Accueil » Visiter Istanbul » Hippodrome de Constantinople

Hippodrome de Constantinople

Visiter Istanbul,

Itinéraire de Byzance à Constantinople, un empire sur deux continents

guillemet haut
Le ,
par Emilie
audioguides

Audioguides

point de vue

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Plein d’anecdotes

Découvrir l »itinéraire

Cette longue place publique, aujourd’hui appelée place du Sultan-Ahmet, était, à l’époque romaine, l’hippodrome de Constantinople !
Cette arène hippique monumentale où se déroulaient les courses de chars a été construite par l’empereur Septime Sévère à Byzance, pour se terminer sous le règne de l’empereur Constantin, dans sa nouvelle capitale de Constantinople.
L’hippodrome est construit comme un cirque romain classique en forme d’épingle à cheveux comprenant des gradins à l’extrémité sud-ouest. Sachant que de l’autre côté, se trouvent les stalles de départ des chars, vers l’emplacement actuel de la fontaine allemande.
Constantin n’a pas lésiné sur les moyens et a tout fait pour doter sa nouvelle capitale de décors somptueux. La plupart ont disparu aujourd’hui, notamment après le sac de Constantinople ou les tremblements de terre. Mais trois éléments ont subsisté. Voyez déjà l’obélisque de Théodose, qui était à la base devant le grand temple de Karnak en Égypte et qui a été érigé dans l’hippodrome en 390, sous le règne de Théodose. Son transport n’a pas été une mince affaire et il s’est brisé à plusieurs reprises. Il manque le tiers inférieur et il mesure aujourd’hui 19 mètres contre les 30 présumés d’origine.
Vous pouvez également observer un morceau de colonne en bronze torsadée. Il s’agit de la colonne serpentine, l’un des plus anciens monuments d’Istanbul. Elle, elle ne vient pas d’Égypte, mais de Grèce. Elle avait été édifiée devant le temple d’Apollon à Delphes, en souvenir de la victoire des Grecs sur les troupes du roi de Perse. Attention, tout ça, ça remonte ! On est en 479 avant notre ère ! Elle a été récupérée et installée sur l’hippodrome en 324 par Constantin et vous avez la chance de la voir devant vous aujourd’hui.
Et enfin, le troisième élément toujours debout, le deuxième obélisque, que l’on appelle l’obélisque muré. Difficile d’imaginer que des chars passaient à toute allure en tournant autour de ces obélisques ! Cet obélisque-là, on ne l’a pas volé ! Il a été édifié sur place, certainement sous le règne de Septime Sévère au IIe siècle, et terminé sous Constantin Ier. Au Xe siècle, Constantin VII le fait entièrement plaquer de bronze doré et place à son sommet une pomme de pin qui tombera pendant un tremblement de terre au IXe siècle. Vous vous demandez sans doute où sont passées les plaques de bronze. Elles ont été volées par les croisés lors de la quatrième croisade afin de fondre des pièces de monnaie.

audioguides

Audioguides

point de vue

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Plein d’anecdotes

Visiter Istanbul

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Plus de 200 visites dans le monde !

france

Visiter la France

europe

Visiter l’Europe

monde

Visiter le monde

Notez ce contenu
Retour en haut