palerme

Visiter Palerme

Itinéraire Quand l’Europe rencontre l’Orient – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Palerme avec Emilie !

blue arrow7,8 km

little pin23 découvertes

pas2h35

bouton audioguides
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Palerme

: 23 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie C.
quote haut

Aaaaaah l’Italie mais quel beau pays! Est-ce la douceur enveloppante de son climat méditerranéen, sa gastronomie plus qu’appétissante ou son histoire aux récits infinis qui répondent toujours à nos envies ?  A vrai dire, il est difficile de choisir un motif de voyage tant les destinations italiennes sont toutes plus charmantes et humaines.

Loin des villes de prédilection comme Venise, Rome ou Florence, la capitale sicilienne n’a pas toujours connu une réputation des plus sereine. Souffrant des clichés de mafia et de pauvreté, Palerme s’est peu à peu réveillée et sait aujourd’hui comment se faire apprécier. Son histoire de 2700 ans fondée par les Romains, les Arabes, les Espagnols ou encore les Normands vous livreront autant de contrastes qui ne vous laisseront pas indifférent.

Suivez le mouvement de la vie, goûtez à la cuisine de rue, flairer les bonnes odeurs des marchés, écouter l’écho si mélodieux des locaux en train de parler et admirer ce patrimoine insoupçonné. Tomber les idées préconçues,  laissez Palerme vous prendre par la main pour des moments inattendus !

quote bas

Que ce soit une visite de passage ou un séjour un peu plus approfondi à Palerme, le Palais des Normands doit impérativement figurer dans la liste de nos immanquables. Logé sur le point le plus culminant de la ville, ce sublime trésor patrimonial est un excellent moyen de retracer l’histoire multiculturelle, un peu compliquée, de la cité sicilienne. L’existence du monument débutera avec les premières dominations des Romains en -254 puis des Byzantins en 535. Si l’histoire devait s’arrêter là, ça serait bien trop facile. En 831, c’est au tour des Arabes de s’emparer des rênes de Palerme et de faire du site la résidence de leurs Émirs que l’on nomme le Qsar. Au XIe siècle, le palais comme la ville voit débarquer le royaume normand.

La cathédrale de Palerme voit le jour en 1185 sur l’emplacement d’une ancienne basilique byzantine grâce à la volonté d’un archevêque anglo-normand aussi premier ministre du roi de Sicile de l’époque. Transformé en tant que mosquée au IXe siècle, lors de la conquête du territoire par le peuple musulman des Sarrasins, le lieu de culte aux allures de forteresse est aujourd’hui consacré à l’Assomption de la Vierge Marie.

Centre exact de la ville historique de Palerme, la Piazza Pretoria tire sa renommée non pas des églises et des palais qui la bordent mais plutôt de ce qui se niche en son centre. En 1573, le Sénat palermitain achète une fontaine initialement destinée à agrémenter le jardin d’un particulier à Florence. Le futur propriétaire, en grande difficulté financière, se verra contraint d’abandonner l’ouvrage pour que celui-ci soit positionné au milieu de cette place éponyme.

Pays de la commedia dell’arte et berceau de l’opéra, l’Italie compte une belle sélection de théâtres recensés aussi bien dans ses plus grandes comme dans ses plus petites villes. Même si Palerme en compte de sûr une dizaine, notre préférence ne peut que se porter sur le théâtre Massimo Vittorio Emanuele. Insufflé sous la volonté du maire de l’époque, la deuxième ville d’Italie méridionale voit construire dès 1875 ce haut lieu des arts de la musique et de la scène.

Petit trésor religieux de Palerme, l’oratoire del Rosario se caractérise par son impressionnant intérieur construit au XVIIe siècle

Très bonne alternative pour s’échapper des tumultes du centre-ville, la Villa Giulia est un agréable jardin à l’italienne d’inspiration néoclassique créé en 1775.

Il est vrai qu’avec ses 80 églises et chapelles, Palerme affirme fermement son statut de ville religieuse. Même si la grande majorité d’entre elles peuvent parfois se ressembler, certaines parviennent tout de même à sortir du lot comme la basilique Saint-François d’Assise.

En place depuis le XIIe siècle, l’église de San Cataldo aurait appartenu à un ensemble architectural construit par l’un des amiraux de Guillaume 1er de Sicile, aussi connu comme le chef du royaume normand

16

Et encore 16 à retrouver dans l’application

L’église Santissimo Salvatore, La place « Quattro Canti », Piazza et Chiesa San Domenico , Le quartier Il Capo, Le musée archéologique régional , Le quartier La Loggia, Giardino Garibaldi, Le palais Abatellis, Le Foro Italico, Le quartier La Kalsa, Palazzo Gangi, La chiesa della Martorana, La chiesa del Gesù, Mercato Ballaro, Le quartier Albergheria.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

23 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé au 15 P.za della Vittoria.

03

Quel Climat et à quelle période partir ?

Sur l’année, la température moyenne statue généralement autour de 17°C dû à un climat méditerranéen doux en hiver et chaud en été.
En janvier et février, on obtient les températures les plus basses de l’année avec des minimales autour de 9°C. A l’inverse, les températures les plus élevées sont concentrées sur juillet et août avec des maximales autour de 31°C.
Enfin les mois les plus exposés à la pluie restent février, septembre et octobre.
Relativement bien gâtée par la météo, Palerme est une ville qui peut se visiter quasiment toute l’année.

04

Information(s) complémentaire(s) :

Vous vous apercevrez très vite que Palerme manque cruellement de toilettes publiques. Ainsi, pour éviter toutes envies pressantes désagréables durant la visite, nous vous conseillons de favoriser vos passages dans les lieux où vous serez amené à vous restaurer ou vous désaltérer.

Point monnaie : L’unité monétaire officielle en Italie est l’euro (€ en abrégé).

02

Infos visite :

Lors de notre visite, vous serez amené à traverser la Villa Giulia et le Giardino Garibaldi. Pour vous éviter toute mauvaise surprise de dernière minute, sachez que ces sites sont soumis à des horaires d’ouverture et de fermeture. Si toutefois le lieu est déjà clos lors de votre passage,  il vous faudra emprunter les chemins suivants, ci-dessous, pour reprendre l’itinéraire de la visite.
 
Pour le Giardino Garibaldi :
 
Via Piazza Marina -> Via Quattro Aprile
 
Pour la Villa Giulia :
 
Continuer dans la Via Abramo Lincoln et poursuivre dans la Via Nicolò Cervello.


Vous avez encore un peu de temps à Palerme ?

Parce que Palerme ne peut se visiter en un seul un bloc et mérite qu’on lui accorde tout son temps, voilà d’autres adresses de choix qui vous attendent dans les rues de ce véritable melting pot urbain.

Toujours plus d’incontournables

Entre les nombreux palais et églises que compte la capitale sicilienne, quelques magnifiques salles d’opéra sont parvenues à se faire une place. Si vous avez apprécié l’architecture du théâtre Massimo Vittorio Emanuele alors on vous invite à faire quelques pas de plus en direction de son confrère, le théâtre Politeama, qui lui aussi présente une fière allure.

Toujours plus d’incontournables

Arrêt pour le moins insolite et surtout macabre, les catacombes des Capucins sont un endroit unique et incontournable sur l’île. Ce véritable cimetière souterrain, avec plus de 8000 défunts, vous fera découvrir une autre facette de la ville. Attention tout de même à prévoir un bon gilet ou un pull, car si la chaleur domine à l’extérieur, à l’intérieur le froid est maître pour assurer la bonne conservation des dépouilles.

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes d’Italie

Les autres lieux incontournables à visiter à Palerme à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Palerme à pied :

1 – L’église Santissimo Salvatore

Certainement l’un des courants architecturaux les plus appréciés en Italie, le Baroque est décliné à toutes les sauces et les édifices religieux comme celui devant vous n’en ont pas été épargnés. L’église Santissimo Salvatore a été construite à partir de 1682 dans une zone autrefois occupée par un ancien monastère féminin du XIe siècle. Dessiné par trois architectes du pays, le petit lieu de culte de forme ovale à la particularité d’être surplombé par une coupole panoramique nous offrant l’un des meilleurs panoramas, attention payant, sur tout Palerme.

2 – La place « Quattro Canti »

La Piazza Vigliena, mieux connue sous le nom de Quattro Canti, est un lieu de passage incontournable à Palerme. Au croisement des deux rues principales Via Maqueda et Via Cassaro, la place se distingue de toutes les autres par sa forme octogonale constituée par ces 4 façades incurvées de style baroque. Aménagés intentionnellement comme un décor de théâtre par un architecte florentin au XVIIe siècle, les murs de ces édifices sont agrémentés de plusieurs statues et de fontaines.

Pour vous aider à y voir un peu plus clair, nous allons procéder par niveau. Au bas des bâtiments se trouvent les allégories des quatre saisons représentées par des personnages forts de la mythologie grecque tels que Vénus ou Dionysos. Au premier étage, vous faites la connaissance de quatre rois espagnols ayant gouverné la Sicile entre le XVIe et le XVIIIe siècle. Quand au dernier étage, 100% féminin par ailleurs, ce sont les quatre saintes palermitaines protectrices des quartiers de la ville qui se rencontrent. Cet enchaînement à première vue anodin a pourtant été calculé de façon à soi-disant illustrer une ascension de la terre au ciel.

Petite copie de la place des quatre fontaines à Rome, les “Quattro Canti” que l’on traduit par les “Quatre Chants” contribue au charme de la promenade en plein cœur de la vieille ville.

3 – La Piazza et Chiesa San Domenico

Ouverte sur la Via Roma, l’un des principaux axes de Palerme, la Piazza San Domenico a été créée en 1724 à la demande de l’empereur autrichien qui dominait la ville à l’époque.

La Piazza et Chiesa San Domenico Parlerme

Anciennement connue sous le nom de “Place Impériale”, cette esplanade est caractérisée par la bâtisse religieuse qu’elle accueille et qui lui a donné son nom actuel. Le monument, de scénographie typiquement baroque, a été dressé dès le XIVe siècle et maintes fois reconstruit ou amélioré jusqu’au XVIIIe siècle. Lieu de réunion du Parlement durant la révolution sicilienne de 1848 contre le règne des Bourbons espagnols, la chiesa San Domenico est connue pour héberger le panthéon d’illustres Siciliens, tous domaines confondus, depuis 1853.

4 – Le quartier Il Capo

Antique et bien connu dans le centre historique, le quartier Il Capo a vu ses origines naître entre le XVI et le XVIIIe siècle. Installée sur l’ancien lit de la rivière Papireto, volontairement comblé au cours du temps, cette zone palermitaine est aujourd’hui réputée pour son marché homonyme très populaire dans la ville.

Comme si l’on se trouvait dans un souk de n’importe quelle destination musulmane, le marché Capo est un vrai mélange d’odeurs et de couleurs où les marchandises sont proposées haut et fort par les cris des vendeurs aux passants ambulants. On vous dit qu’il n’y a rien de mieux pour se plonger dans l’ambiance méridionale italienne!

5 – Le musée archéologique régional

Hébergé dans l’ancien couvent dell’Olivella du XVIe siècle depuis 1866, le musée archéologique régional expose un large panel de collections sur l’histoire sicilienne à toutes ses étapes. De la préhistoire à l’époque romaine, on côtoie toute la culture et l’art des peuples qui ont habité ou plutôt dominé l’île. Vestiges de fouilles marines, sarcophages, sculptures grecques, la liste ne cesse de s’allonger.

Dédié depuis 1977 à l’archéologue Antonio Salinas, qui a dirigé la structure fin XIXe siècle – début XXe siècle, le musée mérite le détour autant pour ce qu’il expose, gratuitement en plus, que pour la sérénité qu’il dégage.

6 – Le quartier La Loggia

Parce que c’est toujours bien de connaitre un peu sur quelle route on avance, sachez que vous êtes actuellement en train de circuler dans le quartier historique de La Loggia. Dynamique dès la période du Moyen-Âge, ce territoire prend vie grâce à la concentration de marchands italiens faisant activité entre les marchés du coin comme la Vucciria et le port tout proche d’ici.

Si les bombardements de la guerre ont aussi porté atteinte à ce quartier palermitain, c’est surtout les décennies d’indifférence qui ont fait que les bâtiments n’ont plus l’allure qu’ils avaient il fut un temps. Plus animée le soir que le jour avec ses bars et ses restaurants, La Loggia reste sans contestation le “ventre de Palerme” pour tous les habitants.

7 – Giardino Garibaldi

Dans le genre très citadine, vous vous apercevrez très vite que Palerme compte ses espaces verts sur les doigts d’une main. Parmi ces rares îlots de verdure, le Giardino Garibaldi de la place Marina est l’un des plus agréables de la ville malgré une position un peu isolée de tout.

Giardino Garibaldi Parlerme

En vous aventurant à l’intérieur, vous pourrez faire la rencontre de ses différents résidents que sont entre autres des palmiers, des superbes magnolias mais aussi des baniants géants. Et puisque l’on parle de taille, ne manquez pas de saluer l’énorme ficus importé de Nouvelle-Zélande qui avec ses racines tentaculaires et ses lianes entremêlées serait apparemment le plus grand arbre d’Europe. Ne nous demandez pas si c’est vrai, on ne l’a pas mesuré pour voir!

8 – Le palais Abatellis

Austérité teinté d’élégance, le palais Abatellis se fond dans son environnement si on en oublie de lever les yeux sur sa façade ou d’approcher de plus près son entrée plus travaillée. Construit au XVe siècle dans un style gothique catalan et renaissance, l’édifice a appartenu au préfet de Palerme, Francisco Abatellis, qui en a fait sa résidence privée. Sans descendance particulière dans la noble famille, le palais est transformé en monastère dominicain courant XVIe siècle. Rénové dans les années 1950, le site est désormais consacré à la Galerie Régionale de Sicile renfermant la très célèbre peinture de “La Vierge de l’Annonciation” d’Antonello de Messine.

9 – Le Foro Italico

Point de rencontre entre la mer et la terre, le Foro Italico est cette belle promenade où les gens peuvent tranquillement se balader, lire ou bien méditer face à cette étendue d’eau bleue sans limites. Des petits plaisirs du quotidien plutôt anodins qui, contrairement à ce que l’on peut croire, n’ont pas été acquis hier.

Lieu de révolutions urbaines sans trace de nom au XVIe puis Forum des Bourbons sous la domination du peuple homonyme le siècle suivant, ce grand espace de front mer prend son nom définitif grâce au Parlement sicilien. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la zone préférée des citoyens de Palerme est malheureusement complètement détruite. Condamné au triste sort d’un espace nu, laissé à lui-même pendant plusieurs années, le terrain va reprendre de l’allure avec une complète restauration dans les années 1990-2000.

Ce plan de réaménagement réussi redonnera à ce secteur côtier toute sa beauté d’origine et les bases des améliorations futures apportées jusqu’à aujourd’hui.

10 – Le quartier La Kalsa

A l’écart du reste de la ville et à l’inverse tout proche de la mer, le quartier La Kalsa à une âme ancienne que peu de gens prennent réellement le temps de découvrir. Les premières origines de cette zone palermitaine remonteraient à l’époque ou les émirs et leur gouvernement en avaient fait leur demeure sous la domination islamique. D’ailleurs, l’appellation du quartier, dérivée du terme arabique “Al Khalisa”, pour désigner la “partie pure” ou “l’élu” n’en est que plus cohérente.

Promis à un avenir de prestige, le territoire va faire le grand écart bien des siècles plus tard lorsque les bombardements de la Seconde Guerre mondiale vont entièrement le déformer et le rayer des quartiers où s’installer. Au cœur d’une restauration inlassable, La Kalsa affiche aujourd’hui un visage populaire et animé où flotte une aura arabo-sicilienne forte.

11 – Palazzo Gangi

A Palerme, nombreux sont les palais que l’on peut croiser sur notre chemin sans même en avoir conscience. Dans son jus et sans trace de signes ostentatoires, le Palazzo Gangi a sa petite renommée bien à lui.

Édifiée au XVIIe siècle pour accueillir les familles princières Valguarnera puis Gangi, cette ancienne demeure aristocratique a servi de décors pour la fameuse scène de bal entre Claudia Cardinale et Alain Delon dans le film Guépard de Luchino Visconti.

On ne dirait pas comme ça mais derrière ses façades extérieures, en baroque sicilien, se cachent 8000m² de pièces toutes plus fastes et rococos les unes que les autres. Un trésor bien caché qui ne se découvre que sur visite groupée réservée à l’avance.

12 – La chiesa della Martorana

La chiesa della Martorana, aussi baptisée Santa Maria dell’Ammiraglio, est une église de style gréco-orientale. Nous devons sa construction au XIIe siècle à l’amiral syrien, de confession byzantine, Georges d’Antioche. Pensé selon un plan en croix inscrite afin de pouvoir prier vers l’orient, le site religieux a subi quelques remaniements au XVIe siècle qui n’ont discrédité ni la beauté extérieure ni la splendeur intérieure.

De dehors, vous pouvez toujours contempler une apparence arabo-normande et son magnifique campanile ouvert.

De dedans, le gigantesque décor de mosaïques, recouvrant entièrement les voûtes et les arcs, est considéré comme l’un des plus importants au monde.

Pour ce qui touche au nom de la Martorana donné à la bâtisse, certains le rattacheraient aux petites friandises en pâte d’amande qui étaient confectionnées par les religieuses du couvent bénédictin de la Martorana et qui encore aujourd’hui remplissent les étalages du quartier de la Piazza Olivella.

13 – La chiesa del Gesù

La chiesa del Gesù, plus connue sous le nom de Casa Professa, a été construite en 1564 par des pères de la congrégation catholique jésuite.

La chiesa del Gesu Parlerme

Certainement l’exemple le plus significatif de l’art baroque à Palerme, l’église fait partie du patrimoine artistique de la Sicile depuis 1892. Si effectivement la façade paraît légèrement dépouillée, l’intérieur, lui, n’a pas fini de vous étonner. Véritable explosion d’arabesques et d’ornementations en marbre blanc et marbre polychrome sur toute la surface, la décoration exubérante fait honneur à l’incroyable expressivité si chère au style baroque.

14 – Mercato Ballaro

Arrêtez tout! Vous arrivez à les entendre ? Qui ? Mais enfin, les vendeurs du Mercato Ballaro et leur “abbanniate” pour désigner leurs appels bruyants délivrés à chaque foule de passants. A la fois le plus ancien et le plus grand de Palerme, ce marché est un plongeon idéal dans le passé et les traditions de la région.

Mercato Ballaro Parlerme

Fréquentées quotidiennement par des centaines de personnes, les séries d’étals de ce souk à l’italienne foisonnent de fruits, de légumes et autres denrées. D’ailleurs, il faut croire que c’est à cette adresse que l’on trouve les meilleures pistaches, les savoureux fromages de l’île et cette variété de courgette pouvant mesurer jusqu’à 1 mètre. De quoi réveiller quelques envies culinaires ou juste quelques estomacs affamés! Sans prise de tête, laissez-vous guider par le coffre inépuisable des marchands palermitains qui ne veulent qu’une chose vous faire découvrir les vraies saveurs italiennes, celles dont on ne se lasse jamais.

15 – Le quartier Albergheria

Petit chouchou des touristes, le quartier Albergheria est probablement le plus ancien de Palerme. Né sur un territoire à l’origine riche en eau, où coulait l’ancienne rivière Kemonia, ce petit périmètre palermitain a vu se succéder les peuples un à un en devenant à chaque fois leur centre de pouvoir.

Selon l’histoire, son nom proviendrait des habitants de la “albergaria Centurbi e Capacii” qui auraient été déportés ici au XIIIe siècle après avoir contesté l’autorité de Frédéric II, dirigeant aragonais et roi de Sicile à l’époque. Cœur battant de la ville avec ses monuments emblématiques et son célèbre marché Ballaro, le quartier Albergheria est incontestablement une étape clé dans notre visite.

Pourquoi visiter Palerme ?

Palerme est une ville d’Italie qui constitue l’un des centres historiques de l’histoire de la Sicile et des nombreuses civilisations qu’elle a accueillies.

Choisir Palerme comme destination principale pour ses vacances est un excellent choix. C’est d’autant plus le cas que de nombreuses surprises attendent les visiteurs. Que ce soit dans l’atmosphère de la ville, de sa culture, de sa gastronomie, ou encore, de la chaleur de ses habitants et bien plus encore, Palerme est une ville vivante et surprenante en tout point.

Les paysages palermitains sont par ailleurs variés et vous offriront aussi bien la possibilité de profiter de son bord de mer que de ses paysages de nature de l’arrière-pays sicilien.

Comment se déplacer à Palerme ?

Si vous vous rendez à Palerme, sachez que vous n’aurez aucun problème à vous déplacer dans la ville. Après être arrivé dans la ville en train, en voiture, ou en avion, vous bénéficierez d’un large réseau de transports en commun pour découvrir les quatre coins de la cité palermitaine.

Le réseau de bus, pour commencer, est très performant avec 90 lignes qui permettent aux locaux et aux touristes de circuler de façon fluide à travers la ville.

Si vous préférez un moyen de transport moins bondé, le taxi est la solution tout indiquée. Les véhicules palermitains sont accessibles en tout temps, y compris la nuit.

En dernier lieu, la location de voiture représente aussi une façon simple, mais certes plus onéreuse, de pouvoir se déplacer sans contrainte lors de vos vacances à Palerme.

Où se balader à Palerme ?

Palerme est une ville aux mille et une facette qui vous offrira d’innombrables parcours de promenade. Parmi les incontournables de la ville, citons notamment :

  • Le Quattro Canti ou les « Quatre Chants ». Il s’agit d’un carrefour qu’il ne faut absolument pas manquer. Il est possible d’y admirer les quatre magnifiques façades des bâtiments qui l’entourent. Chacune d’elles représentant une saison.
  • Le Foro Italico, qui est un immense espace vert au bord de la mer, est situé à deux pas du centre-ville de Palerme.
  • Le jardin botanique, qui est également un magnifique jardin où il est possible de se promener paisiblement dans des allées joliment fleuries.

Où se baigner à Palerme ?

N’oublions pas que Palerme est une ville de bord de mer, et qu’à ce titre, les magnifiques plages où profiter d’une baignade estivale ne manquent absolument pas. En voici une liste assez complète :

  • L’incontournable plage de Mondello.
  • Les charmantes plages de Sferracavallo.
  • L’ambiance apaisante de la plage Capo Gallo.
  • La plage chic et branchée d’Addaura.

Ou encore

  • Les plages de Cefalù.
  • La plage de Santa Flavia.
  • Les plages de Terrasini.
  • La plage de Capaci.
  • La plage d’Altavilla.
  • Les plages de Trappeto.
  • La plage de Ficarazzi.
  • Les plages de Lascari.
  • La plage de Balestrate.
  • Les plages de Pollina.

Quel que soit votre choix de plage, vous profiterez de panoramas exceptionnels et des eaux turquoise et translucides de Palerme et de ses alentours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page