vichy

Visiter Vichy

Itinéraire La fièvre de l’eau – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Vichy avec Emilie !

blue arrow3,6 km

little pin16 découvertes

pas1h10

bouton audioguides
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Vichy

: 16 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie C.
quote haut

Quand on évoque Vichy, bien souvent notre esprit se perd entre ce sombre souvenir de la Seconde Guerre mondiale et cette ville strictement thermale. Un triste constat pour cette ville auvergnate qui jouit pourtant d’une vraie douceur de vivre et d’une authenticité délicate.

Celle qui n’était encore qu’un village à la veille de la Révolution française, obtiendra ses lettres de noblesse avec ses précieuses sources d’eau digne de plus d’une prouesse. Charles X, Napoléon III et tous les grands bourgeois se pressent à Vichy pour s’abreuver de ces sources froides et chaudes afin de soigner leur maladie. Mais de cette belle époque prospère, la cité où règne bien-être et santé a aussi gardé un patrimoine tout en finesse et en beauté.

Des sublimes demeures de la rue Hubert Colombier    , aux chalets de l’empereur en passant par les pavillons des sources, le champ visuel est agréablement inhabituel. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en juillet 2021, Vichy est une escale qui vous fera le plus grand bien!

quote bas

Pour décrire cet imposant bâtiment devant lequel vous vous trouvez, quelques maîtres mots suffisent : soins, diététique et activités physiques. Résonance d’un passé prestigieux, le centre thermal des Dômes est un ensemble architectural de style néo-byzantin dont les deux tours servaient autrefois de réservoirs d’eau de source.

C’est dans un cadre plutôt unique en France que le palais des congrès-opéra de Vichy s’épanouit. Lors de sa création en 1865, sous la demande de Napoléon III, le splendide site architectural comptait une salle de bal, un théâtre ainsi que des salons de jeux et de plaisance. Un éventail d’activités à première vue complet qui pourtant sera enrichi avec la prise de notoriété que connaît Vichy à la Belle époque.

Entre deux rites de cures, il est tout à fait possible de suivre les offices religieux à l’église Saint-Louis. Tout comme de nombreux monuments vichyssois, cet édifice religieux doit sa création à Napoléon III. Lors de sa première cure en 1861, le monarque se rend à la messe à l’église Saint-Blaise mais le curé, gêné de le recevoir dans un temple aussi peu prestigieux, lui réclame la construction d’un autre digne de ce nom.

Pas aussi ancienne que le quartier dans lequel elle se trouve, l’église Notre-Dame-des-Malades est un monument un peu à part dans la cité thermale. Sa construction entre 1925 et 1956, marquée par la période de l’entre-deux-guerres, fera office d’extension à l’église Saint-Blaise située juste derrière. Il faut dire qu’à cette époque historique, un peu compliquée, la ville connaît un afflux majeur de population en provenance du monde rural dont la majorité s’avère croyante et pratiquante.

Mais quelle est donc cette charmante structure, vous devez certainement vous demander ? Nichée au cœur d’un parc du même nom, la source Lardy est le dernier vestige de l’établissement thermal qui se tenait ici jusqu’en 1965. Comme bien souvent à Vichy, l’histoire de cette construction a commencé en 1901 lorsqu’une source a été découverte par forage sur les lieux.

Généralement il y a ceux qui l’ont déjà bu et qui en connaissent les vertus, puis il y a ceux qui ne sont jamais allés plus loin que la pub de télé avec ce slogan que l’on retient : Vichy Célestins, elle me va bien! Déclarée d’intérêt public en 1861, la source des Célestins est la plus réputée de Vichy. Son histoire extraordinaire remonte au XVe siècle lorsque des moines de la confrérie des Célestins, établis dans le monastère juste au-dessus, vont par hasard en faire la découverte dans un rocher au bord de la rivière.

Bien gardé derrière sa grille, le pavillon Sévigné est cette timide mais néanmoins élégante bâtisse avec cette petite tourelle sur la gauche. Édifiée en 1624 en tant que résidence privée de riches propriétaires, la demeure est transformée en hôtel pour loger toutes ces personnes venues prendre les eaux à Vichy. C’est comme ça qu’en 1676 et 1677, l’épistolière française Madame de Sévigné aurait été reçue, ici, dans le cadre de deux cures afin de soigner ses rhumatismes aux mains et aux genoux.

Si les Vichyssois ont l’habitude de les croiser lors de leurs trajectoires journalières, les visiteurs, eux, sont plutôt surpris, voire confus, en découvrant ces belles demeures atypiques à cet endroit-là. Au nombre de 6, ces chalets, presque tout droit sortis de Suisse, ont été construits entre 1862 et 1864 pour le compte de Napoléon III et sa suite impériale. Autant dire pas n’importe qui!

08

Et encore 8 à retrouver dans l’application

Les halles des sources, Le passage Giboin, Le kiosque du parc des Sources, La Rue Hubert Colombier, La maison natale d’Albert Londres, La maison du Bailliage, Les parcs d’Allier, Le lac d’Allier.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

16 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé au 115 Bd des États Unis.

02

Infos Visite :

A l’image des destinations touristiques, Vichy vous propose un combiné d’avantages et de réductions sur ses transports et ses activités via le Vichy Pass. Une bonne alternative pour découvrir la ville à votre rythme et au fil des offres.


Vous avez encore un peu de temps à Vichy ?

De bien-être à la découverte, à Vichy, il n’y a qu’un pas. Celle que l’on connaît avant tout pour ses sources aux vertus curatives, qui l’ont animé dès les années 1920, a pourtant d’autres propositions en réserve.

Toujours plus d’incontournables

Telle une invitation au voyage, le musée des arts d’Afrique et d’Asie vous emmène à la rencontre de ces peuples d’ailleurs et de leur culture. Chine, Laos, Cambodge, Maroc, Argentine, Mali sont autant de destinations mises à l’honneur via des objets éclectiques ramenés par d’anciens missionnaires qui ont parcouru le globe. La connaissance de l’autre est le motto de ce musée vichyssois.

Oui à la gastronomie

Temple du péché de la gourmandise depuis plus de 75 ans, le grand marché couvert de Vichy sera votre lieu idéal pour faire connaissance avec les produits du terroir et goûter aux spécialités locales comme le pâté de pomme de terre ou le fromage Comtesse de Vichy. Alors, notez l’adresse et mettez-vous en route pour cette symphonie du goût sans risque de fausses notes.

Partagez sur les réseaux :

En savoir plus sur Vichy et ses alentours

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

Les autres lieux incontournables à visiter à Vichy à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Vichy à pied :

1 – Les halles des sources

Témoin indiscutable de l’identité vichyssoise, les halles des sources sont l’endroit idéal pour trouver un concentré de ce qui fait la réputation de la ville. Créé entre 1898 et 1903, cet élégant pavillon, tout de verre et d’acier, regroupe les cinq sources utilisées pour la cure de boisson que sont : Célestins, Lucas, Hôpital, Chomel et Grande Grille.

Si le lieu a été conçu selon des modèles de stations thermales allemandes ou austro-hongroises, l’ajout des vitres comme cette splendide verrière centrale en 1928 sont davantage issus d’inspirations italiennes. De chaque côté des halles se déroule une galerie couverte de 700 mètres qui embrasse parfaitement les contours du parc.

Bonne copine en temps de pluie aujourd’hui, elle était aussi un moyen pour les grandes dames d’autrefois de se protéger du soleil. Car oui, au début du XIXe siècle on préférait avoir le teint pâle, signe d’appartenance à la “bonne” société, plutôt que le teint hâlé des travailleurs de plein air comme les paysans.

Avant de partir trop vite, vous auriez tort de ne pas boire une gorgée de ces eaux vertueuses et pourquoi pas prendre une petite photo souvenir avec la buvette en arrière-fond et la verrière trônant au-dessus de vous.

2 – Le passage Giboin

Certainement le plus beau de ceux que compte Vichy, le passage Giboin témoigne d’une ancienne allure dont le charme est encore au rendez-vous. A la fois destination thermale et épicentre commercial de la région, Vichy va multiplier la création d’allées couvertes, à l’image de celle-ci, pour faire la liaison entre sa zone marchande et son quartier bien-être.

C’est ainsi qu’en 1888, le passage Giboin est percé et que bien des années plus tard il reste encore emprunté aussi bien pour son côté raccourci que ses anciennes boutiques. De quoi concilier l’utile à l’agréable dans un cadre où notre sensibilité à l’architecture Belle Epoque, Art Nouveau ou encore Art Déco est délicatement réveillée.

3 – Le kiosque du parc des Sources

Si bien mêlé à l’architecture de la ville qu’on n’y ferait à peine attention, le kiosque du parc des Sources est pourtant intimement lié à l’histoire de la cité. Alors que Vichy connaît un grand succès dans le thermalisme au XIXe siècle, elle décide de s’intéresser à d’autres loisirs et en particulier à celui du spectacle.

kiosque du parc des Sources Vichy

Une façon pour la ville de divertir sa clientèle de curistes et de surtout les faire patienter en musique avant que l’heure de leur soin finisse par sonner. Adopté finalement par tous, ce rendez-vous musical est réellement apprécié pour la qualité de ses musiciens dont certains sont lauréats du Conservatoire.

Plusieurs fois démonté, déplacé, voire reconstruit, le kiosque du parc des Sources, tel que vous le voyez aujourd’hui, date de 1902. Lui et son sosie du parc des Bourins sont les seuls kiosques qui restent des 7 que comptait encore Vichy le siècle dernier.

Bien moins sollicité qu’à l’époque, le lieu reste animé par quelques concerts durant l’été.

4 – La Rue Hubert Colombier

Aux abords de la rue Hubert Colombier que vous allez très bientôt traverser, notre meilleur conseil est de lever les yeux sur les façades et de scruter les moindres détails apparents.

Longtemps de nature privée, cette petite artère nous ramène instantanément à la Belle époque lorsque l’élite frivole fréquentait les sources de celle qui allait devenir la “reine des villes d’eau ».

En 1894, un certain Hubert Colombier, créateur de la banque de Vichy, achète toute la zone et la privatise pour y construire plusieurs villas et un chalet pour le gardien. Si sur les plans les demeures devaient être toutes similaires, la réalité en a voulu autrement.

Chacune d’entre elles met en avant un style bien à part qu’il soit Flamand, Art nouveau, Gothique ou même Louis XIII pour une proposition architecturale remarquable. Dommage que Monsieur Colombier, brutalement décédé en 1899, n’ai pu voir ce tableau dont certaines de ses muses ont été inscrites à juste titre aux Monuments historiques en 1988.

5 – La maison natale d’Albert Londres

Bâtie dans les années 1830, cette maison d’angle suscite la curiosité des passants avec ses deux tourelles inattendues et ses murs en briquettes.

En plus d’un style gothique qui l’a rend particulièrement reconnaissable entre toutes, la bâtisse est surtout symbolique à Vichy pour avoir vu naître Albert Londres en 1884. Si ce nom ne vous dit pas grand-chose, alors laissez-nous vous en dire deux mots.

À la fois journaliste et écrivain français de renommée internationale, Monsieur Londres est considéré comme le père du grand reportage. C’est à lui que nous devons le journalisme fondé sur l’observation et le voyage. Après sa disparition en 1932, à bord d’un bateau, trois de ses plus chers compagnons de terrain ont créé le prix Albert Londres.

Ce prestigieux sésame, encore d’actualité, récompense chaque année les meilleurs “Grands Reporters” francophones. En cours de restauration depuis 2017, l’ancienne maison sera à terme un lieu de mémoire dédié à la vie et à la carrière de cet illustre reporter qu’était Albert Londres.

6 – La maison du Bailliage

Située dans le quartier du Vieux Vichy, la maison du Bailliage à la particularité d’avoir été construite sur les anciens remparts de la ville en 1482. A cette période, cette demeure servait de logement au représentant du seigneur pour les affaires administratives et judiciaires que l’on appelait autrefois le bailli. Bailli, Bailliage, tout prend du sens !

En plus d’être une propriété familiale entre le XVIe et le XXe siècle, la bâtisse va servir de mairie puis de musée à l’entreprise de la Compagnie fermière spécialisée dans les cures thermales, l’hôtellerie et l’eau minérale. Plusieurs fois remanié au XIXe siècle, le castel Franc, comme on aime aussi l’appeler, n’a pu conserver d’origine que cette tourelle d’escalier du XVIe siècle.

Mis en vente pour 300000€ en 2016, la maison du Bailliage a été rachetée par un architecte iranien qui en fera dès 2024 un centre “polyculturel”.

7 – Les parcs d’Allier

Oui, Vichy est une ville d’eau et cela n’est plus un scoop pour personne. Cependant, peu savent que Vichy est aussi une ville verte plusieurs fois récompensée à ce sujet. 1/6e de sa superficie totale est représentée par l’immense bande végétale que vous longez depuis quelques minutes déjà.

Appelés les parcs d’Allier, ces deux immenses jardins de 23 hectares ont été créés entre 1862 et 1865 par l’empereur Napoléon III. D’inspiration anglaise, cet incontournable poumon vert de la ville dispose d’une grande variété de plantes, d’essences exotiques et pas moins de 800 arbres.

L’ambiance paysagère, soignée par quelque 75 agents, procure une sensation de liberté totale incitant à la flânerie, au repos ou bien à certaines activités physiques comme la course.

8 – Le lac d’Allier

Il est clair qu’à Vichy, ce n’est clairement pas l’eau qui manque quand on recense les quelques sources qui ont fait connaître la ville. Alors quitte à vous faire “boire la tasse”, on a décidé de vous faire passer au grade au-dessus en vous amenant sur les bords du lac d’Allier.

Ce plan d’eau, relativement étendu, est né d’un ambitieux programme de travaux dans les années 1960 pour le développement des activités nautiques. Le succès d’un projet en entraînant un suivant, la ville thermale lance d’autres aménagements sur la rive droite du lac pour offrir un nouvel espace aux Vichyssois comme aux touristes.

En 2014, les anciennes voies bruyantes et les rivages désertés sont définitivement remplacés par des sentiers esthétiques jalonnés de belvédères, de guinguettes et d’activités ludiques. Les berges du lac d’Allier sont devenues avec le temps “the place to be” et d’après les projets annoncés en 2018, pour la rive gauche, les améliorations ne sont pas encore finies.

Comment visiter Vichy ?

En tant que centre du bien-être en France, en région Auvergne-Rhône-Alpes, Vichy est une ville dans laquelle on prend le temps de vivre et de profiter de la beauté du lieu. Si vous vous y rendez pour la première fois, vous êtes peut-être hésitant quant à la façon de découvrir la ville. Afin de remédier à cela, nous vous proposons un itinéraire que vous pourrez moduler selon la durée de votre séjour et selon vos envies.

ville de vichy

Lors de votre arrivée en ville, autant commencé fort. Afin de vous plonger pleinement dans l’ambiance du lieu, direction l’Opéra de Vichy. Il s’agit, en effet, du plus beau monument vichyssois qu’il vous sera donné de voir, et ce, aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur.

Ensuite, partez à la découverte de l’histoire thermale de la ville en vous rendant dans le Hall des Sources. Ce lieu complètement atypique et tout aussi magnifique est relié à de nombreuses sources. C’est là que vous pourrez goûter les eaux, et ce, de façon totalement gratuite. Pour couronner le tout, le décor est absolument splendide.

En continuant votre balade à pied et à votre rythme, vous pourrez ensuite découvrir plusieurs autres lieux emblématiques de Vichy comme :

  • Le Kiosque à Musique
  • L’Église Saint-Blaise
  • L’allier et la plage des Célestins

Où se promener autour de Vichy ?

Si vous vous rendez en vacances à Vichy et que vous disposez d’un peu plus de temps pour en visiter les alentours, ce qui suit devrait vous intéresser. Les promenades à faire autour de la ville sont en effet nombreuses tant les petits villages pittoresques et la campagne qui l’entourent sont charmants.

Voici quelques idées de lieux de balade incontournable :

  • Se promener dans le village de Lapalisse, labellisé « Village étape » et « Plus beau détour de France ».
  • Profiter des nombreux sentiers de la Montagne Bourbonnaise.
  • Se balader dans le seul « Plus beau village de France » du département de l’Allier : Charroux.
  • Utiliser la voie Verte de Saint-Yorre à Billy – Via Allier.
  • Se promener dans le village de Billy et partir à la découverte de sa forteresse médiévale. Le village est d’ailleurs classé « Petit village de caractère ».

Quelles sont les activités qu’on peut faire pendant un séjour à Vichy ?

Vichy est la capitale du bien-être et du thermalisme en France. Les activités liées à ce secteur sont donc nombreuses. Parmi celles-ci :

  • Les cures thermales.
  • Les séances SPA et bien-être.
  • Les massages.
  • La visite du quartier thermal.

Mais Vichy offre une multitude d’autres activités à pratiquer seul, en famille, en couple, ou même, entre amis. Parmi celles-ci :

  • Les balades dans les nombreux parcs de la ville.
  • La découverte du patrimoine architectural vichyssois comme l’Église Saint-Blaise, l’Opéra, l’Office du Tourisme, etc.
  • Les jeux du Casino-Théâtre.
  • La découverte du musée de l’Opéra ou du musée des Arts d’Afrique et d’Asie.

Vous l’aurez compris, que l’on se rende à Vichy pour profiter de ses eaux thermales ou simplement pour profiter de la beauté de la ville, les activités à y faire ne manquent pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page