visiter nice

Visiter Nice

Itinéraire Nissa la Bella – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Nice avec Emilie !

blue arrow8,4 km

little pin23 découvertes

pas2h50

bouton audioguides
00 plan nice
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Nice

: 23 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie
quote haut

Le simple fait d’évoquer Nice et vous voilà déjà embarqué dans un voyage vers la Dolce Vita à la française. Capitale de la French Riviera, Nice vous emmène dans un dédale de ruelles colorées sur fond de méditerranée, où les terrasses des restaurants vous invitent à déguster merveilles de la terre et de la mer.

Avec son héritage Italien baroque, ses 600 bâtiments Arts Déco des années folles et ses œuvres contemporaines, Nice est un mélange de styles et de cultures , le tout baigné dans une lumière toute particulière.

quote bas
Place de l’île de beauté

Cette jolie place, nommée place de l’île de beauté, vous offre une vue féérique sur le vieux port et ses pointus.

Place Garibaldi

L’histoire de Nice est indissociable de celle de l’Italie. Lorsque la route reliant Nice à Turin devint carrossable, le roi de Sardaigne commandita une grande belle place à la meilleure architecture turinoise.

Place Rossetti et Cathédrale

La Place Rossetti pour le coup c’est vraiment l’Italie. Façades ocres, balcons fleuris, fontaine ancienne et terrasses de cafés, on s’y croirait !

Marché du Cours Saleya

Les marchés sont en France une véritable institution. C’est encore plus vrai dans le Sud, lorsque la population se rassemble autour de produits locaux gorgés de soleil et de couleurs.

Promenade du Paillon et son miroir d’eau

Vous ne vous en rendez pas compte de là où vous êtes, mais cette belle promenade du Paillon, vu du ciel, ressemble à un immense tapis vert déroulé à travers la ville.

Place Massena

Sous cette place sublime et hypnotisante avec son sol en damier coule le Paillon que l’on avait enterré il y a des années pour des raisons de salubrité. Entièrement piétonne, elle permet un passage agréable entre le vieux Nice et la partie moderne de la ville.

La Promenade des Anglais

Voilà la véritable star de Nice, la si célèbre promenade des Anglais. Longeant la baie des Anges avec son infini de bleu, la Prom’ pour les intimes, invite à la balade contemplative.

Opéra de Nice

L’Opéra qui se tient devant vous n’est pas le premier de Nice. À la base, il y avait un théâtre italien néoclassique avec deux façades. Une face à vous sur la rue Saint-François de Paule et l’autre ouverte sur la mer, car le quai des États-Unis n’existait pas encore.

I LOVE NICE

Vous êtes ici sur l’esplanade du quai Rauba Capeu avec un beau « I Love Nice » bleu blanc rouge pour immortaliser votre visite de la ville.

14

Et encore 14 à retrouver dans l’application

Port Lympia , Rue Pairolière , Palais Lascaris , Église du Gesù , Rue de Barillerie et Maison Adam et Eve , Ancien Palais des Ducs de Savoie et Chapelle de la miséricorde , Place du Palais de Justice , Jardin Albert 1er , Rue de France et Croix de Marbre , Les neuf lignes obliques , Réplique de la statue de la Liberté , Ascenseur Gratuit , Colline du château , Vue sur le Port de Nice.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

23 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Itinéraire conseillé au départ du parking du Phare sur la Place Guynemer

02

Autre parking conseillé : Parking des Entrecasteaux de l’autre côté du bassin des Amiraux : 51 Quai Entrecasteaux


Vous avez encore un peu de temps à Nice ?

Nice se vit avec la mer. N’hésitez pas à pousser plus loin votre découverte de la côte ! Le sentier du littoral par exemple est un excellent moyen de poursuivre votre exploration. Des petits escaliers pittoresques vous offrent du bleu à perte de vue en vous entraînant du vieux port jusqu’au quartier du Lazaret.

N’hésitez pas également à profiter des nombreuses excursions au départ de Nice pour vous plonger dans l’arrière pays.

Pour les amoureux d’art, vous n’êtes pas sans savoir que la région inspira de nombreux artistes. Au nord de la ville, dans le quartier de Cimiez vous trouverez les magnifiques musées Matisse et Chagall.

Et pourquoi ne pas faire un plus grand saut dans le temps et vous aventurer dans la grotte préhistorique du Lazaret au pied du mont Boron.

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Tourisme en région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Voyage et visite de Nice

Chef-lieu des Alpes-Maritimes sur la Côte d’Azur, Nice est connue pour son carnaval, son climat doux, sa cuisine méditerranéenne à base de légumes colorés, son sentier du littoral, ses plages de galets et son eau turquoise. On s’imagine bien la promenade des Anglais, la baie des Anges et rien que d’y penser, on a déjà l’impression d’être en vacances…

Mais Nice est également une ville de traditions, et de grands événements qui l’animent tout au long de l’année. Son histoire est tumultueuse et marquée par des monuments qui laissent une empreinte architecturale dont les styles varient au fils des époques, des Grecs à l’époque médiévale, en passant par Louis XIV jusqu’à nos jours.

Le vieux-Nice avec ses rues étroites, ses maisons colorées, son histoire et ses boutiques artisanales est un lieu vivant, apprécié par les locaux et les touristes, qui se visite à pied. Le patrimoine culturel et artistique n’est pas en reste à Nice, elle a d’ailleurs toujours été une réelle source d’inspiration pour de nombreux artistes, dont certains très connus comme Matisse qui y séjournera jusqu’à la fin de ses jours en 1954.

Alors que vous souhaitiez profiter de la beauté du littoral et de l’arrière-pays niçois, découvrir la gastronomie niçoise, son architecture, sa culture, ou son art de vivre, en groupe ou en solo, n’hésitez pas à consulter nos itinéraires variés qui s’adaptent à toutes vos envies sur un court ou long séjour.

Les autres lieux incontournables à visiter à Nice à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Nice à pied :

1 – Port Lympia

Quoi de plus paisible qu’une promenade le long du port. Le vieux port de Nice s’y prête à merveille.

Port Lympia Nice

Construit au XVIIIe siècle, aux pieds de l’ancienne citadelle, le port Lympia est avec celui de Cannes, le plus vieux port de la Côte d’Azur. Il est bordé de beaux bâtiments de style baroque italiens et accueille de nombreux yachts, bateaux de plaisance ou de croisières.

Façades ocres, bateaux blancs, mer bleue et collines verdoyantes, le port est une véritable aquarelle. Nice étant la partie de France la plus proche de la Corse, le port assure depuis toujours des liaisons avec l’île de beauté.

2 – Rue Pairolière

Vous voici dans l’une des plus authentiques rues du Vieux Nice. Au Moyen ge, elle abritait la corporation des chaudronniers, les pairouliers en Niçois, qui avaient pour délicate mission de protéger la porte Nord de la ville, vers la place Garibaldi qui était fermée par un bastion.

3 – Palais Lascaris

Vous êtes à présent dans celle qui était la rue principale de la ville au XVIIe siècle. Elle reliait le port à la place Garibaldi. Son nom vient d’une mauvaise traduction du Nissart Drecha, qui voulait dire Direct plus que droite, mais tant pis, va pour la rue droite. Au numéro 15 vous verrez une somptueuse façade richement décorée, c’est le palais Lascaris. On le surnomme le petit Versailles pour son opulence.

C’est un véritable joyau baroque, très bien conservé, que l’on doit à une famille de la grande noblesse de Nice, les Lascaris de Vintimille. Aujourd’hui musée municipal labellisé musée de France, son entrée est désormais payante.

Informations pratiques : 

  • Adresse : 15 Rue Droite, 06300 Nice
  • Horaires d’ouverture 2022 : tous les jours de 10h à 18h, sauf le mardi, fermé.
  • Téléphone : 04 93 62 72 40
  • Tarif 2022 : 5€

4 – Cathédrale Sainte-Réparate

La place Rossetti pour le coup c’est vraiment l’Italie. Façades ocres, balcons fleuris, fontaine ancienne et terrasses de cafés, on s’y croirait !

Cathedrale Sainte Reparate Nice

La sainte patronne de la cathédrale, sainte Réparate, est d’ailleurs également la patronne de Florence, ainsi que d’autres villes italiennes. La légende raconte que la sainte était une jeune fille originaire de Césarée en Palestine, morte au IIIe siècle, persécutée par les Romains.

Son corps aurait alors été placé dans une barque et tiré par des Anges jusqu’à Nice. D’où l’expression de la Baie des Anges ! Au XIe siècle, on construit une chapelle au pied de la colline,pour abriter les reliques de la sainte.

Chapelle qui deviendra église puis cathédrale en 1590. La population étant de plus en plus grande, on agrandit petit à petit l’église. Mais les fonds manquent et les travaux prennent des siècles. La voûte va même s’écrouler en 1658 et entraîner la mort de l’évêque de Nice ! Elle ne sera vraiment terminée qu’en 1899, et rénovée avec soin entre 2009 et 2015.

Vous voyez les 4 statues sur la façade ? Ce sont les 4 évêques qui l’ont fondée. Elle est ouverte au public et est considérée comme un chef-d’œuvre de l’Art baroque ! Elle est le siège du diocèse de Nice et est classée monument historique depuis 1906.

Informations pratiques : 

  • Adresse : 3 Pl. Rossetti, 06300 Nice
  • Horaires d’ouverture 2022 : du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h; le samedi de 9h à 12h et de 14h à 19h30; le dimanche de 9h à 13h et de 15h à 18h.
  • Téléphone : 04 93 92 01 35

5 – Église du Gesù

La jolie petite église bleutée que vous voyez est l’église de Gesu.

Eglise du Gesu Nice

Construite en 1607 par un riche bourgeois niçois sur le modèle de l’église jésuite de Rome, elle marque le début de l’art baroque à Nice et a servi d’inspiration aux constructions de beaucoup d’églises suivantes, pour ne pas dire toutes ! L’intérieur est rempli de dorures et de sculptures et des centaines de petits anges !

Informations pratiques : 

  • Adresse : 1 Rue du Jésus, 06300 Nice
  • Téléphone : 04 92 14 46 14

6 – Rue de Barillerie et Maison Adam et Eve

À l’angle de la rue de la Barillerie et de la rue de la Poissonnerie vous pouvez admirer le seul témoin de l’ancienne tradition des maisons peintes. Il était courant au Moyen ge et à la Renaissance de sculpter des bas reliefs inspirés de la bible sur sa maison.

Cette fresque date de 1584 et représente Adam et Eve chassés du Paradis et se menaçant l’un l’autre avec des gourdins ! La légende populaire niçoise dit que la fresque fait allusion aux querelles de ménage passionnées de ces habitants. Si c’est vrai, il fallait oser aller jusqu’à le sculpter sur sa façade !

7 – Cours Saleya

Vous vous trouvez à présent sur le cours Saleya, créé au début du XVIIIe siècle sur l’espace libéré par le mur d’enceinte désormais inutile.

Cours Saleya Nice

Les Terrasses, des bâtiments ouverts au public, sont construits le long du rivage, et, à la fin du XVIIIe siècle, le cours Saleya devient l’endroit à la mode pour une clientèle aisée dont la promenade et le shopping est devenu le loisir préféré. Les boutiques de luxe et les cafés ne désemplissent pas et le cours devient le cœur de la vie mondaine niçoise.

Beaucoup plus populaire aujourd’hui, le cours Saleya est surtout connu pour son marché.

marche Cours Saleya Nice

Les marchés sont en France de véritables institutions. C’est encore plus vrai dans le Sud, lorsque la population se rassemble autour de produits locaux gorgés de soleil et de couleurs. Le Marché du cours Saleya est le plus célèbre de Nice et est classé parmi les marchés les plus pittoresques de France.

C’est l’âme de la ville, et l’occasion de goûter à l’une de ses nombreuses spécialités ! Ne manquez pas de vous essayer à la cuisine Niçoise ! Pissaladière, daube niçoise, panisses ou encore la socca, cette galette de pois chiche dorée au four à bois.

Du mardi au dimanche, le marché aux fleurs dévoile ses couleurs et odeurs parfumées au côté des étals de fruits et légumes de l’arrière-pays niçois. Antiquaires et brocanteurs prennent le relais le lundi pour une grande brocante. Les soirs d’été, c’est au tour des artistes et artisans de nous faire rêver avec leur beau marché nocturne !

Le cours Saleya tout en longueur est encadré par des bars et restaurants où vous pourrez déguster tout ce que vous venez d’admirer. Faire le marché, ça donne faim !

8 – Ancien Palais des Ducs de Savoie et Chapelle de la Miséricorde

Dans le prolongement du cours Saleya, vous pouvez voir une petite chapelle, c’est la chapelle de la Miséricorde.

Chapelle de la Misericorde Nice

Elle est considérée comme la plus belle chapelle baroque de Nice. Juste à côté, au fond de la place, l’ancien palais des ducs de Savoie nous montre derrière ses belles colonnes qu’il a vécu une époque de prospérité et que les ducs sont devenus des rois (de Sardaigne). De nos jours, cet ancien palais prête ses murs à la préfecture.

9 – Place du Palais de Justice

La place du palais de justice est très agréable l’été lorsque les peintres s’y installent.

Place du Palais de Justice Nice

Juste à côté de l’imposant Palais, a été inauguré en 2021, l’Oulivier, œuvre d’art signée Laurent Bosio représentant un Olivier d’acier sur son socle en béton, symbole de paix à travers l’arbre le plus caractéristique du Sud.

10 – Jardin Albert 1er

Le Jardin Albert 1er, créé en 1852, est l’un des plus anciens jardins publics de Nice.

Jardin Albert 1er Nice

Le tout premier est né en 1828, sur la colline du château. Mais 20 ans plus tard, la mode est à la promenade en bord de mer. On décide alors d’ouvrir un second jardin public pour répondre à la demande de cette clientèle nouvelle et aisée.

Un peu plus tard cependant, le tourisme va se tourner vers les bains de mer et la fréquentation des jardins publics va baisser au profit des plages et des casinos. Le jardin abrite un théâtre de verdure d’inspiration grecque, un ancien kiosque à musique, une grotte artificielle et un arc en métal noir appelé l’Arc 115°5 qui représente la baie des Anges quelques mètres plus bas.

arc Jardin Albert 1er Nice

Le monument commémoratif que vous voyez à présent, est le Monument du Centenaire.

Monument du Centenaire Jardin Albert 1er Nice

Voyez au pied de la pyramide, les deux femmes représentées. Ce sont les allégories de Nice se donnant à la France. Regardez bien la France. Elle porte un casque au lieu de son bonnet rouge et n’a pas le sein dénudé. Elle est calme et symbolise le vœu d’une République modérée. Au sommet, une Niké, une Victoire, rappelle l’origine du nom grec de Nice, Nikaia : celle par qui arrive la victoire. Vous voyez la date de 1860 qui est l’annexion finale de Nice à la France, mais vous voyez également 1793.

En effet Nice avait déjà été rattachée à la France à cette époque mais avait été rendue à la maison de Savoie en 1814 avant d’être renégociée par Napoléon III en 1860 ! On commémore donc en 1893, le centenaire du premier rattachement de Nice à la France.

Informations pratiques : 

  • Adresse : 2-16 Av. de Verdun, 06000 Nice
  • Horaires d’ouverture 2022 : tous les jours de 7h à 23h
  • Téléphone : 04 97 13 20 00

11 – Rue de France et Croix de Marbre

Cette rue est nommée la rue de France, car c’était celle qui menait à la frontière avant le rattachement de Nice à la France. Nous entrons dans un nouveau Nice, ici pas de ruelles pavées ni façades italiennes orangées !

Cette rue en parallèle de la mer est bordée de nombreux beaux hôtels particuliers aux façades sculptées et harmonieuses. C’est là que vivaient principalement les riches étrangers qui venaient passer l’hiver au soleil.

La croix de marbre blanc que vous voyez symbolise les efforts d’un pape lors d’un important congrès tenu à Nice, pour tenter de réconcilier deux ennemis jurés, Charles Quint et François 1er. Ils finirent par faire la paix (enfin pour 10 ans) et ils nous laissèrent la rue du congrès en souvenir et cette belle croix blanche dont personne ne sait pourquoi elle est là ! Sauf vous !

12 – Les neuf lignes obliques

Cette imposante sculpture d’acier a été commandée par le maire de la ville pour célébrer les 150 ans de l’annexion de Nice à la France.

Les neuf lignes obliques Nice

Chacune des lignes représente les 9 vallées qui formaient le comté de Nice, ancien état de Savoie. Bon, l’Art étant totalement subjectif, je vous donne sa symbolique, mais vous laisse juger de son esthétique.

13 – Réplique de la statue de la Liberté

Vous trouverez ici une réplique de la célèbre statue de la Liberté.

Replique de la statue de la Liberte Nice

Une réplique, oui, mais une vraie. Signée de la main de Bartholdi. Après Paris, Colmar et Tokyo, c’est Nice qui détient la dernière. L’artiste avait procédé par étapes créant des modèles de plus en plus grands avant de pouvoir offrir cette icône de la liberté, haute de 46 m aux États-Unis. Vous avez donc une des premières versions de lady liberty.

Informations pratiques :

  • Adresse : Quai des États-Unis, 06300 Nice

14 – Ascenseur Gratuit

Monter au sommet de la colline du château est un incontournable pour avoir une vraie belle vue d’ensemble de Nice. C’est tellement un incontournable que la ville a installé un ascenseur gratuit pour que personne ne passe à côté ! En plus, il est trop beau ! Vous pouvez donc soit l’emprunter, soit prendre les escaliers. Par contre, il ne vous mènera qu’au premier point de vue.

15 – Colline du château

C’est sur cette colline surplombant la mer que se sont installés les Grecs phocéens, premiers habitants de la Nice antique alors appelée Nikaïa, ce qui veut dire en grec ancien “celle par qui arrive la victoire !” À cette époque, Nice est déjà très convoitée par ses voisins et n’aura de cesse de se battre contre les Ligures. Les Grecs demandent donc de l’aide aux Romains, et c’est ainsi, en simplifiant, que Nice deviendra romaine.

À la chute de l’Empire romain, sa position de ville frontière va la forcer à se protéger et c’est à l’intérieur d’une citadelle que Nice se développe à l’époque médiévale. De cette forteresse, construite au XIe siècle, il ne reste pas grand-chose. Durant le siège de Nice de 1705 mené par Louis XIV dans le cadre de la guerre de Succession d’Espagne, la ville se rend, mais le château forteresse, du haut de sa colline, résiste encore.

Une fois la victoire assurée, Louis XIV, furieux d’avoir connu tant de résistance, prit la décision de faire détruire totalement la forteresse. Et qu’il n’en reste rien. Une opération de titans qui durera plusieurs mois et qui effacera 7 siècles de l’histoire de Nice. Imaginez seulement, toute la colline que vous voyez autour de vous, était à l’intérieur de la forteresse.

Le mur d’enceinte s’élevait par endroits à 8 mètres de haut et courait sur 2 kilomètres ! À l’intérieur, une deuxième muraille, flanquée de plusieurs tours, protégeait le château. Aujourd’hui l’attrait de la colline est touristique. La cascade qui vous apporte un peu de fraîcheur est artificielle mais bien agréable et vous pouvez admirer la vue sur la baie des anges avec tous ces toits de tuiles orange en premier plan pour un contraste saisissant !

Où aller se promener à Nice ?

Nice est une ville où il fait bon vivre, le climat doux se prolonge sur une large période de l’année, ce qui laisse de multiples possibilités de visites aussi à bien l’intérieur qu’à l’extérieur :

1 – Les plages

Plages privées et plages publiques bénéficient, pour certaines d’entre elles, de l’écolabel Pavillon bleu qui assure le suivi du nettoyage des plages ainsi que celui de la gestion de l’environnement et de l’aménagement.

plage nice

Il y a en tout 20 plages publiques et 15 plages privées appartenant à des hôtels ou restaurants pour nager ou pratiquer des activités nautiques : bouées tractées, parachute ascensionnel, Flyboard, jet-ski, windsurf, paddle, plongée… À savoir que les plages de galets ne sont pas forcément des plus confortables (prévoir des chaussures), et que l’on perd vite pied.

2 – La promenade des Anglais

7 km bordés de palmiers, longeant des palaces de rêve tels que le Negresco, les hôtels Westminster, West End et le Royal, ou encore, le Palais de la Méditerranée au style Art Déco qui abrite un casino.

promenade des Anglais Nice

Faites une pause sur l’une des fameuses chaises bleues face à la mer avant de reprendre votre promenade le long de la baie des anges.

3 – Le quartier de Cimiez

Ce quartier résidentiel haut de gamme abrite de nombreux sites dignes d’intérêts :

  • Le Jardin des arènes et ses oliviers centenaires. Au mois de mai, le parc est rythmé par la fête des Mai : jeux, danses folkloriques, chanson en lange régionale, dégustations, ateliers enfants, spectacles… La tradition veut que l’on fête le retour du printemps à Nice. C’est également l’occasion de goûter aux délicieuses spécialités niçoises : la socca, la pissaladière, le pan-bagnat, la tourte de blette…
  • Les arènes de Cimiez, un amphithéâtre romain en accès libre situé à l’entrée du parc.
  • Le jardin du monastère de Cimiez, ancien potager et verger des moines de près d’1 hectare, il reste inchangé depuis le 16 e siècle avec ses pergolas couvertes de rosiers grimpants. La vue sur la ville est absolument magnifique.
  • Le musée Henri Matisse réunit une large collection d’œuvres, de mobiliers et d’objets ayant appartenu à l’artiste ou à sa famille, qui vous plonge dans l’intimité du peintre.
  • Le musée national Marc Chagall présente les œuvres du peintre selon 5 périodes comprises entre 1903 et 1985 composées de peintures et de dessins, mais également des expositions variées de Chagall et d’autres artistes, des visites créatives, des concerts…

4 – La cathédrale Saint-Nicolas de Nice

Il s’agit d’un édifice religieux orthodoxe Russe aux formes généreuses et colorées inspirées par la Cathédrale St Basile le Bienheureux située sur la Place Rouge à Moscou.

cathedrale Saint Nicolas de Nice Nice

L’église est ornée d’une décoration particulièrement riche à l’intérieur (icônes, fresques, boiseries sculptées…). La communauté russe est très présente à Nice depuis le XIX e siècle.

Informations pratiques :

  • Adresse : Av. Nicolas II, 06000 Nice
  • Horaires d’ouverture 2022 : tous les jours de 10h à 18h
  • Téléphone : 09 81 09 53 45

5 – Le Parc Phoenix

Un jardin botanique et zoologique de 7 ha présentant une grande biodiversité aussi bien de la faune que de la flore, ainsi qu’une grande serre qui maintient des climats tropicaux variés où évoluent différentes sortes d’oiseaux.

Parmi les animations proposées : des films en réalité virtuelle, un musée immersif, des bornes interactives…

Informations pratiques :

  • Adresse : 405 Prom. des Anglais, 06200 Nice
  • Horaires d’ouverture 2022 : tous les jours de 9h30 à 19h30
  • Téléphone : 04 92 29 77 00

6 – Les musées

  • Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice.
  • Musée des Arts Asiatiques, est un lieu de rencontres et d’échanges entre les arts asiatiques et la culture occidentale dans le parc du Phoenix.
  • Le Musée d’art et d’histoire du Palais Massena, les collections présentent l’art et l’histoire de la riviera dans cette villa néo-classique du 19 e siècle au jardin aménagé donnant sur la promenade des Anglais.
  • Le Palais Lascaris, au cœur de la vielle ville, ce monument de style baroque du 17 e siècle est richement décoré. La collection se compose d’art décoratif des 17 et 18 e siècles, d’une collection instrumentale présentant quelques curiosités et de fonds d’ethnographie régionale.
  • Musée des Beaux-Arts Jules Chéret.

7 – Le sentier du littéral

Il relie Nice à Villefranche-sur-Mer, exclusivement piéton, certains endroits sont escarpés, mieux vaut prévoir de bonnes chaussures ! Mais le jeu en vaut la chandelle, vue sur la promenade des Anglais, sur le cap Ferrat et sur la mer turquoise tout au long de la balade… Le retour peut se faire en bus pour les moins sportifs.

Comment visiter le Vieux-Nice ?

À pied, ou en transport en commun, il est formellement déconseillé de tenter quoi que ce soit dans les ruelles escarpées du vieux-Nice, sauf si la couleur de votre voiture ne vous plaît plus ! Il y a 6 parkings souterrains à proximité, qui sont généralement pris d’assaut l’été et relativement chers.

On tombe immédiatement sous le charme de ces façades colorées de rouge ou de jaune, et de ces places emblématiques :

  • La place du Palais de Justice et ses façades néo-classiques, sa fontaine et son marché aux livres anciens, cartes postales et produits artisanaux.
  • La Place Rossetti et sa cathédrale baroque Sainte-Réparate, sainte patronne de la ville, aux décors somptueux et aux multiples œuvres d’art, une place animée par des nombreuses terrasses de café.
  • La place Saint-François, ce lieu historique du vieux-Nice abrite plusieurs monuments : le palais communal qui fut jusqu’au 19e siècle l’hôtel de ville, l’église médiévale des Franciscains, ainsi qu’un ancien couvent du XIII e siècle.

À voir également, le cours Saleya et son marché aux produits locaux en provenance de l’arrière-pays niçois.

La colline du château de Nice qui offre une vue splendide sur la ville, le port et sur la jolie cascade artificielle.

La crypte archéologique de Nice, la 2e plus grande crypte de France après celle du Louvre, la ville moyenâgeuse révèle tous ses secrets : muraille, tour, fortifications, aqueduc…

La place Masséna et ses immeubles rouges du 19e siècle, ses arcades, ses fontaines, ses jets d’eau et ses jardins, c’est à cet endroit que se déroule chaque année le carnaval de Nice. Réservée aux piétons et au tram, elle compte de très nombreuses boutiques des plus chics aux plus abordables.

Comment se déplacer à Nice sans voiture ?

La voiture n’est pas une obligation à Nice où les places de parking, comme dans toutes les villes, ne sont pas faciles à trouver et restent chères. Vous pouvez arriver à Nice en train ou en avion.

1 – Bus et tramway

3 lignes de tramway sillonnent toute la ville, y compris de l’aéroport.

22 lignes de bus en centre-ville et alentours, les lignes 30 à 94 desservent les quartiers.

2 – Location de vélos

Électriques ou non, un service en libre-service a été mis en place à Nice. 125 kilomètres d’aménagement cyclables fonctionnent sur l’ensemble de la métropole avec une station-vélo tous les 300 mètres.

Notez ce contenu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut