san sebastian

Visiter San Sebastian

Itinéraire La perle du Cantabrique – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez San Sebastian avec Romane !

blue arrow 7,9 km

little pin 26 découvertes

pas 2h40

bouton audioguides
00 plan san sebastian
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter San Sebastian

: 26 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Romane
quote haut

Une visite en plein cœur du Pays basque ! Venez découvrir l’identité de cette province à cheval entre l’Espagne et la France dans la jolie ville de San Sebastian, l’une des stations balnéaires les plus prisées d’Espagne.

Appelée Donostia en basque, cette petite ville située au bord de la mer Cantabrique dégage une ambiance qui ne laisse personne indifférent. Spot reconnu dans le monde entier pour le surf, elle dévoile quelques beaux monuments qui retracent son histoire mouvementée, façonnée par les batailles et les incendies auxquels elle a dû faire face.

Devenue un véritable lieu de villégiature au XIXe siècle grâce à la venue de la reine Marie-Christine d’Autriche, elle est aujourd’hui réputée dans le monde entier pour sa douceur de vivre, sa baie magnifique et ses nombreuses possibilités de balades aux alentours.

Allez, c’est parti pour la découverte de la perle du Cantabrique et ses incontournables tapas, appelés les pintxos !

quote bas
Cathédrale du Bon Pasteur

Vous voici devant la cathédrale de San Sebastian, dédiée au Bon Pasteur, l’un des vocables de Jésus. Ce véritable monument, l’un des symboles de la ville, a été réalisé par l’architecte espagnol Manuel de Echave qui lui confère un très beau style néo-gothique, s’inspirant notamment de la belle cathédrale de

Hôtel de Ville

Ornant l’extrémité des jardins Alderdi Eder, l’hôtel de ville est certainement l’un des édifices les plus imposants de celle que l’on surnomme la perle du Cantabrique. C’est en 1947 que ce superbe bâtiment devient la mairie de la commune, mais il a été construit bien avant cela : il a

Château de la Mota

Vous voici devant le monument phare de la ville : le château de la Mota. Véritable symbole de San Sebastian, il a été construit au début du XIIe siècle sous les ordres du roi de Navarre Sanche VII. L’emplacement, à l’abri des vagues et des vents, était idéal pour y

Basilique Sainte-Marie du Chœur

La basilique Sainte-Marie du Chœur a été édifiée au XVIe siècle à la place d’une ancienne église romane qui se trouvait là depuis le XIIe siècle. Elle fera l’objet de grandes rénovations au cours du XVIIIe siècle, car elle sera fortement endommagée par l’explosion survenue dans les dépôts de poudre

Église Saint-Vincent

L’église Saint-Vincent est un vrai monument à San Sebastian et pour cause, c’est la plus ancienne église de la ville ! Bâtie entre le XVe et le XVIe siècle, elle arbore un style gothique tardif imaginé par les architectes Miguel de Santa Celay et Juan de Urrutia. Elle prend la

Musée San Telmo

Sur la place Saint-Jean, c’est le musée San Telmo qui vous ouvre ses portes pour vous permettre de retracer l’histoire mouvementée de ce petit hameau de pêche devenu l’une des stations balnéaires les plus réputées d’Espagne. Partez à la découverte des traditions et des coutumes de cette ville qui fait

Place de la Constitution

Vous êtes au cœur de la ville ! La place de la Constitution, située non loin de la basilique Sainte-Marie du Chœur et de l’église Saint-Vincent, est le véritable lieu de vie des habitants : c’est ici qu’ont lieu les festivités et animations de la ville. Et déjà à l’époque,

Théâtre Victoria Eugenia

Ce beau théâtre est inauguré en 1912. Situé au bord de la rivière Urumea, fleuve qui se jette quelques mètres plus loin dans la mer Cantabrique, c’est un véritable symbole pour la ville de San Sebastian, qui peut se vanter d’accueillir chaque année le Festival International du Cinéma. C’est le

Centre des congrès

Le grand bâtiment qui se démarque des autres sur votre droite est le centre des congrès de la ville. Alors certes, quand on le voit comme ça, on ne le trouve pas forcément attirant, mais c’est en fait un bâtiment avant-gardiste qui a même reçu le titre de plus beau

17

Et encore 17 à retrouver dans l’application

Point de vue depuis la plage de la Concha, carrousel de San Sebastian, port de San Sebastian, aquarium, paseo Nuevo, Construcción Vacía, mont Urgull, les festivals à San Sebastian, vue sur la baie de la Concha, calle 31 de Agosto, marché de Bretxa, monument al Tamborrero, vue sur le quartier de Gros, plage de Zurriola, église San Ignacio de Loyola, quartier de Gros, vue sur le pont Maria Cristina.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

26 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé devant la cathédrale du Bon Pasteur :

Parking Buen Castor : San Bartolome Kalea, 1

Info parking :
San Sebastian est une petite ville, mais les nombreux visiteurs qui viennent chaque année, notamment pendant la période estivale, peuvent rendre la circulation et le stationnemnt difficiles dans le centre-ville. Il est recommandé de ne pas utiliser la voiture sur place et de privilégier les transports en commun. La meilleure option pour garer votre voiture est de la laisser dans un parking relais en périphérie et de rejoindre le centre grâce aux transports. C’est gratuit et cela vous évite de circuler dans les petites rues. Si toutefois vous souhaitez vous rapprocher de l’hypercentre, nous vous conseillons d’opter pour un parking payant. C’est plus cher qu’en voirie, mais beaucoup moins compliqué. Les places dans la rue sont rares et payantes, certaines sont réservées pour les résidents ou pour d’autres véhicules. Il faut donc être très vigilant à l’endroit où vous laisser votre voiture, aux tarifs et au temps limite de stationnement. N’oubliez pas de passer par l’horodateur pour payer votre place.

02

Infos visite :

Attention : la visite vous fait monter en haut du mont Urgull. La vue y est imprenable en haut, mais pensez à bien vous chausser pour pouvoir monter sans problème, les sentiers sont pentus et en pleine nature !

L’accès au mont Urgull est gratuit, mais soumis à des horaires d’ouverture. N’oubliez pas de vérifier les horaires avant votre visite, sinon vous ne pourrez pas explorer toutes les découvertes !

Les meilleures périodes pour partir à San Sebastian sont le printemps, l’été et le mois de septembre.  Les mois les plus chauds sont juillet et août avec une température moyenne comprise entre 19 et 24°C. Si vous voulez profiter de la plage, les mois de juin, juillet et août sont donc les plus conseillés. Janvier et décembre sont les mois les plus froids et les plus pluvieux, avec une température comprise entre 8 et 12°C.

La devise à San Sebastian est l’euro.


Vous avez encore un peu de temps à San Sebastian ?

Le mont Igueldo

S’il vous reste encore un peu de temps à San Sebastian, je vous conseille d’aller vous balader du côté du mont Igueldo. En plus de dévoiler un superbe panorama sur la baie de San Sebastian à son belvédère, vous y trouverez un parc d’attractions vintage au sommet du mont ! Des attractions issues de la Belle Époque vous attendent pour un moment de loisir avec l’une des plus belles vues qu’on puisse avoir sur San Sebastian. Et pour y monter, prenez le funiculaire, l’un des plus anciens de la région, qui date de 1912 et vous fera changer d’époque le temps d’un instant ! Si vous passez par le mont Igueldo, c’est aussi l’occasion de vous arrêter au Peigne du Vent, l’une des sculptures les plus connues à San Sebastian, réalisée par Eduardo Chillida. Elle se situe au pied du mont, dans un lieu exceptionnel où vent et vagues martèlent les roches abruptes du mont Igueldo.

Le palais Miramar

Ce palais construit en 1888 vaut vraiment le coup d’œil. Il a été conçu pour la reine régente Marie-Christine, qui a résidé ici les étés où elle venait à San Sebastian. C’était donc la Maison Royale de Campagne. Avec son style qui rappelle celui des cottages anglais et ses magnifiques jardins qui offrent une vue imprenable sur la baie, c’est un bâtiment à ne pas louper à San Sebastian, situé entre la plage de la Concha et celle d’Ondarreta.

Les musées

San Sebastian compte de nombreux musées qui retracent, pour certains, son histoire, comme le musée San Telmo ou la maison de l’histoire, et qui pour d’autres sont spécialisés : pour les plus sportifs d’entre vous, le stade de la Real Sociedad vous ouvre ses portes avec un musée en son intérieur pour en apprendre davantage sur cette équipe de première division ; le musée de la Science Eureka ravira petits et grands avec son parcours interactif et ses nombreuses expériences à tester ;  les amoureux de la mer pourront découvrir l’histoire maritime de la ville au musée Naval ; le musée Cristobal Balenciaga, situé à 30 min de San Sebastian, vous emmène à travers la vie et les œuvres de l’un des plus célèbres couturiers du monde.

Les petits villages aux alentours

Le Pays basque vous ouvre ses portes aux alentours de San Sebastian ! Après votre visite, rien de tel que d’aller vous promener dans les environs, que ce soit au bord du littoral ou un peu plus dans les terres, pour découvrir la grande diversité de la région. Parmi les villages pittoresques à ne pas manquer, vous avez Azpeitia et son sanctuaire, Segura, Getaria ou encore Hernani. Ils se trouvent tous à moins de 45 minutes de route de San Sebastian. Un peu plus loin, à 1h15 de route environ, ne manquez pas également la visite de la jolie ville de Bilbao et de son musée Guggenheim, à l’architecture surprenante et des collections artistiques impressionnantes.

Pour se balader dans la nature

Si les monts Urgull et Igueldo ne vous ont pas suffi et que vous souhaitez trouver de plus grandes randonnées dans la nature, je vous conseille d’aller faire un tour dans le parc naturel Aiako Harria, dont les sommets atteignent près de 850 mètres. Vous aurez l’occasion de trouver de nombreux sentiers pour marcher, faire du vélo ou faire du cheval dans la nature préservée du Pays basque ! Pour ceux qui sont à vélo, vous pouvez y accéder directement en vélo depuis San Sebastian en passant par la voie verte d’Arditurri, très adaptée pour les cyclistes, qui fait 17 km !

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes d’Espagne

Les autres lieux incontournables à visiter à San Sebastian à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de San Sebastian à pied :

1 – Point de vue depuis la plage de la Concha

Vous avez devant vous un superbe panorama sur la baie de la Concha, qui fait la réputation de la ville, considérée comme l’une des plus belles baies du monde. Cette plage, dont le nom signifie coquillage en basque, est située en plein centre-ville et est certainement la raison pour laquelle les visiteurs affluent en masse pendant la période estivale ! D’ici, vous apercevez la petite île de Santa Clara, le mont Igueldo juste derrière et le mont Urgull sur votre droite. Vous avez également un magnifique aperçu de l’hôtel de ville de San Sebastian sur votre droite, ainsi que la statue du château de la Mota qui surplombe le centre historique. Le tout avec, en premier plan, la longue plage de la Concha ! Que demander de plus ?

2 – Carrousel de San Sebastian

Ce joli carrousel, qui marque l’entrée dans le centre historique de San Sebastian, a été installé ici en 1998 et constitue un bel ensemble qui reprend les caractéristiques des carrousels des années 1900, affichant le style de la Belle Époque. En vous approchant, vous observerez ses différents sièges en forme de chevaux, de cygnes et d’avions, ainsi que son plafond peint à la main qui révèle des reproductions de tableaux célèbres de Van Gogh, Picasso ou encore Cézanne… C’est un peu un symbole de la ville, car il rappelle l’époque où San Sebastian a développé de multiples attractions de loisirs pour les habitants, les visiteurs, les enfants, bref, tout le monde, pour devenir encore plus attrayante qu’elle ne l’était déjà. Sachez d’ailleurs qu’un parc d’attractions vintage a carrément été installé en haut du mont Igueldo et propose de nombreuses attractions comme on n’en fait plus aujourd’hui ! Pas de manèges à grandes sensations, mais de quoi s’amuser en profitant des superbes vues panoramiques que le mont Igueldo offre sur la baie de la Concha et la ville de San Sebastian, considérée comme la plus belle ville de l’Espagne du Nord !

3 – Port de San Sebastian

Ce petit port au charme incomparable, situé au pied du mont Urgull, se compose de deux bassins, l’un réservé aux bateaux de plaisance, l’autre aux bateaux de pêche. C’est ici que commence l’histoire de la ville : un petit port de pêche est créé au XIe siècle, dédié notamment à la pêche et au commerce des baleines, qui ont vite fait la réputation de la ville. Le hameau dans lequel il se trouvait se pare alors de murailles et d’un fort pour pouvoir défendre son port qui devient, au cours du Moyen Âge, une importante base navale, du fait de sa position stratégique. Mais San Sebastian sera victime de plusieurs grands incendies au cours de son histoire, qui ne cesseront de détruire ses infrastructures et ses monuments, mais sera aussi lié à de nombreuses batailles qui finiront par causer sa perte en 1813, année pendant laquelle elle sera lourdement bombardée. S’ensuit alors une grande période de reconstruction, qui donnera son aspect actuel à la capitale du Cantabrique. Les murailles sont détruites et la ville s’étend au fur et à mesure pour faire face à la grande croissance démographique. À partir de la fin du XIXe siècle, Marie-Christine d’Autriche, devenue reine régente d’Espagne après la mort de son époux, le roi Alphonse XII, passera tous ses étés à San Sebastian avec sa cour. La ville devient alors un véritable lieu de villégiature, fréquentée par les aristocrates de tout le pays. C’est ainsi qu’elle deviendra une station balnéaire réputée, riche de son climat doux et de ses paysages variés qui ne manquent pas d’attirer chaque année des voyageurs de l’Europe tout entière !

4 – Aquarium

Voici une attraction à ne pas manquer ! L’aquarium de San Sebastian, construit en 1928, est l’un des symboles de la commune, ville tournée vers la mer dès la création de son port au XIe siècle. C’est le tout premier musée de sciences naturelles fondé en Espagne, et l’un des premiers musées océanographiques d’Europe. Il aura fallu 3 ans pour le bâtir. Il deviendra rapidement l’attraction la plus visitée de la ville, dévoilant dans ses bassins plus de 200 espèces qui vivent dans la mer Cantabrique. La mer Cantabrique, c’est le nom des eaux qui bordent les côtes du Pays basque français et espagnol, au sud du golfe de Gascogne, qui se situe entre la Bretagne et l’Espagne. C’est donc dans les eaux de la mer Cantabrique que vous aurez l’occasion de vous baigner à San Sebastian. Quoi qu’il en soit, si vous souhaitez découvrir les nombreuses espèces de poissons qui y vivent, ainsi que celles qui vivent dans les autres parties du monde, rien de tel que de faire un tour dans cet aquarium !

5 – Paseo Nuevo

Impossible de visiter San Sebastian sans passer par son incontournable Paseo Nuevo, le “chemin nouveau”, qui a été créé en 1916. Il permet une très jolie balade à la fois au bord de la mer, mais aussi au pied du mont Urgull qui façonne le paysage basque depuis des millénaires. Le long de ce sentier, vous aurez de magnifiques panoramas sur la baie de la Concha et un véritable moment de tranquillité, loin de l’agitation de la ville. Il faut environ 40 minutes de marche pour faire toute la promenade : nous n’en faisons ici qu’une partie, mais libre à vous de continuer si vous souhaitez la faire jusqu’au bout ! Attention tout de même si la mer est agitée, vous risquez de finir trempé, car c’est ici que les vagues s’écrasent avec force, dépassant parfois largement le quai.

6 – Construcción Vacía

Cette sculpture située au pied du mont Urgull, dont le nom signifie en français “la construction vide”, a été conçue par Jorge Oteiza, grand maître basque à qui l’on doit plusieurs sculptures et édifices espagnols. Véritable référence en matière d’art contemporain, cette sculpture qui défie les marées a été récompensée par la Biennale de Sao Paulo, exposition d’art qui met en lumière des œuvres internationales et décerne un prix aux artistes les plus talentueux. Jorge Oteiza reçoit le prix international de sculpture en 1957, puis la médaille d’or du mérite des beaux-arts en 1985. Considéré comme le pionnier des sculptures abstraites dans le Pays basque, il traduit au travers de son œuvre l’expression du vide et l’occupation active de l’espace, en utilisant des matériaux légers et dynamiques. Une sculpture qui décore avec brio cette partie du Paseo Nuevo, qui se faufile entre mer et montagne.

7 – Mont Urgull

Il faut monter un peu pour pouvoir profiter au maximum du mont Urgull, l’un des deux monts visibles à San Sebastian. Inutile de vous préciser qu’au sommet, vous profiterez d’une superbe vue sur la ville, la baie et le mont Igueldo. Du fait de sa position stratégique, le mont Urgull devient dès le XIIe siècle une place forte militaire et se pare de fortifications construites pour défendre la cité des attaques ennemies. On voit d’ailleurs, encore aujourd’hui, les traces de ce riche passé : certaines parties des remparts sont toujours visibles, notamment celles du château de la Mota situées tout en haut. C’est un lieu très apprécié pour se balader, donnant de magnifiques points de vue sur la mer d’un côté et sur la ville de l’autre, dans une belle nature verdoyante : n’hésitez pas à vous arrêter en chemin pour profiter des belvédères, c’est une belle façon d’échapper à l’effervescence de la ville !

8 – Les festivals à San Sebastian

Vous connaissez peut-être San Sebastian pour son rendez-vous immanquable du mois de septembre, le Festival International du Cinéma. Cette compétition cinématographique de haute catégorie décerne de grands prix internationaux à certains des meilleurs réalisateurs, acteurs ou actrices, et notamment au meilleur film de l’année. Mais San Sebastian, ou Donostia comme on l’appelle en basque, accueille également un festival de jazz très réputé en Espagne, le Jazzaldia, qui a lieu chaque année au mois de juillet.

C’est l’un des plus anciens festivals de jazz d’Europe, créé en 1966. Depuis cette date, il a fait monter sur ses scènes réparties partout dans la ville les plus grandes stars du jazz, comme Miles Davis, Ray Charles, B.B King et bien d’autres encore. Le mois d’après, en août, c’est la Semana Grande qui anime le centre de San Sebastian, festival pendant lequel les habitants participent à des événements sportifs, comme des courses de chevaux, des tournois de beach-volley, mais aussi à des expositions, des défilés et l’incontournable concours international de feux d’artifice, qui récompensent les meilleurs artificiers du monde entier, dont le grand gagnant qui se verra octroyer la Concha de oro, qui signifie coquillage d’or. Une semaine haute en couleur et en musique, donc, qui reste sans aucun doute l’une des préférées des Sébastiennais ! Voilà, vous connaissez les fêtes les plus célèbres de celle que l’on surnomme la perle du Cantabrique, une occasion de plus de retourner dans cette ville festive à l’occasion de l’une d’entre elles !

9 – Vue sur la baie de la Concha

Sans aucun doute l’une des vues les plus impressionnantes que vous puissiez avoir sur San Sebastian ! D’ici, vous avez un superbe panorama sur la baie de la Concha, considérée comme l’une des plus belles baies du monde. En son centre, c’est la petite île de Santa Clara que l’on aperçoit. C’est assez rare de voir une île comme ça, en plein milieu de la baie : celle-ci propose même une petite plage et quelques petits sentiers de balade. Ne vous attendez pas, si vous la visitez, à faire de grandes randonnées puisqu’elle ne fait en réalité qu’une trentaine de mètres ! Toutefois, elle promet de belles balades au cœur de la nature, avec de superbes vues sur la ville et les monts Urgull et Igueldo. Pas de route, pas d’hôtels ou d’autres infrastructures, cette île est quasiment vierge, en dehors du phare qui se trouve au sommet et de quelques tables de pique-nique installées pour les visiteurs. Derrière, vous apercevez également le mont Igueldo, deuxième mont avec celui d’Urgull, sur lequel vous vous trouvez. Un très beau panorama digne d’une carte postale !

10 – Calle 31 de Agosto

Le nom de cette rue est un véritable symbole pour la ville de San Sebastian : c’est le jour où elle disparaît sous les flammes, bombardée par les armées portugaises et britanniques. Le 31 août 1813, cette ville basque, l’une des plus importantes bases navales de la région, prend feu et ne laisse rien derrière elle… Rien, sauf cette rue, qui sera la seule à avoir échappé à la destruction ! C’est donc la partie la plus ancienne de la ville et la seule qui n’a pas bougé depuis l’ancien San Sebastian. Seul son nom a été modifié, passant de calle de la Trinidad à calle 31 de Agosto, renommée ainsi en 1877 par le maire de l’époque, en hommage à cette journée gravée dans l’histoire de la ville. Avec elle, la rue conserve deux monuments majeurs, la basilique Sainte-Marie du Chœur et l’église Saint-Vincent qui, elles aussi, ont survécu à ce tragique événement. Encore aujourd’hui, chaque 31 août, des défilés et des reconstitutions de batailles sont organisés pour commémorer cette date, et des bougies sont installées à la tombée de la nuit.

11 – Marché de Bretxa

San Sebastian fait partie des villes que l’on peut qualifier de “capitale de la gastronomie”. Déjà, on le sait, l’Espagne en général est réputée pour ses fameuses tapas, la base des apéritifs espagnols ! Composées de charcuteries, de fromages, de poissons ou encore de légumes, accompagnés d’huile d’olive ou de sauces et de pain, les tapas sont incontournables en Espagne. Mais ici, à San Sebastian, ce sont les pintxos qui sont à l’honneur : vous en trouverez partout ! Les pintxos sont une variété de tapas : on les prend bien à l’apéro et ils sont servis avec votre boisson comme les tapas, mais leur préparation est bien spécifique. Ils se composent toujours d’une tranche de pain, sur laquelle on ajoute tous les ingrédients que l’on retrouve sur les tapas : poissons, crustacés, charcuteries, légumes…

Mais la vraie particularité des pintxos, c’est qu’ils sont toujours servis avec un pic : c’est d’ailleurs du verbe “pinchar” qui, en espagnol signifie “piquer”, que le terme pintxos est dérivé. Ils sont généralement plus gros que les tapas et sont servis individuellement, ne vous attendez donc pas à recevoir une assiette chargée de nourriture comme on en a l’habitude avec les tapas. Mais ils sont à tester obligatoirement, faisant partie de la tradition basque ! Les pintxos ne sont pas les seules spécialités de la ville. Si vous entrez dans le marché qui se trouve sur votre gauche, le marché de Bretxa, vous en aurez un bel aperçu.

Ce centre commercial, qui abrite à la fois des produits alimentaires et des boutiques de vêtements et d’accessoires, est le lieu idéal pour trouver des produits frais. Et à San Sebastian, vous vous en doutez, ce sont les produits de la mer qui raflent la mise ! Araignée de mer au four, bajoue de colin à la sauce verte, palourdes, calamars, dorade rôtie… c’est un véritable paradis pour ceux qui aiment le poisson et les fruits de mer. D’autant plus que la ville est reconnue dans le monde entier pour avoir des produits de haute qualité ! Alors, c’est le moment de goûter aux spécialités sébastiennaises !

12 – Monument al Tamborrero

Sur votre droite, postée au tout début de la place Sarriegi, se trouve une statue qui fait référence à ce qu’on appelle, ici, la Tamborrada. Cette sculpture qui représente un joueur de tambour fait référence à l’une des fêtes les plus célèbres de San Sebastian, la Tamborrada, qui a lieu chaque année le 20 janvier pour célébrer le saint de la ville qui, vous l’aurez deviné, est Saint Sébastien. L’origine de cette fête remonte au début du XIXe siècle, pendant la guerre d’indépendance, alors que les troupes napoléoniennes occupaient la ville : les militaires français avaient pour habitude défiler dans la ville au rythme des tambours, ce qui pouvait agacer particulièrement les habitants, qui n’étaient pas tout à fait ravis de cette cohabitation… Ils ont donc commencé à se moquer de cette tradition, tout d’abord en tapant des ustensiles de cuisine entre eux, puis sur un véritable tambour quelques années après à l’occasion de la Tamborrada. Pendant cette journée, qui débute à minuit le 19 janvier avec la levée du drapeau de la ville, des troupes défilent dans les rues de San Sebastian, tapant sur leur tambour et vêtues des uniformes qui rappellent ceux des militaires français ou de déguisements de cuisiniers. Aujourd’hui, les troupes sont très nombreuses dans toute la ville et rassemblent plus de 18 000 personnes chaque année pour une journée complète de musique, de danse et de bonne ambiance !

13 – Vue sur le quartier de Gros

Vous avez ici une jolie vue sur l’Urumea, le fleuve qui traverse San Sebastian et les immeubles qui bordent son autre rive. En traversant le pont de Santa Catalina, premier pont construit dans la ville, bien qu’il ait été reconstruit maintes et maintes fois, vous arriverez dans le quartier de Gros, qui dévoile de beaux immeubles, différents de ceux du centre historique, mais très jolis aussi. Une petite photo s’impose ici, pour rapporter chez vous un souvenir de ce quartier qui, bien qu’il soit moins visité que le centre historique, est tout de même un incontournable dans la visite de San Sebastian !

14 – Plage de Zurriola

Bienvenue au paradis des surfeurs ! La plage Zurriola est reconnue mondialement comme étant un spot incroyable pour le surf. Dynamique et animée, plus animée encore que la plage de la Concha, c’est un lieu idéal pour rencontrer du monde et faire du sport : ici, vous trouverez de quoi faire un volley-ball, du football, des raquettes, et bien évidemment du surf, avec des cours réguliers et des championnats qui attirent de nombreux spectateurs. Rénovée dans les années 90, elle est devenue le rendez-vous des jeunes sébastiennais qui aiment se rassembler ici pour une petite séance de bronzette, de baignade ou pour un apéro bien mérité après un cours de surf ! En plus d’être une plage sportive, c’est aussi l’une des seules plages en ville où le nudisme est autorisé, même si, au final, la plupart des gens y portent un maillot de bain. Bref, vous l’aurez compris, cette plage est très animée et si vous préférez un lieu plus calme pour faire bronzette, je vous conseille d’aller plutôt du côté de la plage de la Concha.

15 – Église San Ignacio de Loyola

Cœur du quartier de Gros, cette église a été inaugurée en 1897, au moment où cette partie de San Sebastian se développe et commence à accueillir de plus en plus d’habitants. Sa tour, elle, n’a été achevée qu’en 1928. Elle affiche un beau style néo-gothique, très populaire à cette époque-là, que l’on doit à son concepteur José Goicoa Barcaiztegui, architecte basque. Je vous conseille d’entrer pour découvrir son intérieur : il dévoile une très belle collection de peintures qui représentent des scènes de la vie de saint Ignace, postées dans le chœur de l’église, qui surprennent par leur grandeur et leurs couleurs qui égayent l’intérieur de l’église. On retrouve également le tombeau néo-Renaissance du duc de Mandas, aristocrate du XIXe siècle à qui l’on doit la fin de la construction de l’église : c’est lui qui fera un legs pour pouvoir bâtir la tour. Une belle église qui vaut le détour !

16 – Quartier de Gros

Vous êtes dans LE quartier à la mode de San Sebastian ! Impossible de manquer le centre historique, ça c’est sûr, mais il faut aussi venir dans ce quartier pour se rendre compte de la grande diversité de la ville ! Il faut savoir d’ailleurs que, fut un temps, San Sebastian était considérée comme l’une des villes les plus cosmopolites du monde. Ici, vous trouverez de nombreuses boutiques, des bars à pintxos, de beaux bâtiments, mais aussi la fameuse plage de La Zurriola, spot incontournable pour les surfeurs qui viennent profiter des grandes vagues de la mer Cantabrique sur cette longue plage de sable fin. Quartier jeune et dynamique, c’est un lieu idéal pour découvrir l’atmosphère de la ville et l’authenticité de ses habitants !

17 – Vue sur le pont Maria Cristina

Nous voyons ici le pont Maria Cristina, le pont le plus connu de la ville. Traversant l’Urumea pour relier les deux parties de San Sebastian, il porte le nom de la reine Marie-Christine d’Autriche qui a régné en Espagne à la fin du XIXe siècle et a participé à faire la réputation de la ville de San Sebastian en venant y passer tous ses étés. Il a été inauguré en 1905. Construit en béton armé, c’était une œuvre ultramoderne pour l’époque, puisque le béton armé commençait tout juste à être utilisé pour construire des infrastructures. Composé de 3 arches, il dévoile à ses extrémités quatre obélisques de 18 mètres de haut qui ne passent pas inaperçus lorsqu’on veut traverser le pont. Il est d’ailleurs inspiré du pont Alexandre III, à Paris. C’est l’architecte espagnol Antonio Palacios Ramilo qui s’est chargé de sa construction, accompagné du sculpteur Angel Garcia Diaz qui a façonné les statues équestres qui se trouvent au sommet de chaque obélisque. Une œuvre magnifique et bien pratique, puisqu’elle va nous permettre de rejoindre le centre historique de San Sebastian !

4.7/5 - (7 votes)

2 réflexions sur “Visiter San Sebastian”

  1. Hello,
    On pense partir à San Sebastian cet été. Quelles sont les meilleures plages du coin pour apprendre à surfer ?

  2. Hello Ben,
    Le meilleur spot de surf de San Sebastian est la plage de la Zurriola, avec de bonnes conditions toute l’année et qui est surtout accessible à tous. Il y a aussi la Playa de la Concha, une des plus belles plages du coin et parfaite pour apprendre à surfer car la houle n’est pas très forte. Sinon, un peu plus au Nord, il y a Hendaye, (en France du coup) qui est réputé pour être idéal pour les débutants !
    Bonne vacances et bonne session de surf !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut