Accueil » Visiter Istanbul » La mosquée bleue

La mosquée bleue

Visiter Istanbul,

Itinéraire de Byzance à Constantinople, un empire sur deux continents

guillemet haut
Le ,
par Emilie
audioguides

Audioguides

point de vue

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Plein d’anecdotes

Découvrir l »itinéraire

Vous voilà devant la mosquée la plus connue d’Istanbul, celle du Sultan Ahmet, en turc Sultanahmet Camii. Vous la connaissez sûrement sous le surnom de mosquée bleue, pour son intérieur recouvert de carreaux de céramiques bleus et blancs inspirés de la porcelaine chinoise.
Elle a été construite en 7 ans, comme toutes les mosquées impériales, petites ou grandes, entre 1609 et 1616, sous le règne du sultan Ahmet Ier. Ce dernier voulait édifier une grande mosquée pour apaiser Dieu après la longue guerre de l’Empire ottoman contre l’Empire des Habsbourgs. Les sultans précédents avaient construit leurs mosquées grâce à leur butin de guerre, lui, comme il n’avait pas brillé au combat, a pris dans les caisses du trésor et ça n’a pas du tout plût aux oulémas. Les oulémas, ce sont des théologiens qui conseillent le sultan.
Bref, Ahmet construit quand même sa mosquée, sur le site de l’ancien grand palais byzantin, face à la basilique Sainte-Sophie qui est à l’époque la mosquée la plus vénérée de Constantinople. Il doit aussi racheter et détruire plusieurs autres palais pour dégager suffisamment d’espace. Il faut de la place, car comme vous pourrez le découvrir lors de votre visite d’Istanbul, les mosquées sont composées d’un ensemble d’éléments, dont la tombe du fondateur, une médersa qui est une école coranique, et un hospice pour les pauvres où l’on se faisait soigner gratuitement.
Il prend comme architecte l’élève du grand maître Sinan qui avait fait édifier la mosquée de Soliman le magnifique un siècle plus tôt.
Cette construction est une question d’honneur, et Ahmet veut prouver que l’Empire ottoman n’a rien à envier à l’Empire romain et veut rivaliser avec Ayasofya, la basilique Sainte-Sophie édifiée mille ans plus tôt par l’empereur Justinien. Il s’en inspire notamment pour sa coupole dont il tente d’égaler les dimensions. Celle que vous voyez là fait 23.5 mètres de diamètre contre 30 chez la Sainte-Sophie. La mosquée bleue reprend donc à la fois des éléments byzantins et des éléments de l’architecture traditionnelle islamique.
Le résultat est impressionnant. La mosquée est tout simplement sublime, entourée de ses 6 minarets ! À l’époque, seule la mosquée sacrée de la Mecque en comptait autant ! Le sultan s’est d’ailleurs retrouvé obligé de financer le 7ème minaret à la Mecque ! C’était soit ça, soit en enlever un à la sienne ! Regardez également cette coupole soutenue par des piliers massifs, eux-mêmes recouverts par des demi-coupoles. Cela nous donne une harmonie visuelle géniale et ça a surtout permis d’ajouter des fenêtres, contrairement aux mosquées très sombres des siècles passés, et d’inonder l’intérieur de lumière. Allez-y d’ailleurs à l’intérieur. L’entrée est gratuite, mais attention, la mosquée ferme 90 minutes à chaque heure de prière.
Vous reconnaîtrez facilement les heures de prière, par le chant du muezzin au sommet du minaret. Pour la visiter, vous devrez, comme le veut la coutume, laisser vos chaussures à l’entrée où l’on vous donnera un sac plastique pour les ranger. Hommes et femmes doivent avoir les épaules et les jambes couvertes et les femmes doivent également se couvrir les cheveux. Si vous n’avez pas de couvre-chef, on vous prêtera un foulard à l’entrée.
Comme je vous le disais, à l’intérieur vous serez éblouis par tant de lumière filtrée par 260 fenêtres illuminant ainsi la bagatelle de 21.043 carreaux de faïence d’Iznik à dominante bleue donc.
Vous verrez également des versets du Coran, réalisés par l’un des plus grands calligraphes de son temps. L’élément le plus important que vous pourrez admirer c’est le mihrab, tout en marbre sculpté. Le mihrab est une niche à côté du pupitre où l’imam se tient lorsqu’il prononce son sermon, et qui indique la direction de la Mecque, vers où se tournent les musulmans lors de leur prière.
Sachez aussi que cette mosquée fut également le point de départ du pèlerinage à la Mecque.
Le Pape Benoît XVI l’a visité en 2006. C’est la deuxième visite papale d’un lieu de culte musulman après celle de Jean-Paul II à Damas. Il a prié sans chaussures et face à la Mecque et a assuré son amitié au peuple turc.
La mosquée bleue du Sultan Ahmet est considérée comme le dernier exemple d’architecture classique ottomane et est classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

audioguides

Audioguides

point de vue

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Plein d’anecdotes

Visiter Istanbul

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Plus de 200 visites dans le monde !

france

Visiter la France

europe

Visiter l’Europe

monde

Visiter le monde

Notez ce contenu
Retour en haut