Accueil » Visiter Tokyo » Sanctuaire Tosho-gu

Sanctuaire Tosho-gu

Visiter Tokyo,

Itinéraire La ville phoenix

guillemet haut
Le ,
par Romane
audioguides

Audioguides

point de vue

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Plein d’anecdotes

Découvrir l »itinéraire

Vous avez devant vous un sanctuaire shinto, appelé Ueno Tosho-gu. Il faut savoir que Tosho était le nom posthume de Tokugawa Ieyasu, le tout premier shogun du shogunat Tokugawa, la grande dynastie qui a gouverné le Japon entre 1603 et 1868. Pour comprendre, reprenons un peu tous ces mots. Le shogunat, c’est le type de gouvernement qui était en place au Japon à ce moment-là. Il y en a eu trois : le shogunat de Kamakura, le shogunat des Ahikaga et le shogunat Tokugawa. Tokugawa, c’est le nom de la grande famille qui a été au pouvoir pendant plus de 2 siècles, dans la période que l’on appelle la période d’Edo. Et le shogun, c’est donc celui qui a le pouvoir, comme le président chez nous en France. En l’occurrence, ici, c’est au premier shogun de la dynastie des Tokugawa que ce sanctuaire est dédié, et son nom, à lui, c’est Tokugawa Ieyasu. Il est très connu ici au Japon parce que c’est lui qui a réussi à unifier le pays : il a progressivement mené des batailles sur tout le territoire et a conquis les terres petit à petit, écrasant les autres dynasties tout au long du XVIe siècle. Il sera aidé par deux autres grands personnages japonais, Hideyoshi Toyotomi et Oda Nobunaga : ils sont considérés comme étant les trois unificateurs du Japon. Avec tout ça, Tokugawa n’a eu aucun mal derrière à devenir le shogun du pays. Il crée le shogunat Tokugawa et fait de Tokyo, autrefois appelée Edo, la capitale. C’est le début de l’ère d’Edo, qui durera jusqu’en 1868. Voilà pour la petite histoire de ce grand shogun. Le sanctuaire, lui, a été édifié en 1627, puis modifié en 1651 pour lui donner un style gongen-zukuri : ce style implique que le haiden, la salle de culte, et le honden, le sanctuaire principal, soient reliés entre eux par un seul et même toit qui donne, si l’on regarde au-dessus du bâtiment, la forme d’un H. C’est un véritable vestige du XVIIe siècle que vous avez-là, car le bâtiment, bien qu’il ait été restauré plusieurs fois, n’a subi aucun dommage au fil de son histoire, que ce soit pendant les batailles ou les catastrophes naturelles qu’a subi le Japon. Après avoir traversé une allée bordée de lanternes en pierre et en cuivre, on arrive devant ce sanctuaire shinto tout de noir et d’or vêtu qui a résisté au temps. Bien qu’on ne puisse pas entrer à l’intérieur, on a ici un bel exemple de l’architecture des lieux sacrés traditionnels shintos, qui s’admire aussi bien qu’il se ressent.

audioguides

Audioguides

point de vue

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Plein d’anecdotes

Visiter Tokyo

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Plus de 200 visites dans le monde !

france

Visiter la France

europe

Visiter l’Europe

monde

Visiter le monde

Notez ce contenu
Retour en haut