Accueil » Visiter Namur » La citadelle de Namur

La citadelle de Namur

Visiter Namur,

Itinéraire La fière capitale de la Wallonie

guillemet haut
Le ,
par Emilie C.
audioguides

Audioguides

point de vue

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Plein d’anecdotes

Découvrir l »itinéraire

La citadelle, c’est le truc à faire par-dessus tout dans la découverte de Namur et de la Belgique à plus grande échelle. On y vient pour s’y promener, se restaurer, assister à des événements et pourquoi pas suivre une petite visite guidée. Il n’y a pas à dire, le champ des possibilités du site est large de nos jours, mais il est surtout bien différent du rôle qu’il a occupé initialement. Pour mieux s’en rendre compte, retour au Xe siècle, là où l’histoire de la citadelle a commencé. A cette époque, Namur, pas plus grande qu’un bourg, prend peu à peu de l’ampleur grâce à l’importante croissance de son port. Il est vrai qu’en tant que point de convergence entre les deux routes fluviales de la Sambre et de la Meuse, la capitale de la Wallonie est un point stratégique pour le commerce des empires qui se battent pour l’avoir elle et la région. Afin de surveiller ce haut lieu en devenir et faire en sorte que l’ordre règne, une puissante citadelle est construite sur la colline rocheuse. Et bien qu’il soit français, le génialissime Vauban passe par là et fait de Namur un vrai bijou d’architecture militaire. Du Xe au XVe siècle, le site de défense sert de résidence à 23 comtes régionaux, nationaux et même français. Avec la vente du comté de Namur, au Duc de Bourgogne en 1429, la citadelle connaît dès lors des siècles agités. Un temps allemande, un temps française, un temps hollandaise, Namur s’agrandit toujours et encore. Idem pour son monument militaire qui finit par atteindre une surface globale de 80 hectares. À la suite de l’indépendance de la Belgique, qui se libère des mains hollandaises en 1830, la citadelle sera progressivement démilitarisée sous décision de Léopold II, deuxième roi de Belgique. Une importante mue s’opère pour faire de ce lieu une étape clé du parcours touristique de Namur. De nos jours, les visiteurs sont admis à pleinement s’approprier la citadelle et ses 500 mètres de galeries souterraines. Ce réseau, en dessous de la surface de la Terre, a d’ailleurs valu à Namur le surnom de “ termitière de l’Europe” de la part de Napoléon Ier. Après toutes ces informations, on peut affirmer que pour que la citadelle passe de siège de défense à place forte du tourisme, ce n’est pas un simple pas qu’il a fallu faire, mais plutôt un long voyage à travers les siècles!

audioguides

Audioguides

point de vue

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Plein d’anecdotes

Visiter Namur

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Plus de 200 visites dans le monde !

france

Visiter la France

europe

Visiter l’Europe

monde

Visiter le monde

Notez ce contenu
Retour en haut