rouen

Visiter Rouen

Itinéraire La mise en “Seine” de la Normandie – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Rouen avec Emilie !

blue arrow5,4 km

little pin19 découvertes

pas1h50

bouton audioguides
00 plan rouen
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Rouen

: 19 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie C.
quote haut

Rouen, capitale historique de sa région, est l’une de ses villes françaises que l’on a forcément déjà entendues dans la bouche d’un ami, d’un proche voire d’un inconnu mais dont personne ne sait réellement en parler.

Surnommée affectueusement la “ville aux cents clochers” par le poète français Victor Hugo, la métropole normande peut se découvrir de bien des manières avec un patrimoine exceptionnel figé dans le temps mais bien ancré dans le présent. C’est lover dans les méandres de la Seine que Rouen, labellisé ville d’art et d’histoire, vous transporte dans ses ruelles pavées médiévales et vous fait décoller le regard pour s’émerveiller devant chaque bijou renaissance et gothique de sa puissance passée.

Inspirante pour de nombreux peintres impressionnistes et théâtre de la mort de Jeanne d’Arc, la deuxième plus grande ville de Normandie vous invite à vivre une incontournable et passionnante flânerie.

quote bas
La cathédrale Notre-Dame de Rouen

De loin le monument le plus prestigieux de la ville, la cathédrale Notre-Dame est un ensemble architectural dont les premières pierres remontent au tout début du Moyen-Age. Si sa réalisation a demandé 100 ans de travaux, l’édifice a connu un important renouveau suite à de nombreux dégâts provoqués d’abord par l’incendie de 1940 puis par les bombardements de la Royal Air Force lors de la Seconde Guerre mondiale.

Le palais de justice de Rouen

Cette très belle réalisation architecturale gothique flamboyante, comme enveloppée de dentelle, est le grand palais de justice de Rouen. Dressé sur les vestiges d’un ancien quartier juif de la ville, ce chef-d’œuvre connaît ses premières origines au XVe siècle lorsque son aile ouest est construite pour recevoir l’Echiquier de Normandie, ce haut corps de justice composée de tous les notables de la province

Le Gros-Horloge

Alors même que l’on entame la traversée de la rue, on arrive plus ou moins à deviner à distance ce qui sera le prochain centre d’attention de la visite. A la fois immanquable et symbolique, le Gros-Horloge est plus que rattaché au passé médiéval de la capitale historique de Normandie. Comme collé sur la façade de ce beffroi gothique du XIVe siècle, abritant les cloches municipales, le mécanisme d’horlogerie est l’un des plus anciens de France avec un mouvement fabriqué en 1389. Même si le fonctionnement n’est plus mécanisé comme à l’origine, les différentes faces du monument au-dessus de l’arche sont des œuvres magistrales à part entière.

L’hôtel de Bourgtheroulde

Trônant sur la charmante place de la Pucelle, l’hôtel de Bourgtheroulde est connu pour être une pépite architecturale de Rouen. Nous devons son existence à un magistrat et seigneur français dont le nom difficilement prononçable a été donné à la bâtisse. Construit à la fin du XVIe siècle, cet ancien hôtel particulier qui a bravé les années et les aléas de l’histoire, témoigne encore de sa grâce si singulière, mélange entre le gothique et la renaissance italienne.

La tour Jeanne d’Arc

Un peu isolé et pourtant central dans l’histoire de la capitale normande, ce donjon est l’unique vestige restant du château de Rouen construit autour du XIIIe siècle par le roi Philippe Auguste, l’un des monarques les plus admirés et les plus étudiés de la France médiévale.

La maison de Ferdinand Marrou

C’est à la rencontre d’un bien plutôt exceptionnel de Rouen que nous avons décidé de vous emmener à présent. Digne des maisons hantées que l’on oserait à peine aborder par peur, cette bâtisse de 1890 demande bien au contraire que l’on se rapproche de ses abords pour en admirer toutes ses courbes. Petite merveille de bois sculpté et de fer forgé, cette demeure appartenait à Ferdinand Marrou. Ferdinand qui vous devez vous dire…

L’abbatiale Saint-Ouen

Très souvent prise à tort pour une cathédrale avec ses mesures hors normes de plus de 130 mètres de long et 33 mètres de hauteur, l’abbatiale Saint-Ouen fut fondée vers l’an 750 à la place d’une grande église romane détruite par un incendie. Bien que sa construction ait été étalée sur plus de deux siècles, l’édifice présente une remarquable unité gothique rayonnant que les bâtisseurs pourtant successifs ont su perpétuer en restant fidèle au projet original.

L’aître Saint-Maclou

Deuxième monument le plus visité de Rouen derrière la cathédrale Notre-Dame, l’aître Saint-Maclou vous réserve une halte surprenante dans le patrimoine restauré de la ville. Au XIVe siècle, la population très lourdement impactée par la Peste noire et le nombre croissant de défunts nécessite la création d’un nouveau cimetière appelé aître à l’époque médiévale.

12

Et encore 12 à retrouver dans l’application

La rue du Gros Horloge, L’église Sainte-Jeanne-d’Arc, La place du Vieux Marché, Le bûcher de Jeanne d’Arc, Le musée des Beaux-Arts de Rouen, Le musée Le Secq des Tournelles, Le passage de la petite horloge, L’église Saint-Maclou, La rue des Chanoines, L’historial Jeanne d’Arc, La halle aux Toiles.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

19 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé au 7 Rue de l’Épicerie.

02

Infos visite :

A l’image des destinations touristiques par excellence, Rouen vous propose un combiné d’avantages et de réductions sur ses transports et ses activités via le City Pass. Une bonne alternative pour découvrir la ville à votre rythme et au fil des offres.


Vous avez encore un peu de temps à Rouen ?

Présentant multiples facettes perdues entre passé et modernité, Rouen est une ville qui s’apprécie dignement lorsque l’on décide de bien prendre son temps. A présent incollable sur le noyau historique de la ville, on propose de vous emmener vers des attractions un peu plus à part sans pour autant se détacher de l’objectif principal : vous faire connaître Rouen dans ses moindres détails.

Mère nature

En tant que cité tournée vers la Seine, il n’y a pas meilleur endroit que la côte Sainte-Catherine pour apprécier ce paysage mi-naturel, mi-urbain. Site verdoyant et calme à 140 mètres d’altitude, cette butte et son sublime panorama immortalisé par le peintre Claude Monet n’a pas fini de vous attirer le temps d’une photo, d’une balade ou bien d’un coucher de soleil en toute fin de journée. 

Les “connus” à cette adresse

Hormis le souvenir de Jeanne d’Arc très enraciné à Rouen, d’autres personnes illustres de l’histoire française et même plus précisément de la littérature française y sont nées. Que ce soit les fans de Gustave Flaubert, auteur de Madame Bovary ou encore ceux de Pierre Corneille, auteur du Cid, on vous donne rendez-vous dans les maisons natales respectives de ces deux grands écrivains du XVIIe et du XIXe siècle ouvertes de nos jours au grand public en tant que musée. 

Partagez sur les réseaux :

En savoir plus sur Rouen et ses alentours

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes de Normandie

Les autres lieux incontournables à visiter à Rouen à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Rouen à pied :

1 – La rue du Gros Horloge

Nommée en l’honneur de l’emblématique monument qu’elle reçoit, la rue du Gros Horloge est cette ancienne voie pavée très fréquemment empruntée par les Rouennais et maintenant par vous !

La rue du Gros Horloge Rouen

Hormis la présence de nombreux commerces dont l’un des premiers magasins à prix unique ouvert en France pour la standardisation d’un même prix sur un assortiment de produits, c’est davantage son ambiance historique qui doucement nous interpelle. La belle brochette de maisons à colombages colorées, parmi lesquelles trois seraient antérieures au XVe siècle, apporte tout le charme et le caractère à cette artère.

En plus de son statut de première rue piétonne de France obtenu en 1971, la rue du Gros Horloge n’a pas non plus laissé indifférente l’œil artistique du célèbre peintre impressionniste Pissarro qui l’a immortalisé en 1885.

2 – L’église Sainte-Jeanne-d’Arc

Élevée sur le lieu du martyre de Jeanne D’Arc depuis 1979, cette église ne ressemble nullement aux autres de la ville.

Leglise Sainte Jeanne dArc Rouen

Effectivement bien plus moderne à vue d’œil, ce vaste monument sort du lot grâce à un style architectural audacieux contemporain mais qui n’en est pas moins traditionnel. Difficile à croire vous nous direz et pourtant c’est bien vrai!

A l’image de beaucoup d’édifices religieux normands, l’église Sainte-Jeanne-d’Arc se présente sous la forme d’un bateau renversé non sans rappeler l’aspect des bateaux vikings appelés les drakkars. Une référence à la mer encore plus significative lorsque l’on se penche sur la composition en ardoise et en cuivre du toit qui nous donne l’impression que celui-ci est recouvert d’écailles.

Si l’extérieur renoue avec l’héritage de la région, l’intérieur promet lui aussi une belle part d’histoire. Dans le mur nord de l’église vous attendent 13 verrières du XVIe siècle composées des vitraux d’une ancienne église rouennaise détruite en 1944. Un esprit de récupération ingénieux pour site symbolique inscrit dans la liste des monuments historiques depuis 2002.

3 – La place du Vieux Marché

Point central et historique de Rouen, la place du Vieux Marché a vécu à travers les âges pour aujourd’hui mêler les récits d’autrefois à l’atmosphère vivante actuelle.

La place du Vieux Marche Rouen

Classé parmi les plus belles places de France, ce petit bout si identitaire de Rouen nous offre un décor intemporel avec ses façades pittoresques où la beauté des ouvrages à pan de bois est plus que soulignée. Un lieu tout en coquetterie qui, une fois immortalisé, garde tout son cachet même en version numérique! D’ailleurs, il est bon de savoir que sur votre photo figurera aussi la plus vieille auberge de France, connue sous le nom de La Couronne et reconnaissable notamment par les quelques drapeaux européens et mondiaux dressés sur sa façade.

4 – Le bûcher de Jeanne d’Arc

Presque omniprésent dans les rues, les places et les monuments de Rouen, le souvenir de Jeanne d’Arc est ancré et encore plus à cet endroit même de la ville. Après avoir été emprisonnée et condamnée pour hérésie, le destin de cette grande libératrice de la France prend fin le 30 mai 1431 lorsqu’elle est fatalement brûlée vive à l’âge de 19 ans par les Anglais.

De cet événement historique marquant et émouvant ne reste aujourd’hui que cette croix élancée et cet écriteau désignant l’emplacement précis où le bûcher du supplice mené à la “Pucelle” a été autrefois installé.

5 – Le musée des Beaux-Arts de Rouen

Cité en 1878 comme “le plus complet après celui de Paris”, le musée des Beaux-Arts de Rouen se fait connaître depuis 1809 par la richesse de ses collections publiques, abordant dans 60 salles toutes les époques du XVe siècle jusqu’à de nos jours.

Dotée d’un catalogue artistique exceptionnel, où des noms de grands auteurs tels que Rubens, Caravage, Monet ou encore Géricault se rencontrent, cette infrastructure culturelle à largement de quoi satisfaire tout grand amateur d’art et ce qu’importe la discipline saluée.

6 – Le musée Le Secq des Tournelles

C’est avec naturel et certitude que l’on vous annonce que le monument se tenant sous vos yeux est en réalité une institution culturelle fondée en 1921. Croyez-nous sur parole, nous ne sommes pas en train de vous mener en bateau! Installé dans une ancienne église gothique du XIe siècle, le musée Le Secq des Tournelles, imaginé par un donateur portant le même nom, regroupe la plus grande collection de ferronneries anciennes du monde.

