Visiter Marseille

Visiter Marseille

Itinéraire Découverte du Vieux-Marseille – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Marseille avec Romane !

blue arrow9,7 km

little pin23 découvertes

pas3h15

bouton audioguides
00 plan marseille
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Marseille

: 23 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Romane
quote haut

Envie d’un petit pastis au soleil ? Bienvenue à Marseille, l’une des plus vieilles villes de France ! Alors, en apéro, on s’y connaît là-bas… 300, c’est le nombre de jours moyens où le soleil brille dans cette ville méditerranéenne. Qu’attendez-vous pour la visiter ?

Fondée en 600 av. J.-C. sous le nom de Massalia, c’est une ville riche en histoire qui vous attend dans cette visite qui se concentre sur la vieille ville de celle que l’on surnomme La Cité Phocéenne. Les quartiers anciens vous feront remonter le temps et vous mèneront jusqu’au Vieux-Port, lieu emblématique qui attire de nombreux visiteurs chaque année.

Que vous soyez supporters de l’OM, amateurs de pétanques ou fidèles téléspectateurs de la série Plus Belle la Vie, Marseille a tant à vous offrir !

quote bas
Quartier du Panier

Vous marchez actuellement dans le plus vieux quartier de Marseille, et l’un des plus vieux de France ! C’est ici que les Grecs se sont installés en 600 av. J.-C., considérant sa hauteur et sa proximité avec la mer comme un endroit privilégié pour développer la ville.

Place des Pistoles et Centre de la Vieille Charité

Au bout de l’agréable place des Pistoles, le Centre de la Vieille Charité s’impose comme l’un des bâtiments historiques les plus importants de la ville.

Cathédrale de la Major

Époustouflante, n’est-ce pas ? Cette magnifique cathédrale représente toute la puissance de la ville. Seule cathédrale en France à avoir été construite au XIXe siècle, elle arbore un style byzantin et possède des dimensions hors du commun.

Vieux-Port de Marseille

Imaginez-vous, il y a plus de 2 600 ans, que c’est ici que les Phocéens ont débarqué pour la première fois pour y établir une ville, Massalia, qui compte aujourd’hui parmi les trois plus grandes villes de France.

Église Saint-Ferréol

Nous sommes dans le premier arrondissement de Marseille, et c’est au croisement, face aux quais, que l’on remarque de loin l’église Saint-Ferréol.

Ombrière du Vieux-Port

Une vraie touche de modernité au cœur d’un des plus anciens quartiers de France ! Ce plafond miroir a été conçu en 2013 par l’architecte britannique Norman Foster.

Abbaye Saint-Victor

Ce bâtiment aux abords surprenants est l’abbaye Saint-Victor, fondée au Ve siècle et visible depuis le Vieux-Port.

Corniche John Fitzgerald Kennedy

Vous voici arrivé dans l’un des plus beaux quartiers de Marseille, qui appartient au 7e arrondissement.

Plage des Catalans

Plage la plus proche du Vieux-Port, la plage des Catalans est très prisée des habitants et des touristes. Postée juste à côté de la corniche, elle offre un joli panorama sur les îles du Frioul, situées à moins de 3km au large de Marseille.

Palais du Pharo

C’est encore à Napoléon III que l’on doit ce magnifique palais, destiné à devenir la résidence de l’impératrice Eugénie, son épouse, qui n’aura finalement jamais mis les pieds à l’intérieur. C’est en 1858 que sa construction commence, pour s’achever 13 ans plus tard, en 1871, juste après la chute de l’Empire, ce qui ne permettra pas à Napoléon III de voir la fin des travaux.

Fort Saint-Nicolas

Les murs que l’on aperçoit en hauteur, le long de la rue, font partie du Fort Saint-Nicolas, le deuxième fort de la ville avec le fort Saint-Jean, construit au XVIIe sous Louis XIV.

Opéra

Situé dans le 1er arrondissement, l’Opéra de Marseille est construit entre 1786 et 1787 dans le style classique.

Cours Julien

Vous entrez dans le quartier le plus coloré de la ville. Le cours Ju, comme on l’appelle ici, ne présente pas de monuments historiques, ou de jolis points de vue sur la ville…

Palais des Arts

Réalisé par l’architecte Henri Espérandieu, qui a également conçu la Basilique Notre-Dame-de-la-Garde, le palais des Arts accueille aujourd’hui des concerts et des expositions.

La Canebière

Tout le monde connaît la Canebière, ou du moins a déjà entendu ce nom lorsque l’on parle de Marseille. Mais connaissez-vous l’histoire de cette célèbre avenue ?

Palais de la Bourse

Situé sur la Canebière, le Palais de la Bourse fait partie, comme la majorité des monuments de la ville, de l’époque napoléonienne.

Site archéologique Port Antique

Grand témoignage de la fondation de la ville en 600 av. J.-C., le site archéologique du Port Antique présente les vestiges de la ville de Massalia.

Hôtel de Ville

Situé à l’ancien emplacement de la Maison de ville édifiée au XIIIe siècle, cet Hôtel de Ville est l’un des seuls bâtiments du quartier à avoir survécu à la Seconde Guerre mondiale.

05

Et encore 5 à retrouver dans l’application

Le street art à Marseille, Place de Lenche, Vue sur la Basilique Notre-Dame-de-la Garde, Point de vue sur la vieille ville, Place du marché des Capucins.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

23 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé du Vieux-Port : 

– Parking couvert Vieux-Port Hôtel de Ville, Place Jules Verne

02

Départ depuis les docks : 

– Parking Joliette, 37 rue Mazenod

03

Départ depuis le Palais du Pharo :

– Parking Pharo, 75 impasse Clerville


Vous avez encore un peu de temps à Marseille ?

Et la célèbre Basilique Notre-Dame-de-la-Garde, me direz-vous ? Bien qu’elle ne fasse pas partie de cette visite à cause de son emplacement éloigné, elle reste un immanquable de la ville de Marseille, je vous conseille vivement d’aller la visiter. Située un peu plus au Sud du Vieux-Port, elle reste accessible en une vingtaine de minutes à pied et vaut le détour !

Après cette jolie balade le long du Vieux-Port et le quartier du Panier, je vous conseille d’aller faire un tour au grand parc balnéaire du Prado, où vous attendent plages et espaces verts pour un après-midi de détente et de baignade.

Puis traversez le magnifique parc Borély à la découverte de son jardin botanique et de la bastide du XVIIIe siècle qui donne un charme très particulier à ce jardin dit “à la française”.

Amoureux du sport, profitez-en pour visiter le stade qui se trouve non loin de là, puis passez devant la Cité Radieuse Le Corbusier, bâtiment surprenant au concept architectural unique et ultra-moderne !

S’il vous reste un peu de force après cette journée de visite, je vous conseille d’aller admirer le somptueux Palais Longchamps et son architecture unique, situés à une trentaine de minutes à pied du Vieux-Port, ou de visiter le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, premier musée national consacré à la Méditerranée.

Enfin, s’il vous prend une envie de naviguer sur la mer, montez dans une navette maritime qui vous mènera jusqu’à l’île d’If et son château, pour une visite historique au cœur des eaux méditerranéennes !

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Tourisme en région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Voyage et visite de Marseille

La cité phocéenne a bien plus à vous proposer que le pastis, les cigales, et les plages : 26 siècles d’une histoire mouvementée à la croisée du monde celtique et méditerranéen s’offrent à vous. Marseille est une des plus vieilles villes de France, sa construction date du IVe siècle.

À travers ses 111 quartiers, vous découvrirez toutes les richesses d’un patrimoine qui comprend des monuments emblématiques comme la bonne-mère : gardienne des marins, des pêcheurs et des Marseillais, ou le Vieux-Port et ses forts, mais également, des parcs et des jardins. Sans oublier des espaces naturels bien connus comme les fameuses calanques et d’autres bien moins connus, mais qui valent le détour !

Autre richesse à Marseille, le patrimoine maritime, le littoral et les milieux marins, avec, notamment, l’archipel du Frioul et ses 4 îles : Pomègues et Ratonneau, If et où vous pourrez admirer la biodiversité de la faune et de la flore dans un site naturel protégé. Découvrez tous les lieux incontournables de Marseille dans nos itinéraires bien ficelés à partager entre amis, en famille ou solo.

Les autres lieux incontournables à visiter à Marseille à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Marseille à pied :

1 – Le street art à Marseille

Cette rue colorée de graffitis en tout genre témoigne de l’importance du street art dans la ville. C’est en effet dans le quartier du Panier, où nous sommes actuellement, que l’on retrouve une multitude d’œuvres artistiques taguées sur les murs, mais aussi le long du Cours Julien, et un peu partout dans Marseille. Prenez le temps de déchiffrer ces dessins hauts en couleur qui, au fil du temps, ont ancré la culture du street art dans le cœur des Marseillais.

2 – Place de Lenche

Ambiance du Sud garantie sur cette petite place du quartier bordée de cafés et de restaurants qui dévoilent leurs grandes terrasses pendant la saison estivale! Cette place fut autrefois le centre de la ville grecque, Massalia, qui était établie tout autour, dans le quartier appelé aujourd’hui le Panier.

Appelée autrefois place Saint-Sauveur, elle tient aujourd’hui son nom d’une famille corse qui s’y installe au XVIe siècle et fait construire un hôtel particulier, dans lequel se trouve aujourd’hui le théâtre de Lenche. Au fur et à mesure que vous avancez, vous apercevez au loin la Basilique Notre-Dame-de-la-Garde, perchée sur sa colline.

3 – Vue sur la Basilique Notre-Dame-de-la Garde

Le Vieux-Port de Marseille, c’est aussi une vue imprenable sur la Basilique Notre-Dame-de-la-Garde.

vieux port basilique notre dame de la garde marseille

C’est le symbole de la ville qui se dessine devant vous, perché sur sa colline et dominant la cité phocéenne de ses 157 mètres de haut. Affectueusement surnommée la Bonne Mère, cette basilique au style romano-byzantin possède une statue dorée de la Vierge-Marie, dont le regard est porté sur la ville et la mer, surveillant ainsi les marins et les habitants.

statue doree de la Vierge Marie Bonne Mere

Elle porte dans ses bras son enfant, qu’elle présente au monde depuis le sommet du clocher. À l’intérieur de la basilique, on retrouve une collection époustouflante de mosaïques qui s’étend sur pas moins de 1 200m², ainsi que de nombreux ex-votos suspendus représentant des navires, signe que les marins sont revenus sains et saufs de leur virée en mer. Construite au XIXe siècle, elle a accueilli des milliers de pèlerins venus demander la protection de la Vierge.

On y retrouve d’ailleurs également un livret où les fidèles peuvent écrire leurs vœux les plus secrets, dans l’espoir qu’ils soient exaucés grâce à cette basilique.

3 – Musée du Savon

Comment visiter Marseille sans parler de son célèbre savon ? Nous voici devant le musée du savon de Marseille, véritable identité de la ville connue dans le monde entier.

musee du savon marseille

Il faut savoir tout d’abord qu’en France, on utilise le savon depuis de nombreux siècles : déjà à l’Antiquité, les Gaulois en fabriquaient à base de graisse animale et de cendre. Mais le savon de Marseille voit son origine dans un autre savon bien connu : le savon d’Alep, fabriqué en Syrie depuis des millénaires déjà, dont la recette s’est répandue au fil des siècles en Italie, en Espagne, puis à Marseille.

C’est au Moyen Age, au XIIe siècle exactement, que les premières savonneries voient le jour en France. Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, c’est à Toulon qu’elles apparaissent en premier, puis plusieurs sont ouvertes également à Marseille un peu plus tardivement. Ce n’est que 5 siècles plus tard, grâce à l’Édit de Colbert de 1688, que la fabrication de savon de Marseille est réglementée et que seules les savonneries marseillaises sont protégées et reconnues, contrairement à celles de Toulon : pour être reconnu comme savon de Marseille, le produit doit être fabriqué dans la région.

À partir de ce moment-là, il est impératif d’utiliser des matières premières locales, notamment l’huile d’olive de Provence, pure, et du sel et de la soude qui proviennent de Camargue. Très utilisé pour laver le linge et exporté massivement à l’international pendant le XIXe et le XXe siècle, le savon de Marseille est, pendant cette période-là, à son apogée.

Reconnu comme un produit pur, efficace et respectueux du linge, de la peau et de l’environnement, il deviendra l’une des principales industries de la ville. Encore aujourd’hui, il fait partie intégrante de la production marseillaise et reste le véritable symbole de la ville.

savonnerie marseillaise

Mais attention, le savon de Marseille est maintenant fabriqué partout, et souvent sans respecter la vraie recette et les vraies valeurs du produit. Si vous décidez de vous en procurer, vérifiez bien que c’est un savon authentique et 100% marseillais. L’appellation “savon de Marseille” est en effet le nom donné au procédé de fabrication du produit, mais ne garantit pas que ce soit la véritable recette : le savon doit contenir 72% d’huile, et être fabriqué à base d’huile d’olive pour être conforme à la recette traditionnelle !

Il existe aujourd’hui plus que 5 savonneries qui perpétuent cette recette traditionnelle dans la région, dont la Savonnerie du Midi, dans laquelle se trouve le musée du Savon. Visite incontournable pour en savoir plus sur ce savon emblématique !

Informations pratiques :

  • Adresse : 25 Quai de Rive Neuve, 13007 Marseille
  • Horaires d’ouverture 2022 : du mercredi au dimanche de 10h à 18h; fermé les lundis et mardis.
  • Téléphone : 04 96 12 00 91
  • Tarifs 2022 : 2,50€ : Visite du musée du savon + savon de 100gr offert; 5,50€ : Visite du musée du savon + atelier de fabrication + votre savon personnalisé.  

4 – Point de vue sur la vieille ville

Nous voici dans le jardin Emile Duclaux, aménagé autour du Palais du Pharo. En dehors de ses grandes pelouses propices à la détente, il offre une vue imprenable sur le Vieux-Port, le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, et, plus loin, la majestueuse Cathédrale de la Major.

vue sur le vieux port jardin Emile Duclaux

D’ici, on voit sortir les bateaux qui prennent le large et ceux qui rentrent dans le Vieux-Port, et on profite de l’air méditerranéen en contemplant l’un des plus beaux panoramas de la ville.

5 – Place du marché des Capucins

Centre du quartier de Noailles, la place du marché des Capucins accueille, comme son nom l’indique, un marché de producteurs où une vingtaine d’exposants étalent leurs fruits et légumes à des prix imbattables. Immersion totale dans les saveurs provençales, c’est le moment de goûter les produits du terroir !

Informations pratiques :

  • Jours du marché : du lundi au samedi de 8h à 13h.

Quelles sont les spécialités de Marseille ?

Je profite de cet instant, dans cette rue qui nous mène tout droit à la mer, pour vous parler des spécialités culinaires de Marseille, qui, vous allez le voir, sont nombreuses !

C’est parti pour un petit topo sur les saveurs gourmandes de la ville !

1 – La bouillabaisse

La plus emblématique, vous la connaissez, est certainement la bouillabaisse, incontournable pendant votre visite !

bouillabaisse marseille

Si on retrouve aujourd’hui de multiples déclinaisons de cette recette selon les goûts de chacun, la recette traditionnelle se compose d’une soupe de plusieurs poissons accompagnée de pains beurrés à l’ail et de pommes de terre.

Une spécialité dont on a tous entendu parler, mais savez-vous d’où vient son nom, “bouillabaisse” ? Tout simplement de la façon dont il faut gérer le feu pour la faire cuire : quand le bouillon bout, il faut baisser le feu pour que les poissons cuisent, donc quand ça bout, on baisse !

C’était, à l’origine, un plat destiné aux pêcheurs, qui le constituaient grâce aux invendus de la journée, et il semblerait que déjà les Grecs le préparaient ici il y a environ 2 000 ans ! Un plat qui a donc traversé le temps !

2 – Autres plats typiques de Marseille

Autres plats bien typiques de Marseille et de sa région en générale, la soupe au pistou, la daube provençale, ragoût de viande marinée au vin rouge ou encore les supions, petits morceaux de calamars accompagnés d’ail, de sauce ou d’huile d’olive. Des saveurs provençales à ne pas manquer !

En apéritif ou pour accompagner vos plats, Marseille est aussi la spécialiste de l’aïoli et de la fameuse tapenade. Et c’est bien évidemment le paradis des fruits de mer !

3 – Les spécialités sucrées : navettes, chichi…

Côté sucré, on retrouve les navettes, traditionnellement préparées à la Chandeleur à la place des crêpes : ce sont des petits gâteaux secs à la fleur d’oranger, en forme de barque !

Autre douceur à ne pas manquer, le chichi, qui, attention, se démarque ici du célèbre churro. À Marseille, les chichis, que l’on appelle aussi les chichis Frégi, sont plus aérés, plus légers que les Churros, mais le principe reste le même : ce sont de gros beignets que l’on peut manger avec du sucre, de la pâte à tartiner ou tout autre accompagnement sucré.

Voici donc un petit résumé de toutes les bonnes choses que vous pourrez retrouver à Marseille, bien qu’il en existe beaucoup d’autres, vous vous en doutez.

4 – Le Pastis !

Mais l’une des traditions les plus populaires de Marseille, qui est même une institution pour ainsi dire, c’est de profiter d’un bon Pastis, ou Pastaga comme on l’appelle ici ! Composé à base d’anis vert et d’alcool à 90°, il a été conçu par Paul Ricard en 1930 : une dose de pastis pour cinq doses d’eau, et vous voilà partis pour un apéro typiquement marseillais, dégusté en toute saison !

pastis marseille

Rien de tel que d’aller faire un tour à la Maison du Pastis, située sur le Vieux-Port, pour en apprendre davantage sur cette boisson qui, malgré ce qu’on pourrait croire, est au final plus consommée dans le Nord que dans le Sud !

Si vous en consommez, n’oubliez pas que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, alors à consommer, oui, mais avec modération !

Les expressions marseillaises

Pendant que nous revenons tranquillement vers le centre de Marseille, je vous propose un petit cours sur les célèbres expressions marseillaises qui, vous le savez, sont nombreuses et très utilisées ici !

L’une des plus célèbres, c’est l’expression Peuchère, que l’on entend souvent au début ou à la fin des phrases des Marseillais. Et bien, ce mot très utilisé par les habitants veut tout simplement dire “la ou le pauvre” et permet d’exprimer la pitié ou la compassion envers une personne.

À l’inverse, si un Marseillais vous dit que vous êtes complètement fada, c’est un peu moins positif : cela signifie que vous êtes un peu fou, un peu à l’ouest.

Autre expression que vous avez peut-être déjà entendue : toutes les phrases qui contiennent le mot tarpin, souvent très mis en évidence dans les phrases grâce à l’accent chantant marseillais ! Il fait tarpin beau, ou c’est tarpin cher par exemple, signifie qu’il fait très beau, ou que c’est trop cher. Cette expression est familière, mais pas vulgaire, elle est donc très régulièrement utilisée. Vous l’entendrez sans aucun doute en parlant avec un Sudiste.

À Marseille, on dit également de quelqu’un qui râle qu’il marrone, de quelqu’un qui est ivre qu’il est empégué, et si quelqu’un vous reproche de l’emboucaner, c’est qu’il pense que vous le faites marcher, que vous le prenez pour un imbécile !

Le terme « gâté » est aussi utilisé de plusieurs manières ici : si on vous surnomme mon ou ma gâtée, cela équivaut à mon ou ma chérie, et si on vous demande de faire un gâté, c’est qu’on vous propose un calin ou une accolade !

Et s’il n’y a plus dégun quelque part, c’est qu’il n’y a plus personne, alors aucun risque d’être esquiché – d’être serré !

Allez, j’arrête de vous emboucaner avec mes histoires de fadas et je vous laisse discuter avec les Marseillais pour vous familiariser avec tous ces mots, ils vous accueilleront à bras ouverts !

Comment visiter Marseille à pied ?

Ce n’est pas si simple de choisir, la ville est grande et il y a tant à faire, voici quelques sites incontournables que nous avons sélectionnés pour vous :

  • Le quartier du panier, le plus vieux quartier de Marseille, ses petites ruelles, les façades colorées, ses ateliers d’artistes et boutiques de créateurs…
  • La Vieille Charité du XVIe siècle qui abrite le Musée d’Art contemporain et le Musée d’Archéologie Méditerranéenne.
  • L’église Saint-Laurent qui domine le vieux port date du moyen-âge, c’était autrefois une fortification.
  • La Cathédrale de la Major bâtie aux dimensions de la Basilique Saint-Pierre de Rome.
  • Le MUCEM, musée des Civilisations de l’Europe et la Méditerranée.
  • Le Fort Saint-Jean, magnifique fortification du XIIe siècle, ancienne commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem au temps des croisades, il offre un point de vue exceptionnel sur le port et la rade.
  • L’Hôtel de Ville construit à la demande de Louis XIV sur le Vieux-Port.
  • L’Église des Augustins, avec sa façade de style néo-baroque, abrite de nombreuses pièces dignes d’intérêt.
  • Le musée Cantini présente une riche collection de l’art moderne et contemporain.
  • Notre-Dame de la Garde, la bonne mère, il est impossible de visiter Marseille sans visiter ce monument de 157 m de hauteur, cœur vibrant de la ville. Marbre blanc de Carrare et marbre rouge de Brignoles, ornements colorés et vue sur toute la cité phocéenne.
  • Le Parc Borély son jardin à la Française, son parc à l’anglaise, le jardin botanique et la promenade qui rejoint la plage.
  • Le vieux port, ses terrasses, sa vue.
  • La place aux huiles, ses façades colorées, ses restaurants et bars, ses magasins.
  • La rue Saint-Ferréol est la rue commerçante par excellence de la cité phocéenne, avis aux amateurs de lèche-vitrine…
  • Le Palais Longchamp, ce palais abrite le Muséum d’histoire naturelle et le Musée des beaux-arts de Marseille.

Comment visiter les calanques à Marseille ?

La Parc national des Calanques s’étend sur plus de 20 km de Marseille à Cassis.

calanques

La carte de la préfecture permet d’avoir des informations quotidiennes sur l’accès aux calanques, lieux fragile et protégé. La réglementation s’est faite plus stricte afin de protéger la faune et la flore.

1 – Les calanques à pied

Attention aux risques d’incendie l’été, aux parcours bien plus difficiles que l’on ne pourrait l’imaginer. De bonnes chaussures de marche, de quoi s’hydrater, de la crème solaire et un chapeau sont impératifs avant d’entreprendre une balade à pied dans les calanques ! De nombreux sentiers vous permettent d’organiser de très belles randonnées et de profiter d’une vue privilégiée sur les calanques.

  • Les goudes,
  • La calanque de Niolon,
  • La calanque d’En Vau,
  • La calanque de Sormiou,
  • La calanque de Sugiton,
  • La calanque de Port-Pin,
  • La calanque de Port-Miou,
  • La calanque de Marseilleveyre,
  • La calanque de Morgiou,
  • La calanque de Podestat,
  • La calanque de Callelongue,
  • La calanque d’Ensuès-la-Redonne…

2 – Les calanques de Marseille en bateau ou autres

Des circuits au départ du Vieux-Port ou de la pointe Rouge sont proposés par plusieurs compagnies de bateaux de croisière. Il y a également la possibilité de louer des canoës kayak, des bateaux à moteur, d’organiser des visites privées avec baignade, plongée… Le Parc National des Calanques vous donne des informations sur la météo.

3 – Les calanques de Marseille en transports en commun

Il est possible de se rendre aux calanques par le bus et le métro, ils vous mèneront directement à Callelongue et Sugiton, celles de Sormiou et Morgiou demandent un peu plus de marche pour arriver à bon port (environ 1 h).

4 – Les calanques en voiture

Certains parkings sont fermés l’été pour éviter les risques d’incendies. Cap Croisette et l’esplanade de la Gardiole sont fermées, la route des Crêtes entre Cassis et la Ciotat est fermée de juin à septembre lors des journées rouges. L’application « mes Calanques » donne des informations sur les accès en temps réel.

Que faire à Marseille en famille ?

Marseille a de quoi occuper vos têtes blondes sur plusieurs journées sans souci ! En voici quelques exemples :

  • Découvrir le Vieux-Port, ses bateaux, et la criée avec les marins qui viennent vendre leur pêche, c’est tout un spectacle, en outre, ils observer des poulpes, des oursins et nombre de poissons et crustacés.
  • Prendre le petit train pour se rendre à la Bonne Mère (Notre dame de la Garde), monter peut s’avérer difficile pour les plus petits, afin de profiter de la vue sur Marseille et de la splendeur du monument.
  • Visiter l’île du Frioul ou le château d’If, celui de Monte Cristo et de bien d’autres légendes…
  • Le Parc Borély en plus de se promener en découvrant le parc, le lac et la cascade, il est possible de louer des rosalies, des kartings à pédales, des bus pour les plus petits, de faire un tour en barque…
  • Profiter des plages, se baigner au Prado, Plage du Prophète, Plage de la Pointe-Rouge (où il est possible de louer un pédalo, un paddle) …
  • Se balader dans les calanques en empruntant un parcours facile et se baigner,
  • Le Musée des enfants, Préau des Accoules, est un musée destiné aux enfants avec des expositions adaptés.

Quels sont les quartiers de Marseille à visiter ?

  • Le quartier du Panier, plus vieux quartier de la ville pour une immersion totale.
  • Le quartier du Vieux-Port, ses monuments, musées, restaurants, la criée, les départs d’excursions maritimes…
  • Le Vallon des Auffes, pour son petit port de pêche pittoresque, ses façades colorées, ses pointus (bateaux provençaux) et ses excellents restaurants pour tous les budgets.
  • Le quartier des Goudes, la tranquillité aux portes de Marseille, un quartier de pêcheur authentique avec ses cabanons et ses restaurants à proximité de la calanque de Callelongue et de Cap Croisette.
  • Notre-Dame-du-Mont quartier des artistes, des musiciens, des graffitis, l’église de style néo-classique abrite de magnifiques tableaux provenant du Couvent des Minimes.
  • Le quartier de Sormiou, sa superbe calanque, découverte de l’escalade en profitant d’un cadre hors norme.

Comme souvent dans les grandes villes, les quartiers étaient parfois des villages périphériques qui furent englobés à la commune, ce qui leur donne ce côté authentique tant recherché par les visiteurs.

4.2/5 - (4 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut