Accueil » Visiter Rio de Janeiro » Monastère de São Bento

Monastère de São Bento

Visiter Rio de Janeiro,

Itinéraire La cité des merveilles

guillemet haut
Le ,
par Emilie
audioguides

Audioguides

point de vue

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Plein d’anecdotes

Découvrir l »itinéraire

Voilà, si on vous a fait monter jusque là, c’est pour lui, le monastère de São Bento, ou Saint-Benoît en français. De par sa façade et sa situation en haut d’une colline, on devine que cette église fut construite à la fois comme lieu de culte, mais aussi comme lieu de défense de son territoire. Il était commun à l’époque dans les colonies, de construire des églises forteresses. Voyez les tourelles, elles sont juchées de boulets de canon, ce n’est pas une faute de goût, mais bien un signe de sa double fonction. L’histoire du monastère débute en 1586, lorsque les moines bénédictins reçoivent en offrande de la part d’une famille de nobles portugais, un vaste terrain comprenant l’actuelle colline que vous venez de grimper. On décide alors de faire construire une abbaye. Les ressources financières nécessaires venaient de dons récoltés par les moines auprès des nombreux producteurs de canne à sucre qui faisaient fortune à cette époque. Les travaux commencèrent en 1633 et durèrent environ 40 ans. Ce sont les esclaves africains qui ont édifié cette église selon les plans d’un ingénieur militaire portugais et suivant une esthétique dépouillée qui prévalait à l’époque en métropole. Alors, ne vous y trompez pas, l’extérieur est aussi sobre que l’intérieur est exubérant. On parle quand même d’une époque où l’or se récolte dans une telle quantité que l’on en recouvre les murs des églises. On est loin de la sobriété ! Vous allez voir, l’intérieur est une superposition de dorures et de sculptures. Les murs sont recouverts de stuc en forme de feuille de palme et peintes à l’or fin. Levez les yeux en passant le porche et admirez les sirènes qui supportent la balustrade où se trouve un ancien orgue allemand de 1773. Les lustres en argent ne pèsent pas moins de 227 kg chacun et soulignent à leur tour, l’extrême richesse de ce monastère. Vous verrez également une représentation de Saint-Benoît puisque le monastère lui est dédié. Il porte un calice avec un serpent et un corbeau tenant du pain dans son bec. Cette image rappelle que le saint résiste à la tentation. Si vous voulez vivre l’expérience, vous pouvez assister à la messe dominicale, et écouter les chants grégoriens des frères dominicains. L’ensemble est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

audioguides

Audioguides

point de vue

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Plein d’anecdotes

Visiter Rio de Janeiro

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Plus de 200 visites dans le monde !

france

Visiter la France

europe

Visiter l’Europe

monde

Visiter le monde

Notez ce contenu
Retour en haut