antequera

Visiter Antequera

Itinéraire Là où l’Andalousie commence – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Antequera avec Emilie !

blue arrow5,0 km

little pin17 découvertes

pas1h40

bouton audioguides
00 plan antequera
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Antequera

: 17 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie
quote haut

C’est à Antequera, au kilomètre zéro, que partent tous les chemins d’Andalousie. Sa situation géographique privilégiée, au carrefour des routes qui relient Séville, Malaga, Grenade et Cordoue, en fait un passage obligé lors d’un séjour prolongé dans le sud de l’Espagne.

Cette ville surprenante est dotée d’une grande richesse culturelle et d’un impressionnant patrimoine religieux. Ses fêtes de la Semana Santa sont d’ailleurs légendaires! Son centre historique est parsemé de plus d’une cinquantaine de monuments, dont de nombreux édifices classés au patrimoine espagnol. Cette charmante ville aux maisons blanchies à la chaux et à la culture résolument andalouse porte les traces de son long passé remontant aussi loin qu’à l’âge du bronze avec ses fascinants dolmens !

Partons donc ensemble découvrir ce que les pavés d’Antequera ont à nous raconter à travers ses nombreuses églises, collégiales ou basiliques, ses indénombrables couvents, ses  palais, ses arcs et son alcazaba arabe, pour découvrir en moins de 5 km, plus de 75% du patrimoine historique de la province de Malaga.

quote bas
Plaza Coso Viejo

Vous voilà au cœur de la vieille ville d’Antequera, sur la place Coso viejo, traduisez non pas le vieux truc, les vieilles arènes. Elle est née au XVIe siècle de la nécessité d’agrandir l’espace autour de la plaza de San Sebastian. Au départ, elle était principalement un lieu de rencontres

Alcazaba de Antequera

Vous arrivez ici à l’ensemble monumental d’Antequera, qui occupe tout le sommet de la colline. Vous avez l’entrée de l’Alcazaba sur votre droite, et devant vous, se dresse la collégiale royale de Santa Maria la Mayor. Alors, malheureusement, pour entrer visiter ces deux incontournables d’Antequera, il faudra prendre un billet.

Collégiale Royale de Santa Maria la Mayor

L’église que vous avez sous les yeux est donc la collégiale royale de Santa Maria la Mayor. La collégiale a été fondée grâce à l’évêque Diego Ramirez de Villaescusa, qui était en charge du diocèse de Malaga. Elle a été construite entre 1514 et 1550 par l’architecte Pedro del Campo.

Plaza del Portichuelo

La place du Portichuelo est une belle image typique des villages andalous. Elle vous offre une très jolie vue d’ensemble sur l’église Sainte-Marie-de-Jésus et la chapelle de la Vierge-du-Secours. Cette église, terminée au début du XVIIe siècle, appartenait à la base au couvent des frères du Tiers-Ordre Franciscain. N’hésitez pas

Plaza San Sebastian

Vous êtes sur la plaza San Sebastian, l’une des plus jolies de la ville. Elle a été créée par un décret de la reine Juana la loca, oui,traduisez Jeanne la folle, en 1508. Aujourd’hui, elle donne l’un des plus beaux ensembles urbanistiques d’Antequera. Vous avez d’un côté l’Arco del Nazareno,

Fuente de los Enamorados

Arrivés sur la place de Castille, vous voyez au centre une étrange statue représentant un couple enlacé prêt à tomber dans le vide ! Ils surplombent la fontaine des amoureux et rappellent la légende de la Peña de los Enomarados, le mont qui domine la vallée d’Antequera. Si vous avez

Plaza de Toros

Vous voilà face à la plaza de toros d’Antequera. Toutes les villes d’Espagne ont une arène comme celle-là. La corrida, née sur les terres andalouses, est depuis toujours un symbole du pays. Les arènes d’Antequera comptent parmi les plus pittoresques d’Andalousie. Elles sont si belles qu’elles ont servi de lieu

Mercado municipal

Vous arrivez à présent sur la place San Francisco, devant l’abasto, c’est à dire, le marché couvert de la ville. Que serait la visite d’une ville sans la découverte gustative de ses spécialités régionales ! En Espagne, en général on se fait plaisir. La gastronomie est incroyable et chaleureuse en

Palais des Marquis de la Peña de los Enamorados

Cette belle façade Renaissance, qui domine la place, est celle du palais des marquis de Peña de los Enamorados. C’est un palais construit à la fin du XVIe siècle, mêlant le savoir-faire mudéjar typique de l’Espagne, au style Renaissance de l’époque. C’est l’un des monuments historiques les plus importants d’Antequera.

08

Et encore 8 à retrouver dans l’application

Arco de los Gigantes, Iglesia de la Paz, Hôtel de ville, Couvent Madre de Dios, Monastère Royal de San Zoilo, Plaza Santiago, Mirador de la porte de Grenade, Mirador de las Almenillas

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

17 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Départ conseillé : Plaza Coso Viejo

Parking conseillé :
Parking Gratuit  La Moraleda (non goudronné) – Camino de la Moraleda
Parking Couvert Payant Plaza de Castilla – Sur la place de Castille

Monnaie : Antequera, en Espagne, utilise l’euro.

02

Info visite

Climat : Antequera, au cœur de l’Andalousie, possède un climat méditerranéen doux et sec. Les températures moyennes annuelles tournent autour de 18°C. La meilleure période pour visiter la ville et sa région s’étend de Mai à Octobre. Attention, les températures peuvent dépasser les 40°C en été.  Si vous souhaitez voyager à Antequera en hiver, sachez que les températures moyennes oscillent entre 8° pour les minimales et 18°C pour les maximales. Décembre est le mois le plus pluvieux.


Vous avez encore un peu de temps à Antequera ?

Les Dolmens d’Antequera

À la sortie de la ville, en direction de Grenade, ne ratez pas cet exceptionnel site archéologique datant de l’âge de bronze ! Vous avez sans doute plus l’habitude de voir des dolmens ou des menhirs en Bretagne ou dans les pays celtiques. Mais Antequera possède un fabuleux ensemble de tombeaux collectifs en pierre datant pour certains de plus 2200 ans avant Jésus Christ. Le dolmen de Menga est l’ensemble mégalithique le plus grand d’Europe. Ces pierres mystérieuses de plus de 180 tonnes protègent un couloir qui mène à la chambre funéraire. En ville, vous pouvez voir le dolmen de Menga et celui de Viera. Vous pouvez également vous rendre à quelques kilomètres au nord-ouest de la ville pour découvrir le site du Dolmen d’El Romeral.

Parque Atalaya

Si vous voulez un beau point de vue sur la ville, tout en profitant d’un agréable parc, alors, rendez vous au « parque Atalaya ». Le contraste est saisissant entre ses pelouses vertes et les maisons blanches de la ville, avec la montagne des amoureux qui complète le tableau en arrière plan.

Le parc Naturel du Torcal d’Antequera

Si vous aimez les paysages naturels qui en mettent plein la vue, alors partez vite explorer le parc Naturel du Torcal. C’est le paysage karstique le plus impressionnant d’Espagne et un site pour le moins dépaysant ! Il est situé au sud-est d’Antequera, à une demi-heure de voiture. De nombreux sentiers de randonnée vous permettront de découvrir le parc en profondeur et de vous approcher de ces étranges formations calcaires. Comptez au minimum une demi-journée pour le visiter.

El Caminito del Rey

Pour une randonnée incroyable au cœur de la roche et dans un décor saisissant, tournez-vous vers le Caminito del Rey dans le parc naturel de los Ardales à une trentaine de kilomètres d’Antequera ! Cette randonnée extraordinaire se réalise sur une passerelle aménagée, suspendue à flanc de montagne le long de la paroi escarpée des gorges de Gaitanes. Trois kilomètres surplombant la rivière, parfois d’une bonne centaine de mètres. Si vous avez le vertige, s’abstenir !

La Laguna de la Fuente de Piedra

Avis aux amateurs de faune sauvage, la lagune de la Fuente de Piedra est un petit paradis de biodiversité. Elle abrite notamment une importante colonie de flamants roses. Une escapade nature et ô combien photogénique, à seulement 20 km au nord-ouest d’Antequera.

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes d’Espagne

Les autres lieux incontournables à visiter à Antequera à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite d’Antequera à pied :

1 – Mirador de las Almenillas

OK, ça montait un peu, mais honnêtement est-ce que la vue n’en valait pas la peine !? Vous êtes au mirador de las Almenillas, certainement le plus beau point de vue de la ville. Tournant le dos à l’Arc des Géants, vous surplombez le vide et admirez les nombreuses églises, clochers, palais et autres monuments qui se sont levés au cours des siècles passés entre les belles maisons blanches d’Antequera.

D’ici vous pouvez également vous rendre compte du développement industriel que connait la ville aujourd’hui. À droite, dominant la vallée, se dessine la célèbre silhouette d’un homme couché. C’est la Peña de los Enamorados, le mont des amoureux, culminant à 880 mètres au-dessus du niveau de la mer.

2 – Arco de los Gigantes

La porte d’entrée à la citadelle se nomme l’arche des géants. Cette construction a été voulue en 1585 par la municipalité pour donner un accès typique du monde classique à la forteresse musulmane. Haute de 7 mètres, elle s’ouvre sur un mur de 2 mètres d’épaisseur. Voyez sur sa clef de voûte, les différentes statues et gravures. Vous avez un lion à gauche, une jarre remplie de fleurs de lys au centre et la porte d’un château à droite.

Ces éléments forment le blason de la ville. La porte a été construite dans un style Renaissance, mais le conseil municipal décida d’y placer toutes les statues et inscriptions latines découvertes dans les villes romaines des environs ainsi que de grandes pierres tombales parmi lesquelles on retrouve une dédicace au roi d’Espagne de l’époque, Philippe II. L’arche des géants tient son nom de l’impressionnante statue d’Hercules qui la couronnait autrefois.

C’est donc une porte plutôt intéressante. Construite au XVIe siècle, couverte de vestiges de l’époque romaine qui s’ouvre sur une forteresse arabe ! L’Espagne dans toute sa splendeur.

3 – Iglesia de la Paz

Un mot rapide sur l’église que vous passez à présent. Il s’agit de la Iglesia de la paz, appartenant à l’ancien couvent de Santo Domingo. Les dominicains se sont installés à Antequera en 1586, mais les travaux du couvent n’ont commencé qu’au début du XVIIe siècle. De cette époque subsistent le portail principal,la charpente polychrome mudéjare de la nef centrale et le plafond à caissons du chœur. Vous pouvez entrer, l’accès est libre.

Vous y trouverez deux grands retables de style néoclassique ainsi qu’une chapelle dédiée à Nuestra Señora del Rosario, qui fit l’objet d’une grande dévotion à Antequera entre les XVIIe et XIXe siècles. Prenez le temps d’admirer la porte du tabernacle, elle est considérée comme l’une des plus belles pièces d’orfèvrerie baroque d’Antequera. Et parmi les tableaux que compte l’église, attardez-vous sur « La Epidemia », un ex-voto monumental sur l’épidémie de peste en l’an 1679.

4 – Hôtel de ville

Vous avez ici l’hôtel de ville d’Antequera. Si on s’arrête devant alors que de premier abord il ne paye pas de mine, c’est pour vous inciter à faire les curieux et à aller voir ce qui se cache derrière ses murs. Avant la confiscation espagnole, l’époque à laquelle les biens du clergé ont été mis aux enchères et sont passés pour la plupart dans le domaine de l’État, le bâtiment était un couvent franciscain, auquel appartenait également l’église adjacente.

La façade a été remodelée, mais les pièces principales du couvent existent toujours. Allez donc voir la magnifique cour du cloître et le bel escalier principal. L’hôtel de ville possède également une salle proposant régulièrement des expositions temporaires. Il y a peut-être quelque chose qui vous intéresse, qui sait ! Un peu plus loin sur votre gauche, vous trouverez l’église Saint-Jean-De-Dieu. Une faible participation est demandée à l’entrée, mais si vous aimez les ornements sculptés en plâtre, alors faites un saut à l’intérieur. Sa coupole, littéralement recouverte de motifs ornementaux, est considérée comme un bijou de l’art baroque andalou.

5 – Couvent Madre de Dios

Vous avez ici le “Convento Madre de Dios”, soit le couvent “Mère de Dieu”. Les Augustines fondèrent leur premier couvent à Antequera en 1520. Elles sont les premières religieuses à s’installer en ville après la capitulation de Grenade en 1492.

En 1547, commence la construction de l’ancien édifice qui fut remplacé par celui que vous voyez, suite à un incendie au milieu du XVIIIe siècle. On doit le nouveau couvent à l’architecte Critobal Garcia. Son église est l’une des plus singulières du baroque andalou et l’une des plus belles églises conventuelles d’Espagne. Malheureusement, depuis le départ des sœurs, le couvent est fermé et ne peut se visiter de l’intérieur.

Vous pouvez tout de même admirer la hauteur de ses murs de briques, et la beauté de ses tours et de son clocher. Le couvent Madre de Dios d’Antequera est inscrit sur la liste du patrimoine historique d’Espagne comme Bien d’Intêret Culturel.

6 – Monastère Royal de San Zoilo

Vous passez sur votre gauche, le monastère royal de San Zoilo. La bibliothèque municipale occupe aujourd’hui les dépendances de l’ancien couvent et de son cloître, alors n’hésitez pas à aller voir ce qu’il se passe derrière ces murs. Le couvent de San Zoilo appartenait aux frères Franciscains. Il fut le premier à être édifié à Antequera, en 1500, par décision royale d’ Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon, car leur fils voulait ouvrir un monastère dédié à San Zoilo.

Lui c’est un saint chrétien, martyrs des Romains à Cordoue sous le règne de l’Empereur Dioclétien. Bref, le couvent est élevé dans le style gothique cher aux Rois Catholiques. Vous pouvez voir le cloître, fait de galeries sur deux étages posées sur des colonnes en calcaire rouge. L’intérieur de l’église vaut également le coup d’œil pour son plafond à caissons mudéjar et son beau retable principal de style rococo-néoclassique où se trouve la statue de Notre Dame de Vera Cruz réalisée en 1614.

7 – Plaza Santiago

Vous voilà sur la très belle Plaza Santiago, encadrée par l’église du même nom et le couvent de Sainte-Euphémie. L’église est plutôt petite, car elle a été construite comme simple ermitage en 1519. Depuis 1822, elle fait office de paroisse.

On pense que le bâtiment actuel date du XVIIe siècle et qu’il est l’œuvre de l’architecte Cristobal Garcia. Sa belle façade campanile cache un intérieur sobre, d’une nef unique. Dans le retable principal, vous trouverez la niche de la Virgen de la Salud, datant du XVIIe siècle. Le couvent de Sainte-Euphémie, qui fait l’angle, a été fondé en 1601 et est consacré à l’une des saintes patronnes de la ville.

L’église actuelle date de la deuxième moitié du XVIIIe siècle. D’extérieur, elle présente un jeu de volume original mettant en valeur son plan octogonal. L’intérieur est couronné d’une coupole en plâtre rococo. Sa visite est gratuite, comme celle du petit musée dédié à la sainte que vous trouverez à l’intérieur.

8 – Mirador de la porte de Grenade

Dans le parc Juan Carlos Ier, à côté de la porte de Grenade, édifiée en 1748, vous trouvez un petit mirador du même nom. D’ici, vous avez une vue panoramique de la vieille ville d’Antequera. C’est la carte postale typique de la ville avec l’Alcazaba arabe et la Collégiale Royale de Santa Maria Mayor dominant les maisons blanchies à la chaux.

Vous pouvez en profiter pour faire une petite pause dans le parc agrémenté de jeux pour enfants et d’une jolie fontaine en pierre rouge du Torcal d’Antequera.

4.3/5 - (36 votes)

2 réflexions sur “Visiter Antequera”

  1. Je ne connaissais pas du tout cette ville, mais grâce à votre guide je pense l’inclure dans mon itinéraire de visite de l’Andalousie. Ca a l’air très sympa

    1. Bonjour Marie,
      Je vous conseille en effet d’aller la découvrir, d’autant plus qu’elle est située entre Séville, Grenade et Malaga, donc très pratique pour s’y arrêter le temps d’une journée.
      Bonne visite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut