bruges

Visiter Bruges

Itinéraire Une douce embarcation pour la Flandres – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Bruges avec Emilie !

blue arrow4,4 km

little pin22 découvertes

pas1h30

bouton audioguides
plan visite itineraire bruges
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Bruges

: 22 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie
quote haut

Pour parler aux mieux de Bruges, rien de plus juste que les mots charme et caractère pour la décrire. Figé dans le XIVe siècle, ce joyau belge classé à l’UNESCO depuis l’an 2000 nous transporte progressivement vers une tout autre époque grâce à une programmation culturelle et historique intense.

Petit à petit, au rythme de ses canaux plus romantiques les uns que les autres, vous vous laisserez tranquillement guider et dériver vers l’âme médiévale et élégante de la ville. Tantôt vibrante avec ses mythiques places du Markt et du Bourg, tantôt délicate avec son béguinage et son quai du Rosaire, il y aura forcément l’une de ses nombreuses facettes qui vous séduira.

Alors, prêt à tomber amoureux de Bruges ? Elle n’attend plus que vous pour vous faire succomber.

quote bas
Le palais du Franc de Bruges

C’est depuis cette demeure, pleine d’élégance, qu’était autrefois administrée la châtellenie Franc de Bruges pour désigner la campagne brugeoise et ses alentours. D’abord installé sur la place du Bourg, ce n’est qu’au XVe siècle que ses fonctions administratives déménagent à ce nouvel emplacement anciennement occupé par un palais de 1520.

La basilique du Saint-Sang

De taille relativement modeste en comparaison aux autres merveilles de la place, la basilique du Saint-Sang attise bel et bien notre curiosité. Loin de l’image classique que l’on se fait d’un édifice religieux, c’est sans trace de clocher et avec une façade complètement sombre que ce combiné de deux chapelles superposées se tient sur cette place depuis le XIIe siècle.

Le Stadhuis (L’Hôtel de Ville)

Lieu de prédilection pour la gestion et le gouvernement de la cité depuis 600 ans, l’Hôtel de Ville de Bruges est considéré comme le plus ancien des Flandres. Construit entre 1376 et 1421, en lieu et place de l’ancienne prison, ce siège de pouvoir se devait d’impressionner et de participer amplement au rayonnement de la cité. Deux conditions largement remplies quand on voit la beauté saisissante de la bâtisse.

Le quai du Rosaire

Bienvenue sur le site de photographie par excellence de Bruges! Ancien port de sel connu par tous les marchands du XIVe siècle, le quai du Rosaire est un lieu magique pour capturer le meilleur profil de la ville flamande.

Le pont Saint-Boniface

Ce site, loin d’être dans la démesure, est pourtant un incontournable de la ville dont la star n’est rien d’autre que le charmant petit pont en pierre enjambant le canal. Cette petite arche discrète en forme pointue, faite de pierre et de briques, résume parfaitement l’atmosphère à la fois mystérieuse et romantique de Bruges malgré sa jeune existence du début du XXe siècle.

Le béguinage de Bruges

C’est pile dans ce genre d’endroit où on a la vague impression que le temps s’est figé pour de bon. Vous ne trouvez pas ? Séparé de la “ville” par un mur d’enceinte les premiers temps, cet espace fermé datant de 1245 est ce que l’on appelle le béguinage de Bruges. À connotation religieuse, cette adresse était autrefois le lieu de résidence choisi par des béguines, ces femmes émancipées et laïques qui ont fait le vœu du célibat.

Le beffroi de Bruges

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999, le beffroi de Bruges n’a pas attendu cette année de reconnaissance pour se faire un nom. Symbole de pouvoir durant le Moyen- ge, cette construction toute en hauteur a connu ses premières origines au milieu du XIIIe siècle. D’abord faite de bois, ce n’est qu’en 1296, à la suite d’un incendie coupable de la disparition des archives de la ville, que la tour est en partie repensée en pierre. Un progrès à moitié atteint puisque deux autres incidents similaires viendront complètement détruire la construction. La suite on la devine!

15

Et encore 15 à retrouver dans l’application

La place du Bourg, Le canal Groenerei, Le musée Gruuthuse, Les Maisons-Dieu, L’écluse Sashuis, Le parc Minnewater et son lac d’Amour, La brasserie Halve Maan, L’ancien hôpital Saint-Jean, L’église Notre-Dame de Bruges, La cathédrale Saint-Sauveur, Le Markt, Le palais provincial de Bruges, Le musée de la frite, Le Tolhuis, La statue de Jan Van Eyck.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

22 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé au n°13 rue Hoogstraat

Autres départs :
 
–        Directement au n°18 rue Groeninge
–        Directement au n°14 rue Walstraat

02

 
Infos visite :

Lors de notre visite, vous serez amené à traverser le béguinage de Bruges. Pour vous éviter toute mauvaise surprise de dernière minute, sachez que ce site est soumis à des horaires d’ouverture et de fermeture. Si toutefois le lieu est déjà clos lors de votre passage,  il vous faudra emprunter le chemin suivant, ci-dessous, pour reprendre l’itinéraire de la visite.
 
Rue Professor Dokter Joseph Sebrechtsstraat -> Rue Oostmeers -> Rue Zonnekemeers.
 
A l’image des destinations touristiques par excellence, Bruges vous propose un combiné d’avantages et de réductions sur ses transports et ses activités via la Brugge City Card. Une bonne alternative pour découvrir la ville à votre rythme et au fil des offres.

03

Quel Climat et à quelle période partir ?

Sur l’année, la température moyenne statue généralement autour de 11°C dû à un climat continental avec des hivers froids et des étés chauds.
En janvier et en février, on obtient les températures les plus basses de l’année avec des minimales autour de 4°C. A l’inverse, les températures les plus élevées sont concentrées sur juillet et août avec des maximales autour 22°C voire plus.
Enfin les mois les plus exposés à la pluie restent janvier, juillet et la période d’octobre à décembre. Rien de mieux que de se parer d’un parapluie et d’un imperméable pour affronter cette éventualité.
Afin d’optimiser votre venue sous une bonne météo, les mois d’avril à octobre restent les plus conseillés pour organiser votre prochain séjour malgré de possibles averses.


Vous avez encore un peu de temps à Bruges ?

Avant de rebrousser chemin, ne quittez pas trop vite Bruges qui vous a si bien accueilli à bras ouverts.

En visite dans une ville à la fois historique et culturelle, vous ne manquerez pas de croiser et explorer quelques musées sur votre passage. Témoin d’une des plus importantes collections au monde de toiles de primitifs flamands, le musée Groening balaye 6 siècles autour de l’art en Belgique et aux Pays-Bas. Autant vous dire qu’il y a de quoi faire!

Dans un style diamétralement opposé mais tout autant intéressant, l’Historium vous fera vivre une expérience virtuelle pas comme les autres sur la ville bouillonnante qu’était Bruges pendant l’Âge d’Or. En deux mots : amusant et immersif!

Un peu loin du centre mais facilement joignable sur une bonne foulée ou en vélo, mode de transport plus qu’ adopté dans la capitale flamande, les moulins de Bruges vous attendent pour une attraction toute en tradition. S’il n’en reste plus que 4 dont 2 vraiment locaux sur les 25 originaux, ces derniers nous présentent une toute autre facette de Bruges dans un coin de verdure très apprécié des habitants. Séance photo garantie!    

Partagez sur les réseaux :

En savoir plus sur Bruges et ses alentours

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes de Belgique

Les autres lieux incontournables à visiter à Bruges à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Bruges à pied :

1 – La place du Bourg

Celui qui vient à Bruges et ne traverse pas la place du Bourg a clairement manqué à ses principes de visiteur aguerri. Vous avez de la chance, avec nous, vous êtes sauvés à ce niveau-là !

place du Bourg Bruges

Centre des opérations et ancien quartier général du comte de Flandres, pendant des siècles, ce site peut être reconnu comme le berceau de la ville. Ancienne forteresse déjà habitée au IIe siècle, la place a vu grandir et s’étendre les limites de la cité au cours du temps.

Au-delà du riche et agréable visuel architectural qu’ils nous renvoient, les nombreux bâtiments délimitant l’espace sont aussi d’importants témoignages chronologiques et historiques. Se rendre sur la place du Bourg c’est faire un véritable voyage dans le temps dans le “cœur vivant” de Bruges!

2 – Le canal Groenerei

Vous vous en apercevrez très vite, Bruges est une ville d’eau traversée par de charmants canaux. C’est simple, il y en a de partout! Le Groenerei, que l’on peut traduire par le “canal vert”, est l’un de ces écrins naturels qui contribuent pleinement au charme de la ville.

bruges canal Groenerei

Attraction gratuite située en plein cœur de Bruges, ce cours d’eau offre une belle ligne d’horizon de 400 mètres ponctuée de jolies perspectives et de reposants panoramas. De quoi flâner, ici et là, au gré d’une balade décontractée, presque les pieds dans l’eau.

3 – Le musée Gruuthuse

Avant de devenir l’un des lieux culturels de la ville, cette immense bâtisse nichée dans une cour intérieure, était le palais des seigneurs Gruuthuse dont le plus célèbre reste Louis de Bruges.

Appartenant à une riche famille enrichie par le monopole sur le gruut, l’ancêtre du houblon, ce prince a donné à ce lieu toute la grandeur et l’élégance du XVe siècle. Racheté par la municipalité en 1876, il devient le site choisi pour héberger les archives archéologiques de Bruges et à plus grande échelle de la Belgique. Un passé déjà d’ordre conservateur pour ce qui deviendra en 1955 le musée Gruuthuse.

Ouvert de manière payante au public, c’est à cette adresse que plusieurs pièces de collection retracent la riche histoire brugeoise à travers 3 époques charnières entre le XVe et le XIXe siècle. Plus anecdotique et assez insolite, le musée dispose d’une guillotine datant du XVIIIe siècle. De quoi craindre le moindre faux pas !

4 – Les Maisons-Dieu

Comme fondus dans le paysage urbain, on retrouve ici et là ces petits ensembles de maisons blanchis à la chaux si typiques de Bruges. Surnommés les Maisons-Dieu, ces petits îlots d’habitations remonteraient au XIVe siècle lorsque de riches bourgeois et quelques confréries ont sans le savoir contribué à l’apparition des premiers logements sociaux de la ville. Créées dans un but essentiellement caritatif, ces demeures modestes permettaient d’aider les locaux dans le besoin à l’image de personnes âgées ou bien de veuves pour qui la dignité et la stabilité financière manquaient.

En plus du logement, l’accès aux soins était gratuit et les résidents se voyaient fournir nourriture et vêtements. En contrepartie de cet acte de charité, censé assurer une place au paradis, les habitants se devaient de remercier chaque jour leur généreux bienfaiteur en priant dans la chapelle du lotissement. Un dédommagement peu commun en signe de loyer, vous ne trouvez pas ? Aujourd’hui, 43 de ces habitations et leur cours intérieures ont été soigneusement restaurées dans le but de continuer à accueillir des personnes âgées de Bruges en leur donnant une vie confortable.

Visuellement très agréables, ces propriétés appartenant à la ville depuis la Révolution française sont des lieux recherchés pour leur tranquillité et leur ambiance reposante. Alors, c’est de votre pas le plus léger et dans un silence incomparable que l’on vous invite à découvrir cet endroit charmant.

5 – L’écluse Sashuis

Apparue presque comme par magie sur notre chemin, cette petite maison de pur style flamand, à cheval sur les eaux, est tout simplement une ancienne écluse autrefois gérée par la ville. Construit au XVIe siècle et hors d’usage depuis les années 1970, ce petit édifice, noyé dans la végétation environnante, a su garder toute son allure et donne l’occasion à de belles photos pittoresques improvisées.

6 – Le parc Minnewater et son lac d’Amour

C’est sur des notes plus “vertes” que notre prochain arrêt nous éloigne définitivement de l’agitation du centre-ville. Le parc Minnewater, l’un des plus grands de Bruges, est un hymne à la nature tant par le cadre végétal qu’il promet que par son mythique Lac d’Amour dont le nom nous fait déjà rêver.

parc Minnewater Bruges

Derrière cette appellation si romantique se cache en vérité une légende toute spéciale que l’on meurt d’envie de vous raconter. Il y a fort longtemps, une jeune et jolie demoiselle se réfugie dans ces bois en vue de fuir un mariage forcé. Le véritable élu de son cœur, rentrer un peu tard de la guerre, la retrouvera malheureusement mourante.

Très attristé par la perte de sa bien-aimée, l’homme dévia alors le ruisseau en construisant une digue et décida d’enterrer sa moitié sur les lieux. Il finira par détruire le barrage, pour que l’eau submerge la zone et qu’un lac soit créé au-dessus de la dépouille.

Avant même de vous prononcer, on vous voit venir les grands déçus de cette histoire ponctuée d’une fin tragique. C’est pourquoi une autre légende plus “happy end” laisse entendre que tous ceux qui font un vœu sur ce pont éprouveront l’un pour l’autre un amour éternel.

Alors, déjà un peu plus convaincu? Si c’est le cas, donnez-vous-en à cœur joie et embrassez votre alter ego dans ce tableau enchanteur.

7 – La brasserie de Halve Maan

Si beaucoup de personnes associent instinctivement la Belgique à la bière, on ne peut admettre qu’ils ont tort avec cet arrêt suivant pas comme les autres. A la fois lieu de restauration et musée, la brasserie Halve Maan fait partie intégrante de l’histoire de Bruges depuis 1856.

Aux commandes de cette institution où la bière est brassée de façon artisanale depuis 500 ans se place la famille Maes et ce depuis 5 générations. Malgré des techniques améliorées lors de voyages en Allemagne ou en Angleterre et une diversification à la distribution de sodas, la brasserie “La demie-Lune”, de son nom français, connaîtra une période à vide avant de retrouver tout son succès au début du XXIe siècle.

Du houblon à la fabrication en passant par la fermentation, des visites payantes vous expliqueront tout ce qu’il y a à savoir sur l’activité brassicole du lieu. Une immersion complète dans la dernière brasserie de production du centre historique de Bruges avec au compteur pas moins de 100 000 visiteurs chaque année.

8 – L’ancien hôpital Saint-Jean

Parmi le paysage historique de Bruges, on ne saurait se passer de l’ancien hôpital Saint-Jean placé sur la droite. Construit en briques rouges au milieu du XIIe siècle, cet ensemble de bâtiments dédié aux soins était le plus important complexe hospitalier de toute l’Europe du Moyen ge. Ce n’est pas rien quand on y pense!

Doté d’un parc pour les convalescents et d’une aimable placette, le monument qui se visite en l’échange d’un billet d’entrée, expose de nos jours une collection d’archives de ses précédentes fonctions et des instruments médicaux tout droit venus du passé. De quoi avoir quelques frissons dans le dos! La pharmacie du XVIIe siècle et la charpente en chêne du XIIIe siècle, considérée comme l’une des plus anciennes et monumentales d’Europe, remportent elles aussi toute l’attention de la visite.

Passant du savoir à la culture, la chapelle de 1820 du site a été reconvertie en musée consacré à Hans Memling pour le plus grand plaisir de nos amateurs d’art. Sept chefs-d’œuvre de ce grand peintre allemand du XVe siècle, connu pour être l’un des plus grands représentants de la peinture brugeoise, y sont entreposés. Selon la légende, l’artiste aurait même réalisé ces toiles dans une maison non loin des lieux. Comme quoi, l’âme artistique de Bruges n’est jamais bien loin!

9 – L’église Notre-Dame de Bruges

Dominant la ville et transperçant presque le ciel avec son clocher de 122 mètres, soit le deuxième plus haut du monde, l’église Notre-Dame de Bruges est sans hésiter un haut lieu de la ville.

eglise Notre Dame de Bruges

Initialement simple chapelle au IXe siècle, puis église de style roman, l’immense édifice adoptera son allure définitive à partir du XIIIe siècle. Construit en pierre de Tournai, une roche très répandue en Belgique, le monument de style gothique montre sans détour la richesse de la ville, l’importance de la religion au Moyen ge et le talent des bâtisseurs de la cité.

Si la visite du musée est payante, l’accès à l’église Notre-Dame de Bruges et sa populaire sculpture de la Vierge à l’enfant, réalisée par Michel-Ange au XVIe siècle, est pour le coup plus libre que jamais. Une belle invitation dans l’un des plus hauts bâtiments en briques du monde !

10 – La cathédrale Saint-Sauveur

Construite entre le Xe et le XVe siècle, la cathédrale Saint-Sauveur est la plus ancienne église de la ville. Si l’édifice n’a pas la grandeur et l’exubérance des autres cathédrales de l’époque, il reste néanmoins le principal lieu de culte catholique accueillant l’évêché de Bruges depuis le XIXe siècle.

cathedrale saint sauveur bruges

De style gothique et entièrement érigée en briques, cette œuvre architecturale renferme, dans un intérieur assez sombre, quelques merveilles à l’image des 6 sublimes tapisseries installées au-dessus des sièges du chœur. Pour la petite histoire, l’architecte anglais qui aura sans relâche rénové la structure après l’incendie de 1839 n’aura même pas été consulté pour l’ajout du toit pointu au clocher. Preuve que le concepteur n’a pas toujours son mot à dire…

11 – Le Markt

Quiconque vient visiter Bruges ne peut se permettre de manquer cet endroit. Étalé sur une superficie de 1 hectare, le Markt, connu aussi sous le nom de la Grande place, est le cœur animé de la ville. Peu importe où notre regard se pose, les divers bâtiments de caractère présents nous dictent toute l’importance et l’atmosphère du lieu.

Entre les emblèmes du patrimoine historique brugeois et l’architecture traditionnelle de ces maisons aux couleurs acidulées, cet ancien entrepôt du XVIIIe siècle est un pur plaisir visuel à immortaliser. Question de compléter ce formidable tableau, vous vous laisserez bien tenter par une petite balade en calèche, non ?

12 – Le palais provincial de Bruges

Uniquement ouvert lors d’expositions, le palais provincial est un autre trésor néo-gothique de Bruges. Construit en deux temps entre le XIXe et XXe siècle, cet édifice dont les volumes étaient autrefois occupés par des pubs est aujourd’hui un bureau de poste et l’ancienne résidence du gouverneur de Flandre occidentale pour ce qui concerne la partie la plus à gauche.

13 – Le musée de la frite

Et oui, comme partout en Belgique, on ne rigole pas avec la frite! Ce monument de 1399, l’un des plus anciens de la ville, était connu pour être la “Loge génoise”. Bureau central des commerçants de Gênes, c’est à présent une tout autre fonction qui rend le site bien vivant.

Depuis 2008, c’est un musée instructif autour de la pomme de terre, de la frite et de ses diverses sauces qui a ouvert derrière ses murs. Seul lieu spécialisé sur le sujet dans le monde entier, petits et grands pourront se perfectionner de manière ludique sur l’histoire de ce tubercule à l’origine de tout un mythe culturel!

14 – Le Tolhuis

Afin de ne pas porter votre regard sur la mauvaise attraction de la place, il vous suffit de chercher la seule bâtisse dotée d’une volée de marche à son entrée. Vous l’apercevez ? Bien que richement décoré sur sa façade, le Tolhuis, qui se traduit par la maison d’Octroi, passe bien souvent inaperçu dans le décor.

Originairement propriété d’un important marchand au XIIIe siècle, ce n’est que le siècle suivant que la fonction principale de l’édifice se définira. Bruges, avec un ancien profil maritime fort, sera un important carrefour de transits marchands. Ainsi s’explique le rôle de ce lieu qui sera dédié à la collecte d’argent issu des droits de passage pour la circulation des marchandises dans la cité.

Véritable concession privée placée sous la direction du comte Pierre de Luxembourg, dont le porche porte ses armes, le Tolhuis fonctionnera jusqu’au XIXe siècle. Racheté par la ville il y a plus de 250 ans, il sera transformé en caserne de pompiers puis en bibliothèque provinciale où reposent de nos jours plusieurs milliers de livres et manuscrits sur l’histoire de Bruges.

15 – La statue de Jan Van Eyck

Du haut de ses 3.75 mètres, la statue de Jan Van Eyck domine fièrement la place ou ce qui pouvait autrefois s’apparenter au “Manhattan” de la Bruges bourguignonne. Cet homme de bronze bien connu est en résumé un maître de renommée mondiale dans le monde de la peinture du XIVe siècle.

statue de jan van eyck bruges

Après avoir travaillé aux Pays-Bas au service du prince évêque, Jan Van Eyck finit par rejoindre son frère à Bruges en tant que peintre de cour pour le duc de Bourgogne. Malgré plusieurs missions à l’étranger, l’artiste ne peut se détacher de la capitale flamande et décide d’y installer définitivement son atelier en 1430.

Très ancré dans le mouvement des primitifs flamands, courant à cheval sur le gothique et la renaissance, Jan Van Eyck sera pour la petite histoire l’un des premiers artistes à signer ses œuvres. Encore un qui avait compris que si reconnaissance il y avait, indiquer son identité pouvait être bien utile.

Où se promener à Bruges ?

Bruges est une petite ville qui possède un immense charme. Elle est même si jolie que l’on croirait parfois se balader à l’intérieur d’un paysage de carte postale. Pour le découvrir, voici quelques-uns des lieux de promenades les plus typiques de la ville. Sachez d’ailleurs que Bruges est une ville sans voiture où l’on se balade à pied, à vélo, ou en bateau.

1 – Le Markt et le Beffroi

Le Markt est tout simplement le cœur de Bruges et s’y promener constitue la première chose que tout nouveau visiteur se doit de faire en arrivant sur place. C’est d’ailleurs sur cette place que se situe le Beffroi surplombant la ville.

2 – Le Quai du Rosaire

Se promener le long du Quai du Rosaire (quai Rozenhoedkaai) constitue toujours une incroyable promenade à Bruges. Il s’agit en effet de l’un des plus jolis coins de la ville où l’on se croirait presque transporté à Venise.

3 – Les canaux de Bruges

L’une des plus belles promenades à faire dans la ville est sans aucun doute une balade en bateau sur le canal de Bruges. Les balades proposées coûtent moins de 10 euros et vous embarquent pour 30 minutes de balade avec un guide qui vous fera découvrir Bruges, ses secrets et ses merveilles.

Quel est le meilleur moment pour aller à Bruges ? 

Bruges bénéficie d’un climat de type continental atlantique. À ce titre, le temps y est très changeant tout au long de l’année. Si vous n’aimez pas beaucoup le froid, nous vous déconseillons d vous y rendre durant l’hiver puisque ceux-ci y sont assez rudes.

En général, les mois d’octobre, novembre et décembre sont assez pluvieux, et donc, pas forcément idéals pour parcourir la ville et la visiter en toute tranquillité.

C’est pour toutes ces raisons que les visiteurs préfèrent généralement se rendre à Bruges du printemps jusqu’à la fin de l’été, autrement dit : de fin avril jusqu’au début du mois de septembre. Les températures y resteront tout de même assez douces avec des maximales autour de 17 °C tout au plus.

Bon à savoir : étant donné le climat est très variable à Bruges, il est toujours conseillé de prendre de quoi parer à toutes les situations dans sa valise avec au moins un vêtement chaud, même si vous vous y rendez en été.

En outre, il est également intéressant de se rendre à Bruges à l’occasion d’un festival. Ceux-ci sont nombreux et se déroulent tout au long de l’année.

Quelles sont les principales attractions à visiter à Bruges ?

Si vous vous rendez à Bruges, voici quelques-unes des attractions incontournables de la ville :

  • La Basilique du Saint-Sang (Heilig-Bloedbasiliek) un magnifique édifice religieux très célèbre dans la ville parce qu’il abrite une relique qui contiendrait le sang du Christ.
  • L’Historium, un musée qui permet de remonter au temps du Bruges du Moyen-âge, grâce à une exposition immersive incluant de nombreux effets spéciaux.
  • Le Béguinage est un monastère construit en 1245 et aujourd’hui classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’UNESCO. Le lieu possède notamment un magnifique jardin, un pont à trois arches, ainsi que de multiples petites maisonnettes.
  • L’Église Notre-Dame et la statue de la Vierge à l’Enfant de Michel-Ange réalisée par Michel-Ange.
  • Le Musée Groeninge (Groeningemuseum), un musée dédié aux amateurs d’art.

Quelles sont les activités les plus populaires à Bruges à faire avec des enfants ?

Si vous vous rendez à Bruges avec des enfants et que vous avez envie de leur faire plaisir, voici quelques idées de sorties à faire en famille.

  • Le musée du Chocolat (Choco-Story), qui est un musée qui met à l’honneur le célèbre chocolat belge. D’ailleurs, si cette thématique vous intéresse, sachez qu’il existe des tours guidés qui permettent de visiter la ville en découvrant l’histoire du chocolat de Bruges et de ses nombreuses chocolateries.
  • Le musée de la Frite est un lieu incontournable, installé dans un magnifique édifice datant du 14e siècle, à visiter avec les enfants à Bruges. Ces derniers sont nombreux à adorer les frites et ils pourront y apprendre tous les secrets pour faire les meilleures frites du monde en plus de pouvoir les goûter.
  • La plage, puisque Bruges se situe à seulement 1 heure en voiture ou en train du littoral. De quoi faire une escale sympa en famille lors d’un séjour dans la région, surtout si vous vous y rendez en été, puisque que de nombreuses activités nautiques y sont proposés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page