Accueil » Visiter Istanbul » Basilique Sainte-Sophie

Basilique Sainte-Sophie

Visiter Istanbul,

Itinéraire de Byzance à Constantinople, un empire sur deux continents

guillemet haut
Le ,
par Emilie
audioguides

Audioguides

point de vue

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Plein d’anecdotes

Découvrir l »itinéraire

Parlons un peu de la fameuse Basilique Sainte Sophie que vous avez devant vous. L’édifice résume à lui seul toute la complexité de la ville et les tumultes de son passé. Aujourd’hui, c’est à nouveau une mosquée, mais Sainte-Sophie, de son petit nom chrétien a longtemps été une église puis une mosquée du XVe au XXe siècle, puis un musée avant d’être à nouveau convertie en mosquée en 2020. Laissez-moi vous raconter, car pour comprendre, il faut remonter aux conquêtes et à Constantinople.
Au VIe siècle, l’empereur romain Justinien a construit l’édifice ici présent sur les bases d’une église construite 3 siècles plus tôt par l’empereur Constantin. Oui, comme Constantinople. Lui, il donne une deuxième capitale à l’Empire romain, sur l’emplacement de l’ancienne Byzance !
Car oui, même si Rome c’est très sympa, c’est une cité un peu à l’écart des riches provinces de l’Est et notamment de ce qu’on appelle le riche croissant fertile qui est constamment menacé par les Goths au Nord et les Perses à l’Est. Du coup, il crée Constantinople afin de mieux protéger la pointe de son empire sur les rives du Bosphore. En plus l’emplacement géographique stratégique, protégé naturellement par la mer, en fait une cité facile à défendre. Il fait construire une super triple muraille et s’installe serein.
Et c’est une bonne idée d’avoir créé un back up parce que Rome va tomber dans les mains des barbares germains en 476. L’Empire romain est alors gouverné depuis Constantinople pendant 11 siècles, perdant de plus en plus de territoires aux profits des Arabes et des Bulgares. C’est cet empire romain d’Orient que les historiens vont nommer l’Empire byzantin, même si Byzance n’existe plus depuis belle lurette.
Ne vous inquiétez pas, j’arrive à mon histoire de mosquée !! Les Ottomans arrivent ! Constantinople est quasiment imprenable, mais on ne surnomme pas Mehmet II le conquérant pour rien ! Il est patient et habile, et finira par prendre la ville. Le 29 mai 1453, Constantinople passe aux mains des Ottomans. Si vous vous posez la question, ce n’est pas à ce moment que la ville change de nom, elle ne deviendra Istanbul qu’en 1926.
Bref, la première chose que fait Mehmet II, c’est de consacrer la basilique à l’Islam. C’est très symbolique, car maintenant, la capitale du nouvel Empire ottoman est musulmane. Cela dit, il ne veut pas perdre la population chrétienne de la ville et autorise la liberté de culte. Aujourd’hui, 98% de la population turque est musulmane.
Voilà, vous comprenez mieux l’importance historique et symbolique de cette ancienne basilique et mosquée.
En 1934, c’est Mustafa Kemal Atatürk, le fondateur de la République de Turquie, qui décide de transformer la mosquée en musée afin d’offrir à l’humanité ce bâtiment chargé d’histoire. Mais en 2020, les autorités ont invalidé cette décision et ont à nouveau converti l’ancienne basilique en mosquée, interdisant l’accès à la galerie supérieure. Si vous avez eu la chance de venir visiter le musée de Sainte-Sophie par le passé, vous avez peut-être vu ses incroyables mosaïques byzantines dorées. La plus célèbre est la mosaïque de la déisis, qui date probablement de 1261. Considérée comme un chef-d’œuvre pour la douceur des traits et l’expression des visages, elle représente la Vierge Marie et le saint Jean le Baptiste autour du Christ. Les mosaïques existent toujours, mais elles sont cachées par des tentures.

audioguides

Audioguides

point de vue

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Plein d’anecdotes

Visiter Istanbul

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Plus de 200 visites dans le monde !

france

Visiter la France

europe

Visiter l’Europe

monde

Visiter le monde

Notez ce contenu
Retour en haut