Accueil » Visiter Buenos Aires » L’Obélisque

L’Obélisque

Visiter Buenos Aires,

Itinéraire L’âme Argentine

guillemet haut
Le ,
par Emilie
audioguides

Audioguides

point de vue

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Plein d’anecdotes

Découvrir l »itinéraire

Vous ne pouvez pas le rater, vous le voyez pratiquement tout le temps depuis votre arrivée à Buenos Aires. Voici donc son obélisque. Vous êtes au centre de la place de la République, elle même au centre de la ville. Alors comment est-il arrivé là et pourquoi est-il devenu une des icônes de Buenos Aires ?
Tout a commencé dans les années 30, où l’on a de grands projets d’urbanisme pour la ville. On veut tracé des grandes artères pour relier les pouvoirs entre eux, comme la Diagonal Norte qui relie le pouvoir exécutif de la Casa rosada au palais de justice. Et on décide, au croisement de deux de ces grandes nouvelles avenues, de créer une place de la République ultra symbolique. Tant pis si ça nous demande de raser deux pâtés de maisons et une église. Et tant pis si c’était dans cette église qu’avait été hissé pour la toute première fois le drapeau argentin. Bref, le 23 mai 1936, à l’occasion des 400 ans de la création de Buenos Aires, on édifie un obélisque de 67.5 mètres de haut, construit en pierres blanches de Cordoba. Fissuré en 1938, on change les pierres par du ciment, c’est pour ça que vous ne les voyez plus aujourd’hui. Mais les habitants ne l’aiment pas, et en 1939 on souhaite le démonter, car on le trouve inutile, cher et même dangereux. Et puis finalement on s’habitue et peu à peu il devient un symbole de la ville et sert de point de repère comme de lieu de rassemblement. En 1973, on le transforme en arbre de Noël, en 1998, Greenpeace l’entoure d’une banderole “Sauvez le Climat”, spoiler alert, raté ! En 2005, on le recouvre d’un énorme préservatif rose de 37 mètres pour la journée mondiale de la lutte contre le SIDA. En 2007, pour les 150 ans de bonnes relations entre l’Argentine et l’Allemagne, on le recouvre des couleurs des deux pays. En 2009, la patrouille de France, en tournée en Amérique du Sud, fera son show d’acrobaties au-dessus de l’obélisque et laissera des marques de fumigènes aux couleurs des drapeaux argentins et français dans le ciel porteño.

audioguides

Audioguides

point de vue

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Plein d’anecdotes

Visiter Buenos Aires

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Plus de 200 visites dans le monde !

france

Visiter la France

europe

Visiter l’Europe

monde

Visiter le monde

Notez ce contenu
Retour en haut