Visiter Strasbourg

Visiter Strasbourg

Itinéraire L’éternelle – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Strasbourg avec Romane !

blue arrow7,6 km

little pin25 découvertes

pas2h30

bouton audioguides
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Strasbourg

: 25 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Romane
quote haut

À cheval entre la France et l’Allemagne, entre les Vosges et la Forêt noire, entre tradition et modernité, Strasbourg ne choisit pas et nous offre un délicat mélange de cultures doucement métissées au fil des siècles. Pittoresque, mais pétillante, elle offre à qui la visite autant d’histoire que d’architecture, de belles places que de rues pavées où les sublimes maisons à colombages vous font remonter le temps. Ville à taille humaine, photogénique et dynamique, elle se visite au fil de l’Ille et au rythme des saisons. Capitale de l’Alsace, symbole de l’Europe, de Noël ou de la choucroute, Strasbourg vous fera vivre une véritable déclaration d’amour.

quote bas

Vous voilà, tout comme 8 millions de visiteurs chaque année face à la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg. C’est quand même la plus vieille cathédrale gothique du monde ! C’est un “Prodige du gigantesque et du délicat » ce n’est pas moi qui le dis, c’est Victor Hugo. Jusqu’en 1874 c’était même le plus haut bâtiment religieux du monde !!

Ces deux maisons en pain d’épices que vous voyez face au côté de la cathédrale sont la fondation de l’œuvre de Notre-Dame et son musée, chargé de récolter des fonds pour l’entretien de la cathédrale.

Quasiment collée à la cathédrale, vous ne pouvez pas manquer la célèbre maison Kammerzell. Elle doit son nom à l’épicier Kammerzell qui y vivait au 19e siècle. Plutôt impressionnante à regarder !

La perspective se ferme sur l’Opéra du Rhin. Alors je vous l’accorde, ce n’est pas le bâtiment du siècle, mais si vous aimez l’Opéra, sachez qu’il a une très bonne scène.

Cette sympathique fontaine qui attire l’œil, c’est la fontaine de Janus, ou la naissance de la civilisation. Janus c’est le Dieu Romain des commencements et des fins. Eh oui tiens, janus, janvier, le début de l’année dans le calendrier romain.

Cette place aux allures de parc bien arboré nous en dit long sur l’histoire de Strasbourg. Vous êtes au cœur de la nouvelle ville, construite par les Allemands, enfin, les Prussiens. En 1870, après la défaite de la France, ils comptent bien faire de Strasbourg la capitale du Reichsland d’Alsace-Lorraine.

Voilà donc l’église protestante Saint Pierre Le Jeune. C’est toujours difficile d’imaginer comment c’était avant, mais il y a avait là, à la fin du VIIe siècle une petite chapelle en bois construite par les moines irlandais.

Nous voilà au cœur du sujet. Strasbourg comme vous l’imaginez. La carte postale de la fameuse Petite France. Mais pourquoi la Petite France ? L’origine du nom est bien moins charmante que le quartier qui le porte.

Vous voici sur les fameux ponts couverts de Strasbourg. À découvert depuis 1784, mais, qu’importe, le nom sonne bien, on le garde. Ces trois imposantes tours datent du XIVe siècle ! Elles font partie des vestiges du rempart de la ville. Il en avait en tout 90 !

Ce quartier était à l’époque du Moyen Âge, le coin des Meuniers et des Tanneurs, pour qui il était bien pratique d’avoir tous ces bras de rivière à disposition.

16

Et encore 16 à retrouver dans l’application

Place du Corbeau, Ancienne Douane et Boucherie , Place du Marché aux Cochons de Lait , Pont Sainte-Madeleine , Quais des Bateliers , Place Saint-Étienne , Place Broglie , La place de la République / Neustadt , Pont de la Fondrerie , Place Kléber , Grand Rue , Pont du Faisan , Barrage Vauban , Terrasses panoramiques du Barrage , Place Gutenberg , Rue Mercière.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

25 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Itinéraire conseillé au départ de la place du Corbeau.

03

Parkings conseillés : 

– Parking Austerlitz – Rue des Bœufs
– Parking des Bateliers – 10 Rue de Zurich


Vous avez encore un peu de temps à Strasbourg ?

Strasbourg se visite au fil de l’eau. N’hésitez pas à faire une belle balade en bateau électrique . Une façon originale de découvrir les sites incontournables de la ville tout en douceur. Pourquoi pas également en apprendre un peu plus sur les valeurs de paix et de démocratie en visitant le Parlement Européen ! Et pour un peu de fantaisie, si vous poussez un peu votre visite du quartier Allemand, allez jeter un coup d’œil à la belle maison égyptienne au 10 avenue du Général Rapp ! Un mix Art Nouveau et Egypte Ancienne étonnant ! Enfin, pour les amateurs de vins, d’histoire et d’anecdotes, ne manquez pas la visite de la cave historique des Hospices de Strasbourg. Comment un hôpital s’est-t-il retrouvé avec une grande cave si connue, je ne vous en dirai pas plus mais vous conseille vivement d’aller y faire un tour.

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes de la région Grand Est

Tourisme en région Grand Est

Voyage et visite de Strasbourg

Capitale de l’Alsace et de l’Europe, Strasbourg est également réputée pour son marché de Noël qui attire chaque année des millions de personnes, son architecture typique avec ses maisons à colombage situées dans le quartier historique, la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, ses canaux…

Mélange de tradition et de modernité, Strasbourg est très attachée à sa culture, à ses racines, mais se tourne également vers l’avenir avec le quartier européen, et les nombreux étudiants présents chaque année dans les universités et autres lieux d’études supérieures. La gastronomie et le vin font bien entendu partie des spécialités de la capitale alsacienne, salé, sucrée, ambré… La gourmandise est toujours au rendez-vous dans la ville de Strasbourg !

À proximité de l’Allemagne, l’histoire est singulière et jonchée de blessures profondes, tantôt incorporée, entre autres, aux royaumes des Romains, puis des Francs, tantôt française puis allemande, l’histoire de cette ville n’a pas toujours été un long fleuve tranquille…

Classée la ville la plus accueillante de France en 2021, la capitale alsacienne à plus d’un tour dans son sac pour rendre votre séjour inoubliable, qu’il soit court ou long. Alors n’attendez pas plus longtemps pour consulter nos itinéraires, ils vous aideront à découvrir ce haut-lieu touristique.

Les autres lieux incontournables à visiter à Strasbourg à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Strasbourg à pied :

1 – Place du Corbeau

Du XIVe au XVIIe siècle, cette place s’appelait « Bei der Schindbrücke » pour ceux qui ne parlent pas alsacien, cela veut dire (près du pont aux supplices).

Charmant, n’est-ce pas, j’y viens. On l’appellera ensuite à tour de rôle Place au Corbeau ou “Rabenplatz”, selon si elle est française ou allemande. Mais revenons à nos supplices. Le pont que vous voyez devant vous, qui aujourd’hui est un charmant moyen fleuri de passer du quartier de la Kruteneau au centre-ville, était autrefois un lieu d’exécutions publiques. Les condamnés à mort étaient enfermés dans des cages sur le pont à la vue des passants avant d’être jetés à l’eau.

Enfin, l’eau c’est un bien grand mot, à l’époque c’était plutôt un mix odorant d’excréments et des égouts de la ville. Il y a eu d’abord une planche qui permettait de vous tremper un peu beaucoup, passionnément dans l’eau croupie selon le choix du magistrat, puis on inventa une bascule (vous remarquerez qu’on est toujours très ingénieux quand il s’agit d’inventer des instruments de torture) bref, cette machine avait un grand panier dans lequel on enfermait le condamné pour l’immerger dans l’eau.

S’il arrivait à sortir du panier ce qui n’était déjà pas gagné, il pouvait essayer de survivre en nageant vers les berges, mais comme de toute façon, personne ne savait nager à cette époque, c’était la noyade assurée. Sur cette charmante note historique, je vous laisse traverser le pont.

2 – Ancienne Douane et Boucherie

Face au centre-ville, vous avez à votre gauche l’ancienne douane et à votre droite l’ancienne boucherie.

Ancienne Douane et Boucherie Strasbourg

Un mot sur ces bâtiments emblématiques. La douane, déjà, nous rappelle la prospérité de la ville due à son commerce fluvial. Là où se trouvait depuis 1143 un dépôt de sel, la corporation des bateliers décida d’installer une douane pour entreposer les marchandises et organiser les paiements des taxes.

D’énormes grues pivotantes étaient installées de part et d’autre. Une auberge accueillait les voyageurs au rez-de-chaussée et des foires étaient organisées dans le reste de l’édifice. D’énormes marchés de denrées s’installaient dans la rue de la douane. Le Rungis de l’époque. Puis, lorsque le port migra, la douane migra avec lui.

L’ancienne boucherie, le gros bâtiment en U à droite, a été construite pour remplacer les abattoirs vétustes de la ville. Au rez-de-chaussée, ouverts sur la rue, on avait les étals des bouchers et dans les ailes, les chambres froides. Au premier, vous pouviez venir assister à des représentations théâtrales. Multifonctions la boucherie ! C’est aujourd’hui le musée d’histoire de Strasbourg.

3 – Place du Marché aux Cochons de Lait

Vous êtes sur la place du marché aux cochons de lait. Un si grand nom pour une si petite place. Pas de subtilité ici, on y vendait simplement des cochons de lait, puis du porc en général.

Observez la belle maison à colombage au n°1. Elle a 6 étages et est classée monument historique. Voyez sa girouette en forme de sabot tout en haut ? L’ancien propriétaire était un riche sabotier. L’histoire voudrait que l’empereur Sigismond lors de sa visite officielle de la ville en 1414, se voit invité à une promenade par les nobles strasbourgeoises.

On raconte qu’il sortît si vite de son lit qu’il ne prit même pas la peine de se chausser et déambula nu-pieds dans les rues. Les femmes lui auraient alors acheté des sabots à la maison du coin. On imagine qu’ensuite, le sabotier, devenu célèbre, fera fortune et que lui ou ses descendants, feront construire cette belle demeure avec toujours un sabot en guise de girouette pour ne pas oublier leur bonne fortune !

4 – Pont Sainte-Madeleine

D’ici, vous avez une magnifique vue sur la façade extérieure du Palais Rohan et ses 17 fenêtres parfaitement alignées surplombant l’Ill.

Pont Sainte Madeleine Palais Rohan Strasbourg

L’Ill est la rivière qui traverse l’Alsace. Elle prend sa source dans les contreforts du Jura avant de rejoindre le Rhin au nord de Strasbourg. C’est elle qui a donné son nom à la région, car Alsace se dit Elsass en Allemand, ce qui signifie le pays de l’Ill.

5 – Quais des Bateliers

Les quais aménagés que vous longez à présent, se nomment les quais des bateliers, pour les bateliers qui y étaient installés autrefois.

Quais des Bateliers Strasbourg

Ils sont aujourd’hui entièrement piétons. Vous pouvez donc sans risque vous promener le nez au vent en regardant les belles maisons qui le bordent. Ces demeures datent des XVIIe et XVIIIe siècles. Elles valent largement le coup d’œil et d’ailleurs plusieurs d’entre elles sont classées monument historique.

6 – Place Saint-Étienne

Vous arrivez sur une charmante petite place, entourée de belles maisons à pans de bois.

Place Saint Etienne Strasbourg

C’est la place Saint-Étienne. Les maisons à colombages de cette place sont magnifiques et indissociables de la culture alsacienne. Chaque propriétaire y met son rang social et le courant artistique de son époque à travers les sculptures et dessins. Souvent, des épigraphes sont gravées dans les poutres ou les poteaux avec l’année de construction et le nom des propriétaires. Au centre vous voyez la statue du “Meisenlocker,” le charmeur de mésanges, apparemment pour un jeune strasbourgeois qui attrapait les mésanges à la glue avant de les vendre au marché. Chacun sa technique 🙂

7 – Place Broglie

Cette place toute en longueur et bordée de tilleul et d’hôtels particuliers accueille chaque année le célèbre marché de Noël de Strasbourg.

Place Broglie Strasbourg

Si vous êtes justement venus pour l’occasion, la place est certainement pleine à craquer et brillante de mille feux. Ce marché traditionnel se tient à Strasbourg, depuis, tenez-vous bien, 1570 ! Il a longtemps été le seul en France. Normal, car c’était avant tout une tradition germanique. Au Moyen Age, il y avait déjà un marché, appelé Klausemärik, et organisé en prévision de la fête de saint Nicolas, le 6 décembre.

Marche de Noel Place Broglie Strasbourg

À cette époque, c’est à ce saint que l’on attribue la distribution des cadeaux aux enfants. Pour permettre aux parents de se procurer quelque chose à offrir, un marché est installé quelques jours avant cette date. Lorsque Strasbourg devient protestante au XVIe siècle, le pasteur sermonne les habitants, en leur disant que donner à un saint le pouvoir de remettre des cadeaux aux enfants était trop fort et trop papiste comme disaient les protestants, et qu’ il serait préférable de dire que ça venait du Christ.

La ville de Strasbourg décide alors de supprimer la Saint-Nicolas, mais de laisser le marché qui est alors renommé Christkindel, le marché de l’Enfant Jésus, plus populaire que jamais aujourd’hui. Mais la place Broglie est aussi célèbre pour une autre raison ! Voyez les inscriptions sur la Banque de France.

C’est ici qu’aurait été entonnée pour la première fois la Marseillaise. Pour ceux qui croient encore que la Marseillaise venait de Marseille, faisons un mini point historique. En 1792 toute l’Europe voit d’un très mauvais œil la Révolution française et craint que les têtes ne tombent aussi dans leur pays. Histoire de ne pas donner des idées à leurs citoyens, la guerre est déclarée contre la France.

Le maire de Strasbourg de l’époque demande au Capitaine Rouget de Lisle de créer un chant révolutionnaire pour motiver les troupes de l’armée du Rhin qui défendent l’est de la France. Les volontaires marseillais la chantèrent en rentrant chez eux symbolisant ainsi l’unité qu’il y avait dans le pays de l’Est au Sud. Bon aller, je vous l’accorde, il y a bien un rapport avec Marseille. En tout cas, vous êtes, sur cette place, au cœur de notre histoire.

8 – Vue depuis le Pont de la Fonderie

Ici, depuis le pont de la Fonderie, vous avez une magnifique vue sur le Palais de Justice et l’église Catholique Saint-Pierre-le-Jeune toute belle dans ses briques roses et rouges et couronnée de la plus vaste coupole d’Alsace.

Je dis bien église catholique, car nous allons voir également son homonyme protestant. Le pont sur lequel vous vous trouvez a été inauguré en 1893. Il s’intègre harmonieusement entre les deux quartiers qu’il relie grâce à son arche unique de 24 mètres. Les lions en grès rose qui gardent ses extrémités ont, bien malgré eux, donné un surnom au pont dont il aurait préféré se passer. Les habitants le surnomment en effet le pudelbrücke, ce qui signifie : le pont aux caniches ! Avouez que c’est vexant 😉

Pont de la Fonderie Strasbourg

9 – Place Kléber

Comme toutes les places principales des villes de France, vous voilà sur les lieux des grands rassemblements, que ce soit pour une victoire de coupe du monde, un gigantesque sapin de Noël ou des manifestations.

Place Kleber Strasbourg

La place prit le nom de Kléber en l’honneur du général strasbourgeois, assassiné pendant les campagnes d’Égypte. Vous voyez d’ailleurs à ses pieds sur la statue, un mini sphinx, symbole de ses réussites en Égypte.

Statue Place Kleber Strasbourg

Bon d’accord il s’est fait assassiner, mais avant ça il avait été brillant ! Cette ancienne place d’armes était parée de bâtiments militaires comme l’Aubette, où l’on donnait les ordres au petit matin, à l’aube donc. Ce palais, construit en grès rose des Vosges comme la cathédrale, va opérer un virage à 180° au milieu du XIXe siècle.

Café-concert, musée, commerce, loisirs, les activités se diversifient. Puis dans les années 20, l’aile droite devient un grand projet avant-gardiste d’un trio d’artistes qui entendent créer une œuvre d’art totale du sol au plafond. Depuis 2008 un centre commercial installé dans l’aile gauche et le centre culturel contemporain au premier étage vous permet de voir de plus près ces fantastiques décors !

10 – Grand Rue

Axe historique de la Ville, Grand Rue emprunte l’ancienne voie romaine qui menait de Strasbourg à Saverne. Elle a été coupée en 2 dans les années 20 lors de la grande percée. La grande percée, c’est un chantier assez fou de la fin du XIXe.

Remettez-vous dans le contexte. 1870 La France perd la guerre contre la Prusse et Strasbourg devient la capitale de la région. Les Prussiens veulent en faire la vitrine ambitieuse du futur sauf qu’ à cette époque, Strasbourg a doublé de volume et est encore bien médiévale. La Petite France à grande échelle on va dire. Ruelles tortueuses, misère, crasse et humidité bien insalubre.

À cette époque, on se rend compte aussi que l’hygiène c’est bien ! Du coup, le gouvernement décide de mettre en place une restructuration géante du centre-ville et de tout reconstruire avec quelques règles de base comme l’obligation d’avoir des fenêtres ou avoir un lit par habitant. La base. Et ils n’y sont pas allés de main morte, détruisant des tonnes de maisons et de bâtiments et délogeant plus de 3000 personnes. Les habitants seront terrorisés, mais il en ressortira une belle et large rue, encadrée de monuments harmonieux et aussi, comble de la modernité, d’un tramway !

11 – Pont du Faisan

Ce petit pont historique, appelé le pont du faisan ou simplement le pont tournant, offre une vue pittoresque sur la petite France.

Pont du Faisan Strasbourg

Il pivote de droite à gauche pour laisser passer les péniches et les bateaux. C’est un pont d’acier et de bois datant de 1888 amélioré en 1999 avec un dispositif hydraulique. Il est, comme le reste du quartier, classé patrimoine mondial de l’humanité. Il remplace ceux qui ont été là avant lui, l’ancien pont de bois du XIVe siècle, le premier pont mobile de 1854, et le pont-levis de 1869. Il est l’une des attractions phares du quartier historique. Si vous restez un peu, il y a des chances que vous le voyez s’activer pour laisser passer les piétons puis les bateaux.

12 – Barrage Vauban

Le barrage que vous voyez en face de vous est le barrage Vauban.

Barrage Vauban Strasbourg

Dès que Strasbourg fut rattachée à la France, Vauban est réquisitionné pour parfaire la protection de la ville. Il fait donc construire une grande enceinte autour de Strasbourg ainsi que ce barrage pour renforcer les ponts couverts qui, il faut bien l’avouer, ont pris un coup de vieux avec la modernisation de la guerre.

En plus d’être un bâtiment défensif classique, c’est une grande écluse. Malin Vauban. Sous chacune des 13 arches, il y a des panneaux en fer qui peuvent s’ouvrir et inonder ainsi la partie sud de la ville, rendant le terrain impraticable. Un bon moyen de bloquer ses ennemis, alors enlisés dans des marécages. Cette technique fut particulièrement utile lors du siège de Strasbourg en 1870 même si la ville finit par capituler après la prise de sa forteresse.

Plus tard, les autorités allemandes surélèvent le barrage d’un étage et le recouvrent de gazon. En 1966, la municipalité décide d’y aménager une grande terrasse panoramique que nous allons voir de ce pas.

13 – Terrasses panoramiques du Barrage

Aujourd’hui, le barrage est donc aménagé de belles terrasses panoramiques qui vous permettent d’avoir une superbe vue d’ensemble sur la Petite France, les ponts couverts avec Grande Île en toile de fond et la cathédrale qui pointe son nez au-dessus des toits alsaciens. Le passage qui permet l’accès au toit du barrage reçoit régulièrement des expositions temporaires et vous pouvez y voir toute l’année, des statues de la cathédrale.

14 – Église Protestante Saint-Thomas

Il n’y a pas que la cathédrale à visiter à Strasbourg ! Vous voilà devant l’église protestante Saint-Thomas qui est un magnifique exemple de ce qu’est l’art gothique alsacien.

Eglise Protestante Saint Thomas Strasbourg

Sa construction a débuté au XIe siècle. Elle a été reconstruite plusieurs fois après tous les déboires que peut connaître une église au fil des siècles, entre incendies et conflits. Elle est la seule église-halle de la région. Une église-halle c’est quand le vaisseau central et les collatéraux sont de la même hauteur. Ça donne un volume impressionnant.

Vous pouvez aller voir par vous-même, l’entrée est libre et gratuite. Vous y trouverez le mausolée du Maréchal de Saxe, considéré comme un chef-d’œuvre de l’art funéraire baroque du XVIIIe. L’église est classée monument historique depuis 1862.

15 – Place Gutenberg

Cette place, aménagée en 1100 environ, est l’une des plus anciennes de la ville.

Place Gutenberg Strasbourg

Elle a été le centre historique jusqu’à la Révolution française. Elle est bordée d’un magnifique bâtiment typique Renaissance, la chambre des commerces et de l’industrie. Au centre, vous verrez le célèbre inventeur Gutenberg, qui vécut une dizaine d’années à Strasbourg et où il installa sa première imprimerie !

16 – Rue Mercière

Eh oui, je vous l’accorde, le problème de cette énorme cathédrale c’est qu’on manque un peu de recul pour l’admirer correctement et avoir de belles prises de vue. Du coup, du bout de la rue Mercière, vous avez l’angle idéal pour faire une photo parfaite !

Quel quartier visiter Strasbourg ?

La ville de Strasbourg présente plusieurs quartiers considérés comme remarquables, parmi ceux-ci, vous retrouverez :

1 – Le quartier de la Gare

Il regroupe des sites de l’époque romaine jusqu’au 21 e siècle, vous y découvrirez notamment, les Ponts Couverts, le barrage Vauban, la Maison des Tanneurs… Tous ces monuments sont autant de témoignages de l’évolution de la ville.

2 – Le quartier Kleber Cathédrale

La Place Kléber est très populaire aussi bien auprès des Strasbourgeois que des touristes de passage, c’est à cet endroit que se dresse chaque année le magnifique et immense sapin de Noël qui trône sur la place dès le 26 octobre accompagné des chalets de Noël. Toujours très animée, on y trouve également de nombreuses boutiques, des bars et des restaurants. L’Aubette est une bâtisse néo-classique en grés rose des Vosges du 18 e siècle.

quartier Kleber Cathedrale Strasbourg

La Cathédrale Notre Dame :

Victor Hugo la considérait comme le « prodige du gigantesque et du délicat », cela est probablement dû aux multiples chefs d’œuvres qui la composent : une rosace de 14 m de diamètre, la façade qui invite à la contemplation tant le nombre de personnages est important, le pilier des Anges, la chaire de style gothique flamboyant, la superbe horloge astronomique du 16 e siècle, les sublimes vitraux des 13e et 14e siècles…

Cathedrale Notre Dame Strasbourg

Le Palais des Rohan :

Une architecture noble et classique à l’image des grands hôtels parisiens, 3 musées sont logés dans ce palais épiscopal : Musée archéologique, Musée des Beaux-Arts, Musée des Arts Décoratifs.

Palais des Rohan Strasbourg

3 – Le quartier Petite France

C’était le quartier des pêcheurs, meuniers et tanneurs, car tous avaient besoin d’eau pour leurs activités respectives. Le charme des maisons à colombages, des ponts en dessous desquels passent paisiblement l’Ill, en fait l’un des quartiers les plus romantiques de France et du monde ! Embarquer sur un bateau dans le quartier Petite France est un bon moyen de découvrir la ville de Strasbourg, laissez-vous simplement bercer au fil de l’eau…

4 – Le quartier Krutenau

Quartier de la bourgeoisie actuelle de Strasbourg et des étudiants, c’est le quartier des bars, des restaurants, des boutiques branchées, des cabarets, et autres lieux festifs qui vous permettront de passer un bon moment dans la capitale alsacienne. Le moyen-âge est très bien représenté dans ce quartier qui fut autrefois celui des maraîchers, des bateliers et des pêcheurs : la cour de l’hôtel du Corbeau, le rempart du XIIIe siècle, l’église Sainte-Madeleine…

5 – Le quartier Européen

Quartier où siègent de nombreuses institutions européennes : le Parlement Européen, le Palais de l’Europe, le Conseil de l’Europe, la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

Où aller se promener à Strasbourg ?

1 – Parc de l’Orangerie

Avec ses 26 hectares, c’est le plus grand de la ville, il comporte un mini-zoo, une aire de jeu pour enfants, un skate-parc, un circuit de voitures anciennes, une mini-ferme, un lac avec location de canots, un Bowling… Vous pourrez y admirer des cigognes en toute saison.

Parc de lOrangerie Strasbourg

2 – Le parc de Pourtalès et son château

Il abrite un grand nombre d’œuvres d’art contemporaines.

3 – Parc des Expositions de Strasbourg

Il reçoit plusieurs grands événements toute l’année, dont :

  • La Foire Saint-Jean Strasbourg une fête foraine qui a lieu au mois de juin,
  • Le Salon des vignerons indépendants – salon des vins à Strasbourg,
  • Résonance, salon européen des métiers d’art à Strasbourg…

4 – Barrage Vauban

Cette immense écluse du 17 e siècle était un piège imaginé par Vauban, une fois ouverte, ce système défensif inondait la partie en amont dans laquelle s’embourbait l’ennemie.

Comment s’occuper à Strasbourg ?

1 – Le marché de Noël de Strasbourg

Il s’agit du plus étendu et du plus ancien marché de Noël de France, il se déroule chaque année sur la place Broglie entre le 1er dimanche de décembre et le 31. Pure tradition alsacienne par excellence depuis le moyen-âge, le Christkindelsmärik, ou Marché de Jésus en français, est tout à fait unique tant au niveau de l’ambiance que de la variété des produits que vous y trouverez, sans oublier le petit vin chaud qui réchauffe le corps et l’âme !

marche de Noel de Strasbourg

2 – Le musée Alsacien

Découvrez le quotidien des Alsaciens du 17 e au 20 e siècle à travers d’anciennes demeures et pas moins de 5 000 objets qui témoignent de la vie de cette époque, de l’art et des traditions de la vie rurale.

3 – Le musée Archéologique

600 000 ans d’histoire alsacienne sont exposés au Palais Rohan, des objets rares et précieux.

4 – Cave des Hospices de Strasbourg

Visite et dégustation des vins présentés par une trentaine de viticulteurs qui se sont regroupés à la fin des années 90 afin de sauver ce lieu historique où se mêlent tradition et savoir-faire.

5 – Faire du paddle sur le Rhin Tortu

Véritable oasis à l’état sauvage au milieu de la ville.

6 – La Fabrique à Bretzels

Ce petit biscuit apéro typiquement alsacien se révèle dans plus de 500 m2, découvrez, dégustez, et partagez ce gâteau convivial à souhait !

7 – La Brasserie artisanale Perle

Des bières de saison, vieillies en fûts, annuelles… Visitez une brasserie familiale créée en 1882 par l’arrière-arrière-grand-père du propriétaire actuel.

8 – Chocolatier Schaal

Fondé en 1871, le savoir-faire artisanal se transmet depuis lors : authenticité, recherche du goût, générosité et proximité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page