mont de marsan

Visiter Mont-de-Marsan

Itinéraire La ville aux trois rivières – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Mont-de-Marsan avec Emilie !

blue arrow2,8 km

little pin15 découvertes

pas1h00

bouton audioguides
00 plan mont de marsan
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Mont-de-Marsan

: 15 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie C.
quote haut

Préfecture des Landes depuis 1790, Mont-de-Marsan prouve que se rendre au cœur des terres est loin d’être un supplice. Nous voilà à peine arrivée que la citée nous embarque dans un cadre enchanteur où l’histoire et la nature sont toutes deux mises à l’honneur.

Au cours de la balade, vous vous ferez emporter dans les récits médiévaux que le donjon Lacataye ou bien les maisons romanes seront vous servir sur un plateau. Pour revenir plus ou moins les pieds sur terre, promis, les trois rivières phares de la ville sauront y faire. Le calme de nouveau revenu, c’est alors les adresses culturelles et artistiques qui vous accueilleront les bras tendus. Mais si par le plus grand des hasards il vous manque un peu de tradition et d’animation, il y a fort à parier que Mont-de-Marsan et ses fêtes de la Madeleine auront la solution.

Avec tout ce voyage dans le temps et dans l’espace, la faim s’incruste mais pas trop non plus, car après un saut au marché de la place Saint-Roch, la peau du ventre redevient bien tendue. Comme quoi la petite et discrète bourgade landaise peut très bien être votre prochaine escapade française. 

quote bas
La rotonde de la Vignotte

Alors que chaque monument ou site à son histoire et sa fonction à Mont-de-Marsan, il en reste encore un pour qui cela reste une zone d’interrogation. Et c’est notamment l’édifice qui se trouve en ce moment même face à vous. Au XVIIIe siècle, le périmètre qui vous entoure prenait l’allure d’un petit terrain chargé en plantation de vigne.

La rue des Arceaux

Gâtée par encore quelques vestiges paléolithiques dans son centre historique, Mont-de-Marsan garde aussi en elle d’autres traces de périodes passées. En menant notre enquête chez Navaway, nous vous avons déniché ce petit axe pittoresque vieilli par une existence plus toute jeune.

La Plongeuse

Continuellement en suspension au-dessus de l’eau, la Plongeuse est probablement la statue la plus connue de Mont-de-Marsan. Et Dieu sait que leur nombre ne manque pas!

Le Théâtre municipal

Concerts classiques ou spectacles dramatiques, le Théâtre municipal est la scène de Mont-de-Marsan en toute circonstance. Alors que les premières représentations culturelles et musicales se jouent dans un local du couvent des Barnabites, aménagé pour l’occasion, la ville met tout en place pour s’offrir un véritable théâtre.

L’église de la Madeleine

Sans égal dans son domaine, l’église de la Madeleine est le plus grand édifice religieux que l’on peut croiser dans la cité landaise. Lorsque Mont-de-Marsan est fondée autour du XIIe siècle, sainte Marie-Madeleine, importante figure du christianisme, est choisie comme patronne de la ville.

Le donjon Lacataye

Même si Mont-de-Marsan compte quelques merveilles patrimoniales, on vous l’avoue, il y en a bien une qui surpasse toutes les autres. Image forte de la ville, le donjon Lacataye est en réalité une maison forte née de la fusion de deux maisons romanes. A sa création au XIIIe siècle, il semblerait que l’édifice occupait des fonctions de poste d’observation et de tour de défense.

Les arènes du Plumaçon

On ne sait pas vous, mais devant cette adresse de tradition et d’histoire, il nous viendrait presque l’envie soudaine de pousser un “Torero!!!”, histoire de se mettre au diapason. Incontournable dans l’identité du Sud-Ouest, la tauromachie est indiscutablement l’une des fiertés de Mont-de-Marsan. Plus que jamais un gage de reconnaissance pour la cité de nos jours, l’univers taurin a pourtant posé ses valises sur ces terres il y a de ça quelques siècles en arrière.

08

Et encore 8 à retrouver dans l’application

La Midouze, Le lavoir de l’Abreuvoir, Les maisons romanes de Mont-de-Marsan, Le musée Despiau-Wlérick, Les remparts de Mont-de-Marsan, La promenade du 21 Août 1944, Les fêtes de la Madeleine, La place Saint-Roch.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

15 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé au 8 Rue du Pont du Commerce.


Vous avez encore un peu de temps à Mont-de-Marsan ?

Outre le charme de son histoire et de ses vieilles pierres, Mont-de-Marsan, c’est aussi un des paysages exceptionnels qu’il serait bien dommage de ne pas approcher. On va y aller crescendo !

Mère nature

Pour commencer, pourquoi ne pas se rendre tranquillement au parc Jean Rameau afin de découvrir de nouvelles essences d’arbres autres que les pins bien connus de la région. La voilà la bonne idée de promenade à courte distance du centre-ville !

Direction la promenade

Et pour ceux à qui les crampes aux mollets ne font pas peur, le chemin de halage est pile poil fait pour vous. Mais attention, on ne vous demande pas non plus de faire les 10 km aller-retour pour apprécier pleinement cette randonnée pas comme les autres sur les berges de la Midouze.

A bord sur mon bateau

Autrement que de longer la Midouze, on vous suggère aussi d’apprivoiser ses flots en s’offrant une sympathique balade en bateau ou en canoë-kayak. En totale autonomie pour les plus fous ou alors accompagnés pour les plus hésitants, l’ancienne route des gabares vous permettra de faire le plein de sensations.

Toujours plus d’incontournables

Sinon, pour rester dans cette ambiance nature, quoi de mieux que l’incontournable de la région. Est ce que vous voyez où l’on veut venir ? Simplement au fait que Mont-de-Marsan a le privilège d’être situé à 15 minutes de la belle forêt des Landes. Derrière les silhouettes rectilignes des pins maritimes du plus grand massif forestier d’Europe occidentale, se cache en réalité un monde plein de surprises. Reste à vous de le découvrir !

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes de la Nouvelle-Aquitaine

Les autres lieux incontournables à visiter à Mont-de-Marsan à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Mont-de-Marsan à pied :

1 – La Midouze

Que dire à part que Mont-de-Marsan est une ville bien arrosée. Mais avant que tous nos amateurs de vins rappliquent à l’écoute de cette première phrase, laissez-nous vous préciser qu’ici il est simplement question d’eau et rien d’autre. Comme le rappelle si bien son surnom de ville aux trois rivières, Mont-de-Marsan s’est établie au confluent de plusieurs cours d’eau. Et il n’y a pas meilleur endroit que votre position pour vraiment s’en rendre compte. Côté droit du pont, on distingue deux arrivées d’eau différentes.

Pourvu de noms bien chantants, le Midou, à droite, et la Douze, à gauche, se rejoignent pour ne faire plus qu’un. Cette jonction donne naissance à la Midouze qui s’écoule juste sous vos pieds. Il faut imaginer qu’autrefois plusieurs cargaisons de produits locaux tels que l’armagnac, le grain, le miel et la laine transitaient sur ces eaux. Mais de cet ancien port propice ne reste aujourd’hui que d’agréables promenades revalorisées par la municipalité et cette vue pittoresque de Mont-de-Marsan dans son écrin naturel.

2 – Le lavoir de la Cale de l’Abreuvoir

Érigée le long de trois rivières, Mont-de-Marsan compte encore aujourd’hui sept lavoirs publics, dont six, en ville. Le plus visible et le plus connu d’entre eux reste celui qui se tient justement à côté de vous. Il s’agit du lavoir de la Cale de l’Abreuvoir. Sa construction en bordure de la rive gauche de la Midouze remonte en 1870 lorsqu’il est venu remplacer une autre structure du même genre bien plus ancienne.

Du temps où la rivière était navigable, le site servait de point d’eau pour les chevaux qui transportaient la marchandise arrivée dans le port par gabares. L’eau qui s’y trouvait provenait de sources environnantes réunies dans de grands bassins au moyen d’aqueducs souterrains. En forme de demie-ellipse et composé de dix arcades, l’attraction montoise à le mérite de figurer dans un livre consacré aux cent plus beaux lavoirs de France.

3 – Les maisons romanes de Mont-de-Marsan

Fleurons de l’époque médiévale, ajoutés au donjon Lacataye et aux remparts, les maisons romanes de Mont-de-Marsan sont de vraies pépites patrimoniales conservées. À la vue de celle dressée devant vous, on est bien d’accord qu’il est difficile de prétendre le contraire, non ?

Toutes construites entre le XIIe et le XIIIe siècle, ces maisons fortes étaient autrefois intégrées au système défensif de la ville. D’ailleurs, en regardant attentivement la façade de la demeure à vos côtés, on remarque encore deux étroites meurtrières au premier étage d’où étaient lancés les projectiles. Acquises au fur et à mesure par la commune, ces merveilles d’histoire ont chacune été classées aux monuments historiques entre 1929 et 1942.

De nos jours, elles occupent des rôles distincts pour la préfecture ou bien des fonctions culturelles comme en devenant par exemple des musées pour certains ouverts uniquement aux scolaires ou sur rendez-vous. En même temps, ce n’est pas pour rien qu’un trésor se doit d’être préservé et difficilement accessible.

4 – Le musée Despiau-Wlérick

Installé dans un cadre architectural remarquable, le musée Despiau-Wlérick fait figure d’exception en France, car il s’agit de la seule adresse culturelle consacrée à la sculpture figurative. On parle entre autres de ce style artistique qui s’exprime par la représentation de modèles visibles, et ce dans leurs moindres détails. Dans cette belle institution, inaugurée en 1968, sont rassemblées les réalisations de Charles Despiau et Robert Wlérick, deux sculpteurs originaires de Mont-de-Marsan.

Qu’elle soit sublimée dans le bronze, le bois, le plâtre ou bien le marbre, la figure féminine est souvent prise pour sujet car c’était pour les deux hommes une source d’inspiration et de création inépuisable. Au détour des 300 chefs-d’œuvre exposés, le public peut aussi profiter de compositions d’artistes indépendants classiques ou modernes, ainsi que celles d’artistes figuratifs du XXe siècle. Actuellement en pleine période de travaux jusqu’à fin 2024, le musée Despiau-Wlérick garde cependant ses expositions temporaires et son jardin de sculptures ouverts aux visiteurs.

5 – Les remparts de Mont-de-Marsan

Grâce aux remparts face à vous, revenir sur les traces de celle qu’a pu être Mont-de-Marsan autrefois s’apparente à un jeu d’enfant. Lors de sa fondation en 1133 par le vicomte Pierre de Marsan, la ville occupe le statut de siège de la seigneurie. De ce fait, sa vocation défensive majeure en découle. Pour ne pas manquer à cette mission, la citée se voit rapidement entourée de murailles de 10 mètres de hauteur et de 5 imposantes portes toutes flanquées d’une grande tour.

Construits vraisemblablement au XIIe siècle, ces vestiges font partie des seuls témoins encore debout de la première enceinte édifiée en pierre de coquillières autour de Mont-de-Marsan. Pour leur importance historique et architecturale, ces restes de fortifications ont rejoint la liste des monuments historiques le 21 novembre 1942.

6 – La promenade du 21 Août 1944

En traversant ce petit coin de verdure, où prône la tranquillité, on en oublierait presque la portée historique qui se cache derrière la promenade du 21 Août 1944. Ouvrons ensemble quelques pages d’histoire. Il y a plus de 75 ans, alors que l’occupation allemande fait force sur la ville, des résistants font barrage afin de défendre leurs terres.

Sous la pression, l’ennemi finit par se retrancher et très vite les habitants traduisent ce comportement comme le feu vert de la victoire. Malheureusement, la joie collective ne sera que de courte durée, car d’autres troupes allemandes reviennent à la charge sur Mont-de-Marsan.

Un combat sur le pont de Bats est mené et plusieurs morts dans les rangs montois sont à déplorer. Alors que tout semble perdu, deux armes automatiques utilisées sur le pont Luxey font exploser le camion de munitions allemand. Dès lors le camp adverse abandonne et cette fois Mont-de-Marsan est bel et bien libre. Victoire!!!

7 – Les fêtes de la Madeleine

S’il y a bien un évènement à ne surtout pas manquer à Mont-de-Marsan, c’est par-dessus tout les fêtes de la Madeleine. Et on insiste! Chaque année en juillet, des centaines de milliers de personnes déferlent dans les rues de la ville pour honorer l’un des grands rendez-vous de l’été landais. En l’espace de 5 jours et 5 nuits, le visage calme de la cité se transforme littéralement au gré de multiples manifestations musicales, folkloriques ou sportives.

Après le déroulement de la procession amenant la statue de sainte Marie-Madeleine aux arènes du Plumaçon, le début des festivités est joyeusement lancé sur le perron de l’Hôtel de Ville. Parmi les moments forts de cette célébration on compte, les corridas, la cavalcade et son défilé de chars, les nombreux bals menés par les bandas et leurs airs folkloriques du Sud-Ouest mais aussi le concours landais où s’affrontent vaches, écarteurs et sauteurs. Le programme se veut riche, la foule nombreuse et l’animation à son comble pour le simple plaisir de faire la fête tous ensemble.

Au cas où vous seriez tentés par l’expérience, sachez qu’à la différence de la plupart des ferias du sud de la France, à Mont-de-Marsan ce n’est pas le rouge qui domine, mais les couleurs bleue et blanche du blason de la ville. Et dans tout ça, on n’oublie pas de remercier le roi Henri IV sans qui l’idée de fêter la sainte patronne de la ville dès 1594 n’aurait jamais donné lieu à ces grandes fêtes de la Madeleine!

8 – La place Saint-Roch

Débarqué sur une place, c’est instantanément saisir la vie et la ferveur d’une ville ou d’un village. Que l’on y passe rapidement ou que l’on prenne le temps de s’y arrêter quelques minutes, la place Saint-Roch renvoie un esprit populaire et familial. Si les adresses de bouche et les cafés qui s’y trouvent entretiennent son attrait et sa fréquentation, croyez-nous, ce n’est rien à côté de son marché alimentaire. Les mardis comme les samedis matin, l’éveil des sens s’opère à cet endroit même de Mont-de-Marsan.

D’un stand à un autre, tous les produits qui font l’identité gastronomique du territoire landais sont rassemblés dans ce marché classé parmi les “100 plus beaux de France”. Un bain de foule au rythme du Sud-Ouest bien différent de ceux que connaissait la place Saint-Roch lorsqu’au XVIIe siècle, elle était en quelque sorte les premières arènes pour les jeux taurins de la ville.

Notez ce contenu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut