hyeres

Visiter Hyères

Itinéraire La Cité des Palmiers – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Hyères avec Romane !

blue arrow4,0 km

little pin18 découvertes

pas1h20

bouton audioguides
00 plan hyeres
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Hyères

: 18 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Romane
quote haut

C’est la première station balnéaire de la Côte d’Azur, qui a réussi à attirer, au XIXe siècle, les aristocrates venus de toute la France pour pouvoir profiter de son climat idéal et de sa proximité avec la mer Méditerranée. Mais Hyères est bien plus ancienne que cela : déjà pendant la préhistoire, le territoire était occupé par les hommes, puis les Grecs s’y installent au IVe siècle, dans la cité d’Olbia au bord de la mer.

Après la construction, à l’époque médiévale, de fortifications et d’un superbe château dont on peut encore voir les ruines aujourd’hui, Hyères devient une véritable cité où le soleil est présent quasiment toute l’année. Située face aux îles d’Or de Porquerolles, Port-Cros et du Levant, il n’est pas étonnant que Hyères reste aujourd’hui une destination prisée par les visiteurs du monde entier !

Elle a gardé son charme authentique, son atmosphère conviviale et surtout, ses paysages grandioses et uniques.

Une ville idéale donc pour ceux qui souhaitent profiter du soleil, des plages, des îles aux eaux turquoise, mais aussi d’un riche patrimoine historique et culturel sur la French Riviera !

quote bas
Park Hôtel

C’est en 1866 que cet édifice devient un remarquable hôtel de 80 chambres, qui dévoile un beau style néo-classique et se situe au cœur d’une luxuriante végétation. Mais à l’origine, ce bâtiment a une histoire bien plus ancienne que cela. C’est en 1564 que Catherine de Médicis, la mère de Charles IX, demande la construction d’une résidence ici après un séjour de quelques jours dans la ville.

Tour des Templiers

La place Massillon est très certainement l’une des plus animées de la ville pendant la période estivale. Plutôt calme en hiver, cette place prend un tout autre visage en été : les terrasses se déploient, les verres tintent et les conversations vont bon train en plein cœur du centre historique de Hyères. Entourée par des maisons typiquement provençales, la place Massillon dévoile également un véritable vestige venu tout droit du XIIe siècle : la tour des Templiers, qui se dresse devant vous.

Porte Saint-Paul

Voici l’une des portes qui marquaient l’entrée dans la cité médiévale. Construite juste à côté de la collégiale Saint-Paul, cette porte, que l’on nomme Peñiscola ou porte Saint-Paul, dévoile une tourelle, un porche surmonté de deux étages et un joli plafond bleu qui ne manque pas de surprendre.

Collégiale Saint-Paul

Voici l’un des monuments phares de la ville de Hyères : la collégiale Saint-Paul. Affichant un très beau style roman provençal, cette collégiale a été construite au XIIe siècle, à laquelle s’ajoute une nef de style gothique qui, elle, date du XIVe siècle. Elle faisait partie intégrante de la ville médiévale.

Castel Sainte-Claire

Déjà en 1634 se trouvait ici un couvent, au cœur du parc Sainte-Claire qui surplombe la ville de Hyères. Mais un siècle et demi plus tard, fermé par la Révolution, le couvent est démoli. En 1849, c’est cette belle maison qui sera construite sur les ruines de l’ancien couvent, à la demande d’Olivier Voutier, officier de marine et archéologue renommé qui a découvert la célèbre statue de la Vénus de Milo dans les Cyclades. Il sera d’ailleurs enterré ici à sa mort.

Château de Hyères

Vous marchez ici sur des ruines qui ont plus de 10 siècles d’histoire ! Bâti au XIe siècle par les seigneurs de Fos, le château de Hyères se situe sur un piton rocheux idéal pour surveiller les alentours, appelé la colline du Casteou. Démantelé en 1620 par Louis XIII, il n’en reste aujourd’hui que les ruines que vous voyez-là, qui nous donnent une idée de l’architecture militaire de l’époque médiévale. Mais autrefois, ce château était l’un des plus grands de Provence et a accueilli de grands noms dans ses murs : au XIIIe siècle, Charles 1er d’Anjou, Comte de Provence, s’y installe et le fait agrandir. Il fera de la ville de Hyères l’une des villes les plus puissantes de la région, avant même Toulon.

Église Saint-Louis

Cette petite église dévoile à la fois le style gothique, dans sa nef centrale, et le style roman pour ses deux nefs latérales. Elle est construite au XIIIe siècle et devient l’église des Franciscains, fraîchement installés en Provence.

11

Et encore 11 à retrouver dans l’application

Place Georges Clémenceau, avenue Joseph Clotis, place du Portalet, porte Massillon, rue des Porches, porte des Princes, point de vue sur la vieille ville, parc Sainte-Claire, rue Saint-Pierre, parc Saint-Bernard, porte de Barruc.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

18 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé sur la place Georges Clémenceau :

Parking conseillé :

– Parking couvert Hyères Clémenceau, place Georges Clémenceau

02

Info visite :

Cette visite passe par les ruines du château de Hyères : l’accès est libre mais le terrain peut être un peu accidenté. N’hésitez pas à chausser des baskets confortables pour cette visite !

Cette visite traverse le parc Sainte-Claire et le parc Saint-Bernard : l’accès est gratuit mais soumis à des horaires d’ouverture. N’oubliez pas de vérifier les horaires avant votre visite pour pouvoir entrer ! Si le parc Sainte-Claire est fermé à votre arrivée, montez directement dans la rue Saint-Pierre pour continuer l’itinéraire. Si le parc Saint-Bernard est fermé à votre arrivée, descendez jusqu’à la rue du Puits Saint-Pierre puis rejoignez la rue Barruc pour reprendre l’itinéraire à la Porte Barruc.


Vous avez encore un peu de temps à Hyères ?

En dehors de son patrimoine historique plutôt surprenant, cette petite ville du Sud offre de nombreuses possibilités de balades dans ses alentours !

La Villa Noailles

Avant toute chose, je vous conseille d’aller visiter la Villa Noailles, dont l’architecture moderne et avant-gardiste est reconnue à l’international. Vous aurez l’occasion d’y voir des expositions et des événements sur le design, la mode, la photographie et l’architecture dans un bâtiment conçu dans les années 1920 pour Charles et Marie-Laure de Noailles, riche couple de mécènes parisiens.

Les Salins des Pesquiers

Les environs de Hyères regorgent de sentiers de randonnée, de plages et d’îles toutes plus belles les unes que les autres. Ne manquez pas la visite des Salins des Pesquiers, paradis des oiseaux qui dévoilent un paysage unique. Ancien lieu de pêche devenu marais salant, il renferme plus de 70 espèces d’oiseaux et plus de 200 espèces migratrices y passent chaque année. Idéal pour les amateurs d’ornithologie !

La presqu’île de Giens

Au sud des Salins des Pesquiers, la presqu’île de Giens offre un sentier de promenade le long du littoral où vous pourrez admirer de magnifiques panoramas dans une nature riche et préservée. C’est aussi sur cette presqu’île que se trouvent certaines des plus grandes plages de Hyères, dont celle de l’Almanarre réputée pour être un spot idéal pour le kitesurf.

Les îles

Pour compléter votre visite de Hyères et sa région, rien de tel que de prendre le bateau et d’aller sur les îles qui bordent la ville. L’île de Porquerolles est l’une des plus fréquentées et on comprend pourquoi : avec des plages aux eaux turquoise, des restaurants qui proposent de goûter les poissons locaux et des villages pittoresques, elle a tout pour plaire ! Autre île incontournable, plus sauvage : l’île de Port-Cros. Ici, ce sont de beaux sentiers de randonnée qui vous attendent et qui vous mènent parfois à des points de vue à couper le souffle sur la mer et les environs. À ne pas manquer ! Enfin, les amateurs de naturisme pourront découvrir la superbe île du Levant, seule île méditerranéenne où la nudité est de mise aussi bien à la plage que dans la ville.

Le site archéologique d’Olbia

Pour les amoureux d’histoire et de ruines, je vous conseille d’aller faire un tour au site archéologique d’Olbia où vous découvrirez des vestiges impressionnants. Fondée par les Grecs au IVe siècle avant J.-C., Olbia est ensuite devenue un important port romain dont on voit encore les ruines aujourd’hui. Une visite immanquable pour ceux qui souhaitent remonter le temps !

Partagez sur les réseaux :

En savoir plus sur Hyères et ses alentours

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Les autres lieux incontournables à visiter à Hyères à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Hyères à pied :

1 – Place Georges Clémenceau

Vous voici sur la place principale de la ville, la place Georges Clémenceau, qui porte le nom d’un homme politique français qui a été sénateur du Var entre 1902 et 1920. C’est d’ailleurs en 1922 qu’elle prend ce nom-là, subsistant à l’ancienne place de la Rade, mais elle a été aménagée un bon siècle avant cela. Remaniée, agrandie et modifiée tout au long de son existence, cette place est aujourd’hui bordée de beaux immeubles remarquables et se démarque par sa grande rosace au sol inspirée de la rosace créée par Michel Ange à Rome.

D’un côté de la place se dresse la statue du Duc d’Anjou tandis que de l’autre, une fontaine la décore, marquant l’entrée dans le parc qui se situe juste derrière, le jardin Alphonse Denis. Tout cet espace a récemment été réhabilité et inauguré en 2019 comme une place attractive, élégante et polyvalente qui, avec ses motifs qui rappellent ceux du Mucem à Marseille et ses jeux pour enfants, son carrousel et ses petits stands de nourriture, a le don de plaire àtout le monde !

2 – Avenue Joseph Clotis

Si vous vous demandiez pourquoi le nom complet de la ville est Hyères-les-Palmiers, en voici l’explication ! Cette belle avenue du centre-ville est bordée sur chacun de ses côtés de magnifiques bâtiments, mais aussi de remarquables palmiers qui lui donnent un charme tout particulier. C’est dans cette avenue que l’on trouve l’Office de Tourisme, la mairie, la poste, bref tous les services qui en font une rue très empruntée chaque jour à la fois par les habitants et par les visiteurs. Et il faut dire qu’elle est très agréable à arpenter, à l’ombre des palmiers !

Ces arbres qui sont souvent associés aux vacances et aux îles paradisiaques seraient apparus à Hyères il y a environ 4 siècles et ont été cultivés à partir de 1867. Dans les années 1920, ce n’était d’ailleurs pas moins de 1,2 million de palmiers qui étaient cultivés chaque année. Encore aujourd’hui, la culture continue, bien que le chiffre annuel soit bien plus réduit qu’à l’époque. Quoi qu’il en soit, cette avenue démontre bien à quel point les palmiers sont omniprésents à Hyères !

3 – Place du Portalet

Petite place charmante au carrefour de plusieurs rues du centre-ville hyérois, la place du Portalet dévoile une ambiance typiquement provençale avec ses maisons couleur pastel et ses terrasses de part et d’autre. Cette place marque en fait la limite entre le vieux centre de Hyères, dans lequel vous venez d’entrer, et la ville nouvelle, plus récente, qui se trouve derrière vous. Le territoire d’Hyères est occupé depuis la Préhistoire, ayant accueilli les Grecs, au IVe siècle av. J.-C., puis les Romains. Mais c’est au XIe siècle qu’une cité fortifiée apparaît, surplombée par un château médiéval dont les ruines subsistent encore aujourd’hui.

À la Renaissance, Hyères séduit de plus en plus les visiteurs grâce à son climat et sa proximité avec la mer, et devient rapidement un lieu de villégiature très prisé par l’élite bourgeoise qui commence à construire, au XIXe siècle, de nouveaux quartiers aux riches villas et grands hôtels.

C’est ainsi que la ville nouvelle verra petit à petit le jour,affichant des bâtiments au style néo-classique, élégant et raffiné, qui contraste avec le vieux centre aux ruelles pavées et étroites. Ainsi, Hyères dévoile aujourd’hui deux styles différents, mais authentiques, qui permettent d’imaginer comment elle s’est développée pour devenir aujourd’hui une station balnéaire très appréciée !

4 – Porte Massillon

La porte Massillon, appelée également porte de la Rade, marque l’entrée dans le vieux centre hyérois. Érigée au XIIe siècle, c’était l’une des portes principales de la ville à l’époque médiévale, au moment où celle-ci était entourée de fortifications qui la protégeait des attaques ennemies. Une belle horloge orne le sommet de l’arcade de cette porte qui mène tout droit dans la rue Massillon, l’une des rues commerçantes les plus populaires de la ville et ce, depuis le Moyen Âge !

5- Rue des Porches

C’est une rue plutôt originale que vous traversez là, qui passe sous différentes arcades qui lui vaudront son nom actuel, la rue des Porches. Plus récente que les rues médiévales de la ville, elle a été aménagée au XIXe siècle, au moment où les fortifications de la ville, comme la plupart des villes de France, sont détruites pour laisser place à de nouvelles habitations, places et rues.

Grâce à ces arcades, le nombre d’habitations a pu être augmenté dans cette ville qui attire, justement à cette époque, de nombreux aristocrates qui souhaitent s’installer au soleil. Des voûtes surprenantes, certes, mais qui donnent finalement tout son charme à la rue des Porches !

6 – Porte des Princes

Plutôt surprenante, cette arche en plein cœur de la ville, non ? Ce n’est autre que la porte des Princes, encore une porte qui menait à l’intérieur ! Mais celle-ci serait bien plus récente que les autres : elle aurait été construite au XXe siècle, dans un style gothique, à la demande d’un particulier. Rien de très sûr donc concernant cette porte, mais en tout cas, elle marque une belle entrée vers la rue des Princes !

7 – Point de vue sur la vieille ville

Une jolie vue sur la vieille ville et la collégiale Saint-Paul se présente à vous ici, dans le parc Sainte-Claire qui surplombe toute la ville.

Point de vue sur la vieille ville Hyeres

Les toits des maisons se dessinent devant vous, ainsi que la belle architecture typiquement provençale de la collégiale avec, en toile de fond, la mer et les massifs des îles de Porquerolles et de Port-Cros. C’est le moment de sortir votre appareil photo et de prendre l’un des plus beaux clichés que l’on puisse prendre à Hyères !

8 – Parc Sainte-Claire

Ce ne sont pas moins de 6 500 m² de plantes que l’on peut admirer dans ce jardin botanique conçu à la demande de la célèbre romancière Edith Wharton dans les années 1930.

Parc Sainte Claire Hyeres

Labellisé Jardin Remarquable, il dévoile des essences rares qui viennent tout droit d’Amérique du Sud et d’Australie. De quoi voyager un peu ! Parc très agréable pour se balader dans les hauteurs de Hyères, il permet de s’éloigner de l’agitation de la ville et de profiter d’un moment au calme et en pleine nature. N’hésitez pas à vous balader à votre guise dans les jardins de l’une des plus grandes romancières de son temps !

9 – Rue Saint-Pierre

Cette petite rue qui longe les hauteurs de Hyères relie deux des plus importants parcs de la ville, le parc Sainte-Claire, petit havre de paix à deux pas du centre historique, et le parc Saint-Bernard, qui se situe au pied de la Villa Noailles. La rue Saint-Pierre se trouve en fait au pied du château, qui se dresse sur votre gauche, au sommet de la colline qui surplombe Hyères et sa station balnéaire.

Elle dévoile de très jolis panoramas sur la rade et les îles qui la bordent, appelées les îles d’Or suite à une légende que je vais vous raconter : c’est l’histoire d’un seigneur, Olblianus, et de ses quatre filles à la beauté sans pareil qui aimaient aller nager dans les eaux de la mer Méditerranée, le long des plages de Hyères.

Reconnues pour être d’excellentes nageuses, elles s’éloignèrent un jour du bord pour aller nager vers le large, mais tombèrent sur un bateau pirate qui ne se fit pas prier pour s’en prendre à elles. Alors que leur père les implorait de revenir sur la terre ferme,elles nagèrent le plus vite qu’elles pouvaient, mais le bateau pirate les rattrapait dangereusement. Le seigneur implora donc le ciel, priant pour qu’elles ne soient pas capturées par les pirates. Le ciel décida d’intervenir, versant une lumière intense vers la mer et vers les quatre jeunes filles, qui se changèrent petit à petit en pierre.

Les pirates, voyant qu’elles étaient toutes devenues des pierres, laissèrent tomber et reprirent le large. Les trois aînés du seigneur, au large, formèrent les trois îles alignées que sont aujourd’hui l’île de Porquerolles, l’île de Port-Cros et l’île du Levant. La petite dernière, elle, qui avait réussi à se rapprocher des terres, forma la presqu’île de Giens. C’est donc en raison de ce faisceau lumineux et divin qui est intervenu pour sauver les filles du seigneur que ces trois îles sont maintenant appelées les îles d’Or.

Mythe ou réalité, cette histoire nous permet aujourd’hui de connaître ces trois îles magnifiques et les paysages grandioses qu’elles offrent ! Quoi qu’il en soit, je vous laisse continuer la montée de cette rue qui vous mènera tout droit jusqu’au château !

10 – Parc Saint-Bernard

À Hyères, les points de vue sur la ville et la mer ne manquent pas, et le parc Saint-Bernard fait partie des lieux incontournables pour en profiter ! Situé au pied de la Villa Noailles, ce jardin botanique a été conçu entre les années 1925 et 1935, dans les mêmes années que la villa, par le Vicomte de Noailles, le riche mécène passionné d’Art moderne qui a demandé la construction de ce centre d’art d’intérêt national.

Dans le parc, on retrouve, en plus des innombrables points de vue, des essences méditerranéennes rares, mais aussi exotiques, qui en font un jardin botanique réputé et passionnant pour ceux qui aiment la découverte des plantes. Il est classé Jardin Remarquable, au même titre que le parc Sainte-Claire, par lequel il est relié grâce à la rue Saint-Pierre qui longe les ruines du château. Aménagé en différentes terrasses qui dévoilent des plantes plus remarquables les unes que les autres, c’est un parc idéal pour se balader, s’asseoir sur un banc et faire une pause pendant votre visite de la ville !

11 – Porte de Barruc

La porte de Barruc, qui se trouve dans la rue du même nom, faisait autrefois partie intégrante des remparts qui entouraient la ville. Elle marquait donc l’entrée dans la cité. Remarquablement bien conservée pour sa partie inférieure – on y voit encore les rainures de la herse qui permettait de fermer l’accès – elle se trouve aujourd’hui à quelques mètres du parc Saint-Bernard et de la Villa Noailles et fait partie des portes de la ville classées aux Monuments historiques.

Où se balader à Hyères ?

Hyères est une très belle commune du sud de la France dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’une des destinations favorites des touristes durant l’été. Si vous y êtes de passage et que vous aimez les promenades et autres randonnées, vous serez servis ! Voici les lieux de promenade les plus appréciés à Hyères.

1 – Les Iles d’Or

Les iles qui entourent Hyères sont idéales pour marcher au milieu de magnifiques paysages. Parmi celles-ci :  l’île du Levant, l’île de Porquerolles et l’île de Port-Cros.

2 – La vieille ville

Étant donné que la plupart des touristes se concentrent sur les plages et dans les îles durant la saison estivale, son centre historique est souvent calme. Si vous souhaitez profiter d’une balade pittoresque loin du tumulte des plages, c’est le lieu idéal.

3 – Le parc Obius-Riquier

En plein cœur de Hyères, ce jardin municipal vous offrira un cadre verdoyant et ombragé durant les chaudes journées d’été.

4 – Le port

Le port de Hyères est un lieu incontournable de la ville pour se promener et flâner au grand air. Il s’agit d’un lieu particulièrement vivant et animé à Hyères.

Comment visiter la presqu’île de Giens ?

Les voyageurs qui se rendent à Hyères en profitent presque toujours pour visiter la presqu’île de Giens. Amateur de cadres de nature spectaculaires, vous ne serez pas déçu par les paysages que vous y découvrirez.

La presqu’île arbore en effet 35 kilomètres de littoral sur lequel est aménagé un sentier pédestre dédié qui permet d’en faire le tour. Au cours de ce parcours, la balade offre une succession d’ambiances différentes entre plages de sable clair, eaux turquoise et translucide, petites criques, et même, îlots et port de pêche.

Une autre possibilité consiste à visiter la presqu’île depuis la mer. Vous pourrez pour ce faire louer un bateau ou même randonner en canoë ou en paddle.

Où aller dans le Lavandou ?

Le Lavandou est sans conteste l’une des plus belles communes du département du Var et du sud de la France. Si vous êtes de passage dans la région pour vos prochaines vacances, n’hésitez pas à aller y faire un tour.

Au Lavandou, plusieurs endroits méritent le coup d’œil. Parmi ceux-ci :

  • L’une des plages du littoral lavandourain. Celui-ci en compte 12, toutes plus belles les unes que les autres.
  • Le sentier du littoral, qui permet de randonner, ou simplement, de se promener en profitant d’un panorama exceptionnel.
  • La Villa Théo, pour découvrir l’un des fleurons culturels et historiques de la ville. Amateur d’art, de littérature et d’architecture, vous ne serez absolument pas déçu par cette visite.
  • Les terrasses de Saint-Clair, aussi connues sous le nom des fameuses « restanques ».
  • Les trésors sous-marins du Lavandou en optant pour une activité plongée adaptée à toute la famille. Une alternative possible consiste à découvrir le sentier sous-marin Port-Cros. Cette balade aquatique permet d’admirer la faune et la flore sous-marine grâce au snorkeling.
  • Le marché provençal du Lavandou, organisé tous les jeudis matin tout au long de l’année. Une activité idéale qui permet de découvrir les spécialités provençales dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page