cordoue

Visiter Cordoue

Itinéraire La ville des trois cultures – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Cordoue avec Romane !

blue arrow8,2 km

little pin23 découvertes

pas2h45

bouton audioguides
00 plan cordoue
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Cordoue

: 23 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Romane
quote haut

Histoire, architecture et ambiance festive vous attendent dans cette ville d’Andalousie qui dévoile un riche passé marqué par les différentes cultures qui ont vécu ici, dans le sud de l’Espagne.

Longtemps gouvernée par les dynasties musulmanes, Cordoue est redevenue chrétienne au cours du XIIIe siècle, laissant ainsi un mélange culturel très empreint de la culture arabe. On le voit notamment sur ces monuments, qui affichent un style mudéjare typique des villes de l’Andalousie. Outre son architecture qui risque de vous en mettre plein la vue, Cordoue offre une atmosphère conviviale et chaleureuse où les tapas et les soirées festives sont de la partie et où les spécialités locales ne manqueront pas de vous faire saliver.

Prêt à danser le flamenco dans cette ville pleine de surprises ?

quote bas
Palais de la Merced

Sur votre droite se dresse le palais de la Merced, édifié au XVIIIe siècle. Siège de la préfecture, il affiche un style baroque typiquement cordouan, mais aussi plusieurs vestiges issus de la période romaine, ainsi que les restes d’un baptistère et d’une crypte qui dateraient du Moyen Âge. L’église actuelle a été achevée en 1745 et le cloître en 1752.

Place de la Corredera

Place emblématique de la ville espagnole, cet espace situé au cœur de Cordoue dévoile une forme quadrangulaire unique en Andalousie, qui rappelle celle des places de Castille. C’est la place principale de la ville et l’une des plus visitées. Officiellement construite en 1683 sur un espace qui servait très certainement déjà de place publique non officielle, la place de la Corredera accueillait autrefois les corridas : c’est d’ailleurs le torero Francisco Ronquillo Briceño qui en ordonna la construction.

Temple Romain

Ces vestiges impressionnants sont ceux d’un temple qui date du Ier siècle apr. J.-C., construit en deux temps entre l’an 41 et l’an 96 sous le règne de l’empereur Claude puis de l’empereur Domitien. Avec ses 32 mètres de long et 16 mètres de large, on pense qu’il était le temple le plus important de la ville, dédié au culte impérial et consacré aux Dieux mythologiques. Construit principalement en marbre, il permet de faire un véritable bond dans le temps en plein centre-ville cordouan.

Tour de la Calahorra

Vous voici devant l’un des plus grands vestiges médiévaux de Cordoue. Cette tour classée aux Monuments historiques a été édifiée au XIIe siècle pour protéger le pont romain. À cette époque-là, ce sont les Almohades qui gouvernent Cordoue, dynastie d’origine berbère qui a dirigé la péninsule Ibérique, appelée autrefois Al-Andalus, entre les XIIe et XIIIe siècles. Ils décident de la construction de deux tours carrées encadrant une porte en forme d’arc.

Porte del Puente

Vous passez ici sous la porte la plus célèbre de Cordoue, qui marque l’entrée dans la cité andalouse, qui a joué un rôle prépondérant dans la défense de la ville face aux invasions des ennemis. Déjà à l’époque romaine, une porte monumentale s’imposait ici, remplacée ensuite par les Maures, puis par les Rois Catholiques après la Reconquista par cette porte de style Renaissance qui faisait partie des murailles qui entouraient la ville pendant cette période.

Alcázar des Rois Catholiques

Vous voici devant l’Alcazar de Cordoue, situé en plein centre-ville. Impossible de visiter la ville des trois cultures et de ne pas passer devant ce monument où tant de grands événements ont eu lieu : c’est ici que les Rois Catholiques, Ferdinand II d’Aragon et Isabelle Ire de Castille, ont vécu pendant plusieurs années, tout en planifiant la reconquête de la ville de Grenade, et donc du royaume de Grenade tout entier qui était à ce moment-là dirigé par les dynasties musulmanes.

Mosquée de Cordoue

Véritable monument de la ville, et de l’Andalousie en général, cette mosquée a une longue histoire derrière elle. Sa construction débute au VIIIe siècle, ordonnée par l’émir qui gouvernait Cordoue à ce moment-là, sur l’emplacement d’une ancienne église wisigothe, qui elle-même succédait à un temple romain. Agrandie et modifiée au cours des siècles qui ont suivi, la mosquée prendra son aspect et ses dimensions actuels au cours du Xe siècle et deviendra, à ce moment-là, l’une des plus grandes mosquées du monde. Après l’arrivée du roi Ferdinand III de Castille, la ville devient chrétienne et la mosquée est convertie en église chrétienne.

Calleja de las Flores

La calleja de las Flores, en français, la rue des fleurs, est l’un des passages les plus touristiques de la ville andalouse. Ancien patio cordouan qui s’est transformé en une rue au fil du temps, ce petit chemin étroit dévoile un charme sans pareil, bordé de maisons d’une blancheur éclatante décorées de nombreux pots de fleurs sur leurs murs.

Porte d’Almodovar

Cette porte qui marque l’entrée dans le quartier juif date du XIVe siècle, mais déjà avant cette date, une porte trônait là au temps où les musulmans régnaient sur la ville, et même au temps des Romains. Elle fait partie des neuf portes qui entouraient les murailles de la cité, dont seules trois sont encore visibles aujourd’hui.

14

Et encore 14 à retrouver dans l’application

Jardins de la Merced, place de Capuchinos, palais Marqués de Viana, place de las Tendillas, place del Potro, point de vue sur le pont romain, parc de Miraflores, pont romain, bains du Califat, chapelle San Bartolomé, place Maimonides, synagogue, Casa de Sefarad, jardins de la Victoria.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

23 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé dans le Paseo de Cordoba :

– Parking couvert Avenida Libertad, 1 avenida de la Libertad

02

Infos Visite :

La devise à Cordoue est l’euro.

Cordoue est une ville où le soleil est souvent là, mais attention, l’été à Cordoue peut être très pénible pour ceux qui ne supportent pas la chaleur. Au mois de juillet et août, la température moyenne est de 37°C et la pluie est plutôt rare. Les mois les plus froids à Cordoue sont les mois de janvier et décembre, pendant lesquels la température moyenne est de 15°C. Les meilleures périodes pour partir sont donc durant les mois d’avril, mai, septembre ou octobre, pendant lesquels il fait beau et chaud, mais pas trop !


Vous avez encore un peu de temps à Cordoue ?

Le quartier de San Basilio

Pour terminer votre visite de Cordoue, je vous conseille d’aller faire un tour du côté du quartier de San Basilio, quartier plein de charme qui se trouvait autrefois à l’extérieur des remparts de la ville. Vous y trouverez de jolies rues pittoresques et de nombreux patios qui valent le détour !

Madinat Al-Zahra

Aux alentours de la ville, ne manquez pas la découverte des vestiges de Madinat Al-Zahra, ville établie au Xe siècle qui dévoile un riche héritage hispano-musulman classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce site archéologique unique vous fera remonter le temps, au moment où le territoire espagnol s’appelait Al-Andalus et était dirigé par les peuples musulmans.

Le monastère San Jeronimo de Valparaiso

Le monastère San Jeronimo de Valparaiso, situé à 20 km de Cordoue, mérite également le détour. Construit au XVe siècle, il affiche à la fois une architecture gothique, Renaissance et baroque qui se fond dans l’abondante végétation qui l’entoure, au cœur de la Sierra de Cordoba.

Les villages alentour

Enfin, si vous souhaitez visiter la région de Cordoue, plusieurs petits villages aux influences musulmanes compléteront votre visite : Hornachuelos, Almodovar del Rio, Montilla ou encore Baena.

Partagez sur les réseaux :

En savoir plus sur Cordoue et ses alentours

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes d’Espagne

Les autres lieux incontournables à visiter à Cordoue à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Cordoue à pied :

1 – Jardins de la Merced

Les jardins de la Merced ont été aménagés en 1905 à l’emplacement des anciennes arènes de la ville. Ils ont d’ailleurs été conçus sous une forme circulaire qui rappelle celle des arènes. Ils sont également appelés les jardins Colomb en raison d’un couvent qui se trouve non loin de là, dans lequel Christophe Colomb s’est rendu avant le début de son grand voyage.

La fontaine monumentale qui se trouve au centre des jardins dévoile un style néo-roman et date de la fin du XIXe siècle, réalisée par le sculpteur Rafael de Rosal. Petit havre de verdure en plein cœur du centre-ville cordouan, ces jardins offrent un espace de balade plutôt agréable, à deux pas du palais de la Merced !

Informations pratiques :

  • Adresse : Pl. de Colón, s/n, 14001 Córdoba, Espagne
  • Horaires d’ouverture 2022 : tous les jours 24h/24
  • Téléphone : +34 957 20 17 74

2 – Place de Capuchinos

Cette place entourée de façades blanches porte le nom de Capuchinos depuis le début du XVIIe siècle. Bordée de couvents sur chacun de ses côtés, elle dévoile en son centre le Cristo de los Faroles, sculpté en 1794, qui doit son nom aux huit lanternes qui le composent et qui l’éclairent à la tombée de la nuit. Considérée comme l’une des places les plus tranquilles de Cordoue, avec son architecture sobre et son atmosphère typique de l’Andalousie, elle fait partie des places les plus appréciées de la ville.

3 – Palais Marqués de Viana

Devant vous se trouve le palais de Viana, l’une des visites touristiques à ne pas manquer à Cordoue. Composé de douze patios et d’un jardin remarquable, le palais de Viana a été construit au XIVe siècle et habité au fil du temps par les seigneurs et les riches familles cordouanes. Conçu dans le style de la Renaissance, ce palais marque la fin du règne des dynasties musulmanes en Espagne.

La visite du palais vous emmène à travers les siècles, au cœur des décorations des XVIIe et XVIIIe siècles, des collections d’art Renaissance et des patios d’époque, ajoutés au fur et à mesure que les riches familles habitaient les lieux et personnalisaient les jardins. Les patios cordouans, issus à l’origine de la tradition romaine et arabe, font partie intégrante de l’histoire et du paysage urbain de Cordoue.

Dans le palais de Viana, vous en avez une représentation historique, mais vous en croiserez très certainement pendant votre visite au cœur de la ville. Ce palais est une véritable occasion de découvrir les différents modes de vie de l’époque, qui se déroulaient, lors des belles saisons, dans les patios typiquement andalous et dans le jardin. Il est bien évidemment classé parmi les Monuments historiques de la ville et ce, depuis 1981.

Informations pratiques :

  • Adresse : Pl. de Don Gome, 2, 14001 Córdoba, Espagne
  • Horaires d’ouverture 2022 : du lundi au samedi de 10h à 19h; le dimanche de 10h à 15h.
  • Téléphone : +34 957 49 67 41
  • Tarifs 2022 : 8€

4 – Place de las Tendillas

Cette jolie place située au cœur de la ville a commencé, ces dernières années, à voler la vedette à la place de la Corredera, place principale de la ville. Ici, les habitants se rejoignent pour discuter, boire un verre et profiter de son emplacement privilégié, proche des commerces, pour faire quelques magasins.

Place de las Tendillas Cordoue

Autrefois lieu de rassemblements, de promenades et de célébrations, la place de las Tendillas reste aujourd’hui l’une des places les plus animées de Cordoue, si ce n’est la plus animée. Aménagée au début du XXe siècle, elle dévoile une superbe statue équestre en son centre, représentant Don Gonzalo Fernandez, surnommé le “Grand Capitaine” pour son courage et son excellence pendant la Guerre de Succession de Castille au XVe siècle.

Réalisée par le sculpteur cordouan Mateo Inurria Lainosa en 1920, cette statue fait l’objet d’une légende bien particulière : si vous observez la statue, vous remarquerez que la tête du personnage est en marbre blanc tandis que le reste est en bronze.La légende raconte que la tête appartenait en fait à une ancienne statue du torero Rafael Molina Sanchez, surnommé le “Petit Lézard”, l’un des plus grands matadors de son temps.

Mais la différence de matière entre la tête et le reste de la statue ne s’explique pas ainsi, car c’est bien la tête du Grand Capitaine que nous voyons-là. C’est simplement la volonté du sculpteur, qui a voulu donner une expression plus authentique à ce personnage emblématique de Cordoue. Quoi qu’il en soit, cette sculpture participe à faire de la place de las Tendillas l’une des plus belles de la ville, en plus d’être l’une des plus fréquentées.

5- Place del Potro

Nous sommes dans le quartier San Francisco-Ribera, au centre de la place du Potro, l’une des plus célèbres de Cordoue. La fontaine placée en son centre a été édifiée en 1577 sous le règne de Philippe II et s’appelle la fontaine du Poulain : vous aurez d’ailleurs remarqué qu’une statue d’un poulain orne le sommet de la fontaine, témoignage de l’ancien marché équestre qui se trouvait là autrefois.

Place del Potro Cordoue

De style Renaissance, cette fontaine s’inscrit parmi les monuments historiques de Cordoue, ayant survécu à plus de 4 siècles d’histoire. De l’autre côté de la place se trouve la colonne de victoire de Saint-Raphaël, dédié au saint patron de la cité de Cordoue. C’est un sculpteur français, Jean-Michel Verdiguier, qui la réalise au cours du XVIIIe siècle et en fait ce monument de 2,60 m, surmonté de la statue de Saint-Raphaël. La place du Potro est entourée par deux musées cordouans, le Musée des Beaux-Arts et le musée de Julio Romero de Torres, qui retrace la vie de ce peintre renommé à travers ses œuvres.

Une place qui plaira donc forcément aux amateurs d’art ! On y retrouve également la célèbre Posada del Potro, auberge médiévale qui a accueilli de nombreux personnages venus découvrir Cordoue, notamment l’auteur de Don Quichotte, Miguel de Cervantes, qui en parle d’ailleurs dans son célèbre roman. Cette auberge renferme aujourd’hui plusieurs expositions sur le flamenco, danse typique de l’Andalousie.

6 – Point de vue sur le pont romain

Vous avez ici une jolie vue sur le pont romain de Cordoue, véritable trésor du patrimoine historique de la ville !

Traversé chaque année par des millions de visiteurs, ce pont mythique a contribué à façonner l’histoire de la ville, puisque c’était, pendant plus de 20 siècles, le seul pont qui permettait de traverser le fleuve et d’entrer dans la ville de Cordoue. À droite de ce pont emblématique, vous avez également un aperçu de la mosquée de Cordoue, qui se dessine au-dessus des toits des maisons typiquement andalouses.

7 – Parc de Miraflores

À deux pas du fleuve Guadalquivir, qui traverse l’Andalousie, le parc de Miraflores a été inauguré en 2003 et conçu pour permettre aux cordouans de profiter de belles balades à deux pas du centre-ville, entre les différentes terrasses qui surplombent le fleuve. Lieu paisible et agréable, il permet de s’échapper un moment de l’agitation de la ville et de découvrir cette autre rive du fleuve, en dehors du centre.

8 – Pont Romain

Vous marchez ici sur les traces de la période romaine, pendant laquelle un premier pont a été construit pour relier les deux rives du Guadalquivir.

Pont Romain Cordoue

Depuis sa construction en 45 av. J.-C. et jusqu’au début du XXe siècle, il constituait le seul pont de la ville de Cordoue, indispensable pour pouvoir entrer dans la cité, d’autant plus qu’il faisait partie de la Via Augusta, l’une des plus longues voies romaines de la péninsule Ibérique.

C’est pourquoi il est entouré de chaque côté des deux tours emblématiques de Cordoue, la tour de la Calahorra et la porte del Puente, qui permettaient de défendre la cité et de réguler les personnes qui voulaient y entrer. Reconstruit au Xe siècle par les Maures, qui gouvernaient la ville à ce moment-là, il sera restauré à plusieurs reprises après la prise de la ville par les Rois Catholiques, jusqu’à devenir le pont qu’il est actuellement.

Sur ses 16 arches, deux d’entre elles sont d’origine, les autres ayant été remaniées au fil des siècles. Lieu de tournage privilégié pour certains films et séries, dont la célèbre série Game of Thrones, le pont romain de Cordoue a une véritable valeur historique, d’une part parce que c’est le premier pont à avoir été construit pour pouvoir traverser le Guadalquivir autrement qu’en bateau, d’autre part parce qu’il a joué un rôle important au cours de l’Histoire, étant pendant plus de 20 siècles le seul pont qui permettaient d’entrer à Cordoue.

Certaines des plus grandes batailles se sont donc déroulées ici, sur ce pont emblématique. Il mérite donc bien son classement au Patrimoine mondial de l’UNESCO, au même titre que le centre historique de Cordoue, n’est-ce pas ?

Informations pratiques :

  • Adresse : Av. del Alcázar, s/n, 14003 Córdoba, Espagne
  • Horaires d’ouverture 2022 : tous les jours 24h/24
  • Téléphone : +34 957 49 99 00

9 – Bains du Califat

Appartenant autrefois à l’alcazar, au moment où les dynasties musulmanes gouvernaient la ville, ces bains ont été construits au Xe siècle dans le même style que les anciens thermes romains, comme pour la plupart des bains arabes construits à cette époque-là. C’est la seule partie de l’Alcazar de Cordoue qui n’a pas été modifiée ou reconstruite par les Rois Catholiques, elle garde donc toute son authenticité et démontre l’architecture utilisée par les Andalous lorsque la péninsule Ibérique correspondait au territoire d’Al-Andalus.

S’ils ne sont plus utilisés aujourd’hui, ils sont ouverts à la visite dans le cadre du Musée des Bains Califaux de Cordoue, qui retrace l’histoire et la culture des bains arabes médiévaux.

Informations pratiques :

  • Adresse : Pl. Campo Santo de los Mártires, s/n, 14004 Córdoba, Espagne
     
  • Horaires d’ouverture 2022 : du mardi au vendredi de 8h15 à 20h; le samedi de 9h30 à 18h; le dimanche de 8h15 à 14h45; fermé le lundi. 
  • Téléphone :+ 34 608 15 88 93

10 – Chapelle San Bartolomé

Sur votre droite se trouve la chapelle de San Bartolomé, un bel exemple de l’architecture mudéjare construite entre les XIVe et XVe siècles. C’est donc un mélange entre le style chrétien et musulman qui caractérise la décoration de cette chapelle, qui présente, à l’intérieur, des murs remplis de carreaux de faïences qui en font une chapelle élégante qui rappelle l’art arabe. Elle fait partie du bâtiment qui abrite la faculté de Philosophie et des Lettres, anciennement l’hôpital du Cardinal Salazar.

Informations pratiques :

  • Adresse : C. Averroes, s/n, 14004 Córdoba, Espagne
     
  • Horaires d’ouverture 2022 : du lundi au samedi de 10h30 à 13h30 et de 15h30 à 18h30; le dimanche de 10h30 à 13h30.

11 – Place Maimonides

Cette petite place pleine de charme fait partie intégrante du quartier juif de Cordoue, qui lui-même fait partie du centre historique de la ville, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. La place arbore une architecture typiquement cordouane et renferme le musée de la Tauromachie, dans un ancien hôtel particulier du XVIe siècle, où il est possible d’admirer les costumes, le matériel, les affiches, ainsi que des peintures, sculptures et gravures qui retracent l’histoire de la tauromachie et des plus grands toréadors de Cordoue. Passage obligatoire dans une ville où la tauromachie est un art de longue tradition !

12 – Synagogue

Cœur du quartier juif de Cordoue, la synagogue est l’une des seules encore conservées en Espagne dont la construction date d’avant l’arrivée des Rois Catholiques. Elle se trouve sur votre gauche, dans cette petite ruelle du centre-ville. Au moment où les dynasties musulmanes gouvernaient la ville de Cordoue, les populations musulmanes, chrétiennes et juives cohabitaient dans les villes d’Espagne. Séparé du reste de la ville par des enceintes, le quartier juif de Cordoue renferme certains des plus grands monuments de la ville, notamment la mosquée-cathédrale.

Il est le cœur du centre historique de Cordoue, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. On y trouve la synagogue de Cordoue, empreinte de l’art arabe et du style mudéjar caractéristique de la période à laquelle elle a été construite, en 1315. Avec l’arrivée des Rois Catholiques, les populations juives sont chassées de l’Espagne, et la synagogue devient alors un hôpital, puis l’ermitage de San Crispin, et enfin une école primaire.

Elle devient un Monument National à la fin du XIXe siècle et rouvrira ses portes en 1985. Véritable symbole du passé de Cordoue, cette synagogue est à la fois un bel exemple de l’architecture mudéjare et la preuve que toutes les communautés vivaient ensemble au temps des dynasties musulmanes.

Informations pratiques : 

  • Adresse : C. Judíos, 20, 14004 Córdoba, Espagne
  • Horaires d’ouverture 2022 : du mardi au samedi de 9h à 21h; le dimanche de 9h à 15h; fermé le lundi. 
  • Téléphone : +34 957 01 53 34

13 – Casa de Sefarad

Face à la synagogue, la casa de Sefarad est un musée ouvert en 2006 qui retrace la vie quotidienne, les coutumes et la culture des communautés juives sépharades, c’est-à-dire issues de la péninsule Ibérique, qui vivaient à Cordoue et dans sa région. Le musée se trouve dans une ancienne maison qui date, pour certains de ses murs, du XIVe siècle. Une visite qui vous transporte donc dans le passé médiéval de la ville de Cordoue, que l’on surnomme à juste titre la ville des trois cultures.

Informations pratiques : 

  • Adresse : C. Judíos, 14004 Córdoba, Espagne
  • Horaires d’ouverture 2022 : le mardi de 10h à 18h; du mercredi au dimanche de 11h à 18h; fermé le lundi.
  • Téléphone : +34 957 42 14 04 
  • Tarifs 2022 : 4€  

14 – Jardins de la Victoria

Pins et platanes façonnent ces jardins qui longent le centre historique de Cordoue et mènent tout droit aux jardins de l’Agriculture. Lieu de promenade privilégié pour les habitants de Cordoue, ces jardins situés en centre-ville permettent de se balader dans les allées ombragées, pour un petit moment de détente bien mérité après la visite de la ville !

Comment visiter Cordoue ?

Cordoba est une ville d’Espagne qui se visite au fil de ses monuments emblématiques et de ses différents sites d’intérêt. Si vous vous y rendez pour la première fois, vous ne savez peut-être pas par où commencer. Avant de débuter, sachez que vous pourrez parcourir une bonne partie de la ville à pied. Toutefois, certains tronçons peuvent être parcourus en bus afin de gagner du temps et surtout d’économiser votre énergie durant votre séjour. Vous serez ainsi en mesure de tenir le rythme en soirée, puisque les Espagnols sont connus pour vivre tardivement la nuit.

Lors de votre arrivée, vous pouvez vous concentrer sur les monuments historiques de la ville. La plupart se situent dans le même périmètre urbain. Il s’agit notamment de la Torre de la Calahorra, du Puente Romano, de la Mosquée-Cathédrale et de l’Alcázar de los Reyes Cristianos et de ses jardins. Entre temps, n’oubliez pas de vous restaurer en dégustant quelques traditionnels tapas, par exemple.

Lors de votre seconde journée, vous pourrez poursuivre votre découverte de la ville en optant pour quelques-uns des autres monuments les plus spectaculaires de la ville. Suivant la durée de votre séjour sur place, vous pourrez approfondir votre découverte de Cordoue.

N’oubliez pas de profiter de vos soirées pour vous immerger dans l’ambiance locale, en optant pour des sorties dans les quartiers animés de Cordoue comme la Plaza de la Corredera, par exemple.

Où se promener à Cordoue ?

Cordoue est une ville du sud de l’Espagne où règne une douceur de vivre incomparable. Si vous souhaitez y flâner et vous promener au gré de vos envies, sachez que plusieurs lieux de la ville sont idéals pour cela.

Le lieu de balade le plus emblématique de la cité andalouse est, sans aucune hésitation, l’Alcazar de Séville, et plus particulièrement, ses jardins merveilleux.

Le cœur historique de Cordoue est également un terrain de jeux incontournable pour découvrir la ville au grès d’une balade mémorable. Autre balade incontournable : le quartier de San Basilio et ses patios. Dans le même esprit, la Judéria l’ancien quartier juif de Cordoue, permet de profiter d’une promenade paisible entre les ruelles fraîches aux façades fleuries.

La balade du Pont Romain est également idéale et permet de traverser le Guadalquivir tout en admirant les paysages alentours.

Pourquoi aller à Cordoue ?

Cordoue est une ville espagnole qui mérite le détour. Si vous ne la connaissez pas encore et que vous n’avez jamais entendu parler de son histoire, vous pouvez vous demander pourquoi vous y rendre.

L’histoire de Cordoue, ou Cordoba en espagnol, est en réalité telle, que les raisons d’y passer des vacances sont multiples. Pour commencer, la cité andalouse est l’une des villes les plus importantes d’Espagne. Si vous aimez ce pays et avez envie d’en réaliser un grand tour, une halte à Cordoue est incontournable.

Cordoba est d’ailleurs une ville inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco tant sa beauté et ses vestiges de différentes époques sont précieux. L’exemple le plus flamboyant de sa riche histoire et de son patrimoine architectural est sa célèbre mosquée-cathédrale.

En plus d’être un centre historique, culturel et artistique, Cordoue est aussi une ville où la gastronomie vaut le déplacement.

Notez ce contenu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut