montreal

Visiter Montréal

Itinéraire La plus française des villes américaines – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Montréal avec Emilie !

blue arrow9,5 km

little pin25 découvertes

pas3h30

bouton audioguides
00 plan montreal
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Montréal

: 25 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie
quote haut

Le Canada a toujours été une destination phare des Amériques, attirant des touristes du monde entier avec ses villes vibrantes et animées et sa nature à couper le souffle !

Montréal possède cet équilibre parfait entre une charmante ville européenne et une moderne mégalopole américaine, calée en pleine nature, au bord du fleuve Saint Laurent.

Pas étonnant qu’elle soit la destination préférée des Français qui se sentent à la maison chez leurs cousins québécois.

Pas de grande check-list de monuments emblématiques à visiter, ici, pour découvrir la deuxième ville du pays, élue capitale de la culture du Canada, il faut s’y jeter tête baissée et la vivre sans y penser.

Soyez prêt à tomber en amour avec une ville pas comme les autres.

quote bas
Place des Arts

Vous voilà sur la place des Arts, au cœur du quartier des spectacles de Montréal. Cette place, vouée à la diffusion des arts de la scène, a été créée sous l’impulsion du maire de Montréal Jean Drapeau en 1955 pour doter la ville d’infrastructures modernes et de niveau international.
Avec ses six salles de spectacles, de répétitions et d’ateliers de costumes, elle est le plus vaste complexe culturel et artistique du Canada.

Édifice Sun Life

Faisant face à la place Dorchester, voilà l’un des monuments les plus imposants de Montréal et peut-être le plus impressionnant !!
Si on a facilement envie de le qualifier de mastodonte, c’est normal. Il est composé de 60.200 blocs de granit de 2 à 17 tonnes chacun, pour une masse totale de 43.000 tonnes. Voilà.
Il a été inauguré en 1918, et a longtemps été l’édifice le plus vaste de l’Empire britannique. Il a servi de coffre-fort pour les réserves d’or de plusieurs pays européens pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Église Anglicane Saint Georges et Gare Windsor

Voilà une image typique montréalaise comme on n’en voit pas ou peu en Europe. Une église néo-gothique, flanquée de gratte-ciel post-modernes.
C’est l’église anglicane Saint-George, construite en 1870, dans un style combinant des éléments français et anglais. Elle porte le nom du Saint Patron d’Angleterre et son intérieur est quand même doté d’une tapisserie provenant de l’abbaye de Westminster et qui avait servi pour le couronnement de la reine Elizabeth II. Les vitraux sont également à voir, mais le clou du spectacle à l’intérieur de l’église Saint-Georges, c’est son magnifique plafond à poutres de bois.
L’édifice est classé lieu historique du Canada.

Cathédrale Marie-Reine-du-Monde

Vous arrivez, après avoir traversé la place du Canada, face à l’impressionnante Cathédrale Marie Reine du Monde.
Vous lui trouvez un petit air familier et c’est normal ! C’est une réplique miniature de la Basilique Saint-Pierre du Vatican. Exactement la même, mais trois fois plus petite. Ceux qui ne sont pas allés à Rome, ça vous donne une petite idée du gigantisme de l’original.

Ville souterraine de Montréal

Vous pénétrez dans le monde parallèle de Montréal, sa ville souterraine.
Ici, vous êtes au centre commercial du monde, aussi appelé le World Trade Center qui est un des nombreux accès au RESO, le nom officiel du fameux réseau souterrain de Montréal.
Cette ville sous la ville couvre plus de 30 kilomètres de tunnels et galeries qui quadrillent Montréal, permettant ainsi de relier plusieurs complexes, comme les centres commerciaux, les bureaux, les universités, les hôtels, etc. Les galeries contiennent un large panel de restaurants et près de 2000 boutiques !

Basilique Notre-Dame

Et voici la reine de la place, la Basilique Notre-Dame, édifiée à partir de 1824 dans ce style néo-gothique parfait. Visitée par plus d’un million de personnes chaque année, elle est l’église mère de Montréal, et la plus vaste de l’archidiocèse.
C’est un véritable musée d’art religieux et vous ne trouverez pas d’équivalent à la richesse de ses ornements à Montréal. Elle est littéralement remplie de trésors historiques. Bois sculpté, tableaux, vitraux, sculptures, elle est l’un des bâtiments les plus précieux du patrimoine religieux québécois.

