visiter lille

Visiter Lille

Itinéraire La capitale des Flandres – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Lille avec Emilie !

blue arrow6,7 km

little pin17 découvertes

pas2h15

bouton audioguides
01 plan lille
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Lille

: 17 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie
quote haut

Avant de penser à venir visiter Lille, vous avez surement entendu des choses comme : “Lille, c’est la meilleure ville de France pour faire ses études. À Lille on fait les meilleures frites, on brasse les meilleures bières ! La Braderie de Lille est le plus grand et le plus célèbre des marchés aux puces d’Europe ! C’est à Lille que vous trouverez les meilleures moules frites !

Tout cela est vrai et ce n’est pas trois gouttes de pluie qui vous empêcheront de profiter de cette visite de la ville ! Avec une histoire riche, façonnée par son passage entre les mains de nombreuses dominations étrangères, celle que l’on appelait la capitale des Flandres, nous offre aujourd’hui un brassage culturel intemporel. Et c’est justement parce qu’elle a appartenu tour à tour à l’État bourguignon, au Saint-Empire romain germanique et aux Pays-Bas espagnols puis finalement à la France de Louis XIV , que l’on sent si bien ce sentiment d’ouverture sur le monde !

Aujourd’hui, Lille montre cette volonté d’être au cœur de l’Europe et de sa jeunesse. Allez donc vous mêler à la foule et rappelez-vous qu’apparemment les gens du nord ont dans les yeux le bleu qui manque à leur décor.

quote bas
Opéra et Beffroi

Alors là, prenez votre temps en entrant sur cette place élégante, marquant la frontière entre le vieux Lille et les quartiers du centre. Prenez un café même et installez-vous tranquillement tant il y a de choses à voir et de détails à scruter dans les structures qui vous entourent.

Ilot Comtesse

Ce joli jardin encadré de bâtisses aux briques colorées est nommé îlot Comtesse pour Jeanne, la comtesse de Flandre.

Place aux Oignons

Sur cette place ô combien pittoresque et souvent considérée comme la plus jolie de la ville, ne se trouvait pas un immense marché aux oignons, mais un donjon, dont le nom latin “dominium” s’est transformé en “dominion” puis finalement en oignons.

Cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille

Alors, oui, j’avoue, ce n’est pas le genre de cathédrale que vous avez l’habitude de voir trôner fièrement au centre des villes. Mais il faut savoir qu’elle ne ressemble pas du tout à ce qui avait été prévu !

Musée des Beaux-Arts

Cette place, beaucoup plus grande que Grand-Place finalement, a été construite après l’époque médiévale, lors de l’agrandissement de la ville géré par Vauban.

Vieille Bourse

Traversons la vieille bourse. Considéré comme l’un des plus beaux ouvrages de la ville, elle fut construite au XVIIe siècle pour l’union des marchands de la ville. À l’époque, c’est l’âge d’or de Lille, elle appartient aux Pays bas espagnols et est une ville marchande de premier rang qui prospère allégrement.

Porte de France

Sur cette place ronde, qui n’était pas ronde, se trouvaient les nouveaux remparts de Lille au XIIIe siècle après l’agrandissement de la ville. Imaginez qu’à l’époque, à chaque fois que l’on ajoutait un quartier et sa paroisse au centre-ville, il fallait en quelque sorte repousser les remparts.

Hôtel de ville et Beffroi

Le Beffroi, en plein cœur du quartier Saint-Sauveur, est construit début du XXe siècle en cerise sur le gâteau de l’hôtel de ville terminé juste avant. Il représente l’âge industriel d’une ville en plein essor.

Palais Rihour

Ce palais Rihour sur cette place du même nom est le seul vestige de l’époque bourguignonne de la ville. Lille est en effet passée par plusieurs dominations, changeant de main grosso modo tous les 2 siècles.

08

Et encore 8 à retrouver dans l’application

Grand Place, Rue de Gand , Place Louise de Bettignie , Rue de la Monnaie et musée de l’Hospice Comtesse , La petite Maison Jaune , Quais de Wault , Rue des Brigittines , Eglise Saint-Maurice.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

17 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Itinéraire conseillé au départ de la Grand-Place

02

Parkings conseillés :

– Parking Gare Lille Flandres:  Passage de la Demi-Lune /68 rue Gustave Delory
– Parking Lille République Bd de la Liberté
– Parking Opéra Bd Carnot


Vous avez encore un peu de temps à Lille ?

Lille, devenue française, reçut Vauban en personne pour la reconstruire et organiser sa défense.

L’énorme Parc de la citadelle, construit en étoile par le célèbre architecte militaire, vous offre une balade dans un peu de verdure après votre découverte du centre-ville.

Le musée des Beaux Arts est l’un des plus riches du pays et vaut vraiment la visite si vous en avez le temps.

Autre curiosité à voir dans la région, la superbe piscine, centre d’art André diligent à Roubaix. Un peu moins loin, si vous aimez l’Art nouveau, ne manquez pas la maison Coilliot au 14 rue de Fleurus ! Trop belle !

Partagez sur les réseaux :

En savoir plus sur Lille et ses alentours

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes des Hauts-de-France

Tourisme dans les Hauts-de-France

Voyage et visite de Lille

Lille, capitale des ch’tis et des Hauts-de-France dans le nord du pays, est réputée pour faire les meilleures frites du monde, mais pas que… Fille des géants Lydéric et Phinaert qui l’aurait fondée en 640 d’après les légendes locales, c’est une ville à l’histoire tumultueuse, tantôt flamande, bourguignonne, espagnole, puis française en 1667 quand Louis XIV, roi de France et de Navarre, s’en emparera. Elle est de nos jours la 4e métropole de France, soit une belle évolution.

De somptueux hôtels particuliers sont construits au 17 e siècle ainsi que le quartier royal de Vauban modifiant ainsi l’aspect de la ville, puis l’essor de l’industrie métallurgique, chimique et textile au 19 e siècle permet encore une fois à la ville de s’agrandir en construisant des bâtiments et des places de style Haussmannien. Partir à la découverte de Lille, c’est saisir toutes les nuances d’un patrimoine riche architecturalement, mais également, culturellement et culinairement. Saviez-vous, par exemple, que Lille est devenue la capitale européenne de la culture en 2004 ?

Laissez-vous séduire par le Vieux-Lille flamboyant, visitez la maison natale de Charles de Gaulle et les nombreux monuments incontournables de la ville de Lille tel que le beffroi, la citadelle, ainsi que son architecture industrielle, ou dégustez une bonne bière lilloise entre amis ou en famille ! Nos itinéraires abordent tous les thèmes et s’adaptent à la longueur de votre séjour, consultez-les et facilitez-vous la vie.

Les autres lieux incontournables à visiter à Lille à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Lille à pied :

1 – Grand Place

Grand-Place c’est là où bat le cœur de la ville de Lille. Ça l’était déjà au Moyen Age quand elle représentait son centre géographique, mais aussi économique, social et administratif. Ici, on y accueillait les foires, comme les exécutions publiques !

Grand Place Lille

Même si le centre à proprement parler s’est décalé avec l’agrandissement de la ville au fil des siècles, la place reste le lieu de rencontre préféré de ses habitants. Son nom officiel aujourd’hui est la place du Général de Gaulle en hommage au libérateur de la France et accessoirement enfant du pays. Sa maison natale, au 9 rue princesse abrite aujourd’hui un musée sur sa vie.

Cette belle place rectangulaire est encadrée de belles bâtisses typiques des Flandres et de monuments emblématiques… Du nord ! La célèbre librairie Le furet du Nord, le théâtre du Nord et les locaux du journal :“ La voix du Nord”, à la base journal clandestin d’un mouvement de résistance. Au centre, trône la colonne de la déesse fière de ses 17 mètres de haut. Elle commémore la résistance héroïque des Lillois lors du siège de Lille, sévèrement bombardée par les Prussiens, mais invaincue.

Elle tient dans sa main droite le boutefeu pour allumer la mèche à canon et de sa main gauche, elle pointe du doigt les inscriptions gravées autour de son socle dont la célèbre déclaration du maire de l’époque face aux Prussiens : “ Nous venons de renouveler notre serment d’être fidèle à la Nation, de maintenir la Liberté et l’Égalité ou de mourir à notre poste. Nous ne sommes pas des parjures. » Ça met tout de suite dans l’ambiance !!

2 – Place du Lion d’or

La charmante petite place du Lion d’or est l’endroit idéal pour admirer la belle architecture typique lilloise. Elle abritait un ancien hôtel qui servait aussi de relais de poste et c’est ce qui lui a donné son nom, venu de la déformation de la phrase “au lit on dort”, comme tous les hôtels du lion d’or de France d’ailleurs.

Je vous laisse admirer la splendide maison à bow-window qui fait l’angle. Sa façade bleue et ses fenêtres en saillie lui donnent un charme fou. A ses côtés, l’étroite maison coiffée d’un toit si typique nous rappelle les contraintes d’espace qu’a connu Lille au XIXe siècle. Quant à la maison au numéro 15 de la rue, elle est classée monument historique depuis 1927.

3 – Rue de Gand

Seule rue légèrement en pente de cette ville plutôt plate, la rue de Gand est une artère très animée de la ville bordée de nombreux bars et restaurants.

Vous y trouverez plusieurs édifices classés monuments historiques. Elle vous mène jusqu’à l’ancienne porte de Gand qui fait partie des quelques portes encore debout des remparts de l’ancienne cité médiévale.

Place Louise de Bettignies et rue Gand Lille

4 – Place Louise de Bettignie

Vous êtes à présent sur la très belle place Louise de Bettignie.

Place Louise de Bettignies Lille

Un mot sur Louise d’abord parce qu’on ne parle pas assez des personnages derrière les noms des places. C’était une femme extraordinaire qui a été espionne pendant la guerre, délivrant des informations d’importance capitale aux services secrets anglais. Elle avait d’ailleurs prévenu l’attaque de Verdun, mais on ne l’a pas cru !!

Elle finit par être livrée aux Allemands et condamnée aux travaux forcés jusqu’à la fin de sa vie. Mais elle continua rebelle dans l’âme à mener des luttes depuis son cachot. Inspirante. Fin de la parenthèse historique. Difficile de se l’imaginer, mais jusqu’en 1930, la place est au pied du port de Grand Rivage. Donc ici, on débarque et on fait transiter des tas de marchandises, il y avait aussi une grande halle. C’était donc hyper vivant et on y croisait des marchands, des bateliers, etc. 

La place, aujourd’hui entièrement piétonne, est belle et colorée et nous offre une multitude de façades du XVIIe siècle. La grande maison jaune et rouge à l’angle appartenait à un riche négociant en épices et en étoffes. Elle est un exemple parfait de l’ époque où Lille appartient aux Pays Bas Espagnol, où l’on prospère et où surtout on le montre.

Les propriétaires doivent transmettre leur pouvoir et leur rang social et les sculpteurs sur pierre s’en donnent à cœur joie ! La maison est classée monument historique bien sûr.

5 – Hospice Comtesse

La rue de la monnaie est la plus ancienne de la ville. Au XIe siècle, c’est la voie pavée principale qui relie les deux portes de la cité. Elle devient rue de la monnaie avec l’arrivée de Louis XIV qui y fait construire l’hôtel de la monnaie. Elle est bordée de maisons typiques en briques du XVIIe et XVIIIe siècles et abrite quelques importantes institutions comme l’hospice comtesse que vous voyez devant vous.

Hospice Comtesse Lille

Sa visite vaut le détour, ne serait-ce que pour avoir accès à sa cour, et juste à côté, au vestige de l’ancien moulin à eau qui était un cadeau de la comtesse à l’hospice et qui a souffert plusieurs incendies. Ironique pour un moulin à eau. Il nous rappelle en tout cas la présence des canaux de la Deûle avant qu’ils ne soient détournés de la citadelle.

6 – La petite Maison Jaune

L’étroite façade jaune que vous voyez est considérée à tort comme étant la plus petite maison de Lille.

C’est en réalité un passage qui permet de se rendre sur la place du Lion d’Or de l’autre côté, et ce depuis le Moyen ge. Elle fait partie d’un bel ensemble de façades sur le pourtour de la cathédrale. L’implantation en rond des habitations rappelle que la place est construite sur l’ancienne motte féodale et qu’elle était entourée des canaux de la Deûle. On peut voir leur lit à sec au niveau des sous-sols des maisons.

7 – Quais de Wault

Avant 1750, Lille avait 2 rivages aménagés sur la Deûle, petits ports pour l’échange de marchandises. L’actuel quai du Wault était appelé Petit Rivage sur la Haute Deûle, et l’autre, Grand Rivage sur la Basse Deûle de l’autre côté de la ville. Mais lors de l’agrandissement de Lille et avec le faible débit de la Deûle, les ports sont abandonnés au profit du moderne port Vauban, et les quais de Wault deviennent le bassin fermé que vous voyez.

Quartier désormais investi par les hôtels et les belles maisons, c’est une balade bucolique avec des espaces bien entretenus, emblématiques du vieux Lille. Le soir, c’est aussi un lieu prisé des étudiants qui viennent boire un coup en soirée avec vue sur les derniers rayons de soleil. C’est aussi un bon endroit pour immortaliser les typiques maisons de Flandres se reflétant dans l’eau des quais du Wault.

8 – Le P’tit Quinquin

Cette belle statue si blanche d’une femme portant un enfant, est un hommage à la chanson du P’tit Quinquin, qui est sans doute le premier tube Lillois de l’Histoire. Si le nom vous dit vaguement quelque chose mais sans plus, sachez qu’il s’agit d’une berceuse écrite en ch’ti en 1853 par le poète lillois Alexandre Desrousseaux. Son titre originel est L’Canchon Dormoire, qui veut d’ailleurs dire berceuse mais aussi parodie. Le texte de la chanson illustre la vie des ouvrières dans le Nord de la France du XIXe siècle. Elle a été chantée à Paris en 1855 et est devenue si populaire qu’elle a été choisie comme chant de marche par les soldats nordistes qui partaient à la guerre contre la Prusse.

C’est comme ça qu’elle est devenue un hymne populaire de Lille, qui est même joué par le carillon du beffroi ! Si vous ne la connaissez pas et voulez l’écouter, sachez qu’elle a été reprise par Salvatore Adamo et que l’actrice Jenny Clève, la chante dans le film “Bienvenue chez les Ch’tis” de Dany Boon.

9 – Hôtel des Marchiennes

Cette arche, classée monument historique, comme l’hôtel qu’elle cache derrière elle, semble un peu perdue dans cette partie plutôt moderne du centre-ville. C’est un morceau d’histoire qui résiste. En 1620, l’abbé de Marchiennes achète deux maisons à l’intérieur des fortifications de la ville, et fait construire un lieu de refuge pour les occupants de l’abbaye de Marchienne, située à 35 km de Lille. Le refuge servait de lieu d’hébergement pour l’abbé ou pour les religieux de passage à Lille.

Des constructions d’origines, il ne reste que le porche que vous voyez devant vous. La famille qui est propriétaire de cet hôtel particulier s’est farouchement opposée à sa destruction qui était programmée dans le cadre de la rénovation du quartier de Saint Sauveur. Elle a obtenu qu’il soit classé monument historique en 1958, et c’est ici qu’a été fondée en 1964, l’association de Sauvegarde du Lille ancien. Les propriétaires ont certes pu empêcher la destruction de leur hôtel mais pas la construction d’une barre d’immeuble à sa droite.

Pas plus que les nouveaux copropriétaires, qui ont essayé, en vain, de s’opposer à la construction du bâtiment de cinq étages à sa gauche. L’histoire résiste donc, mais ne peut rien contre la croissance de sa ville.

10 – Rue des Brigittines

Allez, c’est l’heure de l’anecdote flippante. Cette petite impasse à l’allure médiévale est un ancien passage vers le couvent des Brigittines édifié en 1604. Il a été le théâtre d’événements horribles et franchement bizarres. Tout commence quand , pendant une fête de la Pentecôte 1612 , les religieuses commencent à se contorsionner et à danser sur l’autel comme possédées. Les sœurs auraient même piétiné la mère supérieure. Les meilleurs exorcistes sont appelés et déclarent les femmes possédées par le diable. L’une d’elles, Marie de Sains, confesse avoir fait un pacte avec le diable et décrit sabbat et orgies.

Bon, toutes les confessions avouées pendant les tortures des chasses aux sorcières ne sont que le reflet de ce que voulaient entendre les juges, certes. Toujours est-il qu’elle n’est pas exécutée, mais jetée en prison, ou elle restera jusqu’à la fin de sa vie.

11 – Église Saint-Maurice

L’Église Saint-Maurice aurait complètement pu être la cathédrale de Lille.

Eglise Saint Maurice Lille

Sa construction débute au XIVe siècle, mais elle n’est telle que vous la voyez aujourd’hui que depuis le XIXe siècle. Elle a été agrandie au fil des siècles suivant l’afflux de nouveaux fidèles au fur et à mesure des extensions de la ville. Au XIXe on la rénove pendant bien 50 ans en lui construisant des sacristies, des beaux vitraux et en ajoutant du mobilier de qualité, mais rien y fit, quand il fallut créer le diocèse de Lille, c’est la basilique Notre Dame de la Traille qui fut choisi pour être élevé au rang de Cathédrale.

En tout cas, l’église Saint-Maurice reste un bel exemple de ce qu’on appelle les églises Halles à la structure légère adaptée aux sols marécageux des Flandres.

Qu’est-ce qu’on peut voir à Lille ?

Parmi les incontournables de Lille, nous citerons :

L’église Saint-André où le général de Gaule fut baptisé en 1890, avec ses bas-côtés voûtés et ses coupoles en brique peintes au 19e siècle. À voir également : les vitraux et la chaire baroque finement sculptée, les toiles de maître.

Les fortifications 

  • La porte de Paris, un arc de triomphe du 17 e siècle construit après la bataille menée par Louis XIV suite à la reprise de la ville aux Espagnols.
  • Le fort du réduit, petite citadelle construite par Vauban, abrite les services du génie.
  • La citadelle de Lille, édifiée par Vauban sur ordre de Louis XIV, cette forteresse construite avec 60 millions de briques marquait la frontière de la Flandre. Découvrez un ingénieux système d’inondation et d’obstacles qui a fait ses preuves.

Les musées

  • Le musée d’histoire naturelle, expositions permanentes et temporaires.
  • Le musée de l’hospice comtesse, cet ancien hôpital présente aujourd’hui des tableaux, tapisseries, bois sculptés, meubles et faïences en lien avec l’histoire de Lille.
  • Le Centre d’Art Sacré de Lille, situé dans la « Crypte Moderne ».
  • La Maison natale Charles de Gaulle de style Belle Epoque vous permet de découvrir l’enfance et les origines de cette personnalité hors norme. À cela s’ajoutent des expositions et animations temporaires.
  • Palais des Beaux-Arts de Lille, collections de plans reliefs, statues, collections de maîtres : Manet, Rubens, Courbet, Marie Laurencin…

Les places

Grand Place, Place du Théâtre et Place Rihour, les styles architecturaux sont très variés, vous y trouverez de nombreux monuments remarquables.

Les estaminets

Bières et spécialités locales sont aux rendez-vous, dégustez un plat typique du nord dans l’un de ces établissements tels que : les croquettes de crevettes, la carbonade flamande, le potjevleesch, la tarte au maroilles, le welsh… Accompagné d’une bonne bière du cru.

Les parcs

Ils sont nombreux à Lille :

  • Le Parc de la Citadelle avec ses 110 hectares est le plus grand de Lille, parcours bien-être, citadelle de Vauban, zoo, parc d’attractions, accrobranches…
  • Le jardin Vauban, un jardin paysager de style anglais avec une grotte artificielle, des bassins, des monuments et un théâtre de marionnettes.
  • Le Jardin des Plantes, le jardin des géants…

La braderie de Lille

Elle a lieu chaque année le week-end du premier dimanche de septembre dans le vieux-Lille, le centre-Lille et une partie de Wazemmes. Ce marché aux puces géant où l’on fait de bonnes affaires est une véritable institution à Lille depuis le XII e siècle. Bien sûr, qui dit braderie de Lille dit moules-frites, les restaurateurs se font un plaisir de jeter les coquilles vides en tas afin de voir qui a le plus gros monticule de moules !

Le carnaval de Lille

Une tradition festive qui dure depuis 1269, déguisements très colorés, chants locaux, concours, géants qui représentent des personnages historiques, imaginaires, ou des animaux et qui peuvent mesurer jusqu’à 8.50 m de hauteur, un carnaval de quartier qui réunit des milliers de participants chaque année.

Comment visiter le Vieux Lille ?

Déambuler à pied dans les rues du vieux Lille permet de ne rien rater de ce charmant vieux quartier, vous pourrez ainsi voir :

  • La Grand Place ou place du Général de Gaulle. Au centre de la ville, on y trouve de nombreux café, restaurants, c’est également à cet endroit qu’à lieu le marché de Noël, est exposée la grande roue… Parmi les éléments notables de cette place, ne ratez pas : la colonne et la statue de la déesse, la grande garde dans laquelle se trouve le théâtre du nord.
  • La Vieille-Bourse, de style Renaissance flamande, est composée de 24 maisons identiques encerclant une cour intérieure, où des étals de bouquinistes vous permettront peut-être de dénicher une pépite tout en assistant à une démonstration de tango !
  • La place de l’Opéra qui porte bien son nom avec un bâtiment de style néoclassique directement inspiré de l’Opéra Garnier de Paris.
  • Le Beffroi de la chambre du commerce et ses 25 cloches qui produisent de la musique aux mêmes heures tous les jours, entre midi et 14 h la semaine et entre 18 h et 20 h le week-end, dont le fameux « P’tit Quinquin ».
  • Le rand de Beauregard et sa rangée de 14 maisons de 3 étages, représentatif du style architectural lillois par excellence, garde les marques de la bataille menée par Louis XIV afin de reprendre la ville aux Espagnols avec une douzaine de boulets de canon encore encastrés dans les murs çà et là. À voir également, la statue d’un sonneur de cloche.
  • Notre-Dame de la treille, cathédrale du 19 e siècle, ne vous fiez pas à sa façade d’un modernisme épurée, en entrant, vous serez surpris par la profusion d’arches, de vitraux colorés, de mosaïques et dorures du 19 e siècle, le contraste est saisissant. Et derrière l’autel se trouve la statue de Notre Dame de la Treille, chère au cœur des Lillois. Enfin, la crypte de 2500 m2 est la plus vaste d’Europe, elle abrite une vaste collection d’art sacré.
  • La porte de Gand, du 17 e siècle, est ornée en son centre du blason de la ville de Lille.
  • Les petites rues pavées typiques : rue des Vieux Murs, rue des chats bossus, place aux oignons, place du Lion d’Or, la place Louise de Bettignies (l‘îlot Comtesse), la rue de la monnaie…

Où se promener près de Lille ?

  • La piscine musée d’art et d’industrie André Diligent de style art déco à Roubaix.
  • La villa Cavrois, un château moderne.
  • La Friche Gourmande, street food, bars, jeux, ambiance festive.
  • La Distillerie Claeyssens de Wambrechies.
  • La Brasserie Lilloise, brasserie artisanale à Roncq.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page