Visiter Paris

Visiter Paris

Itinéraire Aux champs Elysées – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Paris avec Emilie !

blue arrow10 km

little pin14 découvertes

pas3h40

bouton audioguides
00 plan paris 1
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Paris

: 14 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie
quote haut

Ah là là, Paris. La ville lumière. Celle que tout le monde rêve de voir au moins une fois dans sa vie. Attirante et Inspirante, la ville la plus visitée de la planète accueille entre 35 et 40 millions de touristes internationaux chaque année !
Cette visite de 10 km vous emmène flâner sur les grands boulevards, rêver dans les beaux quartiers et découvrir tous les secrets de la plus célèbre des tour de fer. Paris a été élue la ville la plus admirée du monde en 2015. Voyez vous même !

quote bas
Place de la Concorde

Nous voilà sur la place de la Concorde. La plus vaste de la capitale est aussi l’une des plus belles. Chargée d’histoire, elle est créée fin 1700 à la demande de Louis XV. C’est le 1er architecte du roi qui s’en occupe et réalise celle que l’on nomme alors forcément la place Louis XV, bordée de grands hôtels particuliers et avec la statue du roi en plein milieu.

L’Elysée – Faubourg Saint Honoré

Nous voilà sur le Faubourg Saint Honoré. L’une des rues les plus luxueuses de Paris et adresse du président français, du ministre de l’intérieur ou encore de l’ambassadeur des Etats Unis. Boutiques, galeries d’art et hôtels particuliers complètent le tableau du faubourg. Au n° 55 vous avez donc le Palais de l’Elysée, résidence des présidents français depuis la 2ème république !

Les Champs Elysées

Vous voilà sur la plus belle avenue du monde. Rien que ça ! Cette célèbre avenue relie la place de la Concorde à la place de l’Etoile en deux kilomètres d’enseignes de luxe et de grands restaurants, tous  bien installés dans des monuments classés. Les Champs Elysées savent recevoir et ils hébergent tout au long de l’année les évènements emblématiques du pays : l’arrivée du tour de France, le top départ du marathon de Paris et bien sûr le défilé du 14 juillet ! Ils ont aussi été le théâtre de grands moments de l’Histoire !

L’Arc de Triomphe

“Vous ne rentrerez dans vos foyers que sous des arcs de triomphe” ! Une chose est sûre, Napoléon savait motiver ses troupes. Voilà la promesse qu’il fait à ses soldats suite à la bataille d’Austerlitz. Grand admirateur de l’Empire Romain et de leur style, il veut lui aussi un arc de triomphe érigé pour accueillir le général vainqueur à la tête de ses troupes. C’est donc tout naturellement que Jean-François Chalgrin, son architecte, s’inspire des monuments de l’Art antique, toujours imposants !

Le Trocadéro

Vous arrivez sur l’Esplanade du Trocadéro dominée par l’immense palais Chaillot. Mais alors, pourquoi ce n’est pas le Palais du Trocadéro, ou la place Chaillot, mais ce mix des deux ? L’histoire du Trocadéro est plutôt méconnue. L’ancien palais, aujourd’hui disparu, était pourtant grandiose.

La Tour Eiffel

Je ne vous la présente pas, voici donc n’est-ce-pas, la Tour Eiffel ! Vous savez certainement qu’elle a été créée pour être la pièce maîtresse de l’Exposition Universelle de 1889, symbole du centenaire de la Révolution française, par Gustave Eiffel. Vous savez aussi sans doute qu’elle aurait dû être démontée par la suite. Mais Gustave Eiffel avait tout prévu en y installant des projets scientifiques dont la hauteur rendrait tellement service qu’on ne voudrait plus jamais la démonter!

Hotel et Esplanade des Invalides

L’hôtel des Invalides que vous voyez sur la place a été pensé par Louis XIV qui était très sensible au sort des militaires. Il a donc fait construire dans les années 1670 une fondation pour recevoir les soldats invalides. L’immense esplanade sur laquelle vous vous trouvez à présent, relie le pont Alexandre III à l’Hôtel des Invalides.

Petit Palais, Grand Palais

On peut réellement dire merci aux expositions universelles quand on voit la richesse culturelle qu’elles nous ont apportées. Et ce alors que la tradition voulait que les bâtiments construits pour les expositions soient éphémères. Heureusement pour nous, certains, comme c’est le cas ici, ont été pensés pour durer.

05

Et encore 5 à retrouver dans l’application

Les Champs Élysées , Vue sur la Tour Eiffel et le pont d’Iéna , Vue depuis la passerelle Debilly , LA photo souvenir , Le Champ de Mars

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

14 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Départ conseillé depuis la place de la Concorde // Métro Concorde

02

Parking couvert : Indigo Place de la Concorde


Vous avez encore un peu de temps à Paris ?

Il y a tant à voir et à faire, qu’une vie ne suffirait pas. Nous avons passé en revue les principaux quartiers de la ville. Pour approfondir votre visite, pourquoi ne pas aller saluer quelques grands noms au Père Lachaise ou aller pique-niquer aux Buttes Chaumont ?! Un peu plus au Nord, le parc de la Villette et sa cité des sciences aux bords du canal de l’Ourcq est un autre incontournable de la ville ! Paris regorge de trésors cachés et ce n’est qu’en vous perdant dans ses rues chargées d’histoire que vous les découvrirez. D’une manière ou d’une autre, seul le temps vous permettra de la connaître vraiment. Alors, n’hésitez pas à y flâner autant que vous le pouvez !

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes de la région Île-de-France

Aucune ville pour l'instant

Voyage et visite de Paris

Paris, la ville lumière de l’île de France. Mais savez-vous pourquoi on la surnomme ainsi ? Vous serez surpris de savoir que cela n’a strictement rien à voir avec le Paris des grands philosophes dont la mémoire est honorée au Panthéon (Rousseau, Voltaire), mais uniquement à son éclairage public. Au XVIIe siècle, il était composé de lanternes à bougie ainsi que de flambeaux qui se comptaient par milliers, une première mondiale, mais nécessaire, dans un Paris qui était alors un véritable coupe gorge. Un « coup d’éclat », qui a depuis marqué les esprits et laissé son empreinte avec ce surnom qui va si bien à cette ville que l’on dit magique.

Paris n’est pas qu’une grande ville, une capitale comme une autre, c’est également une ville riche d’histoire, dotée d’un vaste patrimoine architectural où les époques et les styles se croisent en parfaite harmonie. Paris et ses monuments les plus connus : la Tour-Eiffel, Notre-Dame de Paris, le Sacré-Cœur, l’Arc de Triomphe, il y a tant à voir dans cette ville aux 144 musées. Histoire, gastronomie, grands magasins de luxe, Paris la nuit… Découvrez tous les endroits à visiter absolument et ceux peu connus que vous devez explorer au moins une fois, grâce à ce petit guide qui couvre toutes les facettes de Paris par le biais d’itinéraires complets.

Les autres lieux incontournables à visiter à Paris à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Paris à pied :

1 – Église de la Madeleine

Cet immense temple grec installé sur la place de la Madeleine, est en réalité l’église de la Madeleine ! Je vous l’accorde, l’architecture néoclassique ce n’est pas le plus courant pour une église catholique !

Eglise de la Madeleine Paris

C’est que sa construction, qui dura plus de 80 ans, passa par plusieurs régimes politiques qui voyaient tous en elle un dessein différent. La première pierre fut posée par Louis XV en 1763 pour réaliser le projet d’une église en forme de croix latine surmontée d’un dôme. Lorsque la Révolution éclata, on va dire que le climat n’était pas très propice aux constructions religieuses. Les travaux s’arrêtent et divers projets apparaissent pour terminer l’édifice. On pense à y installer la bibliothèque nationale, ou encore l’Opéra.

Finalement, en 1806, on vote pour que le bâtiment soit affecté à la Banque de France, au Tribunal de Commerce et à la Bourse de Paris. Mais au final, Napoléon, gonflé par sa victoire d’Austerlitz décide qu’ici sera construit le plus impressionnant temple à la gloire de sa grande armée. Il dit que la postérité dira de lui “Il fit des héros et sut récompenser l’héroïsme”, et veut les noms de chacun de ses soldats gravés sur des plaques de marbre, le nom des morts sur des plaques d’or massif et le nom des département de l’armée sur des plaques d’argent. Il voyait les choses en grand, ça c’est sûr.

Pour une telle réalisation, le concours d’architecture est pris d’assaut par 80 artistes, et l’empereur choisit, contre l’avis de l’Académie, le projet de Pierre-Alexandre Vignon qui rappelle le temple de Zeus d’Athènes, ainsi que le bâtiment de la Cour Suprême des Etats-Unis. Alors, vous vous demandez sûrement, du coup, où est passé ce temple à la gloire des soldats de Napoléon ! Parce que oui, aujourd’hui, la Madeleine est bien une église. Dans laquelle je vous conseille d’entrer d’ailleurs, l’intérieur est assez différent d’une église classique et peu décoré !

Vue interieure eglise de Madeleine Paris

Bref, ce qu’il s’est passé, c’est la campagne de Russie de Napoléon en 1812. Après sa défaite, l’empereur, amer, renonce à son temple. Et à la chute de Napoléon , lorsque Louis XVIII monte sur le trône, il pense d’abord transformer tout ça en gare ferroviaire ! Et puis, finalement, en 1842, les catholiques récupèrent leur lieu de culte, et, 78 ans après avoir posé la première pierre, l’église est enfin terminée ! Du coup, vous n’avez ni croix ni clocher, mais 52 colonnes corinthiennes qui encadrent cet édifice qui a failli être tant de choses. Profitez de la vue depuis les marches de l’église, elle vous offre une perspective grandiose sur la rue royale, la place de la concorde et le Palais Bourbon !

2 – Avenue Kléber

Vous voilà sur la belle avenue Kléber qui relie l’Arc de Triomphe au Trocadéro sur un peu plus d’un kilomètre. Elle est l’une des douze avenues créées par Haussmann qui rejoignent la place de l’étoile.

Avenue Kleber Paris

L’imposant hôtel, que vous voyez sur votre gauche, est érigé sur l’emplacement de l’ancien palais de Castille. En 1864, un aristocrate russe décide de se faire construire un petit Versailles sur la rue qui s’appelait alors la Rue du Roi de Rome en honneur au fils de Napoléon Ier. Ce palais sera rapidement vendu à la reine Isabel II d’Espagne, qui y vivra 36 ans, lors de son exil en France.

C’est elle, vous vous en doutez, qui a donné le nom de :”Le château de Castille”, en honneur à la couronne espagnole. Au décès de la reine, un entrepreneur américain rachète les lieux et décide de tout détruire pour construire l’hôtel Majestic. Ce palace, très prisé par la haute société parisienne de la Belle Époque, va devenir un monument historique.

Réquisitionné sous la France occupée, il devient le siège du haut commandement de l’armée allemande. Après la guerre, il est affecté au ministère des Affaires étrangères et devient le siège de l’UNESCO. C’est ici qu’ont été signés les accords de Paris mettant fin à la Guerre du Vietnam en 1973 et c’est aussi entre ces murs que s’est déroulé le procès de l’affaire du sang contaminé en 1999.

En 2007, le gouvernement français vend le bâtiment au groupement hospitalier du Qatar qui entreprend de le transformer en hôtel grand luxe 5*, sous le nom de Peninsula Paris.

3 – Vue sur la Tour Eiffel et le pont d’Iéna

Nous vous avons réuni deux trois éléments typiques pour que vous puissiez faire les plus belles photos de la tour Eiffel. Vous avez ici, la Seine, ses belles péniches et le célèbre pont d’Iéna que vous admirez en premier plan.

Vue sur la Tour Eiffel et le pont dIena

Il a été voulu par Napoléon premier, pour traverser la Seine dans la continuité de l’école militaire et la relier à la colline Chaillot où devait se construire un grand palais pour son fils. Il refuse tous les noms proposés et baptise le pont Iéna, pour sa victoire contre la Prusse lors de la bataille de Iéna dans l’actuelle Allemagne. Le pont, commencé en 1808, se termine en 1814, et, ironie du sort, l’année suivante Paris est occupé par les forces prusses avec à leur tête, le général Bühler qui n’est autre que le vaincu de la bataille de Iéna.

Autant vous dire que ça ne lui plait pas trop de voir ce pont tous les jours, lui rappelant un souvenir cuisant. Il décide donc de le faire sauter. Normal. Malgré l’intervention de Louis XVIII, et de nombreux hommes politiques et diplomates français auprès du roi de Prusse, rien n’y fait et le général refuse d’entendre raison.

Il faudra l’intervention du tsar Alexandre en personne pour le faire changer d’avis ! Le tsar aurait même dit que s’il le fallait, il se rendrait lui-même sur le pont pour empêcher sa destruction. Du coup, le pont est sauvé, mais on change quand même le nom et on enlève les aigles impériaux. Il faudra attendre le règne de Louis Philippe, 15 ans plus tard, pour que le pont retrouve son nom et ses aigles. Vous pouvez également admirer aujourd’hui les quatre statues de cavaliers, gaulois, romains, arabe et grec, qui encadrent le pont depuis 1853.

Comme il se trouve en plein milieu des sites des diverses expositions universelles, le pont d’Iéna a été, à chaque occasion, élargi. Classé monument historique, il est, encore aujourd’hui au cœur des grands événements et fait partie d’un grand plan de réaménagement en vue des JO de PARIS de 2024.

4 – Vue depuis la passerelle Debilly

Alors, oui, on ne va faire que ça sur le prochain kilomètre. Prendre de jolies photos de la Tour Eiffel.

Vue depuis la passerelle Debilly

La passerelle Debilly est réputée pour vous offrir un panorama parfait, particulièrement prisé pour les couchers de soleil. À bon entendeur !

5 – Le Champ de Mars

Un mot sur le Champ de Mars que vous traversez un instant. Ce grand jardin public de 780 mètres de long s’étire du pont de Iéna jusqu’à l’école militaire.

le champ de mars paris

C’est d’ailleurs en rapport avec cette école militaire qu’il s’appelle le Champ de Mars, en honneur au dieu grec de la guerre. Il fut créé sur la plaine Grenelle afin de pouvoir organiser un champ de manœuvre pour les soldats du roi. Il fut depuis, le théâtre de grands événements de la vie parisienne.

C’est ici que l’on célébra la fête de la fédération, 1re fête nationale française, le 14 juillet 1790 ! Un an plus tard, une fusillade éclate pour disperser une manifestation. Jean Sylvain Bailly, premier maire de Paris, sera alors guillotiné ici même.

Sur des notes plus gaies, depuis, c’est surtout un endroit où les gens se retrouvent sur les pelouses pour pique-niquer ou admirer les lumières de la tour Eiffel à la nuit tombée.

6 – Immeuble Lavirotte

Arrêtez vous un instant et admirez la splendide façade de l’immeuble Lavirotte. L’art nouveau est un courant artistique, qui fut aussi bref qu’intense. Il dura à peine 30 ans au passage entre le XIXe et le XXe siècle, mais ponctuera les grandes villes du monde de pointe de légèreté et de créativité débordante.

L’Art nouveau c’est la douceur des courbes, l’inspiration de la nature et le libre court à l’imagination. L’immeuble Lavirotte en est un bel exemple. Sa façade a d’ailleurs été élue plus belle façade de Paris lors de son inauguration en 1901. Cette œuvre romantique et exubérante mérite qu’on s’y attarde et vous fera sourire dans ses allégories suggestives.

L’architecte Lavirotte s’inspire de ce que fait Gaudi depuis quelques années à Barcelone. Il travaille avec le céramiste Alexandre Bigot qui s’en donne à coeur joie. Jamais Paris n’a vu une telle prolifération de mosaïques et de moulures. L’immeuble est classé monument historique depuis 1964 et a été labellisé patrimoine du XXe siècle par le gouvernement.

7 – Le Gros Caillou

Vous passez devant l’église Saint-Pierre du Gros Caillou, installée au cœur du quartier éponyme depuis 1733.

eglise Saint Pierre du Gros Caillou Paris

Alors pourquoi ce quartier emblématique, qui abrite aujourd’hui la tour Eiffel, le Musée du Quai Branly, le Trocadéro etc, s’appelle-t-il le Gros Caillou ? En 1790, la ville de Paris est délimitée par un mur d’enceinte qui s’appelle le Mur des Fermiers généraux, car il permet à la ferme générale de percevoir une taxe sur les marchandises qui entrent dans la ville.

A la fin de la Révolution, on divise la ville en 48 sections révolutionnaires. 5 ans plus tard, on invente les arrondissements. Il y en avait 12 à l’époque numérotés à l’inverse d’aujourd’hui, de l’extérieur jusqu’à l’intérieur. C’est en 1860 qu’arrive le découpage en escargot que l’on utilise encore aujourd’hui, et avec lui la création des nouveaux quartiers de Paris. On nomme chaque nouvelle découpe en rapport avec l’élément le plus marquant du quartier. Logique.

Par exemple, dans le 3e arrondissement, le quartier du Temple devient “Les Enfants Rouge” en souvenir de l’hospice du même nom qui recueillait les enfants trouvés que l’on habillait de tenues rouges. Tout à toujours une signification. De notre côté, pour tout dire, il n’y avait pas grand chose, c’était plutôt rural à l’époque.

On choisit alors de nommer le quartier comme l’église et comme la manufacture des tabacs, tous deux appelés Gros Caillou, en souvenir de la borne naturelle, certainement préhistorique, qui délimitait les seigneuries de Saint-Germain et de Sainte-Geneviève. Voilà, vous savez tout !

8 – Pont Alexandre III

Vous voilà devant l’un des plus beaux ponts de Paris qui vous offre une perspective magnifique sur le Grand Palais avec ses belles statues dorées en premier plan.

Pont Alexandre III paris

C’est aussi vrai de l’autre côté avec un super panorama sur les Invalides. Mais le pont Alexandre III n’est pas là uniquement pour faire joli sur nos photos souvenirs. Il a été construit à l’occasion de l’exposition universelle de 1900 pour célébrer l’alliance militaire franco-russe récemment signée.

C’est donc un pont symbolisant le lien entre deux puissances mondiales que l’on doit construire. Il faut donc y aller franchement pour que le pouvoir des deux nations soit évident. Déjà, la décoration sera grandiose ou ne sera pas. On ne lésine pas sur l’or et les ornements. De plus, les pauvres ingénieurs chargés du projet reçurent un cahier des charges long comme le bras.

Par exemple, il fallait que l’on puisse voir les Invalides dans l’alignement du pont depuis les Champs-Élysées, mais il fallait aussi qu’il ne coupe pas l’horizon et qu’il soit donc le plus plat possible, mais il fallait quand même que les bateaux puissent passer dessous. Un vrai casse-tête.

Mais un pari réussi, qui nous offre aujourd’hui une arche unique de 107 mètres enjambant la Seine. C’est une véritable pépite architecturale. Le pont est évidemment donc inscrit sur la liste des monuments historiques de la ville.

Où aller se promener à Paris ?

Que vous soyez passionné d’histoire, d’architecture, de gastronomie, de mode, ou si vous aimez découvrir des lieux insolites en dehors des sentiers battus, voici quelques idées sympas qui devraient vous plaire :

  • Les musées : le musée du Louvre, le musée Grévin, le musée de l’Orangerie, le Grand Palais, les Invalides, le palais de la découverte, la cité des sciences et de l’industrie, le musée des égouts de Paris, le musée des Arts Forains…
  • Les jardins : il n’y a pas moins de 450 parcs et jardins à Paris, dont le Jardin du Luxembourg, le jardin des plantes, le parc Monceau, le square du Temple, le jardin des Grands Explorateurs, le parc André Citroën, le square Vert Galant…
  • Les monuments : la tour Eiffel, la conciergerie (palais médiéval royal), la Sainte-Chapelle du XIII e siècle (véritable joyau gothique), le Panthéon, la Cathédrale Notre-Dame, l’île de la cité, la tour Saint-Jacques, la place de Concorde, l’Arc de Triomphe, les Arènes de Lutèce et square Capitan…
  • Les châteaux d’Île-de-France : le château de Versailles et ses magnifiques jardins et fontaines, Fontainebleau : ses musées, ses 3 chapelles, ses cours et ses jardins, Vaux-le-Vicomte qui a servi de modèle au Château de Versailles, le château de Maisons, le château médiéval de Vincennes…
  • Les ponts : le pont Alexandre III et ses pégases de bronze doré offrent une vue magnifique sur les Invalides, le Grand et Petit Palais, la tour Eiffel et la Seine. Le pont de l’Alma, le pont des Arts et ses cadenas d’amour…
  • Les sites atypiques : la Crypte archéologique de l’Île de la Cité (la plus importante d’Europe), le moulin de la Charité – Montparnasse (dernier vestige de la plaine de Montrouge), le cimetière du Père-Lachaise (où sont enterrées de nombreuses célébrités) …

Sans oublier les croisières, idéales pour visiter Paris en suivant doucement les berges de la Seine (bateaux-mouches, vedettes de Paris ou encore, bateau Mistinguett), les bus, le petit train de Montmartre, les balades en Citroën 2CV comme au bon vieux temps…

Quel est le meilleur quartier pour visiter Paris ?

On adore le quartier de Montmartre pour son aspect à la fois romantique et tellement villageois, bien qu’en plein cœur de Paris.

quartier de Montmartre Paris

Du haut de cette colline, vous aurez une vue exceptionnelle sur le tout Paris, les plus sportifs emprunteront les 222 marches qui mènent en haut de la butte, ceux qui souhaitent se préserver prendront le funiculaire.

La basilique du Sacré-Cœur est, évidemment, une visite incontournable, tout comme la place du Tertre avec ses fameux caricaturistes, qui abrita en son sein de nombreux artistes-peintres tels que : Renoir, Toulouse-Lautrec, Suzanne Valadon ou Degas. Aujourd’hui encore, de nombreux peintres posent chaque jour leur chevalet sur cette place légendaire, afin de vous faire partager leur passion.

Dans ce quartier mythique se trouvent : le Moulin Rouge et le moulin de la galette, le cabaret du lapin Agile (quartier général de Picasso ou Apollinaire), mais également, la rue de l’abreuvoir qui vous conduira jusqu’aux dernières vignes du village. Parmi les façades colorées, se cache la villa Léandre, au style anglo-normand, qui hébergea les amours de Michel Piccoli et Juliette Gréco.

Enfin, il est impossible de visiter le quartier de Montmartre sans s’installer à la terrasse d’un bistrot typique pour prendre un café, de faire une pause gourmande dans un salon de thé où l’on vous propose des gâteaux fait-maison comme « chez la bossue », ou de déguster de succulents chocolats « à la mère de famille » qui est une véritable institution.

Comment visiter Paris à pied ?

Se promener tranquillement dans Paris, se laisser surprendre au détour d’une rue par un monument, une façade, l’odeur du café ou du chocolat…

  • Les grands boulevards, ils furent autrefois un haut lieu des plaisirs et des divertissements avec ses nombreux cafés et théâtres. De la Madeleine jusqu’à la République, vous découvrirez :
    • L’église de la Madeleine, un temple au style néo-classique,
    • L’Olympia, salle de spectacle ô combien mythique,
    • L’opéra Garnier, un bâtiment Haussmannien dont le plafond a été peint par Chagall,
    • Le passage couvert des Italiens,
    • Le grand Rex d’architecture Art Déco,
    • L’arc de Triomphe boulevard Saint-Denis.
  • Le quartier Latin, l’un des quartiers les plus anciens de Paris qui compte de nombreuses églises, squares, places, monuments et musées : muséum national d’Histoire naturelle, la Ménagerie du jardin des Plantes, le Panthéon, la Sorbonne…
  • Île de la Cité et île Saint-Louis, un lieu calme qui séduit par son charme et son élégance grâce à de magnifiques monuments et hôtels particuliers : le pavillon de l’Arsenal, le square Barye, la rue Saint-Louis en l’Île et l’église Saint-Louis en l’Île, le square Jean-XXIII et la cathédrale Notre-Dame de Paris…
  • Le quartier des Batignolles : la place Dr Félix Lobligeois autour de laquelle s’anime les terrasses des restaurants abritées sous les tilleuls, laissez-vous surprendre par le superbe square des Batignolles, un jardin à l’anglaise où se mêlent grotte, cascade, rivière et lac miniature. Découvrez le marché couvert, la cité des fleurs, les boutiques branchées de la rue Legendre…
  • Le Marais et ses hôtels particuliers en pierres de taille blanche, ses édifices à colombage, ses boutiques branchées, ses restaurants gastronomiques et ses soirées animées. À découvrir également, le marché couvert des Enfants Rouges, le plus ancien à Paris.
  • Les Champs-Elysées, un décor de carte postale entre la place de la Concorde et l’Arc de Triomphe. Les plus grandes marques ont une boutique sur la plus belle avenue du monde, mais elle compte également de belles adresses qui allient gastronomie et vie nocturne (cabaret, club, casino…).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page