Orleans

Visiter Orléans

Itinéraire Dans les pas de Clovis, Jeanne d’Arc et Attila – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Orléans avec Emilie !

blue arrow4,8 km

little pin23 découvertes

pas1h30

bouton audioguides
00 plan orleans
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Orléans

: 23 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie
quote haut

Il y a des noms de ville qui, à peine prononcés, évoquent Histoire et grandes épopées. C’est le cas d’Orléans évidemment qui nous ramène immédiatement et presque sans le vouloir à notre héroïne nationale, Jeanne d’Arc.

Orléans a, depuis tout temps, occupé une position stratégique sur la Loire. C’est le point clé qui mène à Paris. Et les chefs de guerre le savent bien. La petite Cenabum gauloise sera prise par César et deviendra Aurelianis. Aurelianis sera attaquée par les Huns, mais résistera et repoussera le terrible Attila.

Au VIe siècle c’est Orléans que choisit Clovis pour tenir son concile qui marquera le début de l’alliance entre la royauté et l’Église. C’est encore Orléans que l’on choisit comme capitale de la Neustrie Carolingienne. Au XIIe siècle c’est finalement Paris qui devient capitale, mais Orléans continue de s’enrichir, nous laissant une ville au patrimoine historique riche et varié.

Partons donc à la rencontre de tous ces grands personnages qui ont fait de cette ville le théâtre de moments clés de notre Histoire.

quote bas
Place du Martroi

Alors, on va se mettre tout de suite dans l’ambiance. À Orléans, la star, c’est Jehanne.
Vous savez comme moi que Jeanne d’Arc a délivré la ville d’Orléans du siège des Anglais pendant la guerre de Cent Ans et permis à Charles VII d’être couronné roi de France légitime.

Hôtel Groslot

Vous voilà devant le magnifique Hôtel Groslot.
Il a été construit au XVIe siècle par Mr Groslot donc, qui était le bailli du roi. Le bailli du roi, c’est celui qui le représente sur un territoire, pour bien rappeler sa présence à d’autres autorités locales comme les évêques, les seigneurs ou les municipalités. Donc, ce n’est pas étonnant que Monsieur Groslot soit quelqu’un d’important et qu’il veuille le montrer. Son hôtel particulier va accueillir tout un tas de beau monde comme Charles IX ou Catherine de Médicis.

Cathédrale Sainte-Croix

Maintenant que vous l’avez vu sous toutes ses coutures, arrêtons-nous un instant pour parler un peu de la belle cathédrale Sainte-Croix.
Déjà, sachez qu’il y a avait là, déjà au IVe siècle, au début de la chrétienté à Orléans, un premier édifice religieux qui aurait tenu jusqu’au Xe siècle. Cette église aurait abrité un morceau de la croix du Christ, c’est pour ça qu’on l’appelle encore aujourd’hui, Sainte-Croix. Détruite en 989 comme le reste de la ville dans un grand incendie, on décide de reconstruire une cathédrale romane qui va tenir son rôle pendant deux siècles avant de s’écrouler en 1277. Du coup, cette fois, on reconstruit en suivant ce nouveau style qui a le vent en poupe dans toute l’Europe en ce moment, le Gothique.

Église Saint-Aignan

Vous voilà face à l’église Saint-Aignan.
Saint-Aignan c’est quelqu’un de super important qui va faire son entrée dans la grande Histoire en tenant tête au terrible Attila, le chef Huns.
Ils arrivent pour conquérir Orléans après avoir saccagé Metz et Reims. Les Huns, souvenez vous, on l’a fait à l’école, ce sont des guerriers probablement Mongols qui ont été chassés de Chine au IVe siècle et qui partent conquérir l’occident avec le célèbre Attila à leur tête. Leur réputation les précède et ils font tellement peur qu’ils font tomber les villes avec peu de résistance.

Maison de Jean d’Alibert

J’attire rapidement votre attention sur la façade de l’édifice sur votre droite. Oui, celui qui est tout beau, tout sculpté. Il s’agit de la maison de Jean d’Alibert. C’est l’une des rares maisons du XVIe siècle qui n’a pas été détruite pour la construction des Halles.

Pont George V

Ce pont de pierre que vous avez sur votre droite est le pont George V. Le premier pont connu qui traverse la Loire à Orléans, date de l’époque gauloise et reliait la rue du Lin derrière vous à celle de Saint Marceau sur l’autre rive. De nombreux ponts de bois lui succédèrent, toujours au même endroit.

Rue Royale

Vous êtes à l’entrée de la ville. Arrivant par le pont George V, s’ouvre devant vous une perspective majestueuse jusqu’à la place du Martroi. La rue Royale a été percée après la construction du nouveau pont. C’est donc Jean Hupeau, le même qui gère la construction du pont, sorti de la nouvelle école des ponts et chaussées qui dessine la rue éponyme.

Hôtel Des créneaux

Oui, elle est drôlement belle cette façade du XVIe siècle avec son alternance de style gothique et Renaissance ! Comme son nom l’indique, il s’agit du premier hostel de ville d’Orléans, l’Hôtel des Créneaux.

Hôtel Cabu

De l’autre côté du square, vous pouvez admirer ce qui est sans doute le plus beau bâtiment Renaissance d’Orléans. En 1862, la ville rachète cet hôtel particulier construit par l’avocat Philippe Cabu vers 1550. La ville cherche un endroit où installer le musée historique.

Maison de Jeanne d’Arc

Vous arrivez à présent devant la célèbre maison Jeanne d’Arc. Détruite lors des bombardements de la Seconde Guerre mondiale, elle a été reconstituée en 1965.

13

Et encore 13 à retrouver dans l’application

Place de la République , Perspective de la Rue Jeanne d’Arc , Chapelle Saint-Jacques et jardin de l’Hôtel , Campo Santo , Vue sur la Cathédrale , Temple Protestant , Rue de Bourgogne et clin d’œil Street Art , Préfecture et Salle des Thèses , Bords de Loire, Sculpture Orléans , Place du Châtelet , Vue sur la Loire depuis le pont Saint George, Place Louis XI

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

23 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Départ conseillé depuis la place Martroi

Parkings conseillés :
 
– Parking souterrain le Martroi : Place Martroi
– Parking souterrain des Carmes : 1 Rue Henri Roy
– Parking publique : Rue Notre Dame de Recouvrance
– Parking Médiathèque : Pl. Gambetta

02

Info visite :

L’itinéraire vous propose un point d’intérêt situé à l’intérieur du jardin Groslot. L’entrée est gratuite mais les grilles du jardin ferment à 17h30. Vous n’y aurez donc pas accès si vous faites ce circuit en soirée. La visite du jardin étant en aller-retour depuis l’Hôtel Groslot, vous n’aurez pas de problème pour poursuivre votre itinéraire.


Vous avez encore un peu de temps à Orléans ?

Les châteaux de la Loire

Orléans étant aux portes des châteaux de la Loire, vous pouvez bien évidemment partir explorer la célébrissime vallée ! Chambord, Blois, Cheverny, Amboise, Clos Lucé, vous n’avez que l’embarras du choix.

Le FRAC

Après cette visite du centre-ville orientée sur la découverte de notre passé commun à travers le patrimoine historique orléanais, il est temps de se tourner vers le présent et l’avenir. Orléans est dotée d’une incroyable collection publique d’Art Contemporain installée dans un surprenant musée futuriste. C’est le FRAC, (troisième collection d’Art et d’architecture après le Centre George Pompidou et le MOMA) , à voir absolument pour les amateurs !

Parcs et Jardins

Mais aussi, pourquoi ne pas découvrir Orléans côté nature ? Avec 18 parcs et jardins, il y a de quoi faire ! Ne manquez pas le jardin des plantes et surtout, le célèbre parc floral de la source, une parenthèse enchantée au sud de la ville. Vous pouvez aussi découvrir la ville en longeant la Loire, à vélo ou en bâteau ! Et si vous voulez aller plus loin, n’oubliez pas que vous êtes entouré de la forêt d’Orléans et la Sologne.

Autant de verdure et de bouffée d’air pur que de possibilités d’en profiter !

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes de la région Centre-Val de Loire

Les autres lieux incontournables à visiter à Orléans à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite d’Orléans à pied :

1 – Place de la République

Cette place qui s’ouvre sur votre droite est la Place de la République. On voit que ce n’est pas une place classique qui s’est créée avec le temps. Elle s’est installée sur l’espace laissé par la destruction d’un pâté de maisons nécessaire à la percée de la rue Jeanne d’Arc.

Vous pouvez voir, au centre, la belle Marianne récemment rénovée. Elle remplace une première statue en bronze de 1850, représentant la République et qui a été fondue en 1942 sous le régime de Vichy.

Vous voyez également le magnifique beffroi du XVe siècle. Il a été rajouté par les magistrats de la ville à l’Hôtel Des Crenaux où ils étaient installés. La tour a ensuite été surélevée pour y installer une horloge et les cloches. C’est aujourd’hui une image emblématique de la ville.

2 – Perspective de la Rue Jeanne d’Arc

La rue Jeanne d’Arc, qui s’ouvre majestueusement sur la Cathédrale Sainte-Croix, est certainement l’image la plus connue d’Orléans. Et c’est voulu ! Des années de travaux complexes et la destruction de 6 rues furent nécessaires pour créer cette perspective harmonieuse. Ses proportions parfaites vous offrent un point de vue idéal et le recul nécessaire pour apprécier l’imposante cathédrale.

3 – Chapelle Saint-Jacques et jardin de l’Hôtel

Les jardins de l’hôtel vous offrent un accès privilégié et une belle vue sur la façade arrière de l’Hôtel Groslot. Avec ses pelouses bien entretenues et les tours de la Cathédrale qui dépassent derrière l’hôtel, vous avez un joli cadre à immortaliser. Mais le jardin est aussi le lieu qui a été choisi pour installer la porte de la Chapelle Saint-Jacques, détruite lors de la construction des Halles Châtelet dans les années 1880.

Comme Prosper Mérimée l’avait classé monument historique une trentaine d’années plus tôt, on décida de garder la porte de cette ancienne halte sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. De style gothique flamboyant, elle est ce qu’on appelle une ruine romantique du XIXe siècle.

Informations pratiques :

  • Adresse : 3 Rue d’Escures, 45000 Orléans
  • Horaire d’ouverture 2022 : tous les jours de 8h à 17h30
  • Tarifs : gratuit

4 – Campo Santo

Ce grand cloître gazonné que vous voyez sur votre gauche, entouré d’arcades, c’est le Campo Santo. C’est l’ancien cimetière de la ville, construit au XIIe siècle et aujourd’hui classé monument historique. Sous ces arcades du XVe et XVIIe siècle s’installent les artisans lors du marché médiéval des fêtes de Jeanne d’Arc.

Ces fêtes Johanniques se célèbrent tous les ans à Orléans, depuis 5 siècles, pour fêter la délivrance du 8 mai 1429.

Avant la Révolution, c’était surtout un défilé des différents corps de métier. Au fil des siècles, les fêtes s’accommodent aux régimes en place. De nos jours, vous verrez des défilés d’époque, des cérémonies historiques, des son et lumière, des marchés médiévaux et des chants liturgiques. Ainsi que l’élection annuelle d’une jeune orléanaise pour représenter Jeanne d’Arc.

Les fêtes sont présidées par deux invités de marque, un pour la partie civile et l’autre pour la partie religieuse. Traditionnellement, l’année de son élection, le nouveau président de la République française fait le voyage à Orléans pour l’occasion. Presque tous les présidents de la 5e République ont répondu à l’invitation. Cette manifestation est inscrite depuis 2018 à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel de France.

Informations pratiques :

  • Adresse : 16 Rue Dupanloup, 45000 Orléans

5 – Vue sur la Cathédrale

Laissant le Campo Santo derrière vous, vous avez une vue spectaculaire, sur la face nord de la Cathédrale, absolument splendide avec sa rosace et sa flèche centrale qui culmine à 114 mètres dans le ciel. Regardez de plus près la rosace, elle porte au centre, comme son homologue sur la face sud, l’emblème et la devise du roi Soleil : “Nec pluribus impar” qui veut dire « À nul autre pareil” ou « Au-dessus de tous”, c’est tout lui ! C’est en effet Louis XIV qui a financé les transepts de la cathédrale en 1601. Il ne va quand même pas laisser sa générosité passée inaperçue !

6 – Temple Protestant

Il est toujours étrange dans ce monde bâti en carré, de trouver une construction ronde. Celle que vous avez devant vous est le temple protestant d’Orléans. C’est d’ailleurs l’un des rares temples ronds en France. Inspiré par la culture antique, vous avez un beau fronton ionique entouré de 4 colonnes et une frise sculptée de masques d’anges qui encadre la rotonde. Pour le voir tel qu’il était en 1839, il faut vous l’imaginer surmonté d’une coupole en bois recouverte de zinc.

Un premier lieu de culte protestant existait déjà dans la région d’Orléans au XVIe siècle, mais a été rasé lorsque Louis XIV décida de révoquer l’édit de Nantes d’Henri IV qui avait mis fin aux interminables guerres de Religion un siècle plus tôt.

Vous voyez d’ailleurs sur la place, une statue de Calvin, initiateur de la réforme protestante avec Martin Luther. Pour la petite piqûre de rappel sur les origines du protestantisme, Jean Calvin et Martin Luther en sont les fondateurs. Ils étaient en total désaccord avec l’Église catholique sur de nombreux points, notamment le salut de l’âme. À l’époque, il y avait un système génial pour être sauvé des flammes de l’enfer, c’était les indulgences, qui consistaient à donner de l’argent à l’église pour être pardonné de ses péchés.

Dans l’idée qu’une bonne action en répare une mauvaise et qu’il n’y avait pas meilleure action qu’aider l’église. Mais Calvin, lui, trouve que le pape et ses curés s’enrichissent sur la crédulité des fidèles et lancent donc une réforme pour revenir à ce qui est pour eux la base des textes sacrés. Mais tout ça va très vite se doubler d’un enjeu politique opposant les souverains issus du droit divin, aux princes européens pour qui devenir protestants est un enjeu de pouvoir contre le pape. La suite vous la connaissez, c’est parti pour huit sanglantes guerres de religion.

Informations pratiques :

  • Adresse : 2 Rue du Cloître Saint-Pierre Empont, 45000 Orléans
  • Horaire d’ouverture : le samedi de 15h à 18h; le dimanche de 10h30 à 11h30.
  • Téléphone : 02 38 53 72 71

7 – Rue de Bourgogne et clin d’œil Street Art

J’attire juste une demi-seconde votre attention sur l’angle de la rue de Bourgogne et de la rue Parisie. Le street artiste Mifamosa joue avec les mots comme avec les mosaïques et a parsemé sa ville natale de clin d’œil humoristique. Ses œuvres, reconnaissables entre mille, sont aujourd’hui disséminées dans toute la France. Orléans forcément en compte un beau nombre. Alors, ouvrez l’œil !

8 – Préfecture et Salle des Thèses

Vous êtes au cœur de ce qu’était Orléans à l’époque gallo-romaine. Des fouilles archéologiques ont confirmé les dires des moines bénédictins qui affirmaient avoir trouvé plein de pierres taillées et provenant certainement d’anciens édifices païens. On pense qu’il y avait donc là, le forum romain, sur les lieux qui ont servi à la construction du monastère qui est devenu, bien national à la Révolution et préfecture sous Napoléon.

À votre gauche, donc, le bâtiment de la préfecture du Loiret et sur votre droite, vous pouvez observer une porte ancienne sculptée. Il s’agit de l’entrée de la Salle des Thèses. Le nom ne vous dit rien et pourtant, cette salle des thèses est à la fois la première université d’Orléans et la dernière bibliothèque médiévale de France. Construite au XVe siècle par le pape Clément V, sa renommée va s’étendre dans toute la France et même au-delà et elle recevra d’illustres élèves comme Érasme, Calvin, Molière, Rabelais ou encore Charles Perrault et la Bruyère.

Elle abrite aujourd’hui la Société Archéologique et Historique de l’Orléanais. La visite est gratuite.

Informations pratiques Salles des Thèses :

  • Adresse : 2 Rue Pothier, 45000 Orléans
  • Horaire d’ouverture 2022 : tous les jours de 8h à 20h
  • Téléphone : 02 38 54 81 10

Informations pratiques Préfecture du Loiret :

  • Adresse : 181 Rue de Bourgogne, 45000 Orléans
  • Horaire d’ouverture 2022 : du lundi au vendredi de 9h à 16h
  • Téléphone : 02 38 91 45 45

9 – Bords de Loire

Les bords de Loire ont été joliment aménagés pour vous permettre de profiter d’une agréable balade le long du fleuve. Bancs, transats, pontons et bateaux anciens participent grandement au charme des quais du Châtelet.

Mais avant d’être un lieu de détente, vous aviez surtout ici, le premier port fluvial d’Orléans !

La ville s’est bâtie depuis l’antiquité sur les rives de la Loire et sa position stratégique à mi-chemin entre l’océan Atlantique et le Rhône, en a fait un haut lieu de commerce fluvial. Dès le Moyen-Âge, ces quais étaient aménagés pour le débarquement des marchandises. Les bateaux transportaient des épices du levant, des huiles de méditerranée, des vins du Rhône, du bois du Massif central, etc.

Du passage de ces produits est né de nombreux métiers portuaires, mais c’est de là également que viennent les ouvertures de raffinerie de sucre et la création de vinaigre, car les vins qui arrivaient par bateaux avaient souvent bien souffert. Orléans est d’ailleurs reconnue comme la capitale du vinaigre ! Ce port est donc une mine d’or, mais son activité ne résistera pas aux progrès du XIXe siècle qui lui préférera les nouvelles routes et le chemin de fer.

Mais la Loire n’est pas oubliée, et tous les deux ans, Orléans célèbre son fleuve au cours du grand festival de la Loire.

10 – Sculpture Orléans

Suivant le modèle de plusieurs villes internationales comme nationales, Orléans décide de se doter d’un emblème ! Ce sera un simple “O” de 3 mètres de haut et créé par Jean Dubrana. Le premier a été inauguré place du Martroi en 2017 et les sept O que vous voyez là ont suivi. D’autres sont installés un peu partout dans la ville et vous offrent des prises de vue originales sur des emblèmes d’Orléan. Ici, le fleuve, bien évidemment.

11 – Place du Châtelet

La place du Châtelet , où vous arrivez à présent , a été créée dans les années 1880 pour faire de la place à la construction de quatre halles métalliques abritant le marché de gros. À l’époque c’est un vrai cœur commercial et on dénombre pas moins de 40 boutiques autour des halles. Cabarets, billards et cafés viennent compléter le tableau d’un centre-ville animé à deux pas du port.

En 1977 les halles sont remplacées par une version moderne d’elles-mêmes, un grand centre commercial.

12 – Vue sur la Loire depuis le pont Saint George

Les ponts, anciens ou nouveaux, nous permettent toujours de prendre un peu de recul et d’avoir une belle vue sur la ville.
Vous avez ici, d’un côté les bords de Loire sauvage avec au loin, la structure élancée du moderne pont de l’Europe, et de l’autre, la ville d’Orléans, ses quais avec les tours de la Cathédrale dépassant du tableau.

13 – Place Louis XI

Louis XI n’est pas le plus connu de notre longue liste de Louis, mais sachez qu’il aimait beaucoup Orléans et y a vécu à plusieurs reprises au cours de son règne. Si vous regardez bien, vous verrez sa statue perchée sur un socle le long du mur d’une ancienne église.

Où se promener à Orléans ?

Les possibilités de se balader à Orléans en région Centre-Val de Loire sont nombreuses. Si vous vous y rendez à l’occasion d’un prochain séjour, voici quelques idées d’itinéraires de promenades incontournables.

1 – Le centre-ville

Une balade dans le centre-ville orléanais est idéale. Elle vous permettra de vous imprégner de l’ambiance locale tout en admirant l’architecture et les monuments de la ville.

2 – Dans les nombreux parcs

Rien de tel qu’un cadre verdoyant et bucolique pour se balader. De passage à Orléans, de nombreuses options s’offriront à vous, car la ville compte de nombreux parcs et jardins. Parmi ceux-ci : le parc Floral de la Source, le Jardin des Plantes, ou encore, le Parc Louis Pasteur.

3 – Sur les bords de la Loire

Impossible de passer à Orléans sans en profiter pour se promener le long des bords de Loire. On peut aussi bien s’y balader en journée qu’en soirée avec toujours la même magie.

Comment visiter Orléans ?

Orléans est une ville qui se visite principalement à pied. D’ailleurs, une grande partie du centre-ville est 100 % piétonne. Pour autant, si vous avez envie de la traverser plus rapidement, ou de reposer un peu vos jambes, vous pourrez compter sur un large réseau de transport en commun. En effet, le bus et le tramway sont les deux moyens de transports mis à la disposition des Orléanais et des vacanciers.

Si vous préférez vous déplacer à vélo, la ville propose un service de location de vélo en libre-service. Ceux-ci sont disponibles 7 j/7 et 24 h/24 et peuvent se garer facilement grâce à plusieurs parkings dédiés dans toute la ville. En outre, il existe également des vélos électriques qui pourraient grandement faciliter vos trajets et votre visite.

Si vous venez à Orléans en voiture, vous pourrez utiliser votre auto pour parcourir les grands axes orléanais. De plus, de nombreux parkings sont disponibles, afin de pouvoir vous garer facilement au besoin.

Pourquoi visiter Orléans ?

Orléans est une très belle ville qui vaut vraiment le coup pour un court séjour ou pour des vacances plus longues. Si vous en doutez encore, voici plusieurs raisons qui devraient vous convaincre que vous faites le bon choix.

Tout d’abord, la ville possède un riche patrimoine historique et culturel qu’il est très intéressant de découvrir. La vielle ville est d’ailleurs vraiment magnifique avec ses jolies ruelles pavées, récemment rénovées, et ses monuments incontournables comme la Cathédrale Sainte-Croix.

Ensuite, c’est pour son patrimoine ligérien unique qu’Orléans mérite également une mention spéciale. La faune et la flore y sont très intéressantes. Il existe par ailleurs de nombreuses activités à faire autour du fleuve.

À Orléans, vous découvrirez également les célèbres guignettes des quais de Loire. Si vous vous y rendez en été, vous pourrez y boire un verre et profiter d’une ambiance unique.

Enfin, si vous êtes amateur d’art, sachez qu’Orléans possède de nombreuses œuvres de street art remarquables dont la Mairie finance une partie des réalisations.

Enfin, c’est pour ses spécialités culinaires locales que les gourmands pourront trouver une raison de plus de visiter Orléans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page