Bergen

Visiter Bergen

Itinéraire La Princesse des Fjords – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Bergen avec Emilie !

blue arrow7,6 km

little pin24 découvertes

pas2h30

bouton audioguides
00 plan bergen
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Bergen

: 24 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie
quote haut

Montagnes élancées, maisons de bois colorées, fjords brillant de mille feux dans une nature sauvage… Vous n’avez pas atterri dans une carte postale, mais bien à Bergen !

La ville la plus emblématique de Norvège réunit tous les ingrédients pour vous faire vivre une expérience scandinave inoubliable ! Celle que l’on surnomme la capitale des fjords, a avant tout été la capitale de la Norvège, et garde les traces de son long et riche passé.

Son patrimoine historique exceptionnel, sa gastronomie de la mer et sa nature si accessible en font une destination parfaite pour faire les premières présentations avec un pays déchiqueté par les vents et les marées.

Cette visite de 8 km vous emmène sur les pas des premiers rois vikings et du passé hanséatique de Bergen, pour comprendre la culture réservée, mais chaleureuse des Norvégiens, en en prenant plein la vue évidemment !!

quote bas
Festplassen

Vous vous trouvez à présent sur la Festplassen. Pas besoin de parler couramment norvégien pour deviner que cette place à un rapport avec la fête. C’est en effet ici que se célèbre la grande fête du 17 mai. La fête nationale en Norvège, c’est un jour très important pour le pays, plus proche de ce que représente le carnaval au Brésil ou la Saint Patrick’s en Irlande que le 14 juillet en France ! Pas de défilé militaire, ici, on commémore la signature de la première constitution avec des défilés populaires, des danses traditionnelles, et surtout d’interminables cortèges d’enfants menés par une fanfare. À Oslo, la famille royale salue le défilé depuis son balcon, et à Bergen, c’est sur cette place qu’a lieu le gros des festivités. Si vous avez eu la bonne idée de venir en mai, alors surtout, mêlez-vous à la foule !

Johanneskirken

Vous la voyez depuis le bas de la rue, se détachant dans le ciel dans sa belle couleur rouge, et vous voilà finalement devant la belle église protestante Saint-Jean, Johanneskirken en norvégien mal prononcé. Cette église a été construite dans les années 1890 suivant les dessins de l’architecte Herman Backer, plus connu pour ses manoirs extravagants que pour ses constructions religieuses. Qu’importe, l’église Saint-Jean est la plus grande de Bergen et peut -être la plus belle. C’est en tout cas, le plus bel exemple d’architecture néo-gothique de la ville.

Théâtre national de Bergen

Élue ville européenne de la culture en l’an 2000, Bergen possède une scène riche et variée. Elle accueille l’un des plus anciens orchestres symphoniques du monde, une ribambelle de festivals internationaux, de nombreux musées de qualité et le premier théâtre national du pays, que vous avez à présent sous les yeux. Ici, vous avez le choix entre opéra, spectacles de danse, théâtre, concerts avec une programmation de premier ordre.

Palais de Justice de Bergen

La petite place de Tårnplassen vous dévoile le palais de justice de Bergen. Les quatre statues de trois mètres de haut qui décorent l’entrée sont des allégories des quatre vertus cardinales. La première est la sagesse, la deuxième, la justice, la troisième, la tempérance et la quatrième, la force d’âme. Pour votre information, sachez que les 4 vertus datent de l’Antiquité, elles symbolisent les piliers d’une vie vertueuse.

Le marché aux poissons

Vous le savez, la gastronomie norvégienne vient principalement de la mer. Logique me direz-vous, quand on voit l’importance de la mer en Norvège. Ici, vous arrivez au fameux marché aux poissons de Bergen ! L’endroit idéal pour vous essayer aux spécialités locales. Morue, cabillaud, saumon, crabe royal et fruits de mer d’exception, la Norvège est un véritable paradis pour les amateurs des produits de la mer. Le marché aux poissons existe à Bergen depuis 1276. Aujourd’hui, et devant l’afflux touristique, il est installé dans un beau bâtiment moderne, qu’il partage avec l’office du tourisme. Même si le poisson est évidemment à l’honneur, vous trouverez également les autres spécialités norvégiennes, comme le fromage à pâte brune caraméliser, la viande de renne ou de cerf, le saucisson d’élan, la perdrix ou le très controversé steak de baleine (très peu consommé par les Norvégiens cela dit en passant).

