Accueil » Visiter Tokyo » Top 5 des Festivals d’Automne au Japon : Tradition, Nature et Gastronomie

Top 5 des Festivals d’Automne au Japon : Tradition, Nature et Gastronomie

Visiter Tokyo,

Itinéraire proposé pour cette ville : La ville phoenix

quote haut
Le ,
par Marie
japon automne

Les mois de septembre, octobre et novembre constituent un véritable spectacle automnal au pays du soleil levant. Certains vous diront qu’il s’agit de la meilleure période pour y voyager, là où les arbres arborent fièrement des couleurs chaudes et douces mêlées de rouges, oranges, ainsi qu’une petite teinte de jaune. Bien que les températures commencent quelque peu à chuter, il n’en est pas moins que le temps reste agréable, et propice à la découverte de certains des évènements les plus captivants du pays…

Quels sont les festivals d’automne au Japon à ne surtout pas rater ?

 

1. Kishiwada Danjiri Matsuri

kishiwada danjiri

Si vous vous baladez dans les rues de la charmante ville de Kishiwada, dans la préfecture d’Osaka vers mi-septembre, vous risquez fortement de tomber nez à nez avec un homme chantant et dansant avec passion, perché au sommet d’un char. Ne vous étonnez pas, vous ferez sûrement partie des 500 000 spectateurs qui viennent assister à l’évènement…Vieux de 300 ans ! S’il y a un festival à vous conseiller au Japon, le Kishiwada Danjiri Matsuri apparaît en tête de liste : musiques, danses et chants au rythme des “Taikos” (les tambours traditionnels japonais), de la nourriture à volonté… En tout, 34 chars seront présentés, chacun symbolisant un quartier de la ville de Kishiwada. Ce sera pour vous le moment d’admirer l’architecture des Danjiri traditionnels, en bois et minutieusement décorés à l’image d’anciens mythes et batailles.

Vous vous demandez très certainement où une tradition aussi ancestrale puise ses origines ? Ce festival s’inscrit en fait dans la continuité de celui qui se déroulait vers les années 1700. À l’époque, on célébrait l’Inari Matsuri, en l’honneur de la divinité des moissons. La légende raconte que l’ancien seigneur du château de la ville de Kishiwada, qui ne fut autre que Okabe Nagayasu, créa cet évènement pour réclamer aux dieux des récoltes abondantes, riches et foisonnantes. Les Japonais, au moment de l’automne, recevaient ainsi grains de riz, céréales et haricots, ce qui leur permettait de tenir aisément toute la fin de l’année. L’automne étant symbole de renouvellement, d’une bonne alimentation, et d’accomplissement.

 

2. Festival d’automne de Sapporo

sapporo

Sachez qu’au Japon, l’automne est LA saison parfaite pour faire plaisir à votre estomac et satisfaire vos papilles gustatives. Si vous voyagez au Japon en septembre avec pour but de goûter, manger, dévorer, croquer, et savourer, la ville de Sapporo s’offre à vous. Le plus grand festival gastronomique d’Hokkaido ne laisse aucuns de ses habitants, ni visiteurs indifférents…Et certainement pas sur leur faim ! En même temps, la ville est réputée pour posséder l’une des plus grandes cuisines du Japon. Donc autant vous dire que vous êtes tombés au bon endroit !  De nombreux mets raffinés attendent d’être dégustés, en, passant par les produits agricoles de la région, aux fruits, œufs de saumons, oursins, jusqu’aux vins et sakés. Des plats tout à fait uniques, dont les chefs cuistots ont le secret et le public raffole. Le quartier étant sublimé par des lumières colorées, vous ne tarderez pas non plus à repérer les quelques vendeurs de rue qui vous tendent gentiment quelques boissons chaudes, et un encas.

Le clou du festival ? Le parc Odori, dont les arbres sont drapés de lumières scintillantes et ornés de flocons de neige. Un endroit splendide pour une photo en couple ou entre amis, avec à la main un délicieux verre de saké ! L’automne permet d’admirer la beauté saisonnière du feuillage des arbres du parc, les attractions historiques, la galerie marchande…Les habitants étant toujours enclins à vous faire découvrir un nouveau visage du Japon, vous serez conquis !

 

3. Hachiman Matsuri

hachiman matsuri

Début octobre, que diriez-vous de visiter l’un des petits villages de montagne, Takayama, où se tient le célèbre festival  Hachiman Matsuri ? Attention les yeux, vous risquez d’être éblouis par autant de beauté et de couleurs : les magnifiques et somptueux chars dorés étant l’une des attractions qui exaltent le plus la foule. L’exposition de ces fameux chars se tient bien entendu lors de la parade,en japonais “Ojunkô” : des centaines de participants tous en tenues traditionnelles qui s’adonnent avec frénésie à des danses de lions appelés les “Shishimai”. De façon théâtrale, certains des participants (Musique de combat de coqs) où des participants arborent des costumes et déguisements de coqs intrépides en faisant sonner des cloches, tout en jouant une musique de combat endiablée et rythmée. Durant l’évènement, vos enfants seront peut-être intrigués par les poupées mécaniques ou bien automates ”Karakuri”, qui étaient autrefois fabriquées au Japon, il y a plusieurs siècles de cela. Ces petites marionnettes vêtues comme lors du Japon ancestral, jouent une courte scène et sont habituellement décorées de centaines de lanternes en papier.

Que célèbre donc ce festival ? La venue de l’automne, tout simplement ! La deuxième saison la plus appréciée par les Japonais après l’été, pour son temps calme, cette sensation de transition, de retour à soi, mais aussi les bonnes récoltes d’automne à Takayama. Un spectacle longtemps travaillé et soigné, une ode à la nature.

 

4. Jidai Matsuri et Kurama Fire Festival

jidai matsuri

Précisément le 22 octobre de chaque année, le festival du feu de Kurama, est l’un des trois plus grands de la ville de Kyoto, dans le petit village montagneux de Kurama. Ses origines étant  assez lointaines, il a pour but de rendre hommage au sanctuaire des esprits, en proposant un défilé  portant des torches enflammées, qui éclairent la nuit. Si vous êtes de passage mi-octobre dans la ville, il vous faut absolument découvrir ce festival et y dégainer votre appareil photo. Pourquoi donc ? Ce sera peut-être le seul instant de votre vie où vous pourrez apercevoir la propre geisha de Kyoto, maquillée et vêtue d’anciens vêtements du 8è au 20è siècles. La classe, non ? Les participants aux costumes historiques du palais impérial de Kyoto créent un spectacle tout à fait majestueux. Surtout, arrivez tôt, pour mieux profiter de la vue, et bénéficier d’un bon point d’observation ! Le défilé est en fait une façon d’honorer le passé, c’est une digne reconstitution de la cérémonie organisée par, jadis, les villageois locaux pour accueillir les esprits “Kami” du sanctuaire dans le village, des petits êtres, généralement considérés comme des éléments de la nature.

Ce festif brasier, dont les couleurs rappellent étrangement celles de l’automne, fait se rassembler en tenue traditionnelle, les enfants ainsi que les adultes, tenant des torches de pins. Ce défilé vous changera des défilés habituels auxquels vous avez pu assister. Là, on est loin des grandes parades en musiques, mais plutôt sur une marche très solennelle, qui avance doucement ,avec peu d’animations…Mais qui vaut le coup d’être vécue !

 

5. Festival de Kamiari

izumo festival

Pour finir, place au festival de Kamiari en novembre ! Si l’on vous disait que les tous les dieux japonais organisent une fête et que vous y êtes vivement convié, cela vous tenterait ? Car c’est précisément ce que célèbre Kamiari au Grand sanctuaire d’Izumo ! Selon certaines croyances shintoïstes, toutes les divinités du Japon se réunissent au sanctuaire une fois par an, en automne, saison de la renaissance, et les Japonais se rendent dans la ville d’Izumo afin d’y prononcer leurs prières, leurs attentes, et leurs souhaits. Organisé sur une semaine, les dieux décident donc ainsi du déroulé de la vie de leurs adeptes. Le bâtiment principal du sanctuaire s’est d’ailleurs vu octroyer le titre de “Bien culturel important du pays”. N’est-ce pas magnifique ?

Au cours des jours qui suivent, les dieux se réunissent et une série de rituels sont alors organisés en leur faveur afin de les divertir et de les distraire. Tous les habitants et visiteurs doivent alors se montrer calmes afin de ne pas porter atteinte au bon fonctionnement de ces rituels. Le Kamiari, étant l’une des célébrations les plus mystérieuses de tout le pays, permettra de mettre en valeur un autre aspect du Japon un peu plus sombre, certes, mais beau à admirer.

Découvrez notre itinéraire complet pour visiter Tokyo

00 plan tokyo 1 500px
audioguides

Audioguides

decouvertes

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

decouvertes

Plein d’anecdotes

Visiter Tokyo

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Plus de 200 visites dans le monde !

france

Visiter la France

europe

Visiter l’Europe

monde

Visiter le monde

Notez ce contenu
Retour en haut