Gand

Visiter Gand

Itinéraire Le secret le mieux gardé de Flandres – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Gand avec Emilie !

blue arrow3,0 km

little pin19 découvertes

pas1h00

bouton audioguides
00 plan gand
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Gand

: 19 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie C.
quote haut

Souvent oubliée au profit de Bruges ou Anvers, Gand est pourtant l’endroit rêvé pour un week-end décontracté bien loin de ces destinations sur fréquentées. Ville portuaire au confluent de la Lys et de L’Escaut, la ville flamande prône 1000 ans d’histoire, de culture et de récits intrépides sans pour autant avoir pris une seule ride.

Laissez tomber les hypothèses d’un quelconque élixir de jouvence, la ville n’a qu’un seul secret : son dynamisme invétéré qui lui apporte douceur de vivre et authenticité. Perdu dans ses ruelles pavées d’un autre temps ou au bord de ses canaux plus que vivants, le patrimoine de Gand se livre en exclusivité avec fierté, grâce et originalité.

Médiévale avec son château mais surtout Flamande jusque dans ses façades à pignons et sa généreuse gastronomie, visiter Gand est un choix de voyage qui s’apprécie à l’infini. 

quote bas
Les quais Korenlei et Graslei

Pour découvrir Gand dans une ambiance des plus détendues, vous verrez qu’il n’y a rien de mieux que de se donner rendez-vous aux bords de ses canaux. Jugé comme l’un des endroits les plus beaux de la ville, le quai Korenlei et son équivalent, le quai Graslei formaient à eux deux le port de Gand au Moyen-Age.

Le château des Comtes

Il est plus qu’évident que votre visite à Gand ne pourrait être complète sans un passage obligé par le château des Comtes. Fière et un peu rebelle, cette forteresse a été construite en 1180, par le comte Philippe d’Alsace, sur les ruines d’une ancienne fortification en bois. “Montrait qui dirigeait”, telle était la devise de ce noble français, comte de Flandres, qui en faisant bâtir cette massive structure ne souhaitait qu’une chose : montrer sa puissance.

Le Toreken

Reconnaissable par sa tourelle cylindrique qui occupe l’angle, le Toreken est un bâtiment qui a fait son apparition au XVe siècle. A cette époque, le lieu renfermait la Maison de la Corporation des Tanneurs pour la vente des cuirs.

L’église Saint-Jacques

Marquée par les transformations, les destructions et les extensions, l’église Saint-Jacques schématise à elle seule toutes les périodes d’architecture religieuse qu’à pu appréhender la région. Au XIe siècle, c’était une église en bois, déjà dédiée au même saint, que les pèlerins croisaient sur leur chemin en direction de Saint-Jacques de Compostelle.

L’Hôtel de Ville

Si à l’approche de ce bâtiment tellement impressionnant vous trouvez au sol quelques grains de riz ou quelques pétales de roses écrasées, c’est normal, l’Hôtel de Ville doit normalement se déployer sur votre droite. Sa construction, qui s’est étendue sur 4 siècles, présente une forte hétérogénéité de styles.

La cathédrale Saint-Bavon

De loin l’un des symboles incontestés de Gand, la cathédrale Saint-Bavon a fière allure et ne passe pas inaperçue. Au Moyen Age, la ville flamande relativement florissante et influente s’est engagée dans la construction d’édifices religieux toujours plus grands et plus coûteux. C’est de cette manière que l’ancienne église romane Saint-Jean fut métamorphosée en une énorme structure gothique qu’est la cathédrale Saint-Bavon.

Le Beffroi

Du haut de ses 91 mètres, il est évident que le Beffroi apparaît dans l’horizon du centre historique de Gand. Construite en deux temps au XIVe siècle, cette tour gothique était à la fois le symbole de liberté, de prospérité, de pouvoir mais aussi d’indépendance communale. Un statut très favorisé qui sera accentué lorsque les privilèges de la ville seront secrètement entreposés dans un coffre à l’intérieur du monument de 1402 à 1539.

L’ancien bâtiment des postes

Construit à l’occasion de l’Exposition universelle de 1913, l’ancien bâtiment des postes est un vrai bijou gantois sur lequel on ne pouvait pas faire l’impasse. Son architecture à la fois néo-gothique et néo-renaissance fait preuve d’un réel état de conservation que l’on prend un malin plaisir à scruter en long, en large et en travers.

11

Et encore 11 à retrouver dans l’application

L’église Saint-Michel, La Grande Boucherie, Lena, Nestor et Luna, Le quartier de Patershol, La Lys, Graffiti Street, Le théâtre Royal de Gand, Stadshal, L’église Saint-Nicolas, Korenmarkt, Le pont Saint-Michel.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

19 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ en face de l’église Saint-Michel.



Point monnaie : L’unité monétaire officielle en Belgique est l’euro (€ en abrégé).

02

Infos visite :

La visite passe par le jardin de Romieu : l’accès est gratuit mais soumis à des horaires d’ouverture. N’oubliez pas de vérifier les horaires avant votre visite ou contournez-le en continuant votre chemin sur le quai Albert Gillio pour reprendre l’itinéraire.


Vous avez encore un peu de temps à Gand ?

Relativement à taille humaine, Gand est une destination que l’on se doit d’apprécier en prenant bien son temps.

A bord sur mon bateau

Si déjà à pied on saisit toute la beauté des lieux et son histoire riche, alors imaginer un peu ce que cela peut donner à bord d’un bateau. Que vous ayez le pied marin ou non, plusieurs visites thématiques sont organisées sur les eaux gantoises pour voguer vers le passé de la ville en toute décontraction. Navire en vue, n’hésitez plus !

Oui à la gastronomie

A Gand, il est toujours conseillé de prendre un petit sac en plus, car la case shopping est comme pour chaque séjour, jamais bien loin. Plutôt que de choisir l’évidence avec des souvenirs passe-partout, jouez la carte des spécialités culinaires gantoises et vous verrez vous ne serez pas déçu ! La liste des plaisirs sucrés n’en finit plus avec les cuberdons et les savoureux chocolats. Mais pour ceux qui ont davantage des becs salés, un petit morceau de jambon Ganda Ham c’est bien, mais un pot de moutarde Tierenteyn-Verlent c’est encore mieux. Ouverte depuis 1860, cette entreprise artisanale est une vraie institution culinaire où l’on repart avec son petit pot de sauce onctueuse à la texture inégalable !

Toujours plus d’incontournables

Comme partout en Flandres ou aux Pays-Bas, Gand est un berceau à béguinages dont deux sur trois ont la chance de figurer sur la liste du patrimoine de l’UNESCO. Oasis de calme et de sérénité, l’ancien béguinage Sainte-Elisabeth est un havre de tolérance où la présence discrète de ses résidentes d’autrefois, les béguines, semble encore palpable. Errez dans ces ruelles nous ramène dans une ambiance unique du XIIIe siècle.

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes de Belgique

Les autres lieux incontournables à visiter à Gand à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Gand à pied :

1 – L’église Saint-Michel

Aussi belle au naturel de jour qu’éclairée la nuit, l’église Saint-Michel figure sur plus d’une carte postale de la ville. Cependant, derrière cette apparence photogénique indiscutable, on en oublierait presque que le monument à connu une histoire mouvementée qui a plus d’une fois compromis son processus de construction.

eglise Saint Michel Gand

A peine le début des travaux lancés vers 1440, l’édifice sera impacté par les guerres de religion au XVIe siècle, les pillages de ses premiers trésors et des ravages iconoclastes qui le privent de tout culte par images religieuses. En plus d’une flèche dressée à 24 mètres contre 134 mètres comme initialement prévus, le clocher inachevé par faute d’argent sera finalement pourvu d’un toit plat en 1828.

C’est bien dommage… surtout quand on sait que l’architecte de la flèche de la cathédrale d’Anvers, Lieven Cruyl, avait été choisi pour cette étape ultime de construction.

2 – La Grande Boucherie

En Flandre orientale, ce ne sont pas les spécialités gastronomiques qui manquent. Tenter d’en dresser la liste ou de toutes vous les faire goûter une à une serait même un sacré défi à relever. Par chance, avec la Grande Boucherie, vous allez voir que la tâche va se révéler un peu plus simple.

Grande Boucherie Gand

Initialement un marché couvert, ces halles du XVe siècle servaient autrefois à contrôler la viande avant que celle-ci ne soit vendue. De nos jours, cette imposante charpente de style gothique rassemble à peu près tous les produits du terroir. Pratique, n’est-ce pas ? Au menu, une lignée de jambons Ganda en train de sécher, de la délicieuse moutarde Tierenteyn, des fromages à la bière, des sachets remplis de friandises locales comme les cuberdons et bien d’autres plaisirs gourmands que l’on vous laisse le soin de découvrir et d’apprécier.

Du typiquement gantois en bouche dans un site classé monument historique depuis 1943, ça ne se refuse pas !

3 – Lena, Nestor et Luna

Si Bruxelles peut être fière d’avoir un Manneken Pis bien connu, Gand l’est encore plus puisqu’elle en compte pas moins de quatre. Au-dessus de la porte d’entrée du restaurant Nestor, vous pouvez remarquer trois petites statuettes dans leur plus simple appareil.

Lena Nestor et Luna Gand

Pour ne pas manquer aux présentations, celle positionnée au centre, par ailleurs la plus ancienne, est le fameux Manneken Pis Nestor. A ses côtés lui tiennent compagnie deux Meisjes Pis, ou “deux filles qui pissent” si l’on traduit, ajoutées en 2014 à la suite du 10e anniversaire d’une association locale.

Baptisée Lena et Luna, ces deux figurines féminines ont été réalisées par un artiste belge qui a pris pour modèle une vraie paire de jumelles gantoise. En faisant un peu nos comptes, il est vrai qu’il nous manque encore un Manneken Pis à découvrir. Malheureusement, ce dernier personnage se trouve un peu plus haut sur le quai au niveau du musée de la Maison d’Alijn.

4 – Le quartier de Patershol

C’est ici, aux portes du château, que toute l’âme médiévale de Gand est si bien concentrée. En quelque sorte ville dans la ville, le quartier de Patershol nous procure l’effet d’un voyage dans le temps avec ses ruelles étroites, couvertes de pavées, où se déclinent de charmantes habitations dessinées au Moyen Age.

quartier de Patershol Gand

Résidentiel depuis ses débuts, ce petit coin de Gand a reflété bien des visages en fonction des différentes classes sociales qui l’animait. D’abord côtoyé par les ouvriers tisserands au XVIIe et XVIIIe siècle, ce sont finalement les bourgeois qui vont ensuite lui trouver un certain attrait pendant quelque temps.

De zone que tout le monde aime ou aimerait habiter, le Patershol va pourtant dégringoler en bas du classement. Complètement délaissées et jugées infréquentables, il n’y a pas si longtemps que ça, les rues du quartier s’adonnaient à l’ouverture de maisons closes et de cafés mal famés. Heureusement, un plan de revalorisation de la ville va changer le cours de l’histoire en redonnant aux lieux son atmosphère populaire unique sans pour autant négliger cette nostalgie d’autrefois.

Bordé de cafés, de restaurants et de petites boutiques, le vilain petit canard est redevenu un quartier à la mode.

5 – La Lys

Ville d’eau, Gand se dresse au confluent de deux fleuves que sont l’Escaut et la Lys. Résultat, la ville flamande est traversée en tout point par plusieurs canaux comme l’est aussi sa grande sœur Bruges.

La Lys Gand

Si autrefois la Lys a énormément contribué à développer le profil commercial et économique de la ville, par le transport de marchandises, elle occupe encore une place de choix dans la vie des Gantois. C’est le long des canaux, qu’elle alimente, que les locaux aiment se retrouver pour discuter ou bien manger sur l’une des terrasses de restaurants qui bordent les quais.

Vivantes mais aussi touristiques, les eaux de la Lys chouchouteront tout autant nos visiteurs via de belles balades en bateau pour une meilleure découverte de Gand et de ses nombreux recoins cachés.

6 – Graffiti Street

Lors de votre visite de Gand, il y a de grandes chances que le street art vous apparaisse omniprésent. Culturelle, ouverte d’esprit mais surtout en phase avec l’époque dans laquelle elle vit, la ville flamande s’est peu à peu prise d’affection pour l’art de rue.

Graffiti Street Gand

Par-ci, par-là se détachent de nombreuses œuvres d’artistes de rue belges bien connus comme Roa ou encore Bué the Warrior. Mais ce qui est bien à Gand, c’est qu’on n’a pas nécessairement besoin d’être un grand dans le domaine pour laisser parler son côté artistique. La preuve en image avec la Graffiti Street! Si officiellement, aucun droit n’autorise les tags à se multiplier sur les murs que vous longez, la rue reste pour autant une zone libre.

Tout a commencé avec les Fêtes de Gand en 1995 ou un projet de tags, avec nombre limité, a été lancé. Et à partir de là, le mouvement ne s’est jamais arrêté. Les œuvres se dessinent, se complètent, se superposent au gré des envies des artistes, au point que la Graffiti Street est une véritable toile de fond colorée en perpétuel renouvellement.

7 – Le théâtre Royal de Gand

Pris entre deux grands points d’intérêts de la ville, le théâtre Royal de Gand nous fait de l’œil avec sa belle façade colorée où trône Apollon et ses muses.

theatre Royal de Gand

Construit au XIXe siècle, le lieu culturel européen est connu pour former, saison après saison, de grands acteurs flamands et néerlandais avec des carrières construites bien au-delà des frontières. Si toutefois l’envie vous venait de prendre une bière ou une autre boisson, sachez que le site abrite aussi un café.

8 – Stadshal

Totalement dépareillé du reste de l’architecture locale, le Stadshal correspond à la halle municipale de Gand depuis son inauguration en 2012.

Stadshal Gand

Conçu par un ensemble de designers flamands, cet édifice est une vraie merveille architecturale. L’élément le plus frappant reste la structure originale du toit et l’association équilibrée de plusieurs matériaux comme le verre, le bois et le béton.

Stadshal toit interieur

Ouvert et accessible de tous les côtés, le bâtiment est mis à disposition pour accueillir des concerts, des spectacles de danse mais aussi des marchés. Même si le site donne un nouvel élan à l’une des places de la ville, il a fait l’objet de nombreuses critiques à ses débuts, dont celle de l’UNESCO qui jugeait sa présence comme défavorable sur la vue du Beffroi situé juste à côté.

9 – L’église Saint-Nicolas

Que ce soit pour son vieil âge ou pour son imposante allure en pierre bleu-gris de Tournai, l’église Saint-Nicolas impose le respect. Construit au XIIIe siècle, l’édifice religieux renvoie un style gothique scaldien qui se traduit par un courant architectural romano-gothique typique de l’ancien comté de Flandres.

eglise Saint Nicolas Gand

Ses petites tours à ses coins qui lui garantissent stabilité et son imposant clocher central qui fait pénétrer la lumière à l’intérieur, sont à ce propos quelques-unes de ses particularités. Populaire auprès de plusieurs corporations d’artisans, marchands et bateliers qui y établiront leur propre chapelle, le lieu connaîtra plusieurs mésaventures au point de servir d’écuries pendant la Révolution française.

On vous laisse imaginer qu’il aura fallu un long travail de restauration pour redonner au site toute sa valeur et toute son élégance actuelle. La visite gratuite du monument vous permettra d’apprécier l’une de ses pièces maîtresses qu’est l’orgue signé par le célèbre français Aristide Cavaillé.

10 – Korenmarkt

Point de rencontre des deux rues commerçantes les plus fréquentées de Gand, le Korenmarkt est un site touristique très célèbre dans la ville. Faire une halte sur cette place, c’est rejoindre l’équipe de bon vivant qui l’a fréquente, qu’ils soient Gantois ou visiteurs, venus discuter autour d’un café ou siroter une bonne pinte fraîche.

Korenmarkt Gand

Excepté son caractère humain et son offre commerciale, l’immense terrasse nous baigne dans un cadre authentique mais surtout séculaire. Il y a près de mille ans, le Korenmarkt était l’endroit où se vendait le grain amené par les fleuves de l’Escaut et de la Lys. Hissée au rang de véritable pôle économique au cours du Moyen ge, l’esplanade se développera aussi en point de départ et d’arrivée pour les diligences.

D’où la présence de l’ancien édifice des postes du XXe siècle qui contribue à l’incroyable richesse historique des lieux ainsi que son paysage iconographique époustouflant.

11 – Le pont Saint-Michel

Petit préféré des romantiques dans l’âme, le pont Saint-Michel est connu pour offrir un moment de pleine conscience. Si son histoire est très vite résumée en un pont tournant plat remplacé par un autre en pierre au début du XXe siècle, ses panoramas sur les paysages gantois peuvent eux s’apprécier pendant des heures.

pont Saint Michel Gand

A ses abords, l’arc vous donne déjà l’envie de sortir votre smartphone tant il se mêle parfaitement au reste du bâti traditionnel qui l’accompagne. Sauf que voilà, ceci n’est qu’un avant-goût de ce que le site à de plus magique à vous faire vivre. Plutôt que de vous pondre toute une explication du pourquoi du comment, on vous conseille de vous rendre directement au pied du lampadaire central, où trône l’archange Michel, pour saisir toute l’essence même du lieu.

Vous verrez que peu importe où se pose votre regard, la vue prend automatiquement des airs de cartes postales urbaines. La plus belle reste d’ailleurs celle où s’enfilent les trois tours symboliques de Gand que compte celle de l’église Saint-Nicolas, celle du Beffroi et enfin celle de la Cathédrale Saint-Bavon.

Et si en plus vous arrivez aux dernières lueurs du jour et par conséquent aux premières secondes du coucher du soleil, le décor devient instantanément plus sensationnel.

Comment visiter Gand ?

Gand est une ville de Belgique qui peut se visiter de mille et une façon différente. D’ailleurs, il est tout à fait possible de la visiter en seulement une journée si vous n’êtes que de passage en ville.

Avant de vous y rendre, nous vous conseillons de faire une liste des lieux à ne pas manquer. Par ailleurs, sachez qu’il est possible de visiter Gand depuis les eaux intérieures de la ville. Plusieurs sociétés proposent, en effet, de magnifiques tours en bateau afin de découvrir Gand sous l’un de ses plus beaux angles.

Bon à savoir : un guide touristique est disponible sur le site de la ville et vous permettra de connaître les lieux à ne pas manquer.

ville de gand

Pourquoi aller à Gand ?

Si vous avez envie de visiter une authentique ville belge chargée d’histoire, Gand est un très bon choix. La ville est par ailleurs un véritable centre culturel dont la renommée dépasse largement les frontières de la Belgique. Il y a quelques années, grâce à ses nombreux festivals de qualité, la ville a même été classée par l’UNESCO au rang de « Ville créative de musique ». Les plus appréciés par les locaux et par les touristes de passage sont, par exemple : Jazz au Parc, Gent Jazz Festival, ou encore, OdeGand et le Gand Festival de Flandre.

Autant dire que les activités et les visites à faire à Gand ne manquent pas !

Quelle langue est parlée à Gand ?

Gand est une ville belge, et à ce titre, il est tout à fait normal de se demander quelle peut être la langue parlée. À Gand, la langue officielle, et celle majoritairement parlée par les habitants, est le néerlandais. On y parle aussi bien le néerlandais « officiel » que le néerlandais « dialectal », aussi appelé flamand oriental.

De façon moindre, on y parle aussi le français. On estime en effet que 5 à 10 % des habitants de Gand seraient francophones. Si vous vous y rendez, n’hésitez donc pas à utiliser une application de traduction.

Quel musée visiter à Gand ?

Gand est une ville qui mise beaucoup sur la culture pour attirer les visiteurs et pour permettre à ses habitants de vivre dans une ville intéressante et dynamique. Les musées y sont nombreux et tout aussi intéressants. Parmi les lieux de culture incontournables de Gand, on peut notamment citer :

  • Le MSK – Musée des Beaux-Arts de Gand: le musée idéal pour découvrir le travail artistique (peinture, sculpture, etc.) des grands maîtres flamands.
  • Le SMAK: un très beau musée d’art contemporain mettant en avant la scène artistique belge.
  • Le Design Museum: le musée à voir pour découvrir de nombreuses créations de design de différents courants artistiques.
  • La Maison d’Alijn: une authentique maison décorée comme dans les années 1900 et qui propose une entrée gratuite.
  • Le musée du Dr Guislan: un musée installé dans un ancien asile et qui retrace toute l’histoire de la psychiatrie.

Quel Climat et à quelle période partir ?

Sur l’année, la température moyenne statue généralement autour de 11°C dû à un climat tempéré chaud.

En janvier et en février, on obtient les températures les plus basses de l’année avec des minimales autour de 3°C. À l’inverse, les températures les plus élevées sont concentrées sur juillet et août avec des maximales autour de 23°C.

Enfin les mois les plus exposés à la pluie restent les mois de mai à août et le mois de décembre.

Afin d’optimiser votre venue, les mois de mai à septembre restent les plus conseillés pour organiser votre prochain séjour malgré de possibles averses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page