Le musée Hanséatique

Vous voilà à présent devant l’entrée du célèbre musée hanséatique de Bergen. Sa visite payante pour les adultes, mais gratuite pour les enfants est une excellente façon de vous plonger dans l’histoire de Bergen, indissociable de sa position dans la ligue hanséatique. Cette association historique des villes marchandes du nord de l’Europe a joué un rôle dominant dans leur développement commercial et politique. Le musée, installé dans deux maisons de marchands, construites en 1704 et très bien conservées, est malheureusement en rénovation.

Bryggen

Vous l’avez compris, vous êtes arrivés au cœur du sujet. Vous contemplez à présent ce que vous vouliez voir de Bergen, son plus vieux quartier, j’ai nommé le fameux Bryggen, qui veut simplement dire embarcadère en norvégien. Sa silhouette représente à elle seule l’image même de la Norvège, et le quartier est entièrement classé UNESCO. C’est la visite incontournable de Bergen, alors voyons ensemble ce que ces murs ont à nous raconter. Tout commence en 1070, lorsque Olaf III fonde la ville portuaire de Bergen. D’autres villes sont alors créées en Allemagne du Nord et autour de la mer Baltique. À cette époque, le Saint Empire Romain Germanique est morcelé en une multitude de principautés et il est dangereux pour les marchands de se déplacer. Ils craignent les attaques des pirates ou des bandits de grand chemin. Il leur faut donc voyager en groupe. C’est comme ça que petit à petit, au fil d’alliances, ils vont finalement fonder la plus grande communauté commerciale d’Europe du Nord, qui va dominer le continent pendant plus de trois siècles, c’est la fameuse Ligue hanséatique, aussi appelée la Hanse. Elle est totalement indépendante des rois et des seigneurs, et établit des comptoirs permanents jusqu’à Novgorod en Russie, Bergen en Norvège, Londres et Bruges.

La tour Rosenkrantz

Vous arrivez à présent sur le site de la forteresse de Bergenhus, le cœur historique de Bergen. L’entrée dans la zone de la forteresse est gratuite, mais certains éléments peuvent demander une entrée payante. Au Moyen ge, la zone était nommée Holmen, ce qui signifie l’îlot ou le roc, car la forteresse était quasiment tout entourée d’eau. À cette époque, la zone où vous vous trouvez englobait la résidence des rois, une cathédrale, plusieurs églises, la résidence de l’évêque et un monastère dominicain. Jusqu’en 1299, Bergen était la capitale de la Norvège, et la forteresse était le siège du pouvoir du pays.

L’histoire de la Norvège

Après avoir vu le côté pile de Bryggen, avec sa silhouette si typique de façades bien alignées sur le port, voilà le côté face. Vous êtes au cœur du plus beau témoin du passé hanséatique de la ville, remis au goût du jour pour le plaisir des touristes. C’est l’endroit idéal pour flâner dans les petites boutiques et goûter aux douceurs proposées dans les divers cafés. Profitez du cadre pour vous installer sur un banc pendant que je vous explique un peu l’histoire de la Norvège. Parce qu’il faut bien avouer qu’à part une vague idée de Vikings barbus et sanguinaires bravant les mers du nord sur leurs vaisseaux de guerre, on n’est pas forcément très calé sur l’histoire de ces pays du Grand Nord. Et c’est quand même un peu compliqué. Dans le cas de la Norvège, et pour simplifier grandement les choses, mais tout en vous donnant une idée globale, sachez qu’à la fin de la première époque glaciaire, en -9000 quand même, les terres étaient déjà peuplées et ses habitants survivaient grâce à la pêche et en chassant des baleines, des élans, des phoques et des cerfs. Ils parlent une langue germanique, le vieux norrois dont les langues scandinaves découlent aujourd’hui. C’est le vieux norrois qui a donné le mot “Nordhrvegr” qui veut dire le chemin du Nord et qui donna son nom à la Norvège. Ce qu’on appelle l’âge viking, représente une part primordiale de l’histoire du pays et s’étend de l’an 800 à l’an 1050. Ils étaient connus pour être d’impitoyables guerriers, voyageant sur des drakkars, des navires rapides capables de traverser les plus grandes mers et dont le nom veut dire dragon pour leur figure de proue.

15

Et encore 15 à retrouver dans l’application

Byparken, Quartier de Nøstet, Place Klosteret, Les Norvégiens, Statue de la mère en temps de guerre, Nykirken, Le port de Bergen, Vue sur Bryggen, Shetland Larsen, Håkonshallen, Mariakirken,  Mont Floyen, La Cathédrale de Bergen, Quartier de Vågsbunnen, Le monument aux marins

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

24 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Départ conseillé : La Festplassen

Parking conseillé : GriegGarasjen- Lars Hilles gate 3
 
Info Parking: Info Parking: Vous l’avez remarqué, la Norvège, ce n’est pas donné, et les parkings ne sont pas en reste. Les panneaux n’étant pas toujours très faciles à décrypter, voici quelques conseils pour ne pas recevoir une amende (salée qui plus est!) Vous devez payer dans les parkings portant un panneau bleu avec un P blanc. Les chiffres en noir sont les heures pendant lesquelles le parking est payant. La première ligne indique les horaires du lundi au vendredi, la ligne entre parenthèses donne les horaires du samedi. Le stationnement est gratuit le dimanche. Les prix varient selon la zone dans laquelle vous vous trouvez, mais la durée maximale de stationnement est généralement de seulement 2h. Nous vous conseillons donc d’opter pour un parking municipal.

Monnaie : La Norvège utilise le NOK, la couronne norvégienne. Divisez par dix environ pour avoir l’équivalent en euro. Vous pouvez changer de l’argent sans problème une fois sur place ou retirer directement des couronnes aux distributeurs. Le paiement en CB ne pose pas de problème, pensez toutefois à vérifier vos frais d’utilisation à l’étranger auprès de votre banque.
Attention, le coût de la vie y est plus élevé qu’en France (environ 40%), ne soyez pas surpris et prenez le bien en compte dans la préparation de votre budget vacances.

02

Infos visite :

Climat: Bergen et la région des fjords se visitent toute l’année et chaque saison amène son lot de beauté mais aussi de contraintes.

L’hiver vous déroule son tapis blanc, des fjords contrastés avec leurs sommets enneigés et si les conditions météorologiques sont réunies, un spectacle inoubliable dans le ciel avec ses aurores boréales à couper le souffle. Mais l’hiver vient également avec des journées très courtes. A titre indicatif, la journée la plus courte, le 21 juin, le soleil se lève vers 9h45 et se couche autour de 15h30. Côté température, il ne fait pas aussi froid que vous pourriez le penser. Les normales saisonnières se situent autour de -1°C. Par contre, il pleut beaucoup. On n’a rien sans rien, on vous aura prévenu.

L’été, les journées sont longues. Le 21 juin, jour le plus long de l’année, le soleil se lève vers 4h et se couche vers 23h. Ça vous laisse le temps de bien visiter ! Les températures avoisinent les 20°C mais la pluie est toujours de la partie.

– Printemps et Automne : Les inter-saisons ne sont pas idéales pour visiter Bergen. C’est de septembre à décembre qu’il pleut le plus et le printemps reste également froid et pluvieux.

Si vous choisissez l’été, le mois le plus ensoleillé est généralement le mois de juillet. Et si vous voulez tenter l’hiver, alors optez pour le mois de janvier !


Vous avez encore un peu de temps à Bergen ?

Les points de vue sur Bergen

Vous avez peut-être entendu parler de Bergen comme étant la ville aux sept collines. Avec un surnom pareil vous vous doutez bien que les points de vue panoramiques sur les alentours ne manquent pas !

Voici quelques spots où vous rendre pour prendre un peu de hauteur et prendre de belles photos de Bergen :

  • Le Mont Ulriken : le plus haut des sept sommets de Bergen vous offre une vue époustouflante, à 643 mètres d’altitude. C’est le meilleur endroit pour englober d’un seul coup d’œil la ville, la mer, les îles, les fjords et les montagnes !! Accès possible en téléphérique.
  • Le Mont Floyen : le belvédère du Mont Floyen, accessible à pieds ou grâce à son historique funiculaire promet une vue splendide sur Bergen, à 320 mètres au-dessus de la mer. A faire au coucher du soleil !

Les Fjords

Evidemment, c’est pour eux que l’on vient à Bergen et c’est même pour eux que l’on vient en Norvège. Les plus connus sont même classés sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité ! Alors ne partez pas sans avoir effectué un tour au plus profond des fjords qui entourent Bergen.

Ces fjords dont on parle tant, sont nés de la fonte des glaciers ajouté à la proximité de la mer. Lorsque les glaciers ont reculé, l’eau de mer s’est engouffrée. La Norvège en compte plus de mille. Ils offrent bien entendu de nombreuses possibilités de randonnées. Vous pouvez louer une voiture et sillonner la région en utilisant les nombreux ferry qui traversent les fjords. Et pour aller au cœur même de toute la beauté de cette nature stupéfiante, c’est depuis l’eau qu’il vous faudra explorer la région.

Kayak de mer, survol en hydravion ou croisière, les propositions d’excursions depuis Bergen sont aussi multiples que merveilleuses, alors faites vous plaisir. Et si vous êtes intéressés par une croisière sur plusieurs jours, c’est l’Hurtigruten, le célèbre express côtier de Norvège qui vous emmènera de ports en ports. D’une mini croisière de quelques jours, à la côte entière jusqu’à Kirkenes, au-dessus du Cap Nord ou de l’aller retour depuis Bergen, c’est vous qui choisissez !

Les églises en bois de Norvège

Les églises en bois préservées de Norvège sont un bijou dont vous n’imaginez pas encore la valeur ! C’est l’art Vikings dans toute sa splendeur ! Le fait qu’ils soient si doués dans la construction de leurs bateaux fait qu’ils sont devenus des maîtres de l’art dans le travail du bois. La plus proche de Bergen est la Stavkirke de Fantoft, située un peu en dehors de la ville. Savant mélange entre temple médiéval et cabane de Merlin l’Enchanteur, c’est un dépaysement assuré et une visite des plus intéressantes.

Les cascades

La typologie de la Norvège implique forcément de très nombreuses (et merveilleuses cascades). Celle de Steinsdalsfossen, à 1h30 en voiture de Bergen, est l’une des plus facile d’accès d’entre elles. La route qui y mène est très belle, vous y trouverez un parking gratuit, un petit sentier, une plateforme au sommet pour la voir d’en haut, et même la possibilité de passer derrière la chute d’eau sans se mouiller. Une visite rapide, dans un cadre pittoresque, idéal à faire avec des enfants.

Plus impressionnante mais plus loin (compter presque 3h de route depuis Bergen), vous pouvez aller voir la double cascade de Vøringsfossen. L’une des plus célèbres du pays. Ces deux chutes d’eau puissante se jettent ensemble dans une gorge pour un spectacle de force de la nature à voir absolument !

Rencontre avec Edvard Grieg

Si vous n’aviez jamais entendu parlé d’Edvard Grieg, il y a des chances qu’après votre séjour à Bergen, son nom vous soit familier. Le plus grand compositeur norvégien, considéré ayant forgé l’identité musicale de son pays, est né à Bergen. La ville lui rend hommage et lui dédie un musée dans sa maison natale à Troldhaugen. Si vous aimez la musique classique, cette visite est un incontournable de votre séjour à Bergen.

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes d’Europe

Les autres lieux incontournables à visiter à Bergen à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Bergen à pied :

1 – Byparken

La continuité de la place vous mène au charmant Byparken et son emblématique kiosque à musique de 1888. Cet espace vert a été créé en 1865, une dizaine d’années après qu’un grand incendie ait dévoré le centre-ville.

Bergen Byparken

À votre droite, vous découvrez la statue en bronze grandeur nature d’Edvard Grieg, un compositeur du XIXe siècle, natif de Bergen. Derrière lui, le grand bâtiment est l’ancien télégraphe building, aujourd’hui transformé au premier étage en centre commercial.

À votre gauche, la sculpture abstraite en arc de cercle est un hommage à Harald Saeverud, autre grand compositeur né à Bergen au XXe siècle. La sculpture offre un angle de vue original sur le Kode Art Museum. Lui, c’est le Kode 1, vous en verrez 4 au total. C’est le musée des arts décoratifs de Norvège. On y trouve principalement de l’artisanat : verre, porcelaine, textiles retraçant plus de 5 siècles de savoir-faire. On trouve également des expositions permanentes dévoilant le trésor d’argent, des peintures de maîtres, ainsi qu’une grande collection d’objets d’art chinois. Les trois autres musées se situent sur la rive gauche du lac.

2 – Quartier de Nøstet

On vous l’a dit, Bergen est l’une des plus belles villes de Norvège. Les habitants d’Alesund diront le contraire, mais à part eux, tout le monde est à peu près d’accord. Et pour se rendre compte du charme de cette ville, il faut flâner dans ses quartiers aux maisons typiques et colorées. Ici, vous êtes au sud du quartier de Nøstet, absolument parfait pour se perdre au gré de ses rues pavées et admirer ses bâtisses en bois traditionnelles.

Il est rare de trouver des maisons en brique, elles ne sont pas compatibles avec le climat norvégien et sont chères à assurer. Les maisons norvégiennes sont habituellement en panneaux de bois, exiguës, avec des petites pièces qui gardent bien la chaleur et des toits en pente pour évacuer la neige. Les fenêtres sont également de petites tailles pour éviter les pertes de chaleur.

Et bien sûr, il y a toujours une cheminée ou un poêle à bois au centre pour réchauffer les pièces. Vous remarquerez également que tout le monde a une lumière extérieure. C’est obligatoire, pour pallier à l’obscurité qui s’abat sur la ville dès 15h en hiver. On comprend alors aisément pourquoi les Norvégiens sont particulièrement soigneux envers leurs intérieurs qu’ils décorent et aménagent le plus chaleureusement possible.

3 – Place Klosteret

Vous vous trouvez à présent au cœur du quartier de Klosteret. Moins touristique que Bryggen, c’est un endroit paisible, idéal pour découvrir l’architecture typique scandinave. Au XVIIIe siècle, la péninsule de Nordes reçoit un nouveau chantier naval. De nombreux ouvriers arrivent donc de toutes parts et construisent leurs maisons à proximité du port, créant ainsi le charmant quartier que vous découvrez aujourd’hui.

4 – Les Norvégiens

Ici, prenez le temps de déambuler dans les rues tranquilles de ce quartier résidentiel. Observez comme les Norvégiens aiment à décorer leurs fenêtres et comme ils prennent soin de leurs jardins et de leurs extérieurs. Il n’est pas rare, au coin d’une rue, d’apercevoir un îlot de verdure bien entretenu, ou des devantures de maisons largement fleuries.

J’en profite pour prendre 2 min et vous donnez quelques informations sur les traits de caractère des Norvégiens et vous parler de la fameuse loi de Jante. Ce code de conduite créé dans un roman de fiction par l’auteur danois-norvégien Aksel Sandemose, explique l’égalitarisme des pays nordiques, profondément anti-élitiste. On ne se met pas en avant, personne n’est mieux qu’un autre et attention, l’orgueil mène au déclin.

Sachez tout de même qu’on parle aussi de l’exception bergenoise, car les habitants de la plus jolie ville du pays en sont ouvertement fiers. Par contre, on voit parfaitement cette philosophie égalitaire dans le système scolaire dont le but n’est pas de former une élite, mais bien de donner des bases solides à tous et toutes. De la même manière, les élèves en situation de handicap ne sont pas placés dans des instituts spécialisés, mais bien intégrés dans le système scolaire classique.

Cela se voit également dans le monde du travail. Les écarts de salaire sont très faibles entre le haut et le bas d’une pyramide hiérarchique. Les managers ne doivent pas se comporter en leaders et les patrons sont installés dans les open spaces avec le reste des salariés et non dans des bureaux à part.

Vous serez aussi sûrement étonnés de découvrir que les Norvégiens ne sont pas forcément le peuple le plus poli de la planète. Cela viendrait apparemment du fait qu’ils ont longtemps vécu isolés et que la politesse est née du besoin d’éviter des conflits entre inconnus. On est quand même dans l’un des pays les moins densément peuplés au monde, alors pourquoi s’embarrasser de phrases inutiles. Ils trouvent aussi que les gens trop polis sonnent faux, qu’ils manquent d’authenticité.

Vous serez prévenus ! D’ailleurs, si vous allez manger chez des Norvégiens, sachez qu’on ne souhaite pas “Bon appétit”, mais il est quasiment obligatoire de dire “Takk for maten” qui veut dire merci pour la nourriture, à la fin des repas. Donc, bon, un minimum de politesse quand même.

5 – Statue de la mère en temps de guerre

Cette statue en bronze représentant une mère et son enfant est l’œuvre du sculpteur norvégien Per Ung. Elle a été inaugurée le 08 mai 2009, jour de l’armistice, pour commémorer toutes les mères qui se sont battues pour protéger leurs enfants lors de la Deuxième Guerre mondiale pendant que leurs maris étaient sur le front. Cette mini place vous permet également d’avoir une jolie vue d’ensemble sur le Puddefjorden, le terminal de ferry et les collines environnantes.

6 – Nykirken

La petite église blanche que vous voyez à présent est la Nykirken, ce qui signifie la nouvelle église. Mais en réalité son nom de consécration est l’Église de la Sainte-Trinité.

bergen nykirken

Elle a été construite en 1621 pour les habitants du quartier de Nordnes, qui devaient, à l’époque, se déplacer vers la cathédrale de Bergen, car les églises du quartier avaient été détruites dans des incendies.

La nouvelle église est donc construite sur les ruines de l’ancien jardin de l’évêché et reconstruite plusieurs fois après des incendies. Le cimetière qui l’entourait a, quant à lui, disparu après qu’un cargo chargé de munitions ait explosé en 1944. L’édifice que vous voyez à été plusieurs fois rénové et est considéré aujourd’hui comme une église pour enfants mettant l’accent tout particulièrement sur les familles. Si vous y entrez, ne soyez donc pas étonné de voir que la décoration a été faite par les enfants du quartier. Vous verrez également la sculpture d’un ange baptismal qui descend du plafond de l’église grâce à un système de poulie et qui tient dans ses mains la coupe qui sert aux baptêmes des enfants.

7 – Le port de Bergen

Vous êtes ici sur une partie du port de Bergen. Vous voyez sur votre gauche le marché couvert d’Havrommet. Ouvert un samedi sur deux, il propose également un marché de Noël au mois de décembre. Sur votre droite, le bâtiment blanc est une salle de spectacle qui sert aussi de salles de répétitions aux musiciens qui en ont besoin. Vous y trouverez également la terrasse du bar aux beaux jours.

D’extérieur, c’est une véritable œuvre de street art. On y retrouve de nombreuses fresques, orientées vers la mer et engagées contre la guerre. Autour de vous, évidemment, de nombreux bateaux sont accostés, rappelant l’importance du port maritime international de Bergen.

port de Bergen

Du bout du quai, vous avez une vue panoramique sur le quartier de Bryggen et ses jolies maisons colorées bien alignées qui se reflètent au bord de l’eau.

8 – Vue sur Bryggen

D’ici, vous avez un point de vue idéal pour apprécier toute la beauté du vieux quartier de Bryggen. C’est l’image que vous aviez en tête avant de vous rendre à Bergen, alors j’espère vraiment que le temps est clément et que vous pourrez rapporter de votre séjour norvégien, la photo carte postale de la ville. La météo n’est malheureusement pas flatteuse à Bergen. J’ai le regret de vous apprendre que celle que l’on surnomme “la porte d’entrée des fjords” est aussi la ville la plus pluvieuse d’Europe.

Oui, un record dont on se passerait bien quand on est en vacances. Les Norvégiens en rigolent. Une blague commune à ce sujet raconte qu’un touriste, déçu par la pluie incessante, demanda à un enfant qui passait par là, s’il pleuvait toujours comme ça à Bergen. Ce à quoi le gamin répondit, je ne sais pas, je n’ai que 9 ans ! Voilà, vous savez à quoi vous attendre. Mais c’est cette pluie qui donne cette végétation luxuriante admirable, alors on lui pardonne.

9 – Shetland Larsen

Au bout de cette jetée, venez faire la connaissance de l’officier Leif Andreas Larsen, surnommé Shetland Larsen pour son active participation au Shetland bus.

shetland larsen bergen

Si vous ne connaissez pas cette action de la Deuxième Guerre mondiale, sachez qu’ il s’agit en fait d’une unité navale norvégienne qui faisait des navettes entre les Shetlands en Écosse et la Norvège occupée pour transporter des réfugiés, des résistants, des agents des services de renseignements, des armes, etc.

Dans le cadre du Shetland bus , environ 30 bateaux de pêche norvégiens ont été utilisés pour mener à bien ces opérations secrètes, avec un total de plus de 200 voyages, bien souvent en plein hiver. Le Shetland bus a également posé des mines marines contre les navires allemands. Leif Larsen, que vous voyez devant vous a participé à 52 voyages du Shetland bus et c’est à lui que l’on a confié la délicate mission de couler le cuirassé allemand Tirpitz lancé par Hitler en 1939 .

Il échouera, mais recevra tout de même une médaille de bravoure pour le courage dont il fait preuve pendant cette mission suicidaire. Il est d’ailleurs , l’officier de la marine des forces alliées le plus gradé de la Seconde Guerre mondiale, toutes nationalités confondues ! Sa statue commémorative a été inaugurée en 1995 en présence du prince héritier, sur la jetée rebaptisée Shetland Larsen Pier pour l’occasion. Si vous voulez en savoir plus, sachez qu’il a joué son propre rôle dans le film “Suicide Mission” sorti en 1954.

10 – Håkonshallen

Vous avez ici l’accès à la salle d’Håkon. C’est le plus grand bâtiment médiéval laïque de Norvège. Elle a été construite dans les années 1260, certainement par des architectes anglais.

hakonshallen bergen

Son style gothique monumental sur trois niveaux est inhabituel pour l’époque en Norvège et le roi Håkon IV était en très bon terme avec Henri III d’Angleterre donc pourquoi pas.

C’était une salle des fêtes et c’est ici par exemple qu’a eu lieu le mariage du roi Magnus Håkonsson et de la princesse du Danemark. À la mort du roi Erik Magnusson, en 1299, Bergen perd son statut de capitale et la résidence royale devient purement militaire. La salle des fêtes est transformée en salle de stockage et finalement laissée à l’abandon. Au XVIIIe siècle, le site tombe complètement dans l’oubli, mais au XIXe siècle, on voit un regain d’intérêt pour cette époque où la Norvège était puissante et des recherches sont menées.

On prouve que cette salle était bien celle des banquets du roi Håkon et le lieu est entièrement rénové. On y ajoute des fresques des vitraux racontant les épopées des rois médiévaux. Mais, vous le savez, en 1944, un cargo s’écrase devant la forteresse détruisant une grande partie du hall et des décorations de la première restauration. La suivante aura lieu dans les années 50 et sera plus discrète, utilisant principalement des tapisseries. La Salle d’Håkon est désormais administrée par le Bergen City Museum, sa visite est gratuite si vous avez la Bergen Card. Elle est utilisée pour des concerts et retrouve même parfois sa fonction première lors de banquets officiels.

11 – Mariakirken

L’église que vous voyez à présent se nomme Mariakirken, soit l’église Sainte-Marie. C’est l’une des églises romanes les plus importantes du pays et des plus anciennes encore intactes aujourd’hui. Elle date en effet de 1180 et a la particularité d’avoir deux clochers, ce qui est unique pour le Moyen Âge norvégien.

mariakirken bergen

De 1408 à 1766, elle était connue sous le nom de l’église allemande, car les marchands allemands de la ligue hanséatique présents à Bergen en avaient fait leur lieu de culte. Après l’incendie de 1248, le chœur a été agrandi dans ce style gothique qui venait tout juste d’atteindre Bergen. À l’intérieur, vous pourrez découvrir une chair baroque magnifique, offerte par les marchands de la hanse en 1676.

Elle est de fabrication hollandaise et est composée de matériaux exotiques, comme de la peau de tortue. Cela peut paraître étrange au fin fond de la Norvège, mais après tout, l’import-export c’est leur domaine, et il faut bien montrer que le commerce est florissant. Si vous admirez de plus près le plafond de la chaire, vous verrez une boule d’or qui représente la terre posée sur un firmament portant les signes du zodiaque. La chaire est également décorée des vertus chrétiennes, représentées par des figures féminines.

Vous verrez également, un portrait du christ à la craie sur le mur ainsi qu’un navire votif. Cette tradition d’orner les églises de maquettes de bateaux suspendus au plafond, existe dans toutes les villes ayant un lien fort avec la mer et l’océan. Mais c’est au Danemark et en Norvège qu’elle est la plus forte. Et ce ne sont pas forcément des ex-voto, généralement placés en remerciement d’une prière exaucée. Le bateau représente le voyage à travers l’océan de la vie et vous avez peut-être déjà remarqué que la nef d’une église avait une forme de coque, et sa voûte est souvent comparable à une charpente de bateau inversée. Le terme nef vient d’ailleurs du latin navis qui signifie navire ou vaisseau. La métaphore est très ancienne, et rappelle tout simplement aux fidèles embarqués dans le navire de Jésus qu’ils arriveront à bon port, auprès de Dieu au royaume des cieux.

12 – Mont Floyen

La file d’attente que vous voyez certainement ici, est celle du funiculaire du mont Floyen. C’est l’une des attractions les plus populaires de la ville.

mont floyen bergen

Vous le savez, on surnomme Bergen, la ville aux sept collines, et la plus connue est sans doute celle du mont Floyen, directement accessible depuis le centre-ville en moins de 10 minutes grâce au funiculaire Floibanen. Au sommet, vous trouverez cafétérias et magasins de souvenirs ainsi que divers sentiers de randonnées vous offrant des vues spectaculaires à 320 mètres au-dessus du niveau de la mer.

13 – La Cathédrale de Bergen

Vous voilà à présent devant la cathédrale de Bergen, dédiée à Olav le Saint, roi éternel de Norvège. Avant de pouvoir se dresser fièrement devant vous, notre Domkirke a connu bien des déboires. Elle a brûlé 5 fois et a même été touchée par un boulet de canon en 1665.

cathedrale de bergen

Si vous cherchez bien, vous le verrez, il est toujours encastré dans le mur, en souvenir de la bataille de Vågen entre les marines anglaises et hollandaises ! C’était au départ une petite église en pierre, construite vers l’an 1150. Au XIIIe siècle, les Franciscains, qui viennent d’arriver à Bergen, la récupèrent et construisent autour leur monastère. Elle brûle une première fois et ils la reconstruisent bien plus grande grâce à une généreuse donation du roi Magnus Lagabøte qui sera d’ailleurs enterré dans l’église.

Alors, elle est à présent monumentale certes, mais toujours sobre et sans trop de décorations. Ce qui est toujours le cas aujourd’hui et plutôt normal en Norvège. L’église brûlera encore deux fois avant que n’arrive par ordre royal la Réforme en 1537 et que de grandes parties de l’édifice chrétien ne soient démolies. Après l’incendie de 1640, elle reçoit un précieux grand orgue d’église et après celui de 1702, d’importants travaux de restauration sont entrepris. Mais la reconstruction majeure date de 1880 et on la doit aux architectes Christies et Blix. Ce sont eux qui lui donnent son aspect actuel et qui l’ont rhabillée de son costume médiéval après l’avoir débarrassé de sa décoration rococo. Vous pouvez aller faire un saut à l’intérieur et même y voir des récitals certains jours d’été.

13 – Quartier de Vågsbunnen

Vous êtes ici au cœur du quartier de Vågsbunnen. C’est l’un des quatre quartiers qui divisaient la ville au Moyen Âge. Ils avaient chacun douze représentants qui assistaient au conseil municipal. Ici, vivaient principalement des cordonniers et des Néerlandais qui y avaient ouvert des échoppes. Essayez de vous imaginer la zone autour de vous, comme un marais boueux.

Ce quartier en forme de triangle était en effet un prolongement de la baie du Vågen, qui est le port principal de Bergen. La crique, peu profonde, s’est peu à peu transformée en marais qui s’est finalement comblé grâce aux débris des constructions et aux déchets des cordonniers qui utilisaient des écorces pour tanner les peaux. Mais avant cela, des petits bateaux avaient pour coutume d’aller jusqu’à la cathédrale où ils pouvaient s’amarrer directement. Comme vous pouvez le constater en admirant les beaux bâtiments et les hôtels luxueux qui encadrent la place, les temps ont bien changé.

La statue en bronze que vous voyez au centre est celle de Ludvig Holberg, né à Bergen en 1684. C’est le premier grand écrivain nordique des temps modernes. Influencé par Molière, il écrit en 6 ans à peine, un répertoire de 27 comédies de caractères, aux personnages représentatifs de son époque et aux dialogues vifs et aussi drôles qu’intelligents. À découvrir, si vous voulez vous essayer à la littérature norvégienne !

Cela dit, vous avez peut-être sans le savoir déjà été bercée par les histoires d’un auteur du pays ! Si vous avez grandi avec les aventures de Mathilda, de Charlie et la Chocolaterie, du Bon Gros Géant ou de Sacrées Sorcières, sachez que leur auteur, Roald Dahl, bien que né aux pays de Galles, est norvégien ! Ses deux parents sont norvégiens et il passe de nombreux étés à explorer les fjords et la nature exceptionnelle de son pays d’origine, dans lequel il ne vivra finalement jamais.

14 – Le monument aux marins

Arrivés sur l’immense place piétonne du centre-ville, vous ne pouvez pas rater le monument de 7 mètres de haut à la gloire des marins de Norvège. C’est l’œuvre du sculpteur Dyre Vaa et elle a été inaugurée le 7 juin 1950. Sur chacune des quatre faces, on rend hommage aux marins à travers les âges. Des Vikings sur leurs drakkars aux marins des temps modernes, ce sont 12 statues et 4 reliefs qui racontent leur histoire, saluent leur courage et nous rappellent leur influence sur la ville de Bergen et sur la Norvège tout entière.

Notez ce contenu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut