perpignan

Visiter Perpignan

Itinéraire La belle catalane – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Perpignan avec Emilie !

blue arrow5.7 km

little pin22 découvertes

pas1h50

bouton audioguides
plan visite itineraire perpignan
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Perpignan

: 22 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie
quote haut

De Perpignan, on pense tout connaître ou presque… Mais au-delà de l’accent bien chantant de ses habitants, on ignore tout ce qu’elle a à nous offrir. Faites-nous confiance, vous êtes entre de bonnes mains pour être incollable sur la ville.

A la croisée des influences catalanes et méditerranéennes, Perpignan, ancienne capitale du royaume de Majorque, recèle de nombreux atouts touristiques et pas moins de 34 édifices classés “monuments historiques”. Au programme, on vous a concocté un peu d’architecture avec des emblèmes tels que le Castillet ou encore la Loge de Mer, de la culture avec l’ancienne université et le cinéma Castillet, quelques monuments religieux avec notamment la cathédrale Saint-Jean-Baptiste et pour finir un soupçon de mystique, histoire de pimenter la visite.

Que vous soyez en vacances ou non, en famille ou entre amis, visiter Perpignan se révèle être un vrai jeu d’enfants. Alors bienvenue dans la Catalogne française !

quote bas
Le cinéma Castillet

Considéré comme l’un des plus anciens et l’un des plus beaux de France, le Cinéma Castillet est à lui tout seul 100 ans d’univers cinématographique. Inauguré en 1911 et détenu depuis 3 générations par la famille FONT, son apparence de style baroque est un vrai trésor d’architecture. Son concepteur, doublé du statut de maître d’œuvre s’inspira à la fois des architectures théâtrales du XIXe siècle et des pavillons d’expositions universelles pour lui donner vie.

Le Castillet

Au-delà d’un symbole phare de Perpignan, le Castillet est aussi l’un des derniers vestiges de l’enceinte médiévale fortifiée. Erigé en 1368, sous le règne de Pierre IV d’Aragon, sa couleur inhabituelle aux tons si chauds, lui provient d’un mélange réussi entre la brique et le marbre de Baixas. A ses abords, vous pourrez encore mieux distinguer les différents éléments de sa structure, tels que le Grand Castillet et la porte Notre-Dame.

L’Hôtel de Ville

A présent situé dans le centre historique, quoi de mieux pour faire plus ample connaissance avec Perpignan, que de se trouver en face de son Hôtel de Ville. N’est-ce pas ? Construit en 1318 pour ce qui concerne son édifice principal, il a par la suite connu quelques remaniements aux XVIe et XVIIIe siècles. Si vous levez les yeux sur la façade au style roussillonnais traditionnel , vous remarquerez 3 mains de bronze. Alignées les unes aux autres, elles évoquent un symbolisme de la démocratie. Ces mains “majeure”, “moyenne” et “mineure” correspondent aux 3 catégories de votants. En premier les grands négociants car étant les plus fortunés, puis les professions intermédiaires et pour finir les plus modestes.

La Loge de Mer et Statue Vénus

Monument emblématique et sans égal de Perpignan, La Loge de Mer établie en 1397 se démarque avec goût. Vous ne trouvez pas ? Avec ses arcades en arc brisé, on devine une touche gothique flamboyante, qui lui va si bien. Accueillant de nos jours l’office de tourisme de la ville, il a cependant occupé bien d’autres fonctions dans le temps. Il sera d’abord le centre civique au Moyen ge, lui conférant déjà un rôle central.

La Cathédrale Saint Jean-Baptiste

Parmi les incontournables du patrimoine perpignanais, on ne saurait se passer de la belle cathédrale Saint-Jean-Baptiste. Construite à partir de 1324, elle ne sera aboutie qu’en 1509, soit 185 ans plus tard. D’abord élevée sur un plan à trois nefs, jugée peu pratique et coûteuse, elle basculera finalement au XIVe siècle sur un modèle en nef unique gothique. Celle-ci, longue de 70 mètres et avec une largeur de 18 mètres, sa traversée en impressionne plus d’un.

Le Campo Santo

Jouxtant la cathédrale Saint-Jean-Baptiste par la droite, le Campo Santo ou bien “Le Champ Saint” est un ancien cloître-cimetière unique en France. Édifié au XIVe siècle, il est joliment délimité en intérieur par une succession d’arcades gothiques, faites de marbre blanc et en forme d’ogives.

Les “Dames de France”

Faisant face à l’avenue de la Gare nommée tout spécialement “le Centre du monde” par le peintre Salvador Dali, se dressent nos belles “Dames de France”. Quand on pose notre regard sur ce bâtiment, un certain faste et charme d’antan, malgré une ouverture datant de 1905, en ressort instantanément. A la suite des destructions des remparts d’ordre militaire, plusieurs terrains prometteurs voient le jour. Une aubaine pour les trois frères Gompel, qui y voient rapidement l’opportunité d’implanter l’une de leurs enseignes “Dames de France ».

Le palais des Rois de Majorque

A l’écart du reste de la ville et pourtant si majestueux dans son style roman, le Palais des Rois de Majorque est indéniablement à ne pas manquer. Tout d’abord, saviez-vous que Perpignan a été de 1276 à 1344 la capitale médiévale du Royaume de Majorque ? C’est pourtant une source sûre, puisque ce monument en est la preuve concrète. Construit entre le XIIIe et XIVe siècle sous la demande de Jacques II, roi d’Aragon, le Palais des rois de Majorque était le centre du royaume.

L’Hôtel Pams

Impressionnante pépite de la Belle Époque, l’Hôtel Pams offre un véritable bon dans le temps, à travers un décor bourgeois, riche et somptueux. Nous devons son projet de création à Pierre Bardou, fils du fondateur de l’entreprise familiale des papiers à cigarettes J.O.B. Après l’acquisition d’une maison et des habitations voisines, les premières ébauches de la bâtisse voient le jour en 1872.

13

Et encore 13 à retrouver dans l’application

La Casa Xanxo, La place de la République, La rue Paratilla, Les jardins de la rivière Bassa, Le couvent des Grand Carmes et les vestiges de l’église Sainte-Marie, L’église Notre-Dame La Réal, L’ancienne université de Perpignan, La statue Hyacinthe Rigaud et le temple protestant, La pierre incrustée ou pedra gravada, La chapelle du Tiers Ordre, L’ancien Évêché, Le couvent des minimes et la poudrière, Le square Bir-Hakeim.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

22 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé au croisement du Boulevard Thomas Wilson et la rue Frédéric Escanye

02

Autre départ :

Directement depuis la Place de la République


Vous avez encore un peu de temps à Perpignan ?

En vue d’agrémenter votre passage dans la catalogne française, voici un complément de points d’intérêts, qui viendront parfaitement enrichir votre visite.

Parce qu’il faut bien reprendre des forces pour enchainer les kilomètres de marche, les Halles Vauban sont justement là pour vous. Situées au 37 quai Sébastien Vauban, ces halles modernes façon food court sont l’une des récentes adresses tendances de Perpignan. On peut y faire son marché, y confectionner son propre jus de fruits ou bien succomber aux spécialités du monde entier, en commençant par celles de la ville. Pour faire simple, c’est le QG pour les estomacs en quête de gourmandise, qui chez nous est loin d’être un si vilain défaut.

Pour rester dans le domaine de l’art, autrement que culinaire, c’est en direction du 40 rue Sant Vincens , que l’on vous emmène. C’est là-bas, que se trouve l’atelier de céramique de Sant Vicens. Certes un peu excentré, il figure néanmoins dans la liste des lieux recommandés de Perpignan. Depuis près de 100 ans, la famille Bauby perpétue un savoir-faire de génération en génération. Le fruit de leur travail, c’est toute une gamme travaillée de céramique en terre rouge, argilo-calcaire de Catalogne. Une matière qui, une fois recouverte d’émail et de décors colorés, offre une panoplie de créations originales. Déclinée en vaisselle, décorations, crèche de Noël et bien d’autres, l’atelier Sant Vincens pousse les limites de l’artisanat . De quoi trouver une part de Perpignan à ramener chez soi.

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes d’Occitanie

Perpignan, capitale du Roussillon, est une petite ville de province à taille humaine. Réputée pour sa douceur de vivre et son terroir catalan, Perpignan est une jolie escale à faire lors d’un séjour dans le sud de la France.

Les autres lieux incontournables à visiter à Perpignan à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Perpignan à pied :

1 – La Casa Xanxo

Cette belle demeure bourgeoise, emprunt au style gothique, appartient à la ville de Perpignan depuis 1508. Son tout premier propriétaire, Bernard Xanxo, riche marchand drapier, a été honoré bourgeois de la ville, 2 ans après l’inauguration de la Casa Xanxo. Ces murs abritaient autrefois des entrepôts, une cave voûtée où les marchandises étaient stockées mais aussi une grande salle de réception à l’étage.

A l’extérieur, la façade, elle, continue d’en intriguer plus d’un avec sa frise en pierre étonnante. En s’approchant, on y voit des personnages et des animaux aux allures morbides et grotesques. La signification de cette scène reste à ce jour énigmatique.

Mais c’est sans compter bien sûr, sur l’imagination débordante de certains qui y voient une représentation des 7 péchés capitaux ou encore de l’Enfer. Et vous, quelle est votre interprétation ?

2 – La place de la République

Bienvenue sur la place principale du noyau de l’ancien Perpignan, édifiée au XVIIIe siècle et autrefois baptisée la “Place Royale”. Par sa position centrale, vous n’aurez aucun mal à la trouver au vu des plusieurs rues qui y convergent. De quoi naturellement la considérer comme le point de rencontre privilégié, entre les Perpignanais et les visiteurs d’un jour.

De par ses boutiques et ses quelques cafés/restaurants, la place de la République vous servira de prétexte pour souffler un temps.

perpignan place de la republique

Profitez-en également, pour capturer le moment avec une photo souvenir de votre passage sur les lieux.

Avec le manège en bois d’un côté et le Théâtre municipal de 1812 de l’autre, tous deux entourés des façades colorées de la place, vous obtiendrez facilement un charmant cliché.

3 – La rue Paratilla

Surnommée “la Rue des épices”, la rue Paratilla saura sans trop de difficulté mettre vos sens en éveil et solliciter votre appétit. Célèbre pour ses étals garnis de spécialités locales, cette petite rue est un vrai plaisir pour les yeux et les papilles. Comment ne pas résister à l’envie de goûter les olives, les fruits séchés ou encore la charcuterie présentée.

Que serait la traversée de la rue Paratilla sans repartir avec votre sachet d’épices parfumées. On dit ça, on ne dit rien !

4 – Les jardins de la rivière Bassa

Bien moins grande que la Têt, fleuve côtier traversant la ville de Perpignan, la Bassa nommée en réponse à son bas niveau, sait aussi se faire remarquer.

Plus qu’une simple petite rivière, la Bassa, derrière ses berges et ses flots tranquilles, était à l’origine de tout un projet d’aménagement naturel. Longtemps en friche, ces anciens jardins ouvriers de 3 hectares se sont complètement métamorphosés sous l’impulsion de la municipalité.

Un projet réussi, qui se traduit aujourd’hui par une combinaison parfaite, entre l’écosystème déjà présent et l’Homme.

5 – Le couvent des Grand Carmes & les vestiges de l’Église Sainte-Marie

Du grand couvent des Carmes, ne subsistent aujourd’hui que les vestiges de l’Église Sainte-Marie. Ces grands arcs de pierre, que vous avez dû certainement voir dépasser en hauteur.

La question est pourquoi n’en reste-t-il que des ruines ? Édifiés au milieu du XIIIe siècle, le sort de ce couvent et de cette église n’ont tout simplement pas été épargnés dans le temps. Entre explosion, incendie et effondrement, on ne compte plus les endommagements subis par les monuments.

Marqué par un passé militaire fort sous le XVIIe et le XVIIIe siècle, en tant qu’arsenal, le couvent demeure un lieu chargé d’histoire. De très récentes fouilles archéologiques ont permis de révéler l’existence d’une crypte du XVe siècle, faisant face au chœur. Même si l’Église Sainte-Marie n’est plus dans son état d’origine, cela n’a pas empêché la ville de souligner la beauté architecturale des vestiges restants.

L’ensemble a été inscrit en 1993 comme monument historique. Imaginez un peu si l’Église avait été conservée en parfait état !

6 – L’Église Notre-Dame La Réal

D’extérieur épuré et parsemé de galets de rivière, Notre-Dame La Réal dressée au XIVe siècle fait partie des quatre paroisses de la ville. Pour rappel, en voici les trois autres : Saint-Jean, Saint-Jacques et Saint-Matthieu.

De style monolithique, à savoir constitué d’un seul et même bloc de pierre, elle abrite une large nef aux allures gothiques méridionales. Parmi les quelques œuvres d’art sur place se trouvent des vestiges de fresques, datant du décor d’origine.

Dans l’histoire de cette église, se détache un événement marquant. En 1408, a eu lieu la visite de Benoît III, dernier pape d’Avignon, qui lors du Grand Schisme d’Occident y convoqua un concile.

7 – L’ancienne université de Perpignan

Cette ancienne université, achevée en 1763 sous l’initiative du Comte de Mailly, était la succession de précédentes unités d’enseignement, aujourd’hui toutes disparues.

Classé monument historique en 2005, l’édifice présente un modèle architectural classique du XVIIIe siècle. Sa ressemblance, proche de certains palais ou certains temples, était un effet recherché pour exprimer son appartenance aux élites roussillonnaises.

Jusqu’à sa fermeture en 1793, étudiants, docteurs et maîtres pouvaient s’instruire autour de 4 grandes matières : la théologie, le droit, les arts et la médecine. Ce qui laisse peu de choix, en comparaison à ce que l’on a maintenant! C’est là tout le plaisir de l’évolution, même dans l’enseignement.

Le temps de l’éducation étant révolu, ce sont les archives communales qui occupent les lieux depuis 1980, comme indiqué sur le portail.

8 – La Statue de Hyacinthe Rigaud & le Temple protestant

Visible sur la place portant le même nom, cette statue datant de 1890 est l’une des plus vieilles de la ville. Bien que le temps ait laissé des marques de son passage, cette œuvre reste depuis sa création un hommage au peintre français et perpignanais, Hyacinthe Rigaud. Fondue en 1942 dans le cadre d’une mobilisation des métaux non ferreux, une seconde statue a été réalisée en vue de remplacer la précédente.

Par ailleurs, le plâtre de cette dernière existe toujours et peut être admiré au Musée Hyacinthe-Rigaud, non loin de la Place de la République. Autre site, autre histoire. Derrière la statue de Hyacinthe Rigaud, se trouve un bâtiment de couleur beige/ocre. Vous le voyez ?

Il s’agit du premier temple protestant du département, bâti en 1876. A ce jour, il est le plus vieil édifice de ce culte de la ville et compte officiellement parmi la liste des monuments historiques de Perpignan.

9 – La pierre incrustée ou Pedra Gravada

Cette petite pierre, presque anodine quand on la regarde, est inscrite depuis 1965 à la liste des monuments historiques de la ville. Oui oui, on vous confirme, juste ce petit morceau de pierre ! Même si elle n’est pas immense, la pierre incrustée contient 3 indications majeures.

En premier, l’inscription “Font del Hostal de Sant Johan” que l’on peut traduire par “source de l’auberge de Sant Johan“. De manière plus discrète, la date 1431 et au centre de la pierre, la croix de Malte. Ces 3 éléments réunis laissent deviner que l’endroit avait été choisi, comme l’une des fondations des hospitaliers de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

Un ordre religieux catholique caractéristique du temps des croisades, à l’origine de l’hôpital de Perpignan du XIIe siècle.

10 – La chapelle du Tiers Ordre

Achevée en 1774, cette chapelle du couvent des Dominicains d’apparence extérieure modeste et relativement petite offre un intérieur, lui, plus travaillé. En plus d’un chœur magnifiquement décoré, vous pourrez y observer les vestiges d’un ancien cloître.

Mentionné en 1311, il a récemment fait l’œuvre de fouilles, qui ont permis de mettre en lumière des ruines supplémentaires. Comme tout monument à sa part d’anecdote, la chapelle du Tiers Ordre ne déroge pas à la règle.

Elle peut se vanter d’avoir reçu, en 1846, le jugement des Trabucayres. Il s’agissait d’une bande de bandits des grands chemins catalans, connus pour avoir semé la terreur dans le Massif des Albères. Comme quoi, il ne faut jamais sous-estimer les petites églises, on peut être bien surpris !

11 – L’Ancien Évêché

Cette propriété, construite en 1751, avait dans un premier temps le rôle de recevoir les salles de classe de l’académie militaire, elle-même créée par Louis XV. Sur les instances du comte de Mailly, le but de cette institution était de donner une éducation militaire et équestre aux jeunes hommes nobles de la province.

Par ailleurs, la caserne Gallieni, située à côté, était quant à elle, l’ancienne fonderie de canons servant alors de manèges équestres. Ce n’est seulement qu’en 1905, que la fonction d’évêché lui est attribuée et ce jusqu’en 2014.

12 – Le couvent des Minimes & la poudrière

On ne vous cacherait rien en vous disant que Perpignan a longtemps été disputée entre l’Espagne et la France, d’où son statut de ville militaire. Sur votre gauche, se trouve le couvent des Minimes établi en 1575, sur une partie de l’ancien quartier juif.

Durant le XIXe siècle, il faut savoir qu’il a occupé un tout autre rôle, en devenant la base de la manutention militaire. Tout comme le Campo Santo, le couvent des Minimes dispose d’une très jolie cour qui mérite le détour.

Enfin, sur votre droite, en marchant quelques mètres vous passerez devant la poudrière. Il faut s’imaginer qu’il s’agissait à l’époque de l’une des seules poudrières destinées à servir l’artillerie de la place forte.

13 – Le Square Bir-Hakeim

Avec ce point d’intérêt, on vous promet un peu de verdure dans le “poumon vert” de la ville. Implanté sur les anciens fossés des remparts, c’est ici même que vous pourrez observer toute une allée de platanes bicentenaires. Autant dire que cela ne date pas d’hier !

C’est aussi auprès du Ginkgo Biloba, que vous pourrez mesurer votre taille. Malheureusement, on peut déjà vous annoncer que la bataille sera perdue d’avance. Avec ces 30 mètres de haut et ces 3.80m de circonférence, l’adversaire est rude. Allez, sans rancune ! Et puis parce que les plus curieux se poseront facilement la question suivante, pourquoi ce square porte-t-il ce nom ? Et bien, vous verrez certainement quelques monuments dont celui de la Résistance et de la Déportation.

Tous sont là en vue de commémorer le combat des forces françaises durant la bataille de Bir-Hakeim, ayant eu lieu durant la Seconde Guerre mondiale.

Où aller se promener à Perpignan ?

La ville de Perpignan se visite aisément à pied. Peu étendue, notamment, en ce qui concerne son centre historique, il est tout à fait possible de la parcourir en se promenant sous le beau ciel bleu qui y est présent une grande majorité de l’année.

Plusieurs promenades vous permettront de vous promener dans la cité catalane, tout en découvrant quelques-unes des merveilles de patrimoine qu’elle abrite.

1 – Le centre-ville

Perpignan possède un charmant centre-ville dans lequel il fait bon flâner. Celui-ci est accessible notamment par le Castillet, ancienne porte principale de l’enceinte médiévale perpignanaise que les touristes ne manquent jamais d’admirer.

2 – Le long des quais

Perpignan est traversée par La Bassa, une rivière qui s’étend sur une bonne partie de la ville. Ainsi, une balade le long des quais Vauban vous permettra de réaliser une jolie promenade en découvrant la cité sous un angle enchanteur.

3 – Dans les jardins du Palais des Rois de Majorque

Une visite des jardins du Palais des Rois de Majorque est également l’occasion de profiter d’une jolie balade dans les jardins de ce lieu d’exception.

Quelles sont les meilleures activités à faire sur Perpignan ?

Perpignan est une ville où les activités envisageables ne manquent pas. Voici un aperçu de quelques-unes des nombreuses choses à faire à l’occasion d’un séjour dans la capitale du Roussillon.

  • La visite de Palais des Rois de Majorque, un palais de 13e siècle qui constitue l’une des visites de patrimoine incontournable de la ville.

  • La visite du Castillet, à l’entrée du centre historique, ce monument est l’emblème de la ville.

  • La visite du Couvent des Minimes, un très beau monument d’importance dans la cité catalane.

  • La visite de la Citadelle, qui se trouve au cœur du centre historique de Perpignan et où l’on peut admirer les anciennes fortifications de la ville datant du 14e siècle.

  • Admirer la Loge de la mer, un monument de style gothique qui dénote dans l’architecture du centre-ville perpignanais, mais qui suscite toujours l’intérêt par sa beauté.

  • Faire une dégustation des vins du Roussillon puisque Perpignan est labellisée « Capitale européenne du vin ».

  • Aller voir la Casa Xanxo, une demeure gothique construite par un riche marchand au 16e siècle dans le cœur de Perpignan. Elle constitue aujourd’hui un témoignage original du passé, puisqu’elle n’a subi que très peu de modifications au fil du temps. Amoureux d’Histoire, cette demeure pourrait constituer une étape de choix lors de votre visite de la ville.

  • Faire une pause à la Cathédrale Saint-Jean Baptiste, édifice de style gothique datant du 14e siècle.

À noter : chaque année, la ville de Perpignan organise le Festival Visa pour l’Image. Ce festival international du photojournalisme de premier ordre se déroule dans les principaux monuments historiques de la ville qui sont ouverts aux visiteurs pour l’occasion.

Que découvrir aux alentours de Perpignan ?

Située entre mer et montagne, Perpignan est une ville entourée de nombreuses petites villes et villages, où les activités à faire tout au long de l’année, été comme hiver, ne manquent pas.

1 – Côté mer

La petite ville de Collioure est une véritable perle située sur les bords de la Méditerranée, elle se situe à quelques minutes en voiture seulement de Perpignan. Si vous êtes de passage dans la région, c’est sans un aucun doute une étape à prévoir dans votre séjour.

Une autre étape intéressante sur les bords de mer est Leucate et son petit village d’ostréiculteurs. Si vous aimez les fruits de mer, et surtout les huîtres, c’est là qu’il faut vous rendre.

2 – Coté montagne

La Canigou domine majestueusement les paysages des Pyrénées-Orientales. Si vous êtes de passage dans cette région et que vous avez envie de découvrir la région côté montagne, il est tout à fait recommandé de monter à bord du Petit Train Jaune. Celui-ci vous emmènera à travers les très jolis villages de Cerdagne où vous pourrez faire escale au gré de vos envies.

3 – Dans les terres

Castelnou est considéré comme l’un des plus beaux petits villages de France. Situé à une vingtaine de kilomètres seulement de Perpignan, ce village enchanteur vous laissera bouche bée.

Autre idée de lieu à découvrir à seulement quelques minutes de Perpignan : les Orgues d’Ille-sur-Têt, aussi appelées cheminées de fée, il s’agit d’un site géologique naturel d’exception.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page