athenes

Visiter Athènes

Itinéraire Sur les traces de la civilisation occidentale – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Athènes avec Romane !

blue arrow8,7 km

little pin27 découvertes

pas2h50

bouton audioguides
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Athènes

: 27 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Romane
quote haut

Prêt à remonter le temps et à découvrir l’une des plus anciennes villes du monde ? Habitée depuis le Néolithique, vers 800 av. J.-C., Athènes est marquée par son histoire riche et passionnante et dévoile des monuments qui ont traversé les siècles et les époques.

De la période antique à l’époque néo-classique, en passant par l’époque romaine, la période byzantine et la période ottomane, les vestiges sont partout et côtoient les petites ruelles pleines de charmes du centre-ville athénien, qui dévoile des boutiques typiques et des restaurants aux saveurs gourmandes de la Grèce.

Cette ville, qui attire chaque année des millions de voyageurs, est une destination qui saura convaincre et même surprendre les plus grands amateurs de l’Histoire, considérée comme le véritable berceau de la civilisation occidentale. Visiter Athènes se résume à découvrir un vrai musée à ciel ouvert, où il faut s’arrêter à chaque coin de rue pour retracer sa longue existence, mais aussi pour découvrir les nombreuses spécialités locales, les habitants et les coutumes de cette cité vieille de plus de 2 800 ans.

Ville festive, ensoleillée et chaleureuse, elle a décidément tout pour plaire !

quote bas

La place Monastiraki est sans aucun doute l’une des places les plus animées et visitées de la capitale grecque ! Les touristes affluent chaque jour pour la traverser, et on les comprend ! Elle retrace, sur un seul et même lieu, l’histoire d’Athènes en dévoilant des monuments témoins à la fois de la période byzantine, la période ottomane et l’époque néo-classique de la ville.

Placés juste derrière la mosquée Tzisdarakis, ces impressionnants vestiges nous viennent de l’époque romaine, qui s’étend entre le IIIe siècle av. J.-C. et le IVe siècle après J.-C. Oui, encore une autre période ! Quand je vous dis que la ville a gardé des traces de toutes ces époques… Ce grand mur qui révèle des colonnes de plus de 8 mètres de haut appartenait autrefois à la bibliothèque d’Hadrien, grand empereur romain du IIe siècle après J.-C. qui a contribué à pacifier et structurer l’Empire, connu pour son règne ferme mais très pacifique.

C’est certainement l’un des vestiges les plus impressionnants de la ville : non pas par sa taille, ou son architecture, ou même sa fonction, mais simplement parce que cette tour, qui date très certainement du Ier siècle av. J.-C., affiche un remarquable état de conservation, se présentant quasiment comme elle a été construite à l’origine. Bâtie comme horloge hydraulique antique, l’une des plus anciennes du monde, elle servait à mesurer le temps qui passe grâce à l’eau.

Placée au beau milieu des nombreux vestiges antiques et romains de la ville, cette cathédrale paraît bien récente, comparée à toutes ces ruines, n’est-ce pas ? Achevée en 1862, c’est la plus grande et la plus importante église orthodoxe de la capitale grecque, et le siège de l’archevêque. Affichant un mélange entre les styles néo-classique et byzantin, elle a été construite avec les matériaux de plus de 70 églises, qui étaient à ce moment-là abandonnées, voire en ruines.

L’une des places les plus animées de la capitale grecque ! Et certainement la plus emblématique : elle est un peu ce que l’agora antique et l’agora romaine étaient pour les Athéniens à leur époque, c’est-à-dire, le centre de la vie sociale et politique, là où la population se rassemble pour discuter, manifester et se retrouver pour commencer une journée de shopping dans la rue Ermou. Ornée d’une fontaine en son centre, la place Syntagma se distingue par le grand bâtiment que l’on voit à son extrémité, qui n’est autre que le siège du Parlement.

Voici le stade qui a accueilli les premiers Jeux Olympiques modernes ! Ici se trouvait déjà, au IVe siècle avant notre ère, un grand stade en bois qui accueillait les jeux antiques ! À cette époque, les Jeux Olympiques étaient organisés à l’occasion des grandes Panathénées, les fêtes religieuses qui avaient pour objectif d’honorer Athéna, protectrice de la ville. C’est de là que vient son nom. Pendant les festivités, des épreuves étaient organisées et mettaient en compétition les habitants de la Grèce. Les Jeux Olympiques ont été fondés bien avant le IVe siècle, mais ce n’est qu’à cette époque que le stade a été construit pour être entièrement dédié aux jeux.

La porte d’Hadrien, ou arche d’Hadrien, est un arc de triomphe romain construit au IIe siècle apr. J.-C. en l’honneur d’Hadrien, grand empereur venu à Athènes en 131. Elle marquait autrefois la frontière entre la cité romaine, tout juste construite sous le règne d’Hadrien, avec la cité antique. Il est d’ailleurs inscrit, sur cette arche de 18 mètres de haut, deux phrases qui permettent clairement de délimiter l’ancienne et la nouvelle ville : d’un côté, il est écrit “Ceci est Athènes, l’ancienne cité de Thésée” et de l’autre “Ceci est la cité d’Hadrien et de Thésée”.

Ce quartier atypique – ou plutôt typique des villages de la Grèce, devrais-je dire – révèle un charme particulièrement attirant. Il est certes tout petit, vous verrez, vous en aurez vite fait le tour, mais il est incontournable dans la visite d’Athènes, dévoilant de belles ruelles pentues et étroites dans lesquelles se déploient des maisons d’une blancheur éclatante. Pour ceux qui ont déjà visité les Cyclades, vous retrouverez forcément une grande similitude avec les villages de ces petites îles grecques !

Après cette petite ascension dans la colline de Philopappos, vous voici arrivé au sommet, devant ce monument funéraire édifié au IIe siècle de notre ère ! Ces pierres qui ont près de 2 000 ans d’histoire rendent hommage à Gaius Philopappos, sénateur romain considéré comme l’un des bienfaiteurs de la cité d’Athènes.

18

Et encore 18 à retrouver dans l’application

Rue Adrianou, place Avissinias, quartier de Monastiraki, Agora antique, porte d’Athéna, Agora romaine, cathédrale d’Athènes, église de Kapnikarea, rue Ermou, Jardin National, Zappéion, monument de Lysicrate, église Agios Nikolaos Ragava, quartier de Plaka, quartier Makriyanni, point de vue sur Athènes, prison de Socrate, église Saint-Marine.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

27 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé dans la rue Adrianou :

Parking Monastiraki, Ermou 127

La devise à Athènes est l’euro.

Le climat à Athènes est plutôt agréable et doux toute l’année. Attention toutefois, en été, il fait souvent chaud à Athènes et la capitale manque parfois d’air. Les températures maximales moyenne en juillet et août sont de 33°C, et c’est en janvier et février qu’il fait le plus frais avec une température minimale moyenne de 6°C. Casquette et crème solaire incontournables en été !

02

Infos visite :

Il y a tant à voir et à faire à Athènes ! N’oubliez pas de prendre vos billets à l’avance pour visiter les monuments ! Notre visite passe à côté de certains sites et vestiges antiques que vous verrez à travers les grilles, mais sans billet, vous ne pouvez pas rentrer. Pour éviter de perdre du temps à faire la queue, prenez-les en avance. Vous pouvez même, si vous le souhaitez, opter pour le City Pass qui vous permet de visiter plusieurs sites touristiques grâce à des billets coupe-file à un tarif avantageux ! Je vous le conseille fortement, cela vous évitera les longues files d’attente à l’entrée des monuments, surtout en haute saison !

Notre visite traverse le Jardin National : l’entrée est gratuite mais soumise à des horaires d’ouverture. N’oubliez pas de vérifier les horaires avant votre visite, ou contournez-le en continuant dans l’avenue Vasilissis Amalias puis en tournant à gauche dans la rue Vasilissis Olgas pour reprendre la suite de l’itinéraire.


Vous avez encore un peu de temps à Athènes ?

Véritable symbole de la ville, l’Acropole est évidemment LA visite à ne pas manquer à Athènes ! Regroupant le Parthénon, le temple d’Athéna Niké, le temple Erechthéion et bien d’autres trésors antiques à découvrir, témoignage unique des constructions des grecs au Ve siècle av. J.-C. Lors de cette visite, vous découvrirez également le théâtre de Dionysos et l’odéon d’Hérode Atticus, qui impressionnent par leur taille et leur remarquable conservation. Pour compléter votre visite, n’hésitez pas à faire un tour au musée de l’Acropole, qui retrace l’histoire de cette ville et de cette civilisation au travers des nombreuses collections et des vestiges retrouvés dans l’Acropole.

Ne manquez pas également la visite de l’Olympiéion, le temple de Zeus, construit entre le VIe et le IIe siècle av. J.-C, qui vous plongera dans le passé et vous révélera la grandeur et la splendeur des constructions de cette époque.

D’autres vestiges sont à découvrir dans l’Agora antique, qui rassemble le temple d’Héphaïstos, l’un des temples les mieux conservés de l’Antiquité, la Stoa d’Attale, ainsi que les ruines de nombreuses constructions antiques.

Pour les plus gourmands d’entre vous, je vous conseille d’aller faire un tour aux halles d’Athènes, où vous retrouverez tous les produits locaux dans une ambiance chaleureuse et authentique, véritable lieu de rencontre avec les Athéniens !

Pour ceux qui souhaitent partir en excursion, je vous conseille d’aller visiter les îles Saroniques, les îles les plus proches d’Athènes caractérisées par de beaux villages à l’ambiance unique et des chemins de randonnées qui raviront les amoureux de la nature. Dépaysement garanti et départs possibles depuis le port d’Athènes, appelé le Pirée !

Plusieurs plages se trouvent à moins d’une heure d’Athènes : pour une ambiance festive, direction Bolivar Beach Bar, à Alimos ; pour une plage de luxe, privilégiez Lagonissi Grand Beach ; pour une plage gratuite et familiale, Kavouri Beach est idéale ! Enfin, pour ceux qui préfèrent l’eau douce, le lac Vouliagmeni propose baignade et balade dans un cadre magnifique.

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes d’Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page