limoges

Visiter Limoges

Itinéraire Capitale de la porcelaine – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Limoges avec Romane !

blue arrow5,6 km

little pin17 découvertes

pas1h50

bouton audioguides
plan visite limoges
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Limoges

: 17 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Romane
quote haut

Si ce n’est pas pour son patrimoine architectural ou son histoire, on connaît tous Limoges, ne serait-ce que pour son titre de capitale mondiale des Arts du feu ! Célèbre dans le monde entier, sa porcelaine est réputée pour sa finesse, sa blancheur et sa diversité : longtemps réservée à la famille royale, au temps où Louis XV régnait sur la France, elle commencera à jouir d’une renommée internationale après la Révolution et reste encore aujourd’hui le symbole de cette ville, capitale historique du Limousin. Mais Limoges, c’est aussi une ville où l’histoire, l’art et l’architecture s’entremêlent, au gré des maisons à colombages et des ruelles du vieux centre qui dévoilent plus de 2 000 ans d’existence ! Une visite passionnante vous attend donc ici, dans le sud-ouest de la France, dans cette ville qui faisait autrefois partie des cités gallo-romaines les plus importantes de l’Hexagone !

quote bas
Jardin de l’Évêché

Vous êtes ici dans le Jardin de l’Évêché, qui surplombe la Vienne depuis les pentes du Puy Saint-Étienne. Aménagé à deux pas de la cathédrale de Limoges, il se compose de différents jardins disposés sur plusieurs étages, qui en font le plus grand jardin du centre-ville. Réalisé au XVIIIe siècle, suite à la construction d’un palais épiscopal, il contient en fait un jardin à la française, mais aussi un jardin botanique aménagé dans les années 1950 dans le but de permettre aux étudiants de la faculté de pharmacie d’observer les plantes.

Cathédrale Saint-Étienne

C’est après 6 siècles de construction que cette cathédrale voit le jour, à la fin du XIXe siècle. Son édification débute en 1273 à la place d’une église romane qui, selon les caractéristiques de son baptistère, daterait du Ve siècle. La cathédrale Saint-Étienne dévoile un beau style gothique rayonnant, dont le portail est même considéré comme un chef-d’œuvre de l’art gothique flamboyant.

Hôtel de Ville

Inspiré de l’Hôtel de Ville de Paris, cet imposant bâtiment situé sur la place Léon Betoulle a été conçu par Charles-Alfred Leclerc, qui a été pendant 6 ans l’architecte en chef du château de Versailles au cours du XIXe siècle. Inauguré en 1883, l’Hôtel de Ville de Limoges a pu être construit grâce au propriétaire limougeaud Alfred Fournier, qui a légué à sa mort sa fortune à la ville pour la construction de l’édifice. Affichant une belle façade en calcaire qui allie le style Renaissance et Louis XIII, il est orné d’une horloge, du blason de la ville et des portraits de quatre limougeauds célèbres.

Rue de la Boucherie

C’est l’une des plus anciennes rues de Limoges ! Comme son nom l’indique, ce quartier ancien était habité par les bouchers de la ville, du XIIe au XXe siècle. C’est sans aucun doute le quartier le plus pittoresque de Limoges, affichant de belles maisons à colombages, des boutiques authentiques et des petites ruelles pleines de charme.

Chapelle Saint-Aurélien

Véritable monument du quartier de la Boucherie, la chapelle Saint-Aurélien se dresse fièrement sur la place du même nom, au cœur des maisons à colombages qui décorent les rues du centre historique. Édifiée en 1471, elle sera achevée au XVIIe siècle avec la mise en place de son clocher à bulbe construit à partir de châtaignier.

Cour du Temple

La Cour du Temple fait partie des lieux plutôt insolites de Limoges, cachée par les bâtiments qui composent la rue du Temple et la rue du Consulat. Très appréciée des habitants et des visiteurs qui viennent boire un verre sur l’une des terrasses de la cour, elle date du XVIIe siècle et est entourée de beaux hôtels particuliers construits à cette même période pour de riches familles limougeaudes.

Église Saint-Pierre-du-Queyroix

Autre édifice remarquable de la ville de Limoges, l’église Saint-Pierre-du-Queyroix présente une architecture d’inspiration romane, mêlée à quelques touches gothiques ajoutées au XIXe siècle, comme des pignons ou des balustrades. Son clocher, lui, est de style roman. Surnommée “l’église du bas” par les Limougeauds, car elle se situe effectivement dans la partie basse de la ville, il semblerait que ce soit l’une des églises, voire l’église la plus ancienne de Limoges, si l’on se fie à ses fondations qui correspondent avec la façon dont était dessinée la ville à l’époque romaine.

