cracovie

Visiter Cracovie

Itinéraire La petite Pologne – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Cracovie avec Emilie !

blue arrow5,3 km

little pin20 découvertes

pas1h45

bouton audioguides
00 plan cracovie historique
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Cracovie

: 20 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie
quote haut

Bienvenue à Cracovie ! Soyez prêts à plonger dans un autre monde, car Cracovie est un vrai livre de contes et légendes médiévales, peuplé de princesse et de dragon.

Cette ville accueillante, multiculturelle et abordable, est devenue un incontournable des destinations européennes.

L’ancienne capitale des rois de Pologne, fondée par le mythique Krak, est l’une des plus anciennes villes du pays, et par conséquent possède un patrimoine historique et culturel de premier ordre, une tradition profonde et une gastronomie gourmande. Pas étonnant qu’elle soit la ville la plus visitée de Pologne, devançant même Varsovie, sa capitale.

Elle a été désignée “Creative city”, pour sa capacité d’innovation et ses nombreux festivals de musique, de cinéma et de culture juive ainsi que “capitale européenne de la culture” en l’an 2000.

C’est donc une ville bouillonnante de vie et de culture qui vous attend, dans un espace entièrement classé UNESCO, où le passé médiéval et le présent artistique jouent à l’unisson pour une visite riche en surprises.

quote bas
Place du marché

Vous êtes sur la place Rynek Glowny, au cœur de la vieille ville de Cracovie. Rynek veut dire marché et glowny principal, vous voilà donc sur la place du marché !
Elle a été aménagée en 1257 s’il vous plaît, pendant la reconstruction de la ville suite à l’invasion mongole de 1241 ! C’est la plus grande place médiévale d’Europe ! Comme toutes les grandes places principales des villes du monde, elle en a vu des vertes et des pas mûres ! La place du marché, comme son nom l’indique, a principalement occupé un rôle marchand, mais elle a également servi de lieu de rassemblements, de fêtes ou d’exécutions.

Théâtre Juliusz-Słowacki

Vous arrivez devant un beau théâtre baroque. C’est le théâtre Juliusz-Słowacki, probablement le théâtre le plus connu de Pologne. Il a été édifié en 1893 sur les ruines du cloître du Saint-Esprit. Cette décision de bâtir un temple de la culture sur un emplacement religieux a fait scandale ! Le peintre Matejko a même refusé son titre de citoyen d’honneur de la ville en protestation.

La Barbacane

Une fois passé sous la porte de Saint-Florian, vous arrivez à la Barbacane de Cracovie. Le terme de barbacane est utilisé au Moyen ge, pour désigner une fortification avancée qui protège un passage et qui permet du coup aux troupes de la forteresse de se réunir sur un point saillant, tout en étant protégé. Ici, la barbacane reliait l’extérieur de la ville à la porte Florian par un passage couvert ultra bien protégé.

Église Saint-Anne

Vous voilà face à la belle église Saint-Anne. Cette église catholique romaine est considérée comme l’un des plus beaux exemples d’architecture baroque de Pologne.
L’édifice que vous avez sous les yeux a été construit sur les cendres d’une église gothique, disparue dans un incendie en 1689. La nouvelle servira de collégiale à l’université avoisinante et pourra être construite grâce à la fondation des professeurs de l’Académie de Cracovie ainsi que grâce au roi Jean III Sobieski qui était un ancien élève de la faculté.
L’architecte hollandais va s’inspirer du temple romain Sant’Andrea Della Valle à Rome et monter un projet à la hauteur des aspirations des académiciens.

Université Jagellonne

Vous arrivez à présent dans la célèbre université Jagellonne de Cracovie.
Vous êtes entourés des bâtiments néo-gothiques du Collegium Novum, du Nouveau Collège donc, en opposition au Collegium Maius, qui est la partie la plus ancienne de l’Université.
Fondée en 1364, elle est l’une des plus vieilles universités d’Europe et c’est au Collegium Maius que vous pouvez aujourd’hui visiter le musée, les archives historiques et la bibliothèque. Le musée possède des collections universitaires ainsi qu’un vaste ensemble d’instruments scientifiques. L’une des pièces les plus impressionnantes est une mappemonde datant de 1508, sur laquelle est indiquée l’Amérique pour la première fois.

Légende du dragon

Vous ne rêvez pas, c’est bien un dragon cracheur de feu qui se dresse devant vous. S’il y a un regroupement de personnes devant lui, c’est parce que toutes les cinq minutes, il se met à cracher de véritables flammes.
Vous avez d’ailleurs remarqué que depuis votre arrivée, vous voyez des dragons partout ! En peluches ou en porte-clés, vous avez saisi l’idée: le dragon est un véritable symbole de la ville.
Laissez-moi vous raconter pourquoi.
Comme partout dans l’Europe médiévale, le dragon, crachant les flammes de l’enfer, est le symbole du mal et est rattaché à de nombreuses légendes.

Château du Wawel

Voilà donc le château des rois de Pologne, le fameux château de Wawel. Vous pouvez visiter les extérieurs du château ainsi que ses cours et ses remparts sans payer, mais les musées et les intérieurs des appartements et de la cathédrale sont payants et se visitent séparément. Il y a deux organismes qui gèrent l’ensemble et vous verrez deux billetteries séparées, selon ce que vous voulez visiter.
Le château du Wawel est le symbole ultime de l’âge d’or de Cracovie, ancienne capitale de la Pologne.
Dès les prémices de l’histoire du pays, la colline du Wawel se retrouve au centre de l’attention.
Avant l’an 1000, la ville et ses fortifications sont édifiées sur cette colline par les Vislanes, une tribu païenne installée dans la région de la petite Pologne depuis le VIe siècle. Ils avaient des croyances riches qui disparaîtront peu à peu lorsque leur chef sera contraint de se faire baptiser et que le pays des Vislanes, ainsi que leur capitale Cracovie, seront conquis par les Polanes et incorporés à la Pologne catholique naissante.

Église Saint-Pierre et Saint-Paul

Vous arrivez devant la belle église baroque de Saint-Pierre et Saint-Paul. Elle a été construite à la fin du XVIe siècle, par les Jésuites, arrivés à Cracovie pour lancer la contre-réforme.
Elle est facilement reconnaissable au bord de la rue Grodzka, avec sa balustrade sur laquelle se dressent les statues des 12 apôtres.
Elle fait partie des plus belles églises baroques de Pologne.
Rappelons que le baroque est la forme artistique qu’a prise la contre-réforme lancée après le concile de trente.

Halle aux draps

Vous voilà sur la place du marché, face à la célèbre Halle aux Draps, ce grand monument qui prend toute la place au centre.
C’est grand, c’est beau, c’est un véritable joyau de la Renaissance et l’un des monuments les plus emblématiques de Cracovie.
C’est le Sukiennice, ce qui veut dire la Halle aux draps. Si on l’appelle comme ça, c’est bien évidemment parce qu’à la base, vers 1250, c’était les drapiers qui y étaient installés.
En 1358, Casimir le Grand fait construire un premier édifice, car l’activité augmente. On vend également désormais des tissus divers, mais aussi de la soie, du cuir, du sel, des épices et du plomb. C’est ici que se concentre alors la vie commerciale de Cracovie. En effet, les marchands venus de l’extérieur de la ville, ne pouvaient vendre que leurs marchandises, et seulement à cet endroit.

11

Et encore 11 à retrouver dans l’application

Rue Florianska , Porte Florianska , Statue de Jan Matejko , Musée de l’Arsenal des Princes Czartoryski , Église des Piaristes , Place Szczepański , La Philharmonie , Vue sur la Vistule et le château , Rue Grodzka , Parc Planty, Basilique de Saint François d’Assise

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

20 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Départ conseillé depuis la place du marché : Rynek Glowny en polonais.

Parking conseillé : Parking Gardé du centre-ville : plac Wszystkich Świętych 5

Si vous venez à Cracovie en voiture ou que vous en louez une, il faut savoir que la circulation n’est pas facile. Ne vous découragez pas, même les locaux sont perdus. Les panneaux sont difficiles à décrypter et vous pouvez vous faire arrêter si vous entrez dans une mauvaise zone ! La ville est quadrillée en zones ayant chacune leurs propres règles. Soyez vigilants !!
La Zone A est strictement réservée aux piétons et aux cyclistes.
La Zone B est une zone résidentielle, les piétons sont prioritaires lorsqu’ils traversent la rue. La limite de vitesse maximale est de 20 km/h. Le stationnement est autorisé uniquement dans les zones spécialement indiquées.
La Zone C est ouverte à la circulation mais le parking dans la rue est payant de 10 heures à 20 heures en semaine.
De plus, cela peut être compliqué de trouver un parking où se garer à Cracovie.
Les transports publics restent vraiment votre meilleure option.
Sinon, sachez que le stationnement dans les rues du centre historique est payant de 10 heures et 20 heures les jours de la semaine, et gratuit le weekend.
Mais attention, les parcmètres ne rendent pas la monnaie.

02

Infos Visite :

L’entrée au Château du Wawel est gratuite  les lundis d’avril à octobre de 09h30 à 13h00 et les dimanches de décembre à mars de 10h00 à 16h00.
Le circuit vous le présente de l’extérieur.

Le climat à Cracovie est continental, avec des étés agréables et des hivers qui peuvent être très froids, notamment à cause des vagues de froid venu de Sibérie. L’idéal est de mai à août voir septembre. En été, les températures varient entre 12/14°C et 24/25°C, alors que l’hiver, elles chutent entre -5° et 2°

La monnaie officielle en Pologne est le złoty
Attention quand vous allez aux distributeurs, il faut savoir que chaque banque a un taux de conversion différent. Pour avoir des taux plus intéressants, il vaut mieux retirer dans une banque polonaise comme PKO Bank Polski ou Bank Zachodni. Le distributeur vous proposera d’être débité en Zloty ou dans votre monnaie nationale. Il faut alors choisir le zloty, sinon vous serez doublement taxé puisqu’il vous faudra ensuite changer vos euros dans un bureau de change. Puis un taux vous sera proposé et vous pourrez l’accepter ou le refuser.
Pour les paiement en CB, attention également, tous les lieux n’acceptent pas les cartes aussi renseignez-vous avant de vouloir payer. Beaucoup d’auberges de jeunesse ou de locations d’appartement préfèrent être payés en liquide par exemple. Cela dit, la majorité des boutiques, bars et restaurants acceptent cependant les cartes bleues.
Comme toujours lorsque vous partez à l’étranger, un petit mot à votre banquier peut vous simplifier la vie pour éviter que votre banque ne voit des opérations suspectes là où il n’y en a pas !


Vous avez encore un peu de temps à Cracovie ?

L’ancienne capitale de la Pologne vous a offert son centre-ville classé UNESCO ainsi que son historique quartier juif pour deux circuits à découverte de son patrimoine culturel et architectural.

S’il vous reste un peu de temps, voici quelques conseils pour approfondir un peu votre visite de Cracovie, découvrir la ville sous un autre angle et explorer un peu les alentours.

Mais avant toute chose, si vous aviez envie de visiter les musées de Cracovie, sachez que beaucoup sont gratuits un jour de la semaine, donc renseignez-vous !!

Envie de nature au bord du fleuve

Une belle façon de profiter de la nature autour de la ville est aussi de prendre son temps sur les bords du fleuve. Faites une croisière, louez un vélo, profitez de ces lieux très verdoyants et très animés en été !

L’ancienne carrière de calcaire Skałki Twardowskiego et le réservoir Zakrzowek.

Autre découverte nature à ne pas manquer et accessible depuis le centre-ville, à pied ou en transports en commun ! Ce lac artificiel turquoise est magnifique et les rochers qui l’encadrent forment de superbes points de vue pour admirer la nature environnante. C’est aussi un bon point de départ pour les sentiers de randonnées et le lieu idéal pour les amateurs d’escalade. Vous pouvez même y faire de la plongée ! Celle-là, vous ne l’avez pas venu venir !

Les mystérieux monticules de Cracovie

Ensuite, prenez un peu de hauteur et montez au sommet du Monticule de Kościuszko, à moins de 4 km du centre-ville. Érigée par les habitants en 1823 à la gloire de leur héros national, cette colline forteresse vous offre une vue panoramique sur les environs. Autre colline artificielle peu visitée, si vous souhaitez profiter à la fois d’une belle vue et d’un moment de tranquillité, vous pouvez vous rendre au Kopiec Krakusa. Les origines de ce monticule sont mystérieuses et son édification pourrait dater du Ve siècle, voire même du Moyen-Âge ! On dit que c’est le lieu de repos du prince légendaire Krakus, fondateur de la cité de Cracovie. Du sommet, vous verrez également le Kamieniołom Liban, qui est l’ancienne carrière où des prisonniers juifs ont travaillé et qui servit de décor pour le film de Steven Spielberg: La Liste de Schindler.

Pour aller plus loin

Et enfin, pour ceux qui veulent aller plus loin et qui ont quelques jours de plus, voici les immanquables à proximité de Cracovie :

Les mines de sel de Wieliczka ! Trésor architectural et patrimonial total ! A voir absolument !

Pour les amoureux de la montagne, ne ratez pas la petite ville de Zakopane, au pied du massif des Tatras et à 1h30 de Cracovie.

Et bien sûr, si vous avez le cœur accroché, vous pouvez ressentir de plus près, ce que l’âme humaine a créé de plus sombre et terrifiant, le plus grand camp d’extermination nazi : Auschwitz, lieu effroyable, classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes de Pologne

Aucune ville pour l'instant

Les autres lieux incontournables à visiter à Cracovie à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Cracovie à pied :

1 – Rue Florianska

Vous empruntez à présent la rue Florianska qui est l’une des plus connues de la ville. C’est une partie de la voie royale qui relie le château de Wawel à la porte Saint-Florian. Elle s’appelle rue Florianska pour l’église du même nom, depuis 700 ans ! C’est l’une des premières rues pavées de Cracovie et elle abrite un grand nombre de maisons d’époque remarquables. Pensez à lever les yeux et à admirer les façades !

Vous avez peut-être remarqué un beau bas-relief à l’angle au début de la rue; il s’agit de deux Africains en tenues traditionnelles nous rappelant l’emplacement de la pharmacie dite “aux Éthiopiens” qui se tenait là au XVIe siècle. En parlant de pharmacie, au numéro 25, vous avez le plus grand musée de la pharmacie de Pologne où vous pourriez voir à quoi ressemblaient les intérieurs des pharmacies aux XVIe et XVIIe siècles. Au numéro 41, c’est l’ancienne maison du peintre polonais Jan Matejko qui est reconverti en un musée. Plutôt étrange d’ailleurs, puisqu’il mélange des toiles de l’artiste avec des instruments de torture des bourreaux communaux retrouvés dans les caves de la ville.

Au numéro 45 vous trouverez l’antre de Michalik, le QG des artistes du cercle de la Jeune Pologne qui créeront plus tard le premier cabaret artistique et littéraire de la ville.

Une rue pleine d’histoire et pleine de vie au cœur de Cracovie !

2 – Porte Florianska

Vous voilà face à la porte Florianska. C’est par cette porte que passaient les rois en revenant de leurs batailles victorieuses ainsi que par où arrivaient toutes les personnalités et les diplomates en visite à Cracovie.

Porte Florianska Cracovie

Les remparts de la ville comptaient sept portes. La Florianska était la principale et elle est la seule encore visible aujourd’hui. Elle tient son nom de l’église Saint-Florian toute proche, mais on l’appelait aussi la porte de la gloire pour les raisons évoquées juste avant.

Elle a été construite au début du XIVe siècle et s’élève à 34.5 mètres de haut. Par contre, sa surélévation de style baroque date du XVIIe siècle.
Elle abrite une galerie permanente à ciel ouvert où les artistes locaux peuvent exposer leurs œuvres. Vous pouvez voir également le relief de saint Florian dans la niche sur la tour. Saint Florian, puisqu’on ne parle que de lui, est le saint patron de la Pologne, mais aussi des ramoneurs, des pompiers et des brasseurs autrichiens et bavarois. Selon la légende, Saint Florian aurait éteint un incendie en jetant un simple seau d’eau sur les flammes. C’est pourquoi vous le verrez souvent représenté versant un seau d’eau sur des flammes.

3 – Statue de Jan Matejko

Vous le voyez assis tranquillement dans son cadre, voici le célèbre peintre polonais Jan Matejko. Même si vous ne le connaissiez pas avant de venir à Cracovie, sachez que c’est le peintre le plus connu de Pologne. Il a peint les plus grands événements de l’histoire de son pays. L’un de ses tableaux les plus connus est son autoportrait, assis dans un fauteuil. C’est cette toile qui a servi de modèle pour cette statue voulue par sa ville natale pour lui rendre hommage.

4 – Musée de l’Arsenal des Princes Czartoryski

La rue Pijarska, où vous vous trouvez actuellement, longeait autrefois les remparts de la ville. Elle vous amène face au beau musée de l’Arsenal des princes Czartoryski.

Le musée a été fondé en 1796, par la princesse Izabela Czartoryska dans le but de préserver le patrimoine culturel polonais.

Parmi les œuvres conservées les plus célèbres, vous trouverez la Dame à l’hermine de Léonard de Vinci et le paysage au bon Samaritain de Rembrandt. Il y avait également le Portrait de jeune homme de Raphaël, qui a été perdu pendant la Deuxième Guerre mondiale.

5 – Église des Piaristes

Cette petite église baroque est l’église des Piaristes aussi connue sous le nom de l’église de la Transfiguration de Jésus. Elle a été construite en 1718, en même temps que le monastère des Piaristes à qui elle appartient. Les piaristes, il y a des chances que ça ne vous parle pas trop.

Eglise des Piaristes Cracovie

C’est un ordre mendiant voué à l’éducation chrétienne, qui a été fondé en 1617 par Joseph Calasanz, qui s’était rendu compte des conséquences de la misère sur les enfants et qui voulait y remédier. Le prêtre sera canonisé et déclaré patron des écoles populaires chrétiennes.

Bref, l’église est surtout célèbre pour abriter le cœur de Stanislaw Konarski, dont vous voyez le buste à l’entrée. Lui, c’était un piariste justement, et il est réputé pour être le précurseur du siècle des Lumières en Pologne.

6 – Place Szczepański

Vous voilà sur la jolie et tranquille place du palais des arts. Le bâtiment principal, que vous avez en face de vous, a été construit au début du XXe siècle, dans un style Sécession viennois, pour l’association des amis des Beaux-Arts fondée un demi-siècle plus tôt. Si vous observez la façade, vous verrez qu’elle est entourée d’une frise dorée réalisée par le peintre avant-gardiste, Jacek Malczewski dont vous voyez le buste au centre et qui a souhaité représenter les étapes de la vie d’artistes.

Vous voyez d’un côté des personnages heureux, de l’autre, malheureux. Sur les façades latérales du bâtiment, vous pouvez faire connaissance avec les bustes des plus grands peintres et sculpteurs polonais, ainsi qu’avec Apollon, le patron des arts, entouré d’une auréole ensoleillée.

L’entrée est payante et accueille des expositions des plus importants artistes polonais.

La fontaine, récente, propose des jeux de lumière en soirée et la place, plutôt calme en journée, s’anime autour des terrasses de cafés.

7 – La Philharmonie

Le bâtiment qui fait l’angle en face de vous, est celui de la Philharmonie de Cracovie. Je sais, vous aviez deviné, c’est marqué dessus ! Mais saviez-vous qu’il s’agit de la plus grande salle de Cracovie et qu’elle accueille l’un des meilleurs orchestres symphoniques du pays ? Le bâtiment néo-baroque cache en effet une salle à l’acoustique parfaite et à la programmation aussi diverse que moderne !

Si vous avez l’occasion de venir y voir un spectacle, allez-y, vous ne serez pas déçu !

8 – Vue sur la Vistule et le château

Cette agréable promenade le long de la Vistule, vous permet d’avoir une jolie vue d’ensemble sur le fleuve et le château.

Avec ses 1047 km, le Wisla, Vistule donc en français, est la plus longue rivière de Pologne. C’est grâce à elle que sont nées de nombreuses villes polonaises, installées le long du fleuve depuis des millénaires. Par le passé, elle était une route commerciale clé et permettait de distribuer le sel de Wieliczka. Aujourd’hui, elle reste la voie navigable la plus importante de ce côté-ci de l’Europe.

Vous voyez de nombreux bateaux accostés. Si vous décidez de faire une croisière sur la Vistule, vous découvrirez l’histoire des châteaux, églises et autres monuments de la région de Cracovie. Généralement, vous trouverez deux options, soit la croisière d’une heure classique, soit la croisière de 4h qui vous emmène vers le village voisin de Tyniec.

9 – Rue Grodzka

Vous êtes à présent dans la rue Grodzka, qui est la deuxième partie de la voie royale qui mène de la place du marché au château du Wawel, la suite étant la rue Florianska, partant de la place et se terminant à la Barbacane.

Rue Grodzka Cracovie

C’est donc une rue très ancienne et qui a vu passer pendant des siècles, les rois qui arrivaient à Cracovie, les évêques qui venaient prendre offices à la cathédrale, les ambassadeurs en visites ou encore les cortèges funéraires des grandes personnalités polonaises. Et vous, qui aujourd’hui, marchez dans leurs pas.

10 – Parc Planty

Vous passez à présent dans le parc Planty.

Comme vous l’avez sûrement remarqué, la ville historique de Cracovie est entièrement entourée d’un espace vert. C’est le Parc Planty. S’il encercle la ville à la manière d’un rempart, c’est tout simplement parce qu’il a été créé sur l’espace libéré par l’ancienne enceinte de la ville. Les premiers travaux ont commencé en 1822 avec le remblaiement des fossés. Puis on plante des châtaigniers, des érables, des tilleuls, des frênes, des peupliers et quelques arbres exotiques. Le parc ainsi créé s’appelle “promenades en ville”. Il fait 8 kilomètres de long et offre une succession de jardins différents.

Durant l’occupation allemande, les troupes vont considérablement endommager le parc. En 1989, un grand projet de restauration voit le jour et le parc Planty se refait une beauté bien méritée. Il est aujourd’hui aussi bien fréquenté par les touristes que par les habitants et est certainement l’un des parcs les plus singuliers d’Europe.

11 – Basilique de Saint François d’Assise

Vous arrivez devant la basilique de Saint-François d’Assise. Elle a été édifiée au XIIIe siècle par les franciscains qui arrivaient de Prague. C’est l’un des premiers bâtiments construits en brique et l’une des plus anciennes églises de Cracovie !

Basilique de Saint Francois dAssise Cracovie

Les franciscains ont pour patron saint François d’Assise. Ce ne sont pas des moines, mais des religieux d’un ordre mendiant. Ils souhaitent vivre comme le Christ, dans la pauvreté et la simplicité évangélique et survivent grâce à la piété des fidèles.

L’intérieur est magnifique et haut en couleur ! C’était l’endroit préféré de Jean Paul II, qui rappelons-le, était évêque à Cracovie avant de devenir pape au Vatican. Vous verrez une plaque commémorative sur le banc où il avait l’habitude de s’asseoir.

Pourquoi aller à Cracovie ?

Si vous avez envie de découvrir une destination d’exception disposant de très nombreux atouts, sachez que Cracovie est une ville idéale.

Cracovie est tout d’abord une ville chargée d’histoire où les monuments et sites d’intérêt sont particulièrement nombreux. En outre, il s’agit d’une destination très festive, apprécié des jeunes et où les soirées sont particulièrement animées.

Cracovie est également une destination peu chère qui possède des solutions d’hébergement très accessibles. Il en va de même en ce qui concerne le tarif de certains moyens de transports avec de nombreux billets low-cost proposés par différentes compagnies tout au long de l’année.

En dernier lieu, la gastronomie locale mérite d’être connue. Certains restaurants typiques proposent d’ailleurs des spécialités à des prix très intéressants.

Comment se rendre à Cracovie ?

Cracovie est une très belle ville polonaise. Selon ses préférences et selon la durée des vacances dont on dispose, on peut s’y rendre de différentes façons.

  • La solution la plus simple consiste à y aller en avion. Il existe plusieurs lignes qui relient l’hexagone à Cracovie en seulement quelques heures de vol.
  • Une seconde solution consiste à s’y rendre en train. Certes, la route est plus longue, mais le trajet en vaut largement le détour puisque les voyageurs traversent de magnifiques paysages sur leur route.
  • Une troisième option consiste à opter pour le car. Il s’agit généralement d’une option assez économique. En revanche, le temps de trajet est assez important, notamment, en fonction de la ville de départ.

En dernier lieu, sachez qu’il est aussi possible de se rendre à Cracovie en voiture. Il s’agira, dans ce cas, d’un véritable périple au cours duquel on traverse de nombreux pays.

Quelles sont les principales attractions à visiter à Cracovie ?

Cracovie dispose d’une proposition touristique vaste dont les voyageurs peuvent profiter pour découvrir la ville et ses trésors. En voici un aperçu.

  • La vieille ville et ses nombreux monuments et lieux d’intérêt comme :
  • La Place du Marché (Rynek)
  • La Basilique Sainte-Marie
  • La Tour de l’hôtel de ville
  • La Galerie de l’art polonais du XIXe siècle
  • Les mines de sel Wieliczka.
  • Le musée de l’Usine Schindler.
  • Le Château et la Cathédrale du Wawel.
  • L’ancien quartier juif Kazimierz et la vieille synagogue Stara Synagoga.
  • Le Parc du Planty et la forteresse de la Barbacane.

Quelles sont les activités les plus populaires à Cracovie à faire avec des enfants ?

Si vous vous demandez si Cracovie est une ville sympa pour les enfants, la réponse est oui. Comme il s’agit d’une ville à taille humaine, les déplacements avec des enfants sont relativement simples. C’est notamment le cas au sein de la visite de la vieille ville qui peut tout à fait être faite avec de jeunes enfants.

En plus de cela, la visite de certains musées est aussi très intéressante avec des petits. C’est d’ailleurs le cas du Podzemia (musée sous la terre), de la Fabrique Schindler, ou encore, des musées nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page