Place Royale

Vous arrivez à présent là où tout a commencé.
La place Royale atteste de présence humaine depuis plus de 1000 ans.
Faisons un rapide saut dans le temps et dans l’Histoire. En 1535, lors de son deuxième voyage vers le Canada, Jacques Cartier arrive au petit village semi-sédentaire iroquois d’Hochelaga. Il s’agit d’une cinquantaine de maisons entourées d’un rempart circulaire doté d’une seule porte. On estime la population à 3000 habitants. En décrivant le paysage autour du village, il nommera la montagne Mont-Royal, qui part déformation de la langue, finira par donner son nom à Montréal.

Hôtel de Ville de Montréal

Vous voilà sur la place Vauquelin, encadré de deux énormes bâtisses administratives de la ville. À gauche, l’ancien palais de justice et à droite, l’hôtel de ville.
L’un comme l’autre, a été édifié par l’architecte Henri Maurice Perrault. La mairie est construite dans ce style Second Empire né en France fin XIXe de l’impulsion de Napoléon III et de l’impératrice Eugénie. Pour la petite histoire, c’est du balcon de l’hôtel de ville que le Général de Gaulle, alors président de la France, avait lancé son “Vive le Québec libre !” en 1967.
L’hôtel de ville de Montréal est reconnu comme un lieu historique national du Canada en 1984.
L’ancien palais de justice,lui, est à la mode néo-classique.
Les deux bâtiments ont été construits dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

Tour de l’Horloge

Vous voilà arrivée au pied de la Tour de l’Horloge dont la silhouette se dessine dans le ciel montréalais depuis votre arrivée sur le port.
Cette tour, édifiée en 1922, fait partie du patrimoine historique de la ville. Elle a même été classée édifice fédéral du patrimoine canadien en 1996.
C’est ce que l’on pourrait appeler une tour multifonctions !

Marché bon secours

Avec son beau dôme argenté, le marché de bon secours est un autre emblème de la ville. Il est impressionnant et fait même partie du top 10 des plus beaux bâtiments du Canada recensés par le gouvernement. À sa construction, en 1847, l’architecte présente son projet en disant que Montréal devait avoir un monument qui prouverait le bon goût et la libéralité de ses habitants et provoquerait chez le voyageur une sensation de beauté et d’une ville prospère au commerce florissant. Rappelons qu’à l’époque, Montréal est la capitale de la province française du Canada.
On construit donc ce grand marché public en véritable carrefour urbain doté de plusieurs halles avec des salles de réunions comme des salles de concert et des hôtels particuliers.

Chinatown

Pas besoin d’avoir besoin d’avoir Bac +5 pour comprendre que vous arrivez à Chinatown !
Le magnifique mur peint et l’arche nord, marque l’entrée nord du quartier Chinois de Montréal. Ce gros pâté de maisons de l’arrondissement Ville-Marie est flanqué dans ces quatre angles de grands Paifang, comme on appelle ces arches chinoises qui marquent l’entrée des villes.

14

Et encore 14 à retrouver dans l’application

Église Saint James , Cathédrale Christ Church , Dominion square Building , Le 1250 Boulevard René-Lévesque , Place Ville Marie , Basilique Saint-Patrick , Place d’armes , Balade du Vieux-Port , Rue Saint-Paul ,  Place Jacques Cartier , Vue sur le Saint Laurent , Ancien clocher de l’église Saint-Sauveur , Quartier Saint-Denis , Rue Sainte-Catherine

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

25 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Départ conseillé de l’itinéraire depuis la place des Arts

Parking conseillé :
– Parking Indigo : 1071 Rue Saint-Urbain

03

Infos Monnaie :

Montréal, comme le reste du Canada, utilise le dollar canadien.
Vous pouvez changer un peu d’argent avant de partir pour couvrir les premières dépenses ou changer vos euros à l’arrivée. Attention, les taux de change sont souvent moins avantageux dans les aéroports, attendez d’être au centre-ville. Mais pas obligé non plus de changer de l’argent, vous pouvez bien sûr retirer directement dans les ATM même si des frais s’appliquent (taux de change + frais de la banque qui possède le distributeur, généralement 2$ à 3$ ). Autre option, payer directement avec sa carte bleue. Chaque transaction sera taxée du taux de change et de vos frais de banque. Renseignez-vous sur les frais de vos opérations à l’étranger avant de choisir quelle option sera la plus avantageuse pour vous.
Dans tous les cas, pensez à prévenir votre banque de votre voyage afin d’éviter les mauvaises surprises.

02

Infos Climat :

La ville de Montréal, à l’instar du reste du Québec, possède un climat très varié allant de fortes chutes de neige et de températures bien en dessous de zéro en hiver à de belles chaleurs en été.
Visiter le Canada en hiver est une idée fabuleuse et les activités natures ne manquent pas pour profiter de cette belle saison ! Les températures minimales enregistrées à Montréal en Janvier tournent autour de -15°C, et les maximales de -5°C.
L’automne, vous offre des couleurs dignes des plus grands peintres impressionnistes et des températures encore agréables, c’est ce qu’on appelle l’été indien. Mais attention, bien que récurrent, cela reste un phénomène météorologique, et donc, imprévisible. Les températures de septembre sont très proches de celles du mois d’Août et novembre voit encore des maximales à 14°C. Il en va de même pour le printemps qui voit ses températures osciller entre 7°C et 20°C.
L’été, les températures sont chaudes, avec des maximums agréables de 27°C au mois de Juillet.
Côté pluie, les précipitations sont à peu près les mêmes toute l’année, avec un pic à 104 mm de pluie en juillet et un minimum de 60 mm en février.


Vous avez encore un peu de temps à Montréal ?

Il y a beaucoup de choses à faire à Montréal mais surtout beaucoup de choses à vivre.

Vous avez vu, grâce à la visite proposée par Navaway, les principaux éléments à connaître lorsque l’on découvre la ville pour la première fois. 

Mais Montréal est une grande ville nord-américaine, et par conséquent, vous allez avoir besoin de temps pour bien la connaître.

Voici une petite liste, non exhaustive, de conseils pour approfondir votre découverte canadienne !

  • Grimper au sommet du Mont Royal pour une vue époustouflante de la ville
  • Faite un tour de Street Art en profitant des oeuvres qui colorent le Boulevard Saint-Laurent
  • Aller voir un match de Hockey sur Glace au centre Bell
  • Échapper au froid, à la pluie ou aux fortes chaleur en s’évadant dans la ville souterraine
  • Manger une poutine à la banquise.
  • Faire du vélo le long du canal Lachine
  • Profiter d’un dimanche ensoleillé pour aller écouter les tams-tams du parc de Mont-Royal ou au Piknic Electronik du parc Jean Drapeau.
  • L’hiver, aller patiner sur le lac aux Castors
  • L’été, profiter des nombreux festivals, food trucks et animations éphémères organisées par cette ville aussi active qu’alternative.
  • Manger un bagel bien chaud et découvrir qu’ils sont encore meilleurs qu’à New York et faire la queue chez Swartz’s pour tester le fameux sandwich à la viande fumée !
  • Aller faire ses emplettes au marché Jean Talon pour découvrir toutes les spécialités de la région.
  • Faire le plein de sensations fortes sur les montagnes russes de la Ronde, sur l’île Sainte Hélène.
  • Explorer le plateau du Mont-Royal, ses maisons colorées, ses friperies, ses cafés, et ses murs de street art.

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes du Canada

Les autres lieux incontournables à visiter à Montréal à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Montréal à pied :

1 – Église Saint-James

Vous voilà à présent devant la belle église unie Saint-James.

C’est la deuxième église protestante au Québec, après celle de Saint-Andrew et Saint-Paul. Quand elle a été construite à la fin du XIXe siècle, elle était la plus grande église méthodiste du Canada. Elle appartient maintenant à l’église unie du Canada qui est la fusion de l’église méthodiste avec d’autres églises réformées et qui du coup aujourd’hui, est la plus importante église protestante du pays.

Cette organisation, très active, a par exemple fondé le premier YMCA en Amérique du Nord, et a mené une campagne active pour le droit de vote des femmes. Pour ceux qui ont oublié ce qu’est le YMCA, et je ne parle pas de la chanson, sachez que ce sont des foyers pour les jeunes catholiques, créées en 1844 à Londres pour pallier aux difficultés rencontrées par les jeunes travailleurs. C’est George Williams qui décide alors de fonder une association chrétienne de jeunes, appelée la Young Men’s Christian Association. Cette ONG chrétienne va ensuite s’exporter en Australie, au Canada et aux États-Unis.

L’église de style gothique victorien avec sa façade de grès rose, ses deux tours clocher et sa grande rosace a longtemps été cachée par des petits commerces. C’est en 2006 qu’elle réapparaît à la vue de tous lorsque, dans le cadre d’une restauration organisée par la ville de Montréal, un nouveau square est dégagé grâce à la démolition de plusieurs bâtiments. L’église est classée monument historique depuis 1980 et désignée lieu historique national du Canada depuis 1996.

Informations pratiques :

  • Adresse : 463 Sainte-Catherine O, Montréal, QC H3B 1B1, Canada
  • Horaires d’ouvertures 2022 : du mardi au dimanche de 10h à 15h; fermé le lundi. 
  • Téléphone : +1 514-288-9245

2 – Cathédrale Christ Church

Voici à présent l’église Christ Church, qui, comme son nom l’indique, est dédiée à Jésus Christ.

C’est une église anglicane.

Cathedrale Christ Church Montrealjpg

L’anglicanisme c’est un peu la Suisse de la Religion chrétienne. Neutre et se voulant à la fois catholique et réformée. Cette confession est principalement présente dans la culture anglophone puisque le mouvement est né d’un désaccord entre le roi d’Angleterre et le Pape. Au XVIe siècle, Henri VIII se sépare alors de Rome et émancipe l’Église d’Angleterre. Le mot anglican, en latin, veut d’ailleurs dire d’origine anglaise. Et c’est au Canada, dans la ville de Québec plus exactement, qu’a été fondée la première église anglicane, hors des îles britanniques.

La cathédrale Christ Church a été construite en 1859, de style néo-gothique et est classée lieu historique national.

Et sachez qu’il y a toute une vie sous la cathédrale ! Il s’agit du centre commercial souterrain “Promenades Cathédrales, qui est un segment clé du réseau souterrain de Montréal.

Celui que l’on nomme plus communément RESO, couvre 32 kilomètres de tunnels et est fréquenté par près de 183 millions de personnes qui échappent ainsi au froid hivernal chaque année.

Informations pratiques :

  • Adresse : 635 Sainte-Catherine O, Montréal, QC H3A 2B8, Canada
  • Horaires d’ouvertures 2022 : tous les jours de 9h à 17h, sauf le dimanche de 8h à 17h. 
  • Téléphone : +1 514-843-6577

3 – Dominion Square Building

Voyez ce beau bâtiment qui fait l’angle devant vous. Il s’agit du Dominion square Building, un immeuble emblématique du centre de Montréal.
Il a été édifié dans les années 30, dans ce style Beaux-Arts, qui, comme l’éclectisme, mélange les styles et les époques.

Ce bâtiment de 12 étages a été conçu comme une galerie marchande intérieure, ce qui était réellement novateur à l’époque.

Sa construction est une solution ingénieuse aux nombreuses règles des permis de construire du début du XXe siècle. En plus, il avait deux niveaux de commerces et deux niveaux de parking souterrain ainsi que les premiers escalators de la ville ! Et on pouvait accéder aux boutiques depuis chaque côté du bâtiment. Bref, tout ça vous parait complètement normal aujourd’hui, mais en 1930, c’était le top de la modernité ! Au moment de sa construction, il est le plus vaste immeuble de bureaux du Canada.

Le bâtiment est classé bien patrimonial du Québec et c’est ici que vous trouverez le centre d’informations touristiques, si besoin.

Informations pratiques :

  • Adresse : 1010 Sainte-Catherine O, Montréal, QC H3B 3S3, Canada

4- Le 1250 Boulevard René-Lévesque

Au 1250 boulevard René-Levesque, vous avez le building du même nom. Oui, on l’a appelé tout simplement le 1250 blvd René-Lévesque. Simples et efficaces nos amis québécois.

Il s’agit du deuxième plus haut gratte-ciel de Montréal. Il a été construit entre 1988 et 1992 dans un design néo-moderne et il abrite depuis, les bureaux de grandes multinationales. L’architecture du building est inspirée d’un autre gratte-ciel réalisé par le même groupe d’architectes à Francfort en Allemagne.

Ici, pas de doute, vous êtes en plein cœur du quartier des affaires.

5 – Place Ville Marie

Vous traversez l’espace Ville-Marie. Entouré de gratte-ciel qui se reflètent dans leurs vitres mutuelles, on se sent tout petit au milieu de ce campus d’affaires.

Place Ville Marie Montrealjpg

On ne s’en rend pas compte comme ça, mais construire cette place a été à la fois quelque chose d’extrêmement difficile et un véritable coup de génie pour lancer le développement du centre-ville.

Je vous explique. Ici, il y avait à la base un fossé de 15 mètres de profondeur qui donnait sur les voies ferrées et les trains qui les empruntent. Ça ne fait pas rêver.

L’idée a donc été de combler l’espace et de construire par-dessus des édifices résistants aux vibrations et sans arrêter le trafic pendant les travaux.

Même si l’ensemble s’appelle Place Ville Marie, c’est à l’édifice principal, cruciforme, de 188 mètres de haut que l’on se réfère quand on parle de la Place Ville Marie. Oui, c’est bizarre, mais bon. Le complexe a été divisé en 4 immeubles pour respecter la réglementation des gratte-ciel de Montréal qui ne doivent pas dépasser la hauteur du Mont-Royal qui culmine à 234 mètres d’altitude.

Si tous ces grands bâtiments vous oppressent, vous pouvez prendre de la hauteur et respirer un peu en vous rendant dans la tour de l’observatoire, au 46e étage et accessible depuis le sous-sol. L’accès est payant et vous offre une vue dégagée à 360° ainsi que des audio-guides et des panneaux explicatifs décrivant les quartiers visibles depuis l’observatoire.

6 – Basilique Saint-Patrick

Voici la Basilique Saint Patrick’s qui, vous vous doutez, possède des liens historiques avec la communauté irlandaise de la ville. Dans les années 1830, le Canada connaît une forte immigration irlandaise. Le nombre de fidèles devient si important qu’ils décident de se construire leur propre église. Ils achètent un bout de terrain qui était à l’époque, non pas l’ultra-centre comme aujourd’hui, mais en dehors de la ville, et attaquent les travaux de l’édifice néo-gothique que vous avez à présent sous les yeux.

La première messe est célébrée le jour de la Saint Patrick’s, le 17 mars 1847 et le tour est joué.

L’église a même été élevée au rang de basilique mineure par Jean Paul II et a été classée lieu historique national du Canada.

Informations pratiques : 

  • Adresse : 460 Boulevard René-Lévesque O, Montréal, QC H2Z 1A7, Canada
  • Horaires d’ouvertures 2022 : du lundi au vendredi de 10h à 16h; le samedi de 10h à 17h et le dimanche de 8h à 17h.
  • Téléphone : +1 514-866-7379

7 – Place d’armes

Vous voilà au cœur de l’arrondissement Ville-Marie, sur la place d’armes. Lieu incontournable de Montréal, la place d’armes a été aménagée à la fin du XVIIe siècle et raconte à elle seule, trois siècles d’architecture. C’est un condensé de styles et d’époques unique en son genre en Amérique du Nord.

Place darmes Montrealjpg

En 1693, la place appartient aux Sulpiciens, un ordre religieux dédié à Saint Sulpice, fondé à Paris en 1645 et envoyé à Montréal pour ouvrir un séminaire quelques années plus tard. Vous le voyez sur votre droite, accolé à la cathédrale. Le vieux séminaire Saint-Sulpice est le plus vieux bâtiment de la ville et sa valeur patrimoniale est immense.

Bref, la place leur appartient, car elle est le parvis de leur église, la première construite à Montréal.

Puis, à la démolition de l’église pour la construction de la cathédrale, presque deux siècles plus tard, les sulpiciens vendent la place à la ville.

C’est à cette époque qu’est construite la Banque de Montréal qui se trouve derrière vous. Facilement reconnaissable avec son style néo-classique inspiré du Panthéon, elle est la première banque à avoir été fondée au Canada. Son siège social a, depuis, déménagé à Toronto, mais son siège juridique est toujours à Montréal. Vous pouvez aller voir le musée qui se trouve à l’intérieur et qui raconte l’évolution de cette institution bancaire historique.

Autre style, autre époque, j’attire également votre attention sur l’édifice Aldred, le grand édifice art déco sur votre droite. Il a été construit en 1931 et, du haut de ses 90 mètres, il est considéré comme l’un des premiers gratte-ciel modernes de Montréal.

À ses côtés, l’édifice New York construit en 1889 en vieux grès rouge est d’un style que l’on appelle “Renaissance italienne de style new-yorkais”, c’est vrai que c’est totalement le genre de building qu’on peut voir à New York.

Voyez également l’hôtel place d’armes qui fait l’angle un peu en retrait à leurs côtés. L’édifice néo-Renaissance, construit en 1870, est également classé immeuble patrimonial.

Et enfin, à votre gauche, le plus récent de tous, l’immeuble 500 place d’armes, de style international et de 133 mètres de haut. Il a été construit en 1968 pour abriter le siège de la Banque Canadienne nationale et fait également partie du patrimoine culturel du Québec.

Au centre, vous pouvez faire connaissance avec le fondateur de Montréal, Paul de Chomedey, Sieur de Maisonneuve qui veille sur le centre-ville depuis 1895.

8 – Balade du Vieux-Port

Vous longez à présent l’agréable promenade du Vieux-Port de Montréal.

Cette balade au bord de l’eau vous offre une pause nature bien méritée. Les quais aménagés se parcourent à pied, à vélo, en rosalie, en péniches, à vous de voir comment vous voulez les découvrir.

Vous y trouverez des espaces verts, des bassins artificiels ainsi que quelques restaurants bien installés les pieds dans le Saint-Laurent.

9 – Rue Saint-Paul

Vous empruntez à présent la rue Saint-Paul. La plus ancienne et la plus riche en histoire de Montréal. En 1645, peu de temps après la fondation de Ville Marie, le tracé de cette rue existait déjà.

Si vous regardez un plan de Montréal, vous vous rendrez d’ailleurs compte que les rues du vieux Montréal sont bien les seules à ne pas avoir été tirées à angle droit.

Bref, elle s’appelle Saint Paul en hommage à Paul de Chomedey de Maisonneuve, qui est, avec Jeanne Mance, l’un des fondateurs de Montréal.

La rue Saint-Paul sera pendant longtemps la rue commerciale la plus importante de la ville. Au XIXe siècle, le quartier du Vieux-Montréal devient le berceau de la presse montréalaise. C’est ici que l’on imprime une dizaine de journaux politiques et littéraires en français et en anglais. À cette époque, la rue est toujours une rue très animée du matin jusqu’à la nuit tombée. Elle a même été la première à avoir été équipée d’éclairage à huile !

Aujourd’hui, la rue est flanquée de beaux immeubles du XVIIIe et XIXe siècle qui abritent de nombreuses galeries d’art, des boutiques de designers locaux, des ateliers d’artistes, des restaurants, des clubs de jazz endiablés ou des lounges ultra tendances. En bref, une rue où il fait bon flâner les soirées d’été et plus si affinités.

10 – Place Jacques Cartier

Vous êtes à présent sur la place Jacques Cartier.

Avant d’être une petite place piétonne au cœur du Vieux-Montréal, c’est ici, en 1723, qu’était installé le château de Vaudreuil, ancienne résidence du gouverneur de la Nouvelle France. En 1773, comme le gouverneur n’a plus rien à faire ici, la ville installe dans le palais, le collège de Montréal.

Ce collège, qui est le premier établissement d’enseignement secondaire établi à Montréal, y restera jusqu’à l’incendie de 1803 qui détruira le palais. SI vous ouvrez l’œil, vous remarquerez le pavage noir qui délimite l’ancien emplacement du château. On décide alors d’utiliser l’espace libéré pour installer un grand marché et vous avez tout simplement, la place du marché !

Deux ans après l’ouverture du beau marché couvert Bonsecours, la place prend le nom de Jacques Cartier en l’honneur de l’explorateur français originaire de Saint-Malo qui fut le premier à remonter le fleuve de Saint Laurent jusqu’à Montréal. C’est d’ailleurs lui qui nommera ce nouveau territoire “Canada”, de l’iroquois “Kanata” qui signifie village.

Depuis, la place a été modifiée et aménagée en pittoresque place piétonne bordée de cafés et restaurants. Elle est devenue un passage obligé lors d’une visite de Montréal et fourmille de touristes, d’artistes de rue, de portraitistes et de serveurs de cafés souriants.

11 – Vue sur le Saint Laurent

Vous voilà à un emplacement de choix pour admirer un peu les environs.

La grande roue derrière vous peut bien évidemment être une solution pour prendre de la hauteur et découvrir la ville de Montréal dans son ensemble. Mais ici, sur les passerelles du Saint Laurent, vous êtes aux premières loges pour observer le fleuve et l’île Saint Hélène qui s’étire face à vous.

Voyez la grosse boule qui dépasse des arbres, c’est le globe du Biodôme de Montréal, une des visites phares de la ville. Le Biodôme est un mix entre un jardin botanique, un aquarium et un parc zoologique, dont le but est de faire découvrir et apprécier la nature pour que les gens la comprennent mieux et ainsi, la protègent plus.

L’île Saint-Hélène a été nommée ainsi en 1611 par Samuel de Champlain en l’honneur de sa femme Hélène. Avec sa voisine, l’île de Notre-Dame, elles forment le parc Jean Drapeau.

Les îles ne sont pas habitées, mais vous y trouverez de nombreuses installations touristiques. Le Biodôme donc, mais aussi le musée Stewart au fort de l’île Sainte-Hélène et le parc d’attractions La Ronde. C’est aussi là que vous pourrez découvrir tous les dimanches, l’ambiance inimitable des Piknic Electronik

L’île est desservie par le pont de la Concorde que vous voyez sur votre droite, le pont Jacques-Cartier que vous avez à gauche, ainsi que par la station de métro Jean-Drapeau. Elle vous promet aussi de belles photos sur la Skyline de Montréal.

12 – Ancien clocher de l’église Saint-Sauveur

Vous trouvez certainement étrange de vous retrouver nez à nez avec la tour d’un clocher, perdue comme ça, toute seule, accolée aux bâtiments ultras modernes du CHU de Montréal !

Elle est le seul vestige de l’église Saint-Sauveur, démolie en 2011 pour permettre la construction d’un nouveau site au sein du plus grand centre hospitalier universitaire du Québec. Ce centre gigantesque est né à la fin des années 90, de la fusion de trois hôpitaux montréalais. L’hôtel-Dieu, fondé en 1642 par Jeanne Mance, l’Hôpital Notre-Dame, fondé en 1880, et l’Hôpital Saint-Luc, fondé en 1908.

Informations pratiques :

  • Adresse : 10025 Bd de l’Acadie, Montréal, QC H4N 2S1, Canada
  • Téléphone : +1 514-396-3554

13 – Le quartier Latin

Au croisement entre la rue Sainte-Catherine et la rue Saint-Denis, commence le Quartier latin de Montréal. Cette visite de l’ultra centre ne permet pas d’aller le visiter, mais je vous conseille d’y revenir et de poursuivre la rue Saint-Denis jusqu’à Sherbrooke.

Le Quartier latin fait partie du quartier des spectacles et est très apprécié des jeunes étudiants, notamment pour sa vie nocturne animée, ses théâtres indépendants, ses événements artistiques et ses restos branchés.

L’expression Quartier latin est une expression parisienne qui désigne l’arrondissement où s’élevait la première université dont l’enseignement était dispensé en latin. C’est en effet dans ce quartier que s’est implanté en 1876, une filière de l’Université Laval, la plus ancienne faculté de langue française d’Amérique. Au début du XXe siècle, c’est ici que vous trouviez tous les intellectuels, philosophant passionnément aux terrasses des cafés.

De nos jours, le quartier conserve son côté intellectuel et académique avec la présence de nombreux pavillons de l’Université ainsi que de plusieurs institutions culturelles comme la cinémathèque québécoise, la maison Théâtre ou encore la Grande Bibliothèque du Québec.

14 – Rue Sainte-Catherine

Vous voilà sur la rue Sainte-Catherine, la plus importante rue commerciale de Montréal. Et c’est peu dire !

Rue Sainte Catherine Montrealjpg
La rue Sainte-Catherine représente la plus grande concentration de boutiques de mode et de prêt-à-porter du pays ! Ses 11.2 km alignent 1.200 boutiques et en fait l’endroit idéal pour magasiner comme on dit ici. À l’Est, la rue s’anime de nombreux bars, théâtres et restaurants, avant de devenir la rue principale du “Village”, le quartier gay de Montréal où flotte en permanence le drapeau arc-en-ciel.

Notez ce contenu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut