sachez qu’il est possible de parcourir la région selon plusieurs itinéraires adaptés à la durée de votre séjour. Voici une idée qui pourrait vous permettre de mieux organiser votre voyage.

Notez globalement que la meilleure option pour ces visites consiste idéalement à partir en voiture (ou en train pour les plus aventureux), et de prévoir un sac à dos pour les nombreux parcours à réaliser à pied.

Visite de l’Auvergne et de ses merveilles en 4 jours

Les amateurs de patrimoine et de nature apprécieront largement ce programme. En seulement quelques jours, il est possible de faire un grand tour de la région en prenant le temps de visiter de nombreux sites d’intérêt comme (dans l’ordre) :

Jour 1 

  • Clermont-Ferrand
  • Vulcania (un parc à thème sur le volcanisme au cœur des Volcans d’Auvergne situé à Saint-Ours-les-Roches à moins de 30 minutes en voiture de Clermont-Ferrand).

Jour 2 

  • Orcival ou Saint-Nectaire
  • Le Volcan Puy de Sancy ou le Lac Chauvet

Jour 3

  • Usson (classé parmi les plus beaux villages de France)
  • Les Gorges de l’Allier (si vous ne disposez que de peu de temps, sachez que les gorges se visitent aussi grâce à un petit train touristique des plus agréables).

Jour 4 

  • Cité médiévale de Salers
  • Lac de Lastioulles

Ce programme est parfait pour expérimenter des journées de visite peu condensées et ainsi profiter pleinement de chaque visite.

Comment se déplacer à Clermont-Ferrand ?

Clermont-Ferrand est une ville où il est particulièrement facile de se déplacer, puisque les transports en commun en libre-service y sont nombreux et parfaitement accessibles.

Ainsi, plusieurs moyens de transports sont proposés aux locaux comme aux visiteurs, et ce, quel que soit leur budget. En voici un aperçu complet :

  • Le bus : la ville dispose d’un vaste réseau de bus qui permet de se déplacer aisément partout et à tout moment.
  • Le tramway : Clermont-Ferrand dispose d’un Tramway performant qui permet également d’accéder à l’ensemble des équipements de l’agglomération clermontoise. À noter que le Tramway circule de 5 heures à 1 heure du matin toute la semaine.
  • Les vélos : la ville s’est dotée de 22 stations comprenant 220 vélos accessibles 24h/24, 7j/7j. Il s’agit de l’une des solutions les plus économiques et pratiques pour se déplacer en ville. Pour vous aider à utiliser ce mode de transport, la ville propose une application dédiée. Plus d’informations sur le site : https://www.c-velo.fr/.
  • Les taxis : il s’agit également d’une option envisageable pour les utilisateurs qui souhaitent opter pour un mode de transport sur-mesure et personnalisé.
  • Le train : c’est la solution idéale pour les longs trajets en dehors de la ville. Clermont-Ferrand est d’ailleurs parfaitement desservie.

D’autres solutions permettent également de se déplacer facilement. Citons notamment le co-voiturage, ou encore, la location de voiture.

 
 
4.3/5 - (3 votes)

1 réflexion sur “Visiter Clermont-Ferrand”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut