seoul

Visiter Séoul

Itinéraire Le Pays du matin calme – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Séoul avec Romane !

blue arrow8,0 km

little pin19 découvertes

pas2h40

bouton audioguides
00 plan Seoul
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Séoul

: 19 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Romane
quote haut

C’est parti pour la découverte de l’une des mégapoles les plus peuplées au monde ! Ville culturelle, vibrante et riche en monuments historiques, Séoul est une ville d’Asie très appréciée des visiteurs du monde entier.

Avec un passé historique riche, marqué par le long règne de la dynastie Joseon, elle a su se moderniser en quelques années, dévoilant des tours et des gratte-ciel emblématiques, tout en gardant une partie de son authenticité, témoignage de la façon dont vivaient les Coréens autrefois.

Temples bouddhistes, palais, rues commerçantes et points de vue exceptionnels, la capitale de la Corée du Sud épate par ses nombreuses possibilités, la variété de ses quartiers et son dynamisme qui ravira les plus festifs d’entre vous ! Alors, posez vos valises à Séoul, étape incontournable en Asie !

quote bas
Palais Gyeongbokgung

Séoul est une ville qui compte pas moins de 5 palais, mais s’il y en a bien un qu’il ne faut pas manquer c’est celui-ci ! Le palais Gyeongbokgung est le principal de la ville et aussi le plus grand. C’est le palais royal : il a la même importance que le château de Versailles, c’est dire à quel point il est important ! C’est sous le règne de l’une des dynasties les plus influentes de Corée du Sud, la dynastie Joseon, qu’il a été construit, pour héberger la famille royale à partir de la fin du XIVe siècle. À la construction de ce palais, Séoul, qui s’appelait à cette époque là Hanyang, devient la capitale du territoire, choisie par le nouveau roi Taejo, fondateur de la dynastie Joseon qui règnera pendant deux siècles.

Dongsipjagak

Ce petit monument situé au cœur de la route est une ancienne tour de guet qui faisait autrefois partie du palais royal. Les murs qui le reliaient au palais ont été détruits pendant l’occupation japonaise, c’est pourquoi il est aujourd’hui plus éloigné et en plein milieu d’un carrefour routier, mais il faut imaginer qu’à l’époque, le palais s’étendait jusqu’ici.

Bukchon Hanok Village

Vous êtes dans la partie la plus authentique de Séoul, le Bukchon Hanok Village. Maintenant vieux de plus de 600 ans, ce quartier présente des maisons typiquement coréennes appelées les Hanok. Ces maisons, à l’architecture bien particulière, n’ont pas été conçues au hasard : elles respectent les traditions coréennes, positionnées en fonction de l’environnement, des saisons et construites en matériaux naturels qui respectent l’harmonie entre l’Homme et la nature, soit de la pierre, du bois, de la terre et du papier de riz.

N Seoul Tower

C’est ici l’un des points de vue les plus emblématiques sur la capitale coréenne, puisqu’il donne un bel aperçu d’une rue typique du village Hanok, authentique et vieux de 600 ans, avec en toile de fond les gratte-ciel modernes et très récents du centre-ville qui, eux, sont apparus dans les années 1990. Star de ces gratte-ciel : la N Seoul Tower, également appelée la tour Namsan, qui a été ouverte au public en 1980.

Temple Jogyesa

Il est souvent considéré comme le plus beau temple de Séoul : le temple Jogyesa, qui se trouve sur votre droite. Le premier temple construit ici ornait les lieux au XIVe siècle, mais ce n’est pas celui que vous avez devant vous. L’ancien ayant été complètement détruit au cours d’un incendie, c’est en 1910 que le temple Jogyesa voit le jour, sous le nom autrefois de temple Tegosa.

Sanctuaire Jongmyo

Nous voici devant la porte du sanctuaire Jongmyo. On ne peut malheureusement pas le voir d’ici, mais son histoire mérite d’être racontée. Il est considéré comme le plus ancien sanctuaire royal confucéen, c’est-à-dire, consacré à Conficius et aux philosophes du confucianisme, courant majeur de la pensée chinoise qui défend la morale humaniste et l’art de vivre en harmonie avec ses semblables. Véritable monument historique, il est classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1995.

Tapgol Park

Vous voici dans le Tapgol Park, petit espace vert situé au cœur du centre-ville séoulien. Mais avant de devenir ce parc en 1897, il constituait l’emplacement d’un temple bouddhiste du XVe siècle : c’est d’ailleurs pourquoi on retrouve encore aujourd’hui plusieurs éléments dans le parc qui appartenaient autrefois au temple, notamment le Monument de Wongaksa qui date de 1471. Mais outre ses vestiges qui retracent l’histoire de la ville, c’est aussi un lieu symbolique pour les Coréens.

Statue du roi Sejong

Cette grande statue en bronze est le véritable symbole de la place centrale, installée dans l’alignement du palais royal et de la montagne sacrée. C’est le roi Sejong qui est représenté ici, l’un des rois coréens les plus connus qui a régné au XVe siècle, quatrième roi de la dynastie Joseon.

12

Et encore 12 à retrouver dans l’application

Dongsipjagak, musée d’art contemporain, histoire de Séoul, point de vue sur le musée folklorique de Corée, saveurs de Séoul, cour constitutionnelle de Corée, centre commercial Ssamziegil, quartier d’Insadong, Ikseondong Hanok Village, Wolnam Park, Cheonggyecheon, place Gwanghwamun.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

19 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé à la porte Gwanghwamun :

Parking du palais de Gyeongbokgung, 161 Sajik-ro, Jongno-gu

La visite passe devant le palais Gyeongbokgung, le sanctuaire Jongmyo et le temple Jogyesa : si vous souhaitez entrer et visiter ces trois sites, n’oubliez pas de prendre vos billets à l’avance pour éviter les temps d’attente. Vous avez la possibilité de prendre un City Pass pour bénéficier de tarifs avantageux sur plusieurs sites de Séoul.

02

Infos utiles :

La monnaie officielle en Corée du Sud est le won (KRW).

Les mois conseillés pour partir à Séoul sont les mois d’avril, mai, septembre et octobre. Le mois d’avril est particulièrement apprécié car c’est à ce moment-là qu’on peut découvrir les cerisiers en fleurs. Juillet et août sont les mois les plus chauds mais aussi les plus pluvieux. La chaleur est moite et plutôt désagréable, comme les pluies torrentielles qui peuvent survenir dans la journée pendant ces mois-là. Il vaut mieux privilégier les mois de juin et septembre, beaucoup plus secs mais aux températures douces. Les températures minimales moyennes au mois de juin sont de 20°C et les maximales de 28°C. En septembre, les températures minimales moyennes sont de 19°C et 27°C pour les températures maximales moyennes.


Vous avez encore un peu de temps à Séoul ?

Séoul est l’une des plus grandes villes du monde, alors les possibilités sont nombreuses là-bas !

Les palais incontournables

Pour continuer votre visite de la capitale coréenne, je vous invite à aller découvrir les quatre autres palais de Séoul, issus de la dynastie Joseon : parmi eux, on trouve le palais Changdeokgung, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, le palais Deoksugung, résidence royale en 1611, le palais Changgyeonggung, réputé pour son magnifique jardin botanique, et enfin, le palais Gyeonghuigung, palais secondaire du roi. Si vous souhaitez tous les visiter, vous avez la possibilité d’acheter un pass qui les regroupe ! En ce qui concerne les temples, n’hésitez pas à passer par le surprenant temple Bongeunsa et celui, très bien conservé, de Gilsangsa.

Myeongdong, quartier touristique

En dehors des monuments incontournables, Séoul est une destination qui se visite par quartiers, étant très étendue. Le quartier le plus touristique de la ville est Myeongdong, un quartier animé idéal pour faire du shopping dans les rues et dans les centres commerciaux qui le composent. Vous y trouverez également de nombreux restaurants proposant de la nourriture du monde entier, ainsi que la cathédrale Myeongdong, première cathédrale gothique construite en brique à Séoul, le grand théâtre et l’hôtel de ville qui valent tous les trois le coup d’œil. À quelques mètres de l’hôtel de ville se trouve d’ailleurs le palais Deoksugung.

Namdaemun, retour dans le passé

Si vous continuez un peu plus au sud, vous tomberez sur le marché Namdaemun, le plus ancien et le plus grand marché de Séoul, ouvert 24h/24, qui propose une multitude de vêtements, accessoires, produits en tout genre et souvenirs à ramener dans vos valises. Vous aurez l’occasion d’admirer, à côté de ce marché, le Sungnyemun, premier trésor national de Corée. C’est la plus grande porte de Corée, aussi appelée Namdaemun. Elle faisait partie des huit portes de la muraille qui entourait la ville et c’était, au Moyen Âge, la porte principale pour entrer dans Séoul. Un vestige du XIVe siècle à ne pas manquer ! Dans ce même quartier, je vous conseille de faire un tour dans le Namsangol Hanok Village, où vous pourrez observer de belles maisons de style Hanok, traditionnelles de la Corée, et déambuler dans les ruelles qui proposent des petites boutiques typiques.

Hongdae, quartier dynamique

Quartier animé et jeune, Hongdae est le meilleur endroit pour sortir faire la fête. Avec ses nombreux bars, restaurants, boîtes, aux concepts originaux et déroutants, c’est le lieu idéal pour s’imprégner de l’ambiance dynamique de Séoul. C’est aussi un quartier où vous trouverez de quoi faire du shopping et rapporter des souvenirs de votre séjour en Corée du Sud !

Gangnam, quartier financier

Autre lieu à faire à Séoul : le quartier Gangnam, quartier d’affaires, qui fait référence au célèbre chanteur connu pour sa musique Gangnam Style. Quartier chic et animé, vous y trouverez le COEX, le plus grand centre commercial souterrain du monde et le temple Bongeunsa juste en face.

Pour se balader dans la nature

Pour ceux qui souhaitent un peu de verdure et de nature, le parc national de Bukhansan vous offrira de très beaux sentiers de randonnée à travers la montagne. Vous aurez l’occasion de croiser plusieurs temples bouddhistes et vous pourrez, si vous le souhaitez, visiter la forteresse Buhansanseong, construite au XVIIIe siècle pour protéger la ville des invasions. De quoi profiter de beaux panoramas sur Séoul et sa région, loin de l’agitation du centre-ville ! Pour ceux qui préfèrent rester dans le centre de Séoul, direction le parc Namsan qui, à lui seul, propose de nombreuses randonnées dans la nature et vous offrira un vrai dépaysement après une journée de visite. C’est le plus grand parc de la capitale, et c’est ici que se trouve la fameuse N Seoul Tower, qui vous promet un panorama à couper le souffle sur la ville.

La DMZ

Enfin, pour une expérience unique, partez en excursion depuis Séoul pour aller sur le site de la DMZ, la zone démilitarisée mise en place après la guerre de Corée en 1953, pour instaurer une frontière élargie entre les deux pays et éviter une nouvelle guerre. Cette visite se fait obligatoirement par le biais d’une excursion organisée avec un guide, qui est autorisé à se rendre sur cette zone située entre les deux Corée. Plusieurs visites sont proposées, mais la visite de base comprend un observatoire, qui permet d’avoir un beau point de vue sur la Corée du Nord, la gare de Dorasan qui permettait de faire jonction entre les deux pays et un tunnel d’infiltration que la Corée du Nord avait creusé pendant les années 70 pour y faire circuler des soldats. Une visite très spécialisée donc qui vous emmène à travers l’histoire de ces deux pays qui, avant, ne formaient qu’un.

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes du Monde

Les autres lieux incontournables à visiter à Séoul à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Séoul à pied :

1 – Musée d’art contemporain

Vous passez ici devant le musée d’art contemporain et moderne de Corée. Ouvert à l’origine en 1969 dans une petite salle d’exposition située dans le palais de Gyeongbokgung, il sera déplacé plusieurs fois avant d’arriver dans ce bâtiment, conçu spécialement en 1986 pour accueillir les œuvres.

Il expose aujourd’hui des œuvres à la fois contemporaines et d’art moderne, dans le but de les conserver et de sensibiliser les visiteurs à l’art et à la culture. Ce sont ainsi certains des plus grands artistes coréens qui sont exposés dans le musée, accompagnés de plusieurs œuvres internationales qui en font sa grande réputation. L’architecture du bâtiment, conçue par Kim Tai-soo, prend la forme des anciennes forteresses coréennes traditionnelles. Avec plus de 3,5 millions de visiteurs par an, il fait partie des musées d’art les plus visités au monde ! Alors, avis aux plus grands amateurs d’entre vous, ne passez pas à côté de ce musée passionnant !

2 – Histoire de Séoul

Nous entrons ici dans le quartier traditionnel de Séoul, l’occasion pour moi de vous raconter l’histoire de cette capitale aujourd’hui devenue très touristique. Les premières traces de la ville remontent à l’Antiquité, plus de 2 000 ans av. J.-C. Pendant cette période, elle s’appelait Wiryeseong et elle était déjà la capitale de l’un des trois royaumes qui s’étaient établis sur le territoire de la Corée.

C’est à partir du Xe siècle que les trois royaumes s’unissent, avec l’arrivée de la dynastie Goryeo qui règne sur le territoire pendant quatre siècles, développant l’art et le commerce ainsi que la religion bouddhiste, qui prend une place très importante pendant cette période-là. Séoul n’est, à ce moment-là, plus la capitale. Après de nombreuses invasions des Mongols qui ont ravagé le pays, une nouvelle dynastie est fondée : la dynastie Joseon. C’est très certainement la dynastie la plus signifiante pour la Corée, puisqu’elle a réussi à repousser les Mongols du territoire et à mettre fin aux attaques japonaises qui sévissaient depuis plusieurs années déjà.

En 1394, la ville de Séoul, appelée à ce moment-là Hanseong, devient la capitale de la dynastie. Ville stratégique pour les échanges commerciaux et idéalement placée selon les principes coréens, qui privilégient l’harmonie entre les hommes, la montagne et l’eau, c’était l’emplacement parfait pour en faire la résidence du roi, notamment grâce à la présence des quatre montagnes qui entourent la ville et des deux sources d’eau qui la traversent. C’est d’ailleurs devant la montagne sacrée, le mont Bukhansan, protecteur de la ville, que le palais du roi a été construit.

Pendant les 5 siècles de règne de cette nouvelle dynastie, la Corée vit isolée, entourée dans ses fortifications pour préserver le territoire des attaques mongoles, chinoises et japonaises. Ce n’est qu’à partir du XIXe siècle que la Corée se modernise, contrainte de s’ouvrir sur le monde et notamment au Japon, qui l’oblige à ouvrir ses ports. On est donc loin, à cette époque-là, des grandes constructions déjà visibles en Europe et des grandes tours qui caractérisent aujourd’hui Séoul, mais le développement de la ville est rapide, notamment pendant l’occupation des Japonais entre 1910 et 1945, qui n’hésite pas à détruire les anciennes constructions pour les remplacer par les leurs. Appelée Kyongsong pendant la domination japonaise, Séoul se transforme et devient une ville moderne : c’est la première ville d’Asie du Sud-Est à posséder l’eau courante, l’électricité, le tramway ou encore le téléphone !

Libérée des Japonais en 1945, elle subira seulement 5 ans plus tard les ravages de la guerre de Corée qui, après trois ans de bataille, mènera à la séparation des deux Corée, faisant de Séoul la capitale de la Corée du Sud, pays allié des États-Unis. La reconstruction de la ville démarre dès la fin des années 50, et 30 ans plus tard, les tours et les gratte-ciel sortent de terre suite à la grande croissance économique et démographique de la ville. Ouverte sur le monde, elle accueillera notamment les Jeux olympiques en 1988 et la Coupe du monde de football en 2002. Destination dynamique et moderne, qui a tout de même su garder une part d’authenticité, Séoul attire aujourd’hui les visiteurs du monde entier !

3 – Point de vue sur le musée folklorique de Corée

Vous voici devant un panorama de la partie ouest de la ville de Séoul, surplombée par les montagnes du parc national de Bukhansan situé à quelques kilomètres de Séoul. D’ici, vous apercevez les toits typiquement coréens du musée folklorique de Corée, installé dans le palais de Gyeongbok.

seoul musee folklorique de coree

Ce musée retrace la vie quotidienne des Coréens de la Préhistoire à nos jours, dévoilant des vestiges du passé, des outils, des vêtements et des expositions qui révèlent les maisons, les traditions et les coutumes des habitants au fil des siècles. Idéal pour en apprendre davantage sur la culture coréenne, il a été créé en 1945 par le gouvernement des États-Unis, mais ce n’est qu’en 1993 qu’il prendra son emplacement actuel, à deux pas du village traditionnel de Bukchon. N’hésitez pas à aller le visiter si vous souhaitez une immersion complète dans les traditions coréennes !

4 – Saveurs de Séoul

Impossible de passer à Séoul sans prendre le moment de goûter ses nombreuses spécialités culinaires ! Riche de saveurs et de textures, vous verrez que la cuisine coréenne est bien différente de la nôtre. Parmi les spécialités locales les plus connues, on retrouve le Bibimbap, un plat composé de kimchi, chou fermenté et mariné très utilisé en Corée, de légumes sautés, de viande de bœuf et d’un œuf au plat ajouté sur le dessus.

Pour les amateurs de viande, le bulgogi est généralement servi avec du riz et de la viande cuite sur le feu et découpée en fines tranches, le tout accompagné de sauce soja, d’oignons et de sucre. Très classique et très apprécié des Coréens ! Le Taktori Tang est aussi à découvrir, mais plutôt pour ceux qui aiment les plats relevés ! Il se compose en effet de poulet braisé mélangé à une pâte de piment fort, pour un plat très spicy ! Une recette qui se fait également avec du bœuf ou des côtes de porc braisés. Autres spécialités plutôt connues en Corée et en Asie en général : les soupes.

Ici, à Séoul, vous retrouverez le Naengmyeon – pardonnez mon coréen – qui n’est autre qu’une soupe froide agrémentée de nouilles de sarrasin, de pomme de terre et de patate douce. Plutôt surprenante, cette recette, n’est-ce pas ? Pour ceux qui préfèrent la soupe chaude, le Tteok manduguk est fait pour vous : c’est une soupe qui se compose de gâteaux de riz en tranches et de ravioles.

Et pour ceux qui aiment les plats royaux, le Japchae associe des nouilles de patates douces avec des champignons, des légumes et de la viande de bœuf. Un plat qui était autrefois réservé à la famille royale, mais qui, je vous rassure, se trouve partout aujourd’hui ! Enfin, vous apercevrez certainement des Kimpap, la version coréenne des makis japonais, qui se présentent sous la même forme, un peu plus gros toutefois, et renferment dans une feuille d’algue séchée du riz et des lamelles de carotte, de radis, d’œuf, de jambon et j’en passe : les possibilités sont nombreuses, comme pour les makis !

Côté sucré, on retrouvera parmi les spécialités les Hotteok, une sorte de pancakes farcis au miel, aux cacahuètes et à la cannelle. Une douceur qui se trouve très facilement dans les rues de Séoul ! Plus surprenant, et pourtant très consommé par les Coréens, le Patbingsu est un dessert qui se compose de glace au lait sur laquelle on ajoute une pâte de haricots rouges et parfois des fruits pour compléter le tout. À tester si vous souhaitez être dépaysé !

Et comme les Coréens sont vraiment friands de cette pâte de haricots rouges pour le dessert, vous en trouverez sous toutes ses formes : dans des pâtes à gaufres, des pâtes à pain, des brioches blanches… Le choix ne manque pas ! Toutes ces spécialités, qui régaleront certainement vos papilles, se mangent avec la boisson locale de Séoul, le Soju, un spiritueux fabriqué à partir de riz fermenté. Allez, à vous de jouer maintenant pour découvrir toutes ces spécialités !

5 – Cour constitutionnelle de Corée

L’imposant bâtiment qui se trouve sur votre droite est la cour constitutionnelle de Corée, mise en place en 1988 dans le cadre de la Sixième République de Corée du Sud qui survient suite au mouvement de la population coréenne qui demande plus de démocratie.

seoul cour constitutionnelle de coree

Elle est chargée de contrôler les normes de la Constitution et vérifier que les lois soient bien conformes à celle-ci. Elle s’inspire d’ailleurs du modèle européen, afin d’imposer le respect des droits fondamentaux et des libertés publiques et de pouvoir s’opposer à l’exécutif pour éviter l’instabilité. Elle est composée de neuf juges au total, dont trois sont nommés par le Président de la République, trois par le Juge de la Cour Suprême, et trois élus par l’Assemblée Nationale pour une durée de 6 ans renouvelables. Les juges de la Cour Constitutionnelle n’ont pas le droit, pendant leur mandat, d’adhérer à un parti politique ou d’exercer une autre fonction publique.

La Cour Constitutionnelle, en plus de sa fonction de contrôle des lois, a le pouvoir de dissoudre les partis politiques et de juger les procédures de destitution du Président de la République en cas d’accusation. Si vous avez déjà quelques notions concernant les cours constitutionnelles, vous remarquez donc qu’elle a pas mal de similitudes avec celle de la France, et elle joue donc un rôle très important dans le bon fonctionnement de la République coréenne !

6 – Centre commercial Ssamziegil

Face à vous, vous avez l’un des principaux centres commerciaux de la ville. Avec quatre étages de magasins en tout genre, il fait le bonheur des amateurs de shopping depuis son ouverture en 2004, proposant des vêtements, des accessoires de mode, des boutiques d’artisanat traditionnel, mais aussi un jardin au quatrième étage, une salle d’exposition et des ateliers au premier étage qui sont, pour certains, d’origine et existaient donc déjà avant la construction du centre commercial.

seoul centre commercial ssamziegil

Animé et très fréquenté pendant la journée, il se pare de belles lumières le soir qui mettent en avant ses façades colorées et propose des restaurants, des bars et des cafés qui en font un lieu vibrant à toute heure !

7 – Quartier d’Insadong

Nous sommes actuellement dans le quartier d’Insadong, l’un des quartiers incontournables de Séoul. Incontournable parce que c’est certainement l’un des plus animés, idéal pour prendre un verre, faire du shopping, ou goûter les spécialités dans l’un de ses restaurants.

seoul quartier insadong

C’est un quartier où les galeries d’art et les musées se bousculent, à l’instar des boutiques de souvenirs, d’antiquités et d’art. Riche de plusieurs complexes commerciaux, Insadong est une visite passionnante pour ceux qui souhaitent découvrir la culture locale, les traditions séoulites et les produits artisanaux de la Corée du Sud. Au temps où la dynastie Joseon régnait sur le pays, de nombreux artistes se sont installés dans ce quartier pour étudier : c’est ce qui explique pourquoi, encore aujourd’hui, il est placé sous le signe de l’art. Ici, vous trouverez certainement de quoi rapporter quelques souvenirs de votre voyage en Corée ! À la fois commercial et culturel, ce quartier est parfait pour prendre le pouls de la ville !

8 – Ikseondong Hanok Village

Vous arrivez ici dans un autre quartier traditionnel, similaire au Bukchon Village situé un peu plus haut sur la colline, bien que bien moins ancien. Il a en effet été réhabilité dans les années 1920 selon les caractéristiques des fameuses maisons traditionnelles de Corée, appelées les Hanok. En plus de dévoiler un charme sans mesure, qui nous ferait presque oublier que nous sommes dans l’une des capitales les plus modernes du monde, ce véritable petit village dans la ville révèle des restaurants, cafés et maisons de thé qui ne manquent pas d’attirer par leurs concepts originaux et éclectiques. Entrez dans l’un de ses commerces pour pouvoir apprécier la décoration si singulière de chacune de ces maisons coréennes !

9 – Wolnam Park

Ce jardin qui se situe face au sanctuaire Jongmyo est le parc Wolnam, petit havre de verdure dans le centre-ville de Séoul, agréable pour se balader ou pique-niquer dans la nature. Dans ce parc, vous apercevrez sur votre droite une grande statue de l’un des grands personnages de l’Histoire, le patriote coréen Wolnam Sang-Jae Lee, militant de l’éducation et de la jeunesse sous l’occupation japonaise, qui s’est battu pour l’indépendance nationale. Un vrai héros aux yeux des Coréens qui lui rendent volontiers hommage grâce à cette grande statue située à quelques mètres de l’un des sanctuaires les plus symboliques de Corée du Sud !

10 – Cheonggyecheon

Vous voici sur l’une des balades les plus agréables de Séoul, le long d’une rivière qui a façonné l’histoire de la ville. C’est en effet grâce à la présence de cette rivière, capable de faire circuler les bonnes énergies, que Séoul a été choisie pour être la capitale de la Corée, au moment où la dynastie Joseon prend le pouvoir.

seoul cheonggyecheon

À partir de là, la rivière, qui n’était autrefois qu’un petit ruisseau, fait l’objet de grandes réhabilitations. Le roi y fait construire des ponts, un système de drainage et aménage les berges. Au XXe siècle, étant devenue sale et malodorante après la guerre de Corée, elle est recouverte et disparaît pour laisser place à une autoroute, signe de la grande modernisation de Séoul et surtout, pour cacher la pauvreté qui s’était installée sur les berges de la rivière à cause de la guerre.

Ce n’est qu’en 2005 que le maire de la ville, Lee Myung Bak, qui deviendra d’ailleurs président de la République de Corée en 2008, découvre cette rivière ensevelie et décide de la dégager pour en faire une promenade agréable en plein cœur de la capitale. Il supprime l’autoroute et la remplace par les deux voies qui se trouvent de chaque côté de la rivière. Elle offre aujourd’hui presque 11 kilomètres de balade au centre de Séoul, très appréciée par les habitants, les visiteurs, mais aussi la biodiversité animale et végétale qui a beaucoup évolué grâce à cette initiative.

Tout au long de la promenade, vous découvrirez des fresques sur les murs, des petits ponts de pierre, des décorations et des œuvres d’art, mais aussi et surtout de jolis jeux de lumière sur l’eau à la tombée de la nuit, qui rendent cet endroit vraiment attrayant. Vous êtes ici sur la dernière partie de la balade, mais n’hésitez pas à vous balader dans les autres recoins, elle vaut vraiment le détour !

11 – Place Gwanghwamun

Vous êtes sur l’une des places principales de la ville, qui mène tout droit au palais Gyeongbokgung et donne une vue imprenable sur la montagne Bukhansan, considéré comme le mont protecteur de la ville.

seoul place gwanghwamun

Elle a été inaugurée en 2009 et son nom fait référence à la porte de Gwanghwamun, la porte principale de l’ancien palais royal. Cette place est située sur l’ancienne rue principale de Séoul, au temps où le roi Taejo a pris le pouvoir en Corée au XIVe siècle. Lieu de rencontre, de promenade, mais aussi de manifestations pour les habitants, c’est une place animée, cœur de la ville de Séoul. La grande statue qui se situe ici, à son extrémité, représente l’amiral Yi Sun Shin, héros national de la Corée qui, au cours du XVIe siècle, a sauvé maintes et maintes fois le pays des invasions japonaises et a inventé le bateau tortue, navire coréen qui a permis de répondre aux attaques des Japonais.

Une sculpture de ce navire se trouve juste devant la statue de ce personnage connu par tous les Coréens. Il mérite donc bien sa statue sur l’une des places les plus célèbres de Séoul, n’est-ce pas ?

Notez ce contenu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut