turin

Visiter Turin

Itinéraire Le cœur du royaume de Savoie – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Turin avec Emilie !

blue arrow7,0 km

little pin21 découvertes

pas2h30

bouton audioguides
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Turin

: 21 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie
quote haut

Bienvenue dans la capitale du Piémont !

Moins connue que ses sœurs italiennes, Turin est pourtant une ville à ne pas manquer ! C’est vrai qu’il est difficile de rivaliser quand on partage un pays avec  Florence, Rome ou Venise, mais pourtant, Turin, à moins de 100 km de la frontière française, a beaucoup à vous offrir et gagne à être connu.

Capitale du royaume de Savoie, elle a vu naître deux grands personnages de l’Histoire italienne, à savoir Victor Emmanuel II et le comte de Cavour qui vont marquer le monde en unifiant les provinces d’Italie et créant ainsi le pays que l’on connaît aujourd’hui.

Le centre historique est donc fortement marqué par la présence des ducs de Savoie qui deviendront des rois, ainsi que par la naissance de l’Italie unifiée. Châteaux, palais et places majestueuses côtoient architecture luxueuse et allées bordées d’arcades élancées à la mode turinoise.
Cette visite de 7 km vous entraîne au cœur de la ville, des fondations romaines d’Augusta Taurinorum aux palais royaux, sans oublier son incroyable patrimoine religieux.

Mais Turin, c’est aussi et surtout l’Italie. Alors, laissez-vous gagner par sa dolce vita et profitez pleinement de votre expérience turinoise, bien installé à la terrasse d’un café. 

quote bas

Qu’elle est belle la piazza San Carlo avec ses deux églises jumelles, son clocher, ses élégantes façades et sa statue ! Cette place piétonne est l’une des plus agréables et harmonieuses de Turin. Les deux églises baroques ne sont pas si jumelles que ça. Je vous présente, à gauche, Cristina et à droite Charles, toutes deux édifiées en 1639.

Il est très classe, et en impose sérieusement, voici le Palais Carignan.
S’il est si beau c’est parce qu’il a été la résidence des princes de Carignan, descendance de la maison royale de Savoie. Et en plus, c’est là qu’est né Victor Emmanuel II, le premier roi d’Italie et considéré comme l’un des pères de la patrie !
Ce château a été commandé en 1679 par, attention ne vous mélangez pas les pinceaux, il s’appelle comme son arrière-grand-père : Emmanuel Philibert de Savoie.

Vous voilà face au palais royal de Turin.
Les ducs de Savoie, qui vivaient au château de Chambéry depuis 1416, décidèrent en 1562 de déplacer leur capitale de l’autre côté des Alpes et de venir s’installer à Turin. C’est Emmanuel Philibert, dit tête de fer, qui en a pris l’initiative !

Vous voilà devant la cathédrale de Turin et son beau campanile de briques rouges.
Si on remonte à l’époque où Turin s’appelait encore Taurinorum, vous auriez ici un théâtre. Sur l’emplacement de ce théâtre romain ont été construites trois églises romanes jumelles. Pourquoi trois, on ne sait pas, mais en tout cas on peut en déduire que l’endroit était considéré comme sacré. Au XVe siècle, les trois églises sont rasées pour laisser place à la construction de celle que vous voyez devant vous aujourd’hui, la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Turin, bâtie pour le saint patron de la ville.

Changement d’ambiance et de décors radical, vous êtes devant l’une des 4 portes romaines de la cité d’Augusta Taurinorum : la majestueuse porte Palatine ! Elle date du 1er ou 2e siècle apr. J.-C. et porte le nom de Palatine, déviation de Palatii, pour sa proximité avec le palais des ducs lombards à l’époque médiévale.

De retour sur la piazza Castello, vous voilà face au magnifique palais Madame. Il doit son nom aux régentes qui l’ont habité, Christine de France au XVIIe, puis à Marie-Jeanne de Savoie au XVIIIe. C’est cette dernière qui, en 1721, fit ajouter l’impressionnante et extravagante façade baroque par l’architecte Filippo Juvarra.

Vous le voyez pratiquement tout le temps, et vous voilà enfin au pied du célèbre Mole Antonelliana.
Construit en 1863 pour accueillir la synagogue de Turin, les ambitieux travaux suivant les plans imaginés par Alessandro Antonelli, vont finalement prendre tellement de temps et coûter tellement cher, que la ville finira par racheter l’édifice en construction et y installera le musée de l’unification italienne.

La traversée du pont Victor Emmanuel vous a offert une vue de plus en belle sur l’église della Gran Madre di Dio jusqu’à vous mener sur son parvis.
Elle en impose avec ses airs de temple grec. C’est normal, elle a été commandée en 1814, pour célébrer le retour de Victor Emmanuel 1er de Savoie après la défaite de Napoléon.

Son nom est omniprésent en Italie et tout particulièrement à Turin, sa ville natale. Vous avez traversé son jardin, êtes passé près de sa station de métro et croisé sans les voir rues, places et passages. Voici à présent sa statue pour vous permettre de mettre enfin un visage sur ce fameux Camillo Benso, comte de Cavour.

11

Et encore 11 à retrouver dans l’application

Via Roma , Galleria Subalpina , Église San Lorenzo, marché porta palazzo , Piazza della consolata , Quadrilatero Romano , Église San-Domenico , Place du Palais Città , Immeuble au piercing , Statue Écho , Piazza veneto

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

21 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Départ conseillé de la place San Carlo

Parkings conseillés :
 
– Autorimessa Rattazzi : Via Urbano Rattazzi, 8/A
– Principi di Piemonte : Via Piero Gobetti, 9, 10123 Torino TO, Italie
– Parking via Re Umberto : Corso Giacomo Matteotti
– GTT parking Valdo Fusi : Via S. Francesco da Paola

03

Infos Climat :

La ville de Turin entourée par les Alpes et la vallée d’Aoste a un climat de type continental avec d’importants écarts de température entre l’été et l’hiver.
Les hivers sont froids et les chutes de neige ainsi que les pluies hivernales sont fréquentes, n’empêchant pas la possibilité de belles journées ensoleillées.
Les minimales sont en moyenne autour de 7°C.
Les mois les plus pluvieux sont avril, mai et juin.
L’été, les températures moyennes observées sont autour de 25°C

02

Infos visite :

Attention, l’itinéraire traverse la cour intérieure du palais royal. L’accès est gratuit mais soumis à des horaires.
Il en va de même pour la visite du marché de la Porta Palazzo, fermé l’après-midi et le dimanche.
Si vous voulez entrer dans le Mole Antonelliana, sachez que l’accès est déconseillé sans billet coupe file acheté en amont.

04

Infos monnaie :

L’Italie est dans la zone euro, sa monnaie est l’euro.


Vous avez encore un peu de temps à Turin ?

Les Musées

Turin, comme nombre de ses consœurs italiennes, est une ville riche en musées. En voici quelques-uns à ne pas rater lors de votre séjour turinois !

  • Le musée égyptien, réputé pour être l’un des plus beaux du monde derrière celui du Caire.
  • Le Musée d’Art oriental installé dans le palais Mazzonis.
  • Le musée de l’automobile, qui est gratuit et vous plonge au cœur de l’entreprise nationale FIAT.
  • La célèbre galerie Sabauda, considérée comme l’une des plus prestigieuses pinacothèques d’Italie.
  • Et si vous êtes un amateur d’Art Contemporain, alors prenez la route pour Rivoli, à 15 km de Turin et visitez l’étrange et fascinant musée Rivoli, installé dans un château des Savoie.

La Basilique Superga

Autre incontournable aux abords de la ville, la splendide basilique de Superga, véritable trésor perché dans la montagne et abritant les tombeaux des membres de la maison de Savoie.

Le Val de Suze

Si vous voulez explorer un peu plus la région, alors n’hésitez pas à aller découvrir les petits villages alpins du Val de Suze et l’incroyable abbaye Sacra di San Michele au sommet du mont Pirchiriano. C’est elle qui a inspiré Umberto Eco pour écrire le nom de la rose quand même !

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes d’Italie

Les autres lieux incontournables à visiter à Turin à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Turin à pied :

1 – Via Roma

D’ici, vous avez une belle perspective pour bien saisir l’ampleur de la Via Roma. Voyez devant vous, cette interminable allée d’arcades bordées de grandes enseignes de mode, et d’où vous arrivez, la place San Carlo, avec la Via Roma qui continue entre les églises et se poursuit jusqu’à la gare.

Via Roma Turin

La rue a été aménagée au XVIIe siècle et s’appelait à la base Contrada Nuova, car elle reliait la place du Château à la nouvelle gare de la Puerta Nuova.

Vous l’avez compris, voici l’équivalent turinois des Champs Élysées parisien. Cet axe central est le lieu privilégié des habitants comme des touristes quand on en vient au shopping, véritable sport national italien.

2 – Galleria Subalpina

Vous entrez à présent dans une parenthèse enchantée. La galerie subalpine est une galerie commerçante historique turinoise. Inspirée par les luxueux passages parisiens du XIXe siècle, la galerie fut inaugurée en 1874 et nommée après la Subalpine Bank qui avait financé le projet.

La magnifique verrière faite de verre et de fer souligne la modernité du projet et les ornements décoratifs ajoutent à l’élégance déjà omniprésente du lieu. Son atmosphère raffinée en fait un lieu idéal pour une pause détente dans l’un de ses nombreux cafés historiques.

3 – Église San Lorenzo

Elle ne se fait pas trop remarquer, tranquillement installée sur l’effervescente place royale, mais l’église San Lorenzo est aussi discrète qu’incontournable.

Eglise San Lorenzo Turin

Elle fut construite en 1557, après la victoire d’Emmanuel Philibert de Savoie et de Philippe II d’Espagne sur les troupes françaises. On est le 10 août, c’est la saint Laurent, hop, le roi fait construire par l’architecte Guarino Guarini, une église dédiée au Saint Lorenzo pour le remercier de son intervention.

Ne vous laissez pas avoir par sa sobre façade, l’intérieur est tout en dorures baroques exubérantes et vaut particulièrement le détour pour son impressionnante coupole.

4 – Marché porta palazzo

Rien de tel pour prendre le pouls d’une ville et découvrir sa véritable essence, qu’en allant arpenter son marché.

Sur la place de Porta Palazzo, s’étale devant vous, le plus grand marché de Turin. Avec plus d’un millier de vendeurs, il est même considéré comme le plus grand marché à ciel ouvert d’Europe.

S’il est ouvert, n’hésitez pas à partir vous perdre au milieu de ses allées et à goûter à toutes les spécialités de la région et vous verrez qu’il a bien plus en Italie, que des pâtes et des pizzas !

5 – Piazza della consolata

Vous voilà sur la place della consolata, face à l’impressionnante église éponyme. Il y avait là, à la base, une petite église romane du Xe siècle dédiée à saint André. Mais la légende raconte qu’un jeune aveugle y découvrit à ses pieds une icône de la vierge Marie. L’icône devenue miraculeuse fut placée dans l’une des chapelles et attira de nombreux pèlerins.

La basilique, telle que vous la voyez aujourd’hui, a été construite fin XVIIe par l’architecte Guarino Guarini à qui l’on doit également le palais Carignan et la chapelle de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste. Son architecture, savant mélange de roman, néo-classique et baroque en fait l’une des plus intéressantes églises de Turin. Elle est dédiée à la Vierge Marie, consolatrice des affligés. À l’intérieur, vous pourrez voir un autel unique en son genre, réalisé par Filippo Juvarra au XVIIIe siècle lors de l’ajout du presbytère. La basilique regorge également de sculptures, gravures et peintures très bien conservées ainsi que d’une impressionnante collection d’ex-votos.

La façade néo-classique, elle, date de 1860.

La place nous permet également de découvrir un autre café historique de la ville et de faire le point sur l’une des spécialités emblématiques de Turin : le Bicerin. Bicerin, en Piémontais, signifie petit verre. Cette boisson à base de ganache au chocolat, de café chaud et de crème fouettée, a été décrite par Alexandre Dumas comme inoubliable et est indissociable de l’image élégante des cafés turinois aux banquettes en velours, lustres en cristal et grands miroirs dorés.

À goûter absolument pendant votre séjour à Turin, ici ou ailleurs.

6 – Quadrilatero Romano

Vous êtes à présent en plein cœur de ce que l’on appelle le quadrilatère romain. C’est donc ici que tout à commencé. Là où il y avait Taurasia, l’ancienne cité des Taurinis et où Auguste fonda la colonie romaine Augusta Taurinorum.

Quadrilatero Romano Turin

Aujourd’hui c’est le quartier le plus vivant et le plus joyeux de Turin, où les époques et les styles se mélangent au gré des petites rues et où la vie s’anime à l’heure de l’aperitivo. N’hésitez pas à revenir par ici en début de soirée pour une immersion gustative dans la vie locale turinoise.

7 -Église San-Domenico

La petite église que vous voyez sur votre gauche est la seule église moyenâgeuse gothique en briques rouges de la ville. L’intérieur mérite d’y faire un saut, notamment pour ses fresques du XIVe siècle, unique exemple de mur peint à Turin. C’est également là que se trouvaient les anciens bureaux de l’Inquisition au temps de la chasse aux sorcières.

8 – Place du Palais Città

Vous êtes devant le palais Città construit au XVIIIe siècle et qui est aujourd’hui l’hôtel de ville de Turin. Mais ce qui attire l’œil ici finalement, c’est plutôt cette statue de bronze d’un chevalier terrassant ses ennemis morts à ses pieds. Il s’agit du comte vert, Amédée II de Savoie triomphant lors des guerres d’Orient au XIVe siècle.

9 – Immeuble au piercing

Arrêtez-vous un instant et observez attentivement l’angle de l’immeuble face à la belle église baroque. Vous ne rêvez pas, il est bien doté d’un piercing ! C’est un groupe de jeunes architectes turinois qui ont eu l’idée de cette œuvre en 1996. La symbolique est plus poussée que vous ne pourriez le penser. Voyez le sang qui coule, il est rouge côté peuple, vers la rue qui mène à Porta Palazzo et bleu du côté de la rue qui mène au palais, vers la noblesse.

10 – Statue Écho

L’étrange statue en bronze que vous voyez là est l’œuvre du sculpteur français Marc Didou.

Statue Echo Turin

Il s’est inspiré de la statue inversée en pierre Médusa, qui vous est peut-être familière si vous avez déjà visité la mystérieuse citerne basilique d’Istanbul. Approchez-vous de la bouche de la statue, on raconte que l’on peut y entendre le murmure d’une rivière invisible.

11 – Piazza Veneto

Vous êtes sur l’immense place Vittorio Veneto.

Piazza Veneto Turin

Comme sur la plupart des places de la ville, vous trouverez ici de belles arcades abritant de nombreux cafés.

La place offre également une perspective parfaite sur l’église de la grande mère de Dieu sur la rive opposée.

12 – Vue sur le Pô

Les ponts joignent généralement l’utile à l’agréable, nous permettant de traverser fleuves et rivières en profitant d’une vue dégagée sur la ville.

Vous avez ici un beau panorama sur le Pô, qui est le plus long fleuve d’Italie. Il prend sa source à 2000m d’altitude, au magnifique Mont Viso à la frontière française, pour se jeter dans la mer Adriatique, tout droit de l’autre côté. Il traverse donc l’Italie de gauche à droite, sans faire trop de détours, donnant aux provinces qu’il arrose les terres les plus fertiles du pays.

Où se promener à Turin ?

Turin est une belle ville d’Italie. Si vous vous y rendez prochainement, nous vous proposons de découvrir quelques-unes des promenades turinoises les plus prisées.

La Via Roma est l’une des principales artères de la ville. Une balade dans cette grande rue marchande permet de découvrir le Turin chic, ses belles boutiques, des magnifiques bâtiments, ses jolies places, et bien plus encore.

On trouve trois galeries à Turin et l’une des plus belles est sans aucun doute la Galleria San Federico. Celle-ci vous offrira une magnifique balade au cœur d’un ensemble architectural de toute beauté.

Comment se déplacer à Turin ?

Turin, ou Torino en italien est une grande ville qui peut être parcourue de différentes façons. Si vous avez décidé de cibler certains quartiers de la ville, vous pouvez tout à fait vous déplacer à pied. Cela vous prendra un certain temps, mais il est certain que vous pourrez prendre le temps de contempler le paysage sans en perdre une miette.

D’un autre côté, si vous voulez vous rendre d’un bout à l’autre de la ville de façon pratique et rapide, d’autres moyens de transport pourront être envisagés. Parmi ceux-ci : le métro, le tramway ou le bus.

Si vous avez envie de tester d’autres moyens de transports plus atypiques, vous pourrez aussi tester le vélo ou la trottinette électrique par exemple.

Quelles sont les principales attractions à visiter à Turin ?

Turin est une ville italienne qui compte parmi les plus belles villes au monde. Ainsi, les lieux d’intérêts y sont très nombreux. Voici une liste non-exhaustive des principales attractions à visiter à Turin.

  • La Piazza San Carlo (lieu le plus emblématique de la ville)
  • La Mole Antonelliana et le musée du cinéma de Turin.
  • Le Palazzo Reale (le Palais Royal de Turin)
    Palais royal Turin
  • Le Teatro Regio
  • L’Église San Lorenzo
  • Le Palais de Venaria
  • L’Église Santa-Maria del Monte dei Capuccini
  • Le Château Valentino
  • Le marché de Porta Palazzo
  • Le musée de l’Automobile de Turin

Quelles sont les activités les plus populaires à Turin à faire avec des enfants ?

Turin est une ville qui peut tout à fait se visiter en famille. D’ailleurs de nombreuses activités peuvent être faites avec des enfants. La ville comporte, en effet, de nombreux espaces spécialement conçus pour les plus petits. En voici quelques exemples.

  • La Galerie civique d’Art moderne et contemporain : un lieu qui propose de nombreux programmes interactifs dédiés aux enfants.
  • Le Musée de la Juventus, qui ravira les fans de football.
  • Le tramway Sassi-Superga, dont l’incroyable balade sur la colline de Superga permet d’avoir un aperçu panoramique sur les environs.
  • Le Planétarium de Turin, un espace dédié à l’étude de l’univers.
  • Le Museo A come Ambiente (MAcA), un espace spécialement conçu pour faire découvrir la science aux enfants.
  • Le Museo Nazionale dell’Automobile.
  • Le Musée national du Cinéma.
  • Le Musée égyptologique de Turin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page