Gare des Bénédictins

Vous voici devant LE monument emblématique de Limoges, la gare des Bénédictins. Et c’est peu de le dire, puisqu’elle est considérée comme l’une des plus belles gares au monde ! Bien évidemment inscrite au registre des Monuments historiques, elle affiche une architecture mêlant l’Art Nouveau, l’Art Déco et le néo-classicisme que l’on doit à l’architecte Roger Gonthier. Inaugurée en 1929, elle présente la particularité de se trouver au-dessus des voies, et non le long des voies comme la plupart des autres gares. Reconnaissables entre mille, son dôme et son campanile qui s’élève à 61 mètres en font un très bel édifice qui s’inscrit sans aucun doute dans l’histoire et l’identité de la ville.

09

Et encore 9 à retrouver dans l’application

Place de la Barreyrrette, halles centrales, fresque Cobaty, église Saint-Michel-des-Lions, fontaine des Barres, Champ de Juillet, place Jourdan, point de vue sur la cathédrale, point de vue depuis le pont Saint-Étienne.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

17 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé dans le Jardin de l’Evêché :

– Parking Jardin de l’Evêché, 12 quai Louis Goujaud


Vous avez encore un peu de temps à Limoges ?

Pour continuer votre visite de Limoges, arrêt obligatoire au musée national Adrien Dubouché qui vous dévoilera la plus riche collection de porcelaine de Limoges au monde et vous racontera l’histoire de la céramique, qui fait indéniablement partie de l’identité de la ville. Et pour encore plus de détails, allez jeter un œil au musée du Four des Casseaux qui vous présentera l’histoire et les techniques de cet art, notamment grâce au Four des Casseaux qui se trouve à l’intérieur, ancien four à porcelaine classé Monument historique.

Pour ceux qui souhaitent visiter les alentours de Limoges, la cité médiévale de Saint-Léonard-de-Noblat se situe à une vingtaine de kilomètres du centre-ville et dévoile un patrimoine exceptionnel qui inscrit la ville parmi les “100 Plus Beaux Détours de France”. Autre village immanquable de la Haute-Vienne, Oradour-sur-Glane ne manquera pas de vous émouvoir ! Surnommée la ville martyre, elle a été complètement détruite le 10 juin 1944, lors de la Seconde Guerre mondiale, et sa population a été entièrement massacrée. L’occasion de revenir sur cette période sombre de l’Histoire à travers la visite de ce village totalement conservé en l’état…

Enfin, pour les plus sportifs d’entre vous, rien de tel que de profiter des belles randonnées qu’offrent le Parc régional Périgord-Limousin et celui de Millevaches en Limousin, situés de part et d’autre de Limoges !

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes de Nouvelle-Aquitaine

Les autres lieux incontournables à voir et visiter à Limoges à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Limoges à pied :

1 – Place de la Barreyrrette

Vous voici sur une petite place chargée d’histoire ! Située au cœur du quartier de la Boucherie, entourée des maisons typiques du centre historique, c’est ici qu’étaient parqués les animaux au moment où les bouchers et les tripiers vendaient encore leurs viandes dans la rue de la Boucherie.

Aujourd’hui, c’est une petite place paisible qui dévoile les pans de bois des bâtiments et où se rejoignent les Limougeauds pour une pause au cœur de la ville.

2 – Halles centrales

Affichant une belle architecture typique du XIXe siècle, les halles de Limoges sont un véritable paradis pour ceux qui souhaitent sentir, goûter et acheter les produits locaux ! Parmi les spécialités limousines, on retrouve les animelles de mouton, le boudin aux châtaignes, la bréjaude, le Figou ou encore la flognarde, gâteau composé de pommes, de poires ou de prunes. De quoi réveiller vos papilles !

Halles centrales Limoges

N’hésitez pas à entrer dans les halles pour découvrir tous ces produits qui font partie de l’identité de la ville, et qui vous seront servis par les commerçants et les marchands dans une ambiance conviviale !

Tout ceci dans un bâtiment qui date de 1889, inspiré des techniques de Gustave Eiffel, s’il vous plaît ! Je vous laisse observer la frise qui entoure le haut de l’édifice, composée de carreaux de porcelaine qui représentent les différents produits vendus dans les halles.

3 – Fresque Cobaty

Admirez cette belle fresque en trompe-l’œil : elle égaye la place de la Motte de ses belles couleurs, qui se fondent avec brio dans le décor du centre historique de Limoges. Elle reprend d’ailleurs certains des grands événements qui ont marqué l’histoire de la ville et certains des symboles limougeauds.

On voit notamment l’un des plus célèbres peintres français, Auguste Renoir, qui est né à Limoges, mais aussi des flammes, qui évoquent l’incendie de 1864, le château des vicomtes de Limoges, une vache limousine ou encore un joueur de saxophone en référence au festival de jazz !

Le tout dans un décor qui rappelle bien évidemment les maisons à colombages du centre-ville, ce qui en fait une fresque à la fois très esthétique et très représentative de la ville !

4 – Église Saint-Michel-des-Lions

Sur votre gauche, vous apercevez l’église Saint-Michel-des-Lions, qui dévoile son haut clocher au style typique du Limousin, à l’instar de la cathédrale Saint-Étienne. Construite entre les XIVe et XVIe siècles, c’est le style gothique qui a été choisi pour la bâtir. Mais elle fait en fait partie d’une église dont l’histoire est bien plus chargée : une première chapelle ornait déjà la place du Présidial à partir du VIIe siècle, agrandie au fil du temps, mais deux incendies la détruiront 5 siècles plus tard.

Eglise Saint Michel des Lions Limoges

Une nouvelle église voit le jour dans le siècle suivant, mais elle s’effondre seulement quelques années plus tard, obligeant la reconstruction d’un nouvel édifice, dont il ne reste aujourd’hui que deux chapelles et une partie du mur. Au fil des siècles, des agrandissements et des restaurations ont fait apparaître l’église que voyez-là, qui sera classée au titre des Monuments historiques en 1909.

Mais ses mésaventures n’en resteront pas là : en 1810, le clocher est frappé par la foudre. Il sera alors reconstruit, au même titre que sa flèche.

En parlant de sa flèche, avez-vous remarqué que celle-ci est ornée d’une curieuse boule à son sommet ? C’est justement suite aux dégradations causées par la foudre que sera installée cette boule métallique de 600 kg, pour faciliter les mesures géodésiques. Une décoration qui aura le don de partager les opinions des habitants, mais qui restera finalement !

Le nom de l’église fait référence aux deux sculptures de lions qui gardent son entrée.

5 – Fontaine des Barres

Vous voici devant la fontaine des Barres, qui se présente sous la forme d’une pyramide qui date du XVIIe siècle. Elle orne la place qui porte son nom, une place bordée de beaux bâtiments de style Renaissance qui lui donnent un charme tout particulier.

Placée ici depuis 400 ans maintenant, cette fontaine est classée Monument historique et se fond parfaitement dans le décor des maisons à colombages du centre historique de Limoges !

6 – Champ de Juillet

Ici, ce n’est pas le Champ de Mars, mais bien le Champ de Juillet que vous traversez, qui mène tout droit à la gare des Bénédictins. Autrefois utilisé comme zone de cultures agricoles, ce terrain est acheté par la mairie en 1827 et a accueilli plusieurs manifestations comme des foires et des expositions.

Champ de Juillet Limoges

Trois ans plus tard, la révolution des Trois Glorieuses éclate et s’étale sur trois jours, les 27, 28 et 29 juillet 1830, transformant le parc en un lieu d’entraînement militaire. C’est d’ailleurs à la suite de cet événement qu’il prendra le nom de Champ de Juillet !

Après avoir repris ses fonctions de champ de foire, à la suite du soulèvement, le parc sera complètement réaménagé en 1859 par le paysagiste Eugène Bühler, à qui l’on doit le parc de la Tête d’Or à Lyon. Il en fait une promenade publique très appréciée, où les habitants pouvaient échapper à l’agitation de la ville dans les allées verdoyantes du jardin.

7 – Place Jourdan

Cette petite place située au centre de plusieurs avenues et boulevards rend hommage au militaire limougeaud Jean-Baptiste Jourdan, vainqueur de l’une des batailles de la Révolution, la Bataille de Fleurus qui eut lieu en 1794.

Place Jourdan Limoges

On retrouve d’ailleurs sur la place une statue le représentant. Située au cœur du centre-ville, à deux pas de l’église Saint-Pierre-du-Queyroix, la place Jourdan est l’une des principales places de la ville depuis le XVIIIe siècle, au moment où elle a été aménagée, au cœur de quelques beaux bâtiments haussmanniens.

8 – Point de vue sur la cathédrale

Vous avez ici, au cœur de la rue Saint-Affre qui rappelle la période médiévale de la ville, une très jolie vue sur l’arrière de la cathédrale Saint-Étienne, l’un des symboles de Limoges.

Avec les maisons à pans de bois qui décorent la rue, c’est le moment de sortir votre appareil photo pour immortaliser un cliché plutôt représentatif de la capitale de la porcelaine !

9 – Point de vue depuis le pont Saint-Étienne

Ce pont chargé d’histoire vous offre une jolie vue sur les alentours, sur le pont Neuf et sur les maisons qui composent l’autre rive de la Vienne. Construit au XIIIe siècle, c’est l’un des ponts médiévaux les mieux conservés en France.

Avec ses 120 mètres de long, il est construit à l’époque médiévale pour permettre un nouvel accès entre la Cité, qui se situe derrière vous, et le quartier du Château, qui était de l’autre côté de la Vienne.

À cette époque-là, et jusqu’au XVIIIe siècle, Limoges est divisée en deux villes fortifiées, la Cité d’un côté et le Château de l’autre, et seul le pont Saint-Martial permettait de les relier. La construction du pont Saint-Étienne a permis aux habitants de la Cité de ne plus être dépendant du Château, et de pouvoir traverser la Vienne via un autre passage au pied de leurs fortifications.

Véritable vestige de la période médiévale, le pont Saint-Étienne permet aujourd’hui de traverser la Vienne, notamment pour les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle qui passent par ici !

Où se promener à Limoges ?

Limoges est une ville magnifique de Nouvelle-Aquitaine qui comporte de nombreux édifices et monuments témoignant d’un riche passé et d’une histoire particulièrement diversifiée au fils des époques. En termes de promenade, la ville ne manque pas de lieux où flâner et où prendre le temps de contempler de merveilleux paysages. En voici quelques exemples :

  • Le Champ de Juillet et la Gare des Bénédictins. Cette dernière est le véritable emblème de la ville et est d’ailleurs classée Monument historique.
  • Les Jardins de l’évêché, un magnifique lieu de verdure regroupant plus de 3 000 plantes.
  • Les bords de Vienne, pour une promenade détente au fil de l’eau.
  • Le Parc Victor Thuillat, un grand espace de 3,5 hectares situé au nord de la ville.
  • Le Parc du Mas Jambost, une vaste étendue de verdure qui comprend également de nombreux aménagements pour les enfants.
  • Le Square des Émailleurs et son quartier, qui vous offrira une balade apaisante au cœur d’un quartier calme entouré de magnifiques demeures et autres maisons de ville.
  • Le Jardin d’Orsay, riche d’une histoire remontant à la Gaule Romaine, ce jardin, situé au cœur de la ville, vous offrira une balade originale et particulièrement agréable à Limoges.

Parmi les nombreux autres lieux de balade limougeaudes, citons également : le Parc de l’Auzette, le Parc de l’Aurence II, le Parc de l’Aurence I et la Roseraie.

Où aller et que voir aux alentours de Limoges ?

La Haute-Vienne en Limousin est une région magnifique au cœur de laquelle se cachent de nombreuses richesses culturelles et patrimoniales. Si vous êtes de passage à Limoges lors d’un séjour, voici de nombreuses idées d’excursion et de visites à faire.

1 – Le Lac de Saint-Pardoux

Ce site naturel et touristique de première importance est incontournable dans le département de la Haute-Vienne. Vous pourrez y admirer un magnifique lac de 330 hectares qui offre de vastes possibilités d’activités à faire au cœur de la nature.

2 – La forteresse de Châlucet

La forteresse médiéval de Châlucet offre aux visiteurs une véritable plongée dans l’Histoire. De plus, le lieu a reçu la distinction Qualité Tourisme ™️, gage de son grand intérêt culturel et de la qualité générale de la visite proposée.

3 – Le Parc & Zoo du Reynou

Si vous aimez les parcs animaliers, vous trouverez sans aucun doute votre bonheur dans ce magnifique Parc & Zoo à quelques minutes seulement de Limoges.

4 – Lac de Vassivière

Le lac de Vassivière se situe à environ 1 h 30 en voiture de Limoges. Il s’agit d’un lieu d’une beauté rare où l’on peut contempler un panorama de plus de 1 000 hectares d’une eau cristalline au cœur d’une nature préservée.

Lac de Vassiviere

5 – Le château et le Musée d’art contemporain de Rochechouart

Cet édifice classé « Monument historique » offre une visite très intéressante où l’art et l’architecture sont mis à l’honneur.

6 – Le Moulin du Got à Saint-Léonard de Noblat

Si vous avez envie de faire une visite atypique, le Moulin du Got est le lieu idéal où vous rendre. Construit au 16e siècle, il retrace l’histoire de l’activité papetière de la région limousine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page