vienne france

Visiter Vienne en France

Itinéraire La Ville Sainte – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Vienne en France avec Romane !

blue arrow4,4 km

little pin18 découvertes

pas10

bouton audioguides
00 plan vienne france
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Vienne en France

: 18 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Romane
quote haut

Ville de l’Isère, située au bord du Rhône, Vienne est une valeur sûre pour ceux qui aiment l’histoire. Ville gallo-romaine, elle regorge de trésors historiques, qui datent de l’époque romaine, époque pendant laquelle Vienna était l’une des cités les plus importantes de Gaule.

Grands témoignages de cette période, Vienne présente un théâtre antique et un temple impressionnants et très bien conservés, presque uniques en France. Aux nombreux vestiges gallo-romains se mêlent des édifices issus du Moyen Âge, au temps où Vienne était le véritable berceau du christianisme, une ville religieuse prospère qui a su développer son patrimoine architectural.

Aujourd’hui peuplée de 30 000 habitants, elle dévoile ses grands vestiges antiques et médiévaux aux visiteurs qui viennent la découvrir et fait danser la foule pendant son célèbre festival de musique, le Jazz à Vienne, qui réunit chaque année de grands artistes venus faire le show dans le théâtre antique. Une ville à ne pas manquer donc, à seulement 30 minutes de Lyon !

quote bas
Voie romaine

Véritable vestige de la période romaine, cette voie en pierre a traversé les siècles. Elle conduisait autrefois à de grands entrepôts construits au bord du Rhône pendant le Ier siècle, il y a maintenant plus de 2 000 ans ! Découverte pendant l’aménagement du jardin de ville, cette voie est un vrai témoignage de l’importante cité romaine qu’était Vienne dans les premiers siècles de notre ère.

Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie

Vienne est une ville chargée d’histoire et pour la découvrir et la comprendre, rien de tel que de faire un tour dans le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie ! Les vestiges du riche passé de la ville vous sont dévoilés ici dans les 3 sections du musée, qui regroupent des collections issues du Néolithique à nos jours, des peintures remarquables du XVIe au XIXe siècle et des céramiques viennoises qui datent de l’époque médiévale.

Jardin de Cybèle

Vous arrivez ici dans le jardin archéologique de Cybèle, dont les impressionnants vestiges visibles aujourd’hui sont pour la plupart classés au titre des Monuments historiques. Situé en plein cœur du centre historique de Vienne, il renferme les ruines des anciens édifices qui composaient le forum romain au Ier siècle apr. J.-C. Au temps de l’Empire romain, le forum était la place principale de la cité, centre de la vie économique, politique et sociale.

Théâtre Antique

Vous voici devant l’un des plus grands vestiges de Vienne, et même de France si l’on en croit la remarquable conservation de ce site historique. C’est en 1908 que ce théâtre antique, construit au Ier siècle apr. J.-C., a commencé à être dégagé pour en faire l’un des monuments les plus visités de la région. Il faut dire qu’il faisait partie des théâtres antiques les plus importants et les plus grands de l’Antiquité romaine, avec ses 13 000 places complétées d’un théâtre plus petit juste à côté, appelé l’odéon.

Chapelle Notre-Dame de Pipet

Vous êtes au sommet de la colline de Pipet, qui domine la ville de Vienne. On la remarque sans problème quand on entre dans la ville, la chapelle Notre-Dame de Pipet est un haut lieu consacré à la Vierge Marie édifié en 1873, qui dévoile une statue de la Vierge en pierre de Volvic qui, elle, a été sculptée en 1858. Devenue l’un des symboles de la ville, puisqu’on la remarque dès notre arrivée à Vienne, elle a été construite par l’architecte viennois Abel Jouffray.

Temple d’Auguste et de Livie

Vous voici devant l’un des seuls temples romains entièrement conservés en France, avec celui de Nîmes. Véritable témoignage de la période gallo-romaine de Vienne, il est construit sous le règne de l’empereur Auguste, au Ier siècle av. J.-C. C’est d’ailleurs pour cela qu’il porte son nom, associé à celui de Livie, qui était l’épouse d’Auguste.

Tour des Valois

Nous voici le long du Rhône, sur le quai Jean Jaurès, qui nous permet de profiter d’un beau point de vue sur l’autre rive. De l’autre côté du fleuve, ce n’est plus la ville de Vienne, mais celles de Saint-Romain-en-Gal et de Sainte-Colombe, deux petits villages qui ne font plus partie du département de l’Isère. On passe en effet, en traversant la passerelle, dans le département du Rhône.

Cathédrale Saint-Maurice

Si Vienne est connue pour avoir été l’une des plus importantes cités gallo-romaines de l’époque, c’est aussi, plus tard, une ville essentielle dans l’histoire du christianisme. Elle fait d’ailleurs partie des villes françaises qui se sont dotées d’une cathédrale très tôt dans leur histoire, dès l’année 314 précisément.

10

Et encore 10 à retrouver dans l’application

Jardin de Ville, Monument aux morts, cours Romestang, théâtre de Vienne, Jazz à Vienne, point de vue sur la ville, histoire de Vienne, Hôtel de Ville, église Saint-André-le-Bas, musée archéologique Saint-Pierre.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

18 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé dans le jardin du 8 mai 1945

Parking Place Viollis, quai Riondet
 
Info parking :
Le parking que nous vous proposons est payant, mais si vous continuez un peu dans la même rue, vous trouverez des places gratuites le long de la route. S’il n’y a plus de place de libre, il faudra vous rabattre sur les places du centre-ville, qui sont réparties en deux zones : les places rouges sont limitées à 2h de stationnement, tandis que les places vertes sont limitées à 8h. N’oubliez pas de passer par un horodateur ou par l’application mobile Flowbird pour payer votre place.

02

Infos visite :

La visite passe par la Chapelle Notre-Dame de Pipet, qui se trouve sur une colline qui surplombe Vienne. Il faut monter pendant quelques minutes pour l’atteindre. Il est tout à fait possible, si vous préférez, de monter en voiture : un petit parking est disponible en haut. La  rue est par contre étroite pour y parvenir.

Si vous décidez de visiter plusieurs musées de la ville, vous pouvez prendre un Pass qui regroupe tous les musées à un tarif avantageux. Demandez-le dans le premier musée que vous visitez.


Vous avez encore un peu de temps à Vienne en France ?

Le musée gallo-romain

Pour compléter votre visite de la ville, impossible de ne pas passer par son musée archéologique, situé à Saint-Romane-en-Gal, de l’autre côté du Rhône. Vous y découvrirez des vestiges antiques et gallo-romains qui vous aideront à remonter le temps et à imaginer ce que la ville de Vienne était au temps où elle s’appelait Vienna. Ce sont plus de 2 000 ans d’histoire qui vous sont dévoilés dans ce musée accessible à pied depuis le centre-ville de Vienne.

Les vignobles

Si l’on vient à Vienne pour son riche patrimoine historique, ce sont aussi ses nombreux domaines viticoles alentour qui attirent les visiteurs. À quelques kilomètres seulement de Vienne, visitez les caves et dégustez le fameux Côte-Rôtie, vin rouge à base de Syrah et parfois de Viognier, et le savoureux Condrieu, vin blanc composé à base de Viognier. La découverte de ces vins est incontournable si vous passez à Vienne !

Le Parc Régional du Pilat

Pour ceux qui souhaitent de belles balades en pleine nature, direction le Parc Naturel Régional du Pilat, qui débute à une vingtaine de minutes de route du centre-ville et propose de nombreux sentiers de balade à pied, à vélo ou à cheval. Plusieurs petits villages valent également le détour dans ce parc qui dévoile des paysages très variés !

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes d’Auvergne Rhône-Alpes

Les autres lieux incontournables à visiter à Vienne en France à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Vienne en France à pied :

1 – Jardin de Ville

Ce joli jardin situé à quelques mètres seulement du Rhône a été conçu au XIXe siècle, renommé après la Seconde Guerre mondiale en Jardin du 8 mai 1945. Dévoilant de beaux massifs floraux et une centaine d’essences d’arbres, c’est un parc très agréable pour se balader, notamment lorsqu’il se pare de belles couleurs au printemps. Très fréquenté par les habitants de la ville, il est idéal pour les visiteurs pour faire une pause à deux pas de l’office de tourisme et du centre historique.

2 – Monument aux morts

Au cœur de ce rond-point, qui relie le cours Brillier et le cours Romestang, se trouve le Monument aux morts. Cette grande statue, qui rend hommage aux victimes de la Première Guerre mondiale, représente un ange qui a été sculpté par Claude Grange et installé à Vienne en 1923. Les bras ouverts vers le cours Brillier, il accueille les personnes qui entrent dans Vienne. Inspirée de la sculpture grecque de la Victoire de Samothrace, cette statue, qui affiche les mots “Passant, souviens-toi”, est symbolique pour la ville de Vienne et est l’un des monuments aux morts les plus remarquables de France : il est d’ailleurs inscrit au titre des Monuments historiques. Situé face à la gare et entre deux grands axes de Vienne, impossible de le rater !

3 – Cours Romestang

Vous voici dans le cours Romestang, l’une des rues principales de la ville de Vienne. Aujourd’hui bordée de restaurants et de boutiques en tout genre, cette avenue se trouvait, au temps médiéval, en dehors des remparts de la cité et se nommait déjà Romestang, un nom utilisé pour les zones qui se trouvaient à l’extérieur des fortifications. Il sera annexé à la ville au moment où les remparts seront abattus, au cours du XVIIIe siècle, et deviendra une promenade très appréciée des habitants de Vienne, qui venaient s’y balader à l’ombre des marronniers.

Des maisons ont été construites sur chacun de ses côtés, et la promenade sera transformée en avenue permettant l’accès aux voitures. Si elle ne faisait autrefois même pas partie de la cité, elle est aujourd’hui l’une des rues principales de Vienne, idéale pour faire les magasins et surtout le marché chaque samedi, qui s’étend dans toute l’avenue, mais aussi dans une grande partie du centre-ville. Ne manquez pas ce marché, c’est d’ailleurs le deuxième plus grand de France !

4 – Théâtre de Vienne

Ce théâtre, appelé le théâtre François Ponsard, se situe à l’emplacement de l’ancien hôtel de ville de Vienne, démoli au XVIIIe siècle car devenu trop abîmé. C’est l’archéologue Pierre Schneyder qui fera construire, à ses frais, une salle de spectacle ici, agrandie et embellie plus tard en un théâtre à l’italienne devenu un véritable centre culturel de la ville.

theatre antique vienne

Cet archéologue, Pierre Schneyder, est un Allemand qui était de passage à Vienne en 1761 et qui, voyant que les vestiges de la ville n’étaient pas bien mis en avant, a commencé à dessiner ses monuments et mis en lumière les grands vestiges dont elle était dotée. C’est un peu grâce à lui que les habitants ont enfin pris conscience de la vraie beauté de leur ville, cachée dans les ruines de certains monuments qui datent de l’époque romaine.

Grâce à ses écrits et ses dessins, les vestiges antiques ont été notifiés et ont pu être restaurés régulièrement pour les conserver en l’état. Quoi qu’il en soit, ce théâtre ne porte pas le nom de son concepteur, mais celui de François Ponsard, poète et auteur dramatique français viennois à qui l’on doit les œuvres Galilée, Lucrèce, Ulysse ou encore L’Honneur et l’Argent et Le Lion amoureux. Un théâtre qui fait le bonheur de ses habitants qui viennent y découvrir les dernières représentations !

5 – Jazz à Vienne

Vous voici dans le chemin des Amoureux, une petite ascension qui vous mènera tout droit à un superbe panorama sur la ville de Vienne, ses alentours, et surtout son théâtre antique qui rassemble chaque année des milliers de festivaliers pour des concerts organisés dans le cadre du Jazz à Vienne. L’occasion pour moi de revenir sur l’histoire de ce festival où le jazz est roi pendant deux semaines de concerts payants au théâtre antique et gratuits dans la ville. C’est en 1981 que le festival est créé par Jean-Paul Boutellier : depuis, les plus grands noms du jazz s’y sont produits, faisant de Jazz à Vienne l’un des plus grands festivals de France. C’est d’ailleurs le 6e festival le plus fréquenté de l’Hexagone.

Pour la petite histoire, il faut savoir que le créateur du festival, Pierre Boutellier, avait demandé en premier lieu à la ville de Lyon pour organiser sa première Nuit du Blues, mais voyant sa demande refusée, il s’est rabattu sur le théâtre antique de Vienne, ville qui a accepté le projet. Un an plus tard, Jazz à Vienne voit le jour et devient rapidement un événement de renommée mondiale. Aujourd’hui, en plus des concerts donnés dans le théâtre antique, on retrouve pendant le festival des scènes partout dans la ville, dans le jardin de Cybèle, près du temple ou au théâtre François Ponsard. Un événement unique en France à ne pas manquer si vous aimez le jazz, ou simplement déambuler dans les rues animées au gré des scènes ouvertes !

6 – Point de vue sur la ville

Après l’effort, le réconfort ! La montée est rude, c’est vrai, mais le panorama qu’offre la colline de Pipet est plutôt exceptionnel n’est-ce pas ? Le théâtre antique s’offre à vous en contrebas, dévoilant toute sa grandeur et sa remarquable conservation, ainsi que les toits de la ville, le Rhône et les collines avoisinantes. Sur votre gauche, au loin, se dessinent les monts du Parc régional du Pilat, tandis que le long du Rhône, plus proche, on retrouve les nombreuses parcelles de vignes qui constituent les appellations Côte-Rôtie et Condrieu, à quelques kilomètres seulement de Vienne.

Sur votre droite, c’est le château de la Bâtie qui se dévoile à vous, perché sur le mont Salomon. Construit au XIIIe siècle, ce château est un véritable témoignage des fortifications qui entouraient la ville à l’époque médiévale. Il est malheureusement impossible d’y monter pour aller le visiter, le site n’étant pas accessible au public, mais on le voit très bien d’ici, surplombant la ville et le Rhône !

7 – Histoire de Vienne

Vienne fait partie des plus anciennes villes de France : déjà au Ve siècle av. J.-C., elle était occupée par les Allobroges, peuple gaulois qui possédait un grand territoire qui comprenait l’Isère, la Savoie et la Haute-Savoie. Vienne, ou Vienna à cette époque-là, en était la capitale. Elle devient, à l’époque romaine, une grande cité prospère caractérisée par des échanges commerciaux développés et des infrastructures imposantes et modernes pour l’époque. Ville gallo-romaine influente et inspirante, elle dévoile encore aujourd’hui de magnifiques vestiges de cette période pendant laquelle elle était l’une des cités les plus importantes de la Gaule.

Au Moyen Âge, elle garde sa prospérité puisqu’elle devient une importante cité religieuse, l’un des berceaux du christianisme en France et elle se pare, dès le Ve siècle, d’églises et d’une cathédrale qui façonnent encore aujourd’hui son architecture et son patrimoine historique. Mais Vienne, en dehors de ses monuments, est aussi une ville qui cultive, depuis l’époque romaine, la vigne et produit des vins de grande qualité, reconnus dans la France entière. Vitis Vienna, Condrieu, Côte-Rôtie, impossible de passer par Vienne sans goûter l’un des ses vins ou se promener dans les sentiers vallonnés qui traversent les vignes !

8 – Hôtel de Ville

L’Hôtel de Ville de Vienne s’impose sur la place François Mitterrand, au cœur de la ville. C’est dans un ancien hôtel particulier, celui du marquis de Rachais, que la mairie s’est installée en 1771. Plusieurs transformations ont été faites sur cet édifice, mais globalement, il garde les mêmes caractéristiques de l’hôtel particulier qu’il était lors de sa construction au XVIIe siècle. À l’intérieur, on retrouve des salles d’époque et des antiquités viennoises qui ont été redécouvertes et placées ici pour les conserver.

9 – Église Saint-André-le-Bas

Cette grande église, qui est plutôt une abbaye si l’on veut être précis, a été édifiée au VIe ou VIIe siècle de notre ère, au cœur de la cité de Vienne, ville prospère et religieuse. C’était l’une des églises les plus importantes de Vienne pendant le Moyen Âge, notamment au cours du XIIe siècle où elle fera l’objet de modifications pour l’agrandir et l’embellir. À l’intérieur, plusieurs salles d’exposition affichent des œuvres sur des thèmes qui diffèrent selon les périodes de l’année, et le cloître constitue une balade très agréable pour découvrir les lieux : c’est d’ailleurs le seul cloître de style roman de toute la région, alors profitez-en ! Construit plus tardivement que l’église, au XIIe siècle exactement, il est idéal pour faire une petite pause dans votre visite dans un joli cadre ! Il faudra cependant moyenner quelques euros pour pouvoir y entrer.

10 – Musée archéologique Saint-Pierre

Cette église est la plus ancienne de Vienne et l’une des plus anciennes de France. Sa structure et ses plans datent de la fin du Ve siècle et bien qu’elle ait été remaniée au fil du temps, elle garde des traces de la toute première église qui se trouvait là à cette époque. Elle fera l’objet d’une grande restauration au XIXe siècle pour lui permettre d’accueillir, dès 1872, le musée archéologique.

Riche de nombreux vestiges qui datent de la période gallo-romaine, le musée Saint-Pierre expose des pierres, des statues, et des morceaux d’anciens édifices romains qui ont été retrouvés et donnés notamment par Pierre Schneyder, qui a consacré une grande partie de sa vie à mettre en lumière la richesse historique de Vienne. Un petit tour à l’intérieur vous fera sans aucun doute remonter le temps !

Notez ce contenu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut