arles

Visiter Arles

Itinéraire 2000 ans d’histoire – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Arles avec Emilie !

blue arrow5.4 km

little pin15 découvertes

pas1h50

bouton audioguides
plan visite itineraire arles
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Arles

: 15 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie
quote haut

Bienvenue en Camargue ! La ville d’Arles vous ouvre ses portes et vous invite à vivre une escapade ensoleillée, bercée par le chant des cigales et la douce couleur de ses pierres. Peu de villes peuvent se targuer d’avoir une double inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO !

Arles, elle, se distingue pour son patrimoine romain et roman d’une part, mais aussi pour le bien culturel en série “chemin de Saint-Jacques de Compostelle.” Vous ne le savez peut-être pas, mais Arles en 49 av. J.-C. a soutenu un autre JC, alias Jules César contre Marseille. En récompense, l’empereur a fait d’Arlerate la capitale provinciale de Rome. Et ça, ce n’était pas peu de choses! La ville connaît alors un essor économique incroyable et construit tout un tas d’infrastructures romaines !

Elle a même un deuxième âge d’or au IVe siècle. Grâce à ces époques prospères, vous avez la chance de pouvoir apprécier, en plein XXIe siècle, des vestiges romains d’une grande qualité ! Mais elle n’a pas inspiré que nos lointains ancêtres !

C’est en arrivant dans la lumière du Sud que le génie de Vincent Van Gogh s’est réellement manifesté.

Partons donc sur les pas de Vincent, Jules et tous les autres et voyons ce que chez vous, Arles inspire.

quote bas
Cathédrale Sainte-Trophime

La place de la République a beau être petite, il y a ici beaucoup à voir. À commencer par la cathédrale Sainte-Trophime. Il faut savoir que la communauté chrétienne d’Arles est l’une des premières dont on retrouve la trace en Gaule. On est certain de la présence d’un évêque dès l’an 254 quand même ! Ça commence à faire loin ! La cathédrale et son cloître sont considérés comme l’ensemble d’art roman le plus remarquable de Provence. Aujourd’hui, c’est une église paroissiale, mais elle a été le siège d’un archevêché jusqu’à la Révolution. Le plus impressionnant ici reste sans doute son portail sculpté. Si vous aimez le détail, vous allez être servis. Le tympan est particulièrement intéressant. Je vous donne deux trois infos pour vous aider à apprécier l’ensemble. Vous voyez au centre Jésus, jusqu’ici tout va bien.

Espace Van-Gogh

Aaaah, on n’est pas bien là ? Dans cet écrin de verdure, avec toutes ces belles fleurs et ces arcades colorées ? On se croirait presque dans un tableau de Van Gogh. On est en plein dedans même ! Ici, l’esprit du peintre est omniprésent, mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne s’agit pas là d’un lieu dédié à son œuvre.

Thermes de Constantin et Musée Réattu

Les Vestiges romains que vous observez à présent sont les thermes de Constantin. Il ne reste certes pas grand-chose, mais ils font partie des thermes romains les mieux conservés d’Europe ! À l’époque, Arles comptait plusieurs thermes. Ceux-ci datent du IVe siècle, ce sont les plus anciens. C’est pour ça qu’on pense que c’est Constantin qui les a fait construire. Vous le savez, les thermes faisaient partie intégrante de la vie des Romains.

Place du Forum et Café Nuit

Vous voilà arrivés sur la place du Forum. Van Gogh l’a immortalisée dans le souvenir populaire en peignant sur toile le café Nuit. Il y a deux tableaux, celui de l’intérieur avec la table de billard, que Gauguin a également peint, et celui de la terrasse éclairée sous le ciel étoilé. D’ailleurs, sachez que le café a été peint en jaune pour accentuer la ressemblance avec le tableau, mais que Vincent nous dit lui-même qu’il se teinte seulement de jaune la nuit grâce à la chaleur des bougies.

Arènes d’Arles

Passons aux choses sérieuses avec les magnifiques arènes d’Arles. C’est le monument le plus visité de la ville. Vous voilà devant le majestueux amphithéâtre Flavien d’Arelate. On est en 80 apr. J.-C. Le Colisée de Rome est tout juste terminé. Les ingénieurs romains profitent de la colline de l’Hauture pour bâtir leur propre colosse. Un peu plus petit qu’à Rome d’accord, mais quand même ! On surnomme Arles, la petite Rome des Gaules ! L’édifice peut accueillir jusqu’à 21.000 spectateurs ! C’est énorme pour l’époque ! En plus, c’était super bien organisé ! Il y avait des couloirs de circulation, appelés vomitoires, pour que les gens puissent entrer et sortir rapidement sans créer de blocage.

Théâtre antique

À deux pas de l’amphithéâtre, voici le théâtre tout court ! Il est moins bien conservé que son voisin. Bon, il a un siècle de plus me direz vous, mais à leurs âges on n’est pas à 100 ans près ! Il a été construit à la fin du premier siècle av. J.-C. ce qui en fait l’un des premiers théâtres en pierre romains. Il faut faire preuve d’imagination, mais voyez la scène au centre. Elle était entourée de coulisses et richement décorée de colonnes et de statues. C’est d’ailleurs ici que l’on a retrouvé la célèbre Vénus d’Arles que vous pouvez admirer au Louvre. Environ 10.000 spectateurs venaient prendre place dans ces gradins.

Tour Luma

Depuis qu’elle est apparue dans votre champ de vision, je suis sûre que vous vous demandez : “Mais qu’est ce que c’est que cette tour ? !” Eh bien, je vous présente LUMA. C’est l’œuvre d’un architecte canadien plutôt connu, qui s’appelle Frank Gehry et à qui l’on doit surtout le musée Guggenheim de Bilbao. Lui, son mouvement c’est le déconstructivisme. Mais revenons à la tour.

Place de la République

Nous voilà sur la place de la République. Un incontournable de votre visite de la ville d’Arles puisqu’elle rassemble à elle seule une grande diversité culturelle et architecturale. Sur une petite place à l’italienne, on a finalement un peu de tout et c’est assez fou.

07 1

Et encore 7 à retrouver dans l’application

Église des frères prêcheurs , Fondation Van Gogh , Vue sur les toits depuis la place major , Notre-Dame de la Major , Parc des Ateliers , Les Alyscamps , Place de la République

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

15 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Départ conseillé depuis la place de la République

Parkings possibles :
 
– Parking du Centre : 8 Rue Emile Fassin
– Parking publique: 11 Rue Élie Giraud

02

Autre départ possible depuis les Arènes

Parkings possibles :

– Parking de la Major: Place de la Major
– Parking du Rempart de ville neuve : Bd Emile Combes

03

Infos circuit :

Cette visite d’Arles vous fait traverser le parc des ateliers. Son accès est gratuit mais soumis à des horaires d’ouverture. Si vous arrivez en soirée, et que les grilles sont fermées, il vous faudra simplement le contourner en restant sur le chemin des Minimes.

Pour le Théâtre Antique, nous le contournons et l’observons de l’extérieur. Si vous payez l’entrée et le visiter vous pourrez ressortir directement sur la rue de la Calade sans avoir à faire le tour.


Vous avez encore un peu de temps à Arles ?

Le patrimoine historique romain et artistique de la ville d’Arles est indéniable. Pour aller plus loin dans votre découverte, intéressez vous au musée Antique d’Arles ainsi qu’à la Fondation Van Gogh. En dehors du centre ville, une visite à l’abbaye de Montmajour ravira les amateurs.

Et si vous allez jusque là, poursuivez jusqu’à Fontvieille où vous pourrez voir le moulin d’Alphonse Daudet, le château d’Estoublon et l’Aqueduc de Barbegal. Et ,à peine à 30 min de voiture, vous pouvez aussi aller flâner aux Baux de Provence, magnifique village fortifié au cœur des Alpilles.

Enfin, n’oublions pas que vous êtes en Camargue ! Vous ne pouvez pas quitter la région sans partir explorer cette extraordinaire étendue de marais salants, rizières et roselières, peuplée de flamants roses, de chevaux blancs et de taureaux camarguais.

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Les autres lieux incontournables à visiter à Arles à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Arles à pied :

1 – Les porcelets

Cette placette ô combien typique et débordante de charme est un lieu idéal pour faire une pause et regarder passer la vie depuis la terrasse d’un café. Vous avez peut-être remarqué que la rue qui vous y mène s’appelle la rue des porcelets. Plutôt inhabituel, je vous l’accorde. Elle est nommée en la mémoire de la famille des Porcelets qui est l’une des plus anciennes d’Arles.

Si vous visitez les Alyscamps, vous y trouverez leur chapelle funéraire datant du XVe siècle. La légende raconte que cette famille puissante devait son nom à une malédiction. On dit qu’une mendiante, bousculée par une dame dans la rue, lui jeta un sort en lui annonçant qu’elle aurait autant d’enfants qu’une truie du voisinage aurait de porcelets ! En tout cas, le sceau de la famille porte trois petits porcelets sur son insigne.

2 – Buste de César

Vous arrivez à présent sur les berges du Rhône. Alors, en plus d’avoir inspiré le tableau “Nuit étoilée sur le Rhône” de notre ami impressionniste, sachez qu’ici, a été retrouvé en 2008, le buste de Jules César, face contre vase à 6 m sous l’eau ! Et ça, c’est énorme dans le monde de l’archéologie !

Vous savez qu’Arles est une des premières colonies fondées par Jules César, parce qu’il avait bien vu son côté très pratique de passage entre le commerce maritime et fluvial ! Puis, au fil des siècles et des millénaires, les hommes se sont servis du Rhône pour se défaire de ce qu’ils ne voulaient plus ou de ce qui représentait une époque révolue. Ce n’est donc pas rare de trouver des trésors du passé aux côtés des trottinettes électriques et de carcasses de voitures.

Ce buste de César est l’un des deux seuls bustes connus réalisés de son vivant ! On pense qu’il a été fait par un grand artiste, sûrement grec, car le marbre utilisé est de top niveau et vient certainement de Paros en Grèce ou d’une zone de l’actuelle Turquie. Ils ont trouvé d’autres vestiges de fous là-dessous, notamment un bateau du 1er siècle que l’on a mis 3 ans à sortir de l’eau et à reconstituer. Il est exposé au musée d’Arles Antique. Si vous avez un peu de temps, allez-y, c’est passionnant !

3 – Église des frères prêcheurs

Vous avez, au bout de cette impasse, l’église désaffectée des frères prêcheurs. C’est une église gothique du XVe siècle. À la base, l’ordre des frères prêcheurs était installé hors des murs de la ville. Puis, engaillardis par l’ampleur que prenait enfin leur mouvement, ils décidèrent de faire construire une vraie grande église. Elle était ouverte sur le Rhône et a accueilli ses fidèles jusqu’à la Révolution.

Là, elle a été vendue en parcelle et a servi à des garages et des entrepôts. La municipalité finit par toutes les racheter et sécuriser l’édifice. Aujourd’hui, grâce à la restauration réussie de ses beaux volumes, elle abrite des événements culturels. C’est notamment elle qui reçoit chaque année les célèbres rencontres de la photographie d’Arles.

4 – Fondation Van Gogh

Vous ne pouvez pas la rater, vous passez évidemment devant la Fondation Van Gogh. Ce centre d’art rend hommage à la période la plus créative de la vie du peintre, mais il est surtout un centre d’art contemporain ayant pour vocation de rendre la connaissance plus accessible, de stimuler la création tout en partageant sa passion pour l’œuvre de Vincent Van Gogh. Le bâtiment en lui-même est l’écho de ce lien entre histoire et modernité, entre artistes du présent et du passé. Si vous décidez de le visiter, n’oubliez pas de passer par les terrasses qui vous offrent une vue sublime sur la cité.

5 – Vue sur les toits depuis la Place Major

Arrivés sur la place Major juste à côté de l’église, vous avez un très joli point de vue panoramique sur les toits arlésiens et les environs. Une table d’orientation vous permet de vous repérer un peu dans la région et de localiser les Alpilles et le mont Ventoux au loin.

6 – Notre-Dame de la Major

Cette petite église, bâtie au sommet de la colline, est celle de Notre-Dame de la Major. Construite sur l’emplacement d’un ancien temple romain, elle a de base un style roman du XIIe siècle qui a été modifié plein de fois.

Notre Dame de la Major Arles

C’est l’une des plus anciennes églises d’Arles. Si vous venez un 1er mai, c’est ici que vous verrez se terminer le défilé de la fête des gardians. Les gardians et leurs chevaux sont bénis lors d’une messe en provençal à l’intérieur de l’église.

Elle est le siège de leur confrérie dédiée à Saint George, le protecteur des cavaliers. Pour la petite histoire et parce qu’ils sont importants pour les Arlésiens, sachez que les gardians sont les gardiens de troupeaux de taureaux qui vivent en semi-liberté en Camargue. Ils ont créé leur confrérie en 1512 ! Le 1er mai donc après la messe, un nouveau capitaine des gardians est élu. Tous les 3 ans, il y a aussi l’élection de la nouvelle reine d’Arles !! Et quoi qu’il en soit, après c’est la fête en ville, avec spectacle et démonstration de leur dextérité légendaire. Je sais, vous êtes déçu de ne pas être le 1er mai. Il va falloir revenir.

7 – Parc des Ateliers

Vous êtes dans le parc des Ateliers. C’est une ancienne friche industrielle réaménagée en parc paysagé.

Parc des Ateliers Arles

D’ici, vous avez une très jolie vue sur la Tour LUMA qui se reflète dans l’étang du jardin.

8 – Les Alyscamps

Si vous êtes intéressés par la visite de la Nécropole romaine des Alyscamps, sachez que l’entrée est payante et qu’elle se trouve juste là sur votre gauche.

Les Alyscamps Arles

Et vous savez ce que ça veut dire Alyscamps en provençal ??? C’est les Champs-Élysées !! Eh oui, parce que les champs Élysées dans la mythologie grecque, c’est la cité des morts vertueux.

9 – Le Jardin d’été

Vous voilà dans le jardin d’été d’Arles qui sépare le boulevard des Lices du théâtre antique. Ce parc bien arboré a été conçu au XIXe siècle pour servir d’écrin au théâtre antique. Il s’étend sur 10.000 m² et invite à la détente et à la rêverie. Vous y trouverez des essences exotiques, des allées ombragées, des statues, dont un hommage à Van Gogh réalisé par le sculpteur américain William Earl Singer.

La fontaine, que vous voyez sur votre gauche, est agrémentée d’une statue signée Hippolyte Lefebvre. Elle représente Niobé, fille de Tantale, désespérée devant le massacre de ses enfants. Selon la mythologie grecque, la mère des Niobides donna beaucoup d’enfants à Zeus et se vanta d’être plus féconde que Léto, une autre maîtresse de Zeus qui lui donna Apollon et Artémis. Indignés d’être ainsi moqués, ces derniers tuèrent de leur flèche jusqu’au dernier des niobides. Niobé leur mère hurla et pleura si fort que Zeus la prit en pitié et la changea en pierre d’où coula une source née de toutes ses larmes.

Où se promener en Arles ?

Arles est une ville surprenante qui se révèle aux visiteurs qui décident de s’y rendre à l’occasion d’un séjour. Si c’est votre cas et que vous avez envie de vous y promener, voici quelques idées de promenades à faire au cœur de cette ville du Rhône.

1 – Le centre historique, une balade au cœur de la vie arlésienne.

Le cœur historique d’Arles vous offrira une balade pittoresque dans une ville où règne une ambiance particulièrement agréable. Vous pourrez ainsi en profiter pour découvrir ses nombreuses rues pavées, ses boutiques, mais aussi et surtout, ses restaurants où vous pourrez vous arrêter pour goûter l’une des nombreuses spécialités camarguaises.

2 – Le Parc des Ateliers de LUMA

Ce véritable lieu de culture, d’échanges et de loisirs vous offrira une incroyable balade dans un endroit créatif où se mêlent de nombreuses disciplines (architectures, science, spectacles, expositions…). Entre parcs, jardins et bâtiments réhabilités, ce lieu unique vous promet une balade hors normes au cœur d’Arles.

3 – Le Jardin d’été

Le Jardin d’été est un parc d’un hectare qui se situe au cœur d’Arles. Il s’agit d’un lieu idéal pour se promener, ou même, pour pique-niquer et faire une halte reposante lors d’une journée de découverte de la ville.

Comment visiter Arles ?

Arles est une ville riche d’un immense patrimoine architectural et culturel. Les découvertes à faire sont tellement nombreuses qu’il est parfois difficile de savoir par où commencer et comment entamer son parcours. Pour visiter Arles sans en perdre une miette, il est très intéressant d’opter pour des balades thématiques. Parmi celle-ci :

  • La visite du Arles contemporain (l’espace Van Gogh, l’église Saint-Pierre de Trinquetaille, le parc des anciens ateliers SNCF…).

  • Les monuments arlésiens classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO (l’Amphithéâtre romain, les cryptoportiques, les Thermes de Constantin…).

  • Les monuments romains d’Arles et le Musée Départemental Antique.

  • La visite du Arles médiéval, de Saint-Trophime jusqu’aux Alyscamps.

  • La visite du Arles de Vincent Van Gogh (La fondation Vincent van Gogh, le musée Réattu…).

  • L’Arles, périodes Renaissance et Classique (le Musée Réattu, l’hôtel de ville, la Place de la République, Place du Forum…).

  • La découverte des plus beaux hôtels particuliers d’Arles (Hôtel de la Lauzière, Hôtel Laurens de Beaujeu, Hôtel de Méjanes, Hôtel Icard Duquesne, Hôtel Perrin de Jonquières…).

À noter : pour parcourir la ville et visiter Arles à votre convenance, vous pourrez utiliser votre voiture ou utiliser les transports en commun comme le bus. Si vous appréciez le vélotourisme, sachez qu’une visite à vélo est tout à fait possible.

Quelles sont les activités les plus populaires à Arles à faire avec des enfants ?

La ville d’Arles fait de nombreux efforts pour rendre le patrimoine arlésien plus accessible et attrayant pour les enfants. Voici quelques idées d’activités à y faire en famille.

1 – Les vestiges Antiques d’Arles

Les enfants sont souvent fascinés par les lieux chargés d’Histoire où ils peuvent visiter les vestiges de civilisations passées. Ainsi, n’hésitez pas à les emmener découvrir les nombreux vestiges gallo-romains de la ville qui stimuleront leur imagination et leur laisseront les yeux pleins d’étoiles comme :

  • L’Amphithéâtre

  • Les Termes de Constantin

  • Le cloître Saint-Trophime

  • Le quartier des Alyscamps

  • Les Arènes d’Arles

Bon à savoir :

En été, la ville organise de nombreux événements dédiés aux enfants : représentations de théâtre, démonstrations sportives, et même, combats de gladiateurs au sein des divers édifices de la ville.

2 – Le Jardin Hortus

Ce jardin d’inspiration romaine propose un parcours spécialement conçu pour les enfants et leur propose des jeux rappelant ceux pratiqués à l’Antiquité entre autres surprises.

Que découvrir aux alentours d’Arles ?

Arles se situe en Provence, une région connue pour ses magnifiques paysages naturels, ses nombreuses métropoles et ses charmants petits villages. Ainsi, si vous y êtes de passage, n’hésitez pas à profiter de votre séjour pour découvrir les alentours de la ville. Parmi les incontournables se situant non loin d’Arles, on distingue notamment :

  • Le Parc Naturel Régional de la Camargue, les collines du Parc Naturel Régional des Alpilles ou encore les Marais du Vigueirat pour les amateurs de nature.

  • L’Abbaye de Montmajour.

  • Le musée de la Camargue.

  • Le Pont-du-Gard, un aqueduc romain situé dans le village de Vers-Pont-du-Gard.

  • Les Baux-de-Provence, pour découvrir le charme des villages de Provence.

  • Aigues-Mortes, une cité médiévale fortifiée incontournable.

Si vous disposez d’une voiture, vous pourrez également en profiter pour vous rendre jusqu’à Nîmes, Marseille, Montpellier, ou pourquoi, pas Avignon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page