Au total près de 14000 pièces de l’époque gallo-romaine au XIXe siècle, touchant à tous les registres, y sont exposées. Grilles, rampes d’escaliers, bijoux, serrures, enseignes, c’est juste sans limites! Une saisissante vue d’ensemble des arts du fer dans un lieu anciennement religieux et classé monument historique en 1914, voilà un concept partiellement gratuit qui nous plait assez bien, pas vous?!

7 – Le passage de la petite horloge

Si à Rouen on a le fameux Gros Horloge qu’à peu près tout le monde connaît, une version plus mini et nettement plus ordinaire peut être rencontrée. La connaissez-vous ? Très souvent méconnu du grand public, c’est à l’abri des regards dans ce mystérieux passage que l’on tombe sur ce cadran ou l’heure est restée figée à tout jamais.

Résultat d’un héritage familial, cette curiosité plus que véritable monument à part entière a été réalisée vers 1982 par un habitant des lieux et horloger de profession. Destinée autrefois aux résidents de cette cour privée et plus largement aux promeneurs dès l’ouverture de ce passage étroit en 1978, cette petite horloge ne manque pas d’intriguer toutes celles et ceux qui croisent sa route.

8 – L’église Saint-Maclou

Pourtant répertorié parmi le patrimoine de Rouen, l’église Saint-Maclou à la particularité d’être dédiée à un saint breton également premier évêque de Saint-Malo.

Leglise Saint Maclou Rouen

On vous l’avoue, nous aussi on ne saisit pas bien la logique derrière tout ça mais bon qu’il en soit ainsi. Construit entre 1437 et 1517, ce lieu de culte catholique présente une architecture extérieure typique du courant en vogue de l’époque, à savoir le gothique flamboyant avec ses décors riches et fins volontairement poussés à l’extrême.

A l’inverse de sa façade travaillée, habillée de 5 élégants porches et de portes datant de la Renaissance, l’intérieur du monument est volontairement beaucoup plus sobre. Une manière pour ce joyau, classé monument historique depuis 1840, de mettre l’accent sur le rayonnement de la lumière perçu comme le symbole du divin.

9 – La rue des Chanoines

A Rouen, la rue des Chanoines est l’un de ces petits passages discrets et charmants qui rendent la découverte des lieux encore plus pittoresque. Biscornue à souhait et parfois à peine plus large d’un mètre, cette enclave où règne le calme nous fait perdre nos repères spatiaux temporels avec ses maisons à colombages d’un autre temps et ces îlots privatifs verdoyants.

Pour prendre part à ce petit passage secret autrefois emprunté par les clercs en chemin pour la messe biquotidienne, il n’y a pas plus simple que d’oser, se lancer et tout simplement y passer.

10 – L’historial Jeanne d’Arc

Plébiscité chaque année par les touristes du monde entier, l’historial de Jeanne d’Arc nous fait revivre le destin incroyable de cette héroïne légendaire.

Lhistorial Jeanne dArc Rouen

Ouvert en mars 2015 dans le palais de l’archevêché de la ville, ce musée instructif a été lancé par la métropole dans le but de créer un lieu dédié à la mémoire de ce personnage d’envergure internationale tant rattaché à Rouen. C’est en totale immersion via un parcours multimédia payant et divisé en 2 temps que vous ferez un retour direction le passé.

D’abord enquêteur sur les circonstances du tant redouté procès vécu par la Pucelle avant ces dernières heures d’existence, vous finirez par découvrir ce qui fait que Jeanne d’Arc est devenue un symbole français majeur qui ne s’essouffle pas malgré les générations qui s’enchaînent.

11 – La halle aux Toiles

Ancien morceau restant des Halles de Rouen construite dans la seconde moitié du XIIe siècle, la halle aux Toiles tire son nom d’un ancien marché, apparemment le plus grand de France pour l’époque, où l’on vendait du linge, des ustensiles en tout genre, de la faïence, de la poterie et bien évidemment des toiles, sinon ça n’aurait pas de sens.

Presque entièrement détruit par les bombardements alliés de 1944, ce bâtiment est aujourd’hui bel et bien encore debout en étant utilisé pour la réception de salon, d’expositions mais aussi de congrès. Apprenez aussi que c’est à cet endroit même que fut lancé le départ du Tour de France de 1961. Un fait hors sujet mais plutôt sympathique à entendre!

Où aller à Rouen quand il pleut ?

Si vous vous rendez à Rouen alors qu’il pleut en Normandie, sachez que tout n’est pas perdu. Vous pourrez, en effet, profiter de nombreuses visites dans des lieux couverts qui vous permettront de rester bien au sec tout en profitant de l’ambiance rouennaise. Parmi ceux-ci :

Quelques monuments religieux d’exception

Plus haute cathédrale de France, la Cathédrale Notre-Dame de Rouen est un lieu incontournable à visiter à Rouen, en tout temps, et particulièrement un jour de pluie.

La cathedrale Notre Dame de Rouen Rouen

Parmi les autres visites d’édifices religieux, on peut également citer l’Église catholique Saint-Maclou, ou encore, l’Abbatiale Saint-Ouen.

Les musées rouennais

Le musée des Beaux-Arts et l’Historial Jeanne d’Arc sont deux lieux incontournables à Rouen. Ils constituent une excellente idée de visite lors d’un jour pluvieux à Rouen.

Vous pouvez également profiter de la pluie pour vous abriter dans un restaurant ou un salon de thé rouennais et déguster quelques spécialités locales.

Quels quartiers visiter à Rouen ?

Rouen est une très belle ville qui possède de très beaux quartiers et autres ruelles exceptionnelles où il fait bon se balader. Parmi ceux-ci :

1 – Le quartier Saint-Maclou, dit « des Antiquaires »

Le quartier des Antiquaires est aussi bien apprécié des Rouennais que des touristes de passage. Il s’agit du lieu de prédilection des collectionneurs et antiquaires. Toutefois, les touristes l’apprécient tout particulièrement pour ses rues typiques et ses maisons à l’architecture à pans de bois au charme fou. Vous y trouverez, notamment, de très jolies boutiques, des galeries d’art, et de nombreux restaurants et bars à desserts.

2 – La Place du Vieux-Marché

Ce quartier est également l’un des plus importants de Rouen. On y retrouve de nombreuses enseignes, un marché couvert, de belles maisons à pans de bois, ainsi que les vestiges de l’église Saint-Sauveur.

3 – Le Gros-Horloge

La rue piétonne du Gros-Horloge est également un quartier incontournable à visiter à Rouen, ne serait-ce que pour admirer le magnifique Gros-Horloge de ses propres yeux.

Où se promener Rouen ?

rouen

Rouen est une ville agréable où les lieux de promenade ne manquent pas. Si vous avez la chance de vous y rendre et que vous avez envie de prendre quelques heures pour flâner, voici quelques lieux où vous rendre :

1 – Les quais de Seine

À seulement quelques pas du centre-ville médiéval de Rouen, la Seine et ses quais représentent un lieu de balade incontournable.

2 – Une croisière sur le Seine

Si vous avez envie de découvrir Rouen autrement, pourquoi ne pas opter pour une croisière sur la Seine. Cette balade vous réserve bien des surprises et des panoramas à couper le souffle.

3 – Le Jardin des Plantes

Pour une escale bucolique au cœur de Rouen, direction le Jardin des Plantes et ses 85 000 m² de verdure. Vous y découvrirez une magnifique sélection de plantes en provenance du monde entier et de nombreux oiseaux. D’ailleurs, une petite surprise attend les visiteurs au cœur du jardin avec une magnifique serre, vieille de plus de 170 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page