marrakech

Visiter Marrakech

Itinéraire La Porte du Sud – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez Marrakech avec Romane !

blue arrow6,8 km

little pin21 découvertes

pas2h20

bouton audioguides
00 plan marrakech
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter Marrakech

: 21 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Romane
quote haut

Destination privilégiée pour ceux qui sont en quête de soleil, de saveurs et de couleurs, Marrakech est un incontournable quand on souhaite visiter le Maghreb !

Avec ses souks parfumés, ses mosquées élégantes et ses palais qui témoignent de la grande richesse des sultans qui ont gouverné la ville, c’est une découverte riche en histoire qui vous attend dans celle que l’on surnomme la Cité ocre. Cette visite vous emmène à travers sa Médina, fondée au XIe siècle, un centre ancien classé à l’UNESCO qui porte encore les traces du riche passé historique de Marrakech.

Déambuler dans les rues typiquement marocaines, négocier dans les souks, observer les nombreuses animations des places, goûter les spécialités locales : à Marrakech, impossible de s’ennuyer ! Installée au pied du massif de l’Atlas, c’est, en plus, le point de départ idéal pour de nombreuses excursions.

Alors, n’hésitez pas à venir visiter cette ancienne cité impériale qui oscille entre tradition et modernité et dévoile un patrimoine culturel hors du commun !

quote bas
Médersa Ben Youssef

Vous êtes devant l’entrée de la Médersa Ben Youssef, l’un des plus beaux monuments de Marrakech. C’est son intérieur surtout qui impressionne, ainsi si vous n’êtes pas contre verser quelques euros, je vous conseille vivement d’en faire la visite, d’autant plus que c’est la plus grande médersa du Maroc.

Koubba Almoravides

Vous passez ici devant le seul vestige encore debout d’une construction almoravide, peuple qui a fondé la ville de Marrakech. Cette coupole a en effet été construite entre les années 1120 et 1130 et compte donc plus de 9 siècles d’histoire ! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle est bien plus basse que les autres bâtiments : à cette époque, le sol se situait plusieurs mètres plus bas que le niveau actuel !

Souks de la Médina

Aller, c’est le moment de sortir vos plus grands talents de négociateur ! Le Maroc, on le sait, est un pays où il faut sans cesse négocier les prix des produits, et encore plus lorsqu’on est visiteur : les locaux ont tendance à monter les tarifs de base pour les voyageurs. Alors, prenez votre calculette et voyez combien vous êtes prêt à mettre pour vos souvenirs ! Ici, vous êtes au cœur des souks de la Médina : en plus de trouver des rues incroyablement colorées, vous découvrirez une multitude de produits typiques à ramener dans vos valises !

Palais de la Bahia

Vous voici devant l’un des immanquables de Marrakech ! Ce palais, construit à la fin du XIXe siècle, a été conçu avec l’objectif de devenir le plus beau, le plus grand et le plus important palais de son époque. Son intérieur est donc remarquable. Il a été bâti par Si Moussa, grand Vizir du Sultan Hassan Ier, à partir de 1866, puis agrandi par son fils Ahmed ben Moussa, qui y résidera avec ses quatre femmes, ses enfants et son harem de 24 concubines. Le palais se nomme d’ailleurs, si l’on traduit en français, le palais de la Belle, référence au nom de sa femme préférée.

Palais El Badi

Derniers vestiges d’un palais richissime du XVIe siècle, ces grands et vieux murs appartiennent à El Badi, l’Incomparable. C’est ainsi que se nomme cet ensemble édifié par le sultan Ahmed al-Mansur, sixième sultan de la dynastie saadienne. S’il ne reste aujourd’hui que de grands murs en ruines, El Badi était autrefois un somptueux palais qui démontrait toute la puissance des sultans marocains. Construit avec du marbre de Carrare d’Italie, de la poussière d’or du Soudan, du jade de Chine et d’innombrables autres matériaux précieux, il était l’un des palais les plus remarquables du pays.

Porte Bab Agnaou

Vous voici devant un monument de taille : de par ses dimensions impressionnantes, déjà, mais aussi parce qu’il date du XIIIe siècle ! Ce sont les Almohades qui ont construit cet ensemble monumental qui n’était autre qu’une porte d’entrée dans la Kasbah royale.

Mosquée de la Koutoubia

La mosquée de la Koutoubia est la plus grande mosquée de Marrakech et était l’une des plus grandes mosquées du monde à la fin de sa construction. C’est l’un des plus anciens monuments de la ville, achevé en 1158 après 17 ans de construction. À cette époque, ce sont les Almohades qui dirigent la ville, et c’est le calife Abd al Mumin qui ordonne la construction de cette mosquée gigantesque. Avec son minaret de 69 mètres de haut, ses 90 mètres de long et ses 60 mètres de large, la mosquée de la Koutoubia est un véritable chef-d’œuvre de l’art almohade, sobre et élégant.

14

Et encore 14 à retrouver dans l’application

Maison de la Photographie, musée de Marrakech, mosquée Ben Youssef, souk des tapis, saveurs de Marrakech, place Jemaa el-Fna, la Médina, musée Dar Si Saïd, quartier du Mellah, tombeaux saadiens, histoire de Marrakech, point de vue sur le minaret, les dynasties marocaines, le Jardin Secret.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

21 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé dans la rue Bab Dbagh, dans le quartier des Tanneurs :

Parking Naji Place Moukef : place Moukef, avenue Lakhmiss

Il est déconseillé de se déplacer en voiture à Marrakech : le trafic est dense et le code de la route n’est pas aussi bien respecté qu’en France.

La monnaie utilisée à Marrakech est le dirham marocain.

02

Info visite

La visite passe devant différents monuments de Marrakech, tels que la médersa Ben Youssef, le palais Bahia, le palais el Badi et les tombeaux saadiens : je vous conseille d’acheter vos billets pour les visiter, soit à l’avance, soit sur place, ce sont les monuments phares de la ville !

Les meilleures périodes pour découvrir Marrakech sont le printemps et l’automne, notamment les mois d’avril, de mai et d’octobre, où il fait entre 20 et 30°C. L’été, le climat devient aride et dépasse très régulièrement les 30, voire 35°C. L’hiver, les températures en journée avoisinent les 20°C et chutent pendant la nuit. Il est donc tout à fait possible de visiter Marrakech en hiver, en pensant tout de même à apporter quelques vestes pour le soir !


Vous avez encore un peu de temps à Marrakech ?

Le jardin Majorelle

Pour compléter votre découverte de la Cité ocre, n’hésitez pas à aller visiter le jardin Majorelle, situé au nord-ouest de la Médina. C’est un magnifique jardin botanique que vous découvrirez, qui appartenait autrefois au célèbre Yves Saint Laurent. Avec ses belles plantes et sa couleur bleue éclatante, il fait partie des incontournables de Marrakech !

Le musée Yves Saint Laurent

Avis aux grands fans de ce grand couturier français, le musée Yves Saint Laurent vous ouvre ses portes à la découverte des plus grandes œuvres de cet homme passionné et passionnant. Installé dans un bâtiment ultra-moderne, ce musée est une véritable immersion dans la vie de ce couturier qui portait la ville de Marrakech dans son cœur.

Les jardins de la Ménara

Un peu de nature et de détente vous attendent dans ces jardins composés d’un pavillon et d’un grand bassin qui servait à irriguer les oliveraies aux alentours. C’est l’endroit idéal pour profiter d’un peu de calme et de verdure avant de reprendre la visite de Marrakech !

Le quartier de Guéliz

Marrakech est connue pour son centre ancien et ses souks authentiques, mais saviez-vous qu’on y trouve également un quartier moderne, progressiste que l’on surnomme la ville nouvelle ? Le quartier de Guéliz est situé à l’ouest de la Médina et a été construit à partir de 1912. Vous y trouverez de grands immeubles modernes, le jardin Majorelle et le musée Yves Saint Laurent.

La palmeraie de Marrakech

Après la visite de la ville et sa Médina, je ne peux que vous conseiller d’aller faire un tour dans la palmeraie de Marrakech. Peuplée de plus de 100 000 palmiers, elle a été conçue au XIe siècle par les Almoravides au pied de l’Atlas, créant une véritable oasis où la faune et la flore marocaine est omniprésente. Que ce soit à pied, à dos de chameau ou en quad, la visite de la palmeraie de Marrakech est un immanquable !

Les cascades d’Ouzoud

Pour ceux qui sont véhiculés et qui souhaitent visiter les environs de Marrakech, je vous propose de prendre la route en direction des cascades d’Ouzoud, à 150 km de Marrakech. Situées au cœur du massif de l’Atlas, ces chutes d’eau qui atteignent 110 mètres de haut sont considérées comme étant les cascades les plus impressionnantes de l’Afrique du Nord. Il existe des excursions au départ de Marrakech pour ceux qui ne souhaitent pas louer de voiture.

Oasiria Marrakech

Envie de vous rafraîchir pendant les chaudes journées d’été ? Direction Oasiria Marrakech, le premier parc aquatique du Maroc qui propose des dizaines d’attractions pour petits et grands ! Une bonne occasion de passer la journée en famille ou entre amis dans le plus grand parc aquatique marocain, entre piscines, toboggans et jardins luxuriants où il fait bon se promener !

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes du monde

Les autres lieux incontournables à visiter à Marrakech à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de Marrakech à pied :

1 – Maison de la Photographie

La Maison de la Photographie est un musée qui présente plus de 10 000 photos anciennes prises entre 1870 et 1950. C’est une belle opportunité d’en apprendre davantage sur le développement de la photographie et ses origines, ainsi que pour découvrir de superbes paysages marocains.

Vous partirez également à la rencontre des premiers photographes venus prendre les plus beaux clichés du Maroc et de ses habitants, au travers de photos d’art, documentaires ou de portraits qui ne manqueront pas de vous émerveiller. Une belle façon de s’immerger dans la culture et l’histoire du Maroc ! Une visite qui peut, en plus, être complétée par une petite pause sur la terrasse supérieure d’où vous aurez une très belle vue sur la ville.

2 – Musée de Marrakech

C’est en 1997 que le musée de Marrakech est créé par la fondation Omar-Benjelloun dans un ancien palais qui vous en mettra plein la vue. Résidence du ministre de la défense Mehdi Mnebhi, ce palais a été achevé à la fin du XIXe siècle. Il arbore un beau style mauresque et se pare d’un spacieux patio qui atteint une superficie de 700 m².

Devenu un collège pour femmes dans les années 60, il se transformera en musée en 1997 pour permettre au public de découvrir les somptueux décors qui s’y cachent. Si vous décidez de faire la visite, vous découvrirez plusieurs salles où des collections de céramiques, d’armes, de tapis, de bijoux et bien d’autres objets marocains sont exposés. Le palais s’anime également régulièrement à l’occasion de concerts, spectacles de théâtre ou projections de films.

3 – Mosquée Ben Youssef

Elle porte le nom de l’un des plus grands sultans marocains, Ali Ben Youssef, issu de la dynastie des Almoravides. Il a régné pendant 37 ans sur le Maroc entre 1106 et 1143. Il est considéré comme l’un des sultans les plus importants du pays puisqu’il a réussi, en 1108, à vaincre Alphonse VI, roi de Castille et Léon, venu reconquérir l’Espagne musulmane. Grâce à Ali Ben Youssef, qui a envoyé des troupes pour défendre les musulmans, la bataille est remportée par les Almoravides, qui exécutent le fils d’Alphonse VI, qui ne s’en remettra jamais et mourra un an plus tard, n’allant pas jusqu’au bout de sa reconquête.

Une victoire qui a marqué l’histoire et a forgé la réputation de ce sultan qui, deux ans plus tard, conquiert la Taïfa de Saragosse, dans le nord de l’Espagne, puis fortifie la ville de Marrakech pour assurer sa protection. Un personnage historique donc qui a donné son nom à cette mosquée, bien que ce ne soit pas lui qui l’ait fait construire. Elle a en effet été édifiée un peu plus tôt, dans les années 1070 exactement, par l’émir Youssef ben Tachfine, premier sultan de la dynastie des Almoravides et fondateur de Marrakech.

Son fils, Ali Ben Youssef, l’a agrandie lors de son règne, en faisant la plus grande mosquée de l’empire almoravide. C’est autour de cette mosquée qu’a été créée la Médina, elle constituait donc le centre de la ville. Ce n’est malheureusement pas la mosquée d’origine que vous avez devant vous : plusieurs fois détruite et reconstruite par les différentes dynasties qui ont régné, elle tombe en ruines au XVIIIe siècle et sera démolie. C’est le sultan alaouite Soliman qui reconstruira une mosquée à cet emplacement au début du XIXe siècle, présentant une architecture complètement différente de celle utilisée à la base par les Almoravides.

Elle ne garde de cette époque que son nom, Ben Youssef. Malgré cela, elle n’en reste pas moins l’une des mosquées les plus importantes de Marrakech, affichant un minaret de plus de 40 mètres de haut. Seules les personnes de confession musulmane sont autorisées à y entrer.

4 – Souk des tapis

Parmi les souks de la Médina, on retrouve le souk des épices, le souk du cuir, le souk des potiers ou encore le souk des maroquiniers, mais aussi le souk des tapis, véritable spécialité de Marrakech et du Maroc en général ! Il faut savoir en effet que les tapis berbères, encore vendus aujourd’hui dans les souks, sont fabriqués en Afrique du Nord depuis le 7e siècle ! Conçu grâce à la laine de mouton, chaque tapis était unique et permettait, par sa couleur, sa technique de fabrication et les motifs qui le décoraient, de retrouver quelle tribu l’avait confectionnée.

Les populations berbères s’en servaient comme vêtement, comme matelas ou comme couverture et utilisaient différents colorants, provenant de fruits, minéraux et d’épices, pour les embellir. Encore aujourd’hui, les tapis restent une grande tradition au Maroc et il en existe de toutes sortes ! Certains sont même encore fabriqués grâce aux techniques traditionnelles utilisées par les Berbères. Méfiez-vous tout de même si vous souhaitez en acheter un, de faux tapis sont aussi vendus dans les souks, il faut donc bien vous renseigner avant de sauter le pas.

5 – Saveurs de Marrakech

Alors que vous déambulez dans les allées du souk de la Médina, vous avez certainement dû apercevoir les couleurs éclatantes des épices et peut-être quelques spécialités culinaires de Marrakech. Si ce n’est pas encore fait, je ne peux que vous recommander de les goûter ! Vous trouverez notamment de grands étals de fruits secs, où vous aurez l’occasion de déguster des amandes, des pistaches, des noisettes, des abricots et bien évidemment des dattes. Impossible de repartir de Marrakech sans goûter également l’une de ses nombreuses pâtisseries garnies de miel, de pistache, d’amande ou de fleur d’oranger !

Parmi elles, vous retrouverez les cornes de gazelles,les baklawas, les chebakias, les sellous, les briwates et le nougat… Que de bonnes saveurs typiquement marocaines, que vous pourrez accompagner d’un bon thé à la menthe ! En ce qui concerne les plats, ne manquez pas de goûter aux incontournables couscous, tajine et tanjia qui, cuisinés au Maroc, vous plairont forcément !

Moins connus, mais tout aussi gourmands, les briouates, petits beignets fourrés au bœuf, au mouton, au poulet ou au poisson qui rappellent les samossas ou encore les pastillas, tourtes farcies à la volaille ou aux fruits de mer servies traditionnellement dans les mariages et les fêtes en tout genre.

Avec tout ceci, vous avez de quoi découvrir la gastronomie marocaine, considérée comme un art qui mêle à la fois saveurs, couleurs et odeurs qui ont le don de plaire à beaucoup de monde !

6 – Place Jemaa el-Fna

Elle est au cœur de la vie sociale et économique de Marrakech : la place Jemaa el-Fna est l’un des principaux attraits de la ville. Située au centre de Marrakech, entre les mosquées, les souks et à quelques mètres seulement des palais les plus importants, elle attire plus d’un million de visiteurs chaque année. Et il faut dire que c’est une place très réputée pour son animation sans fin, véritable symbole de Marrakech depuis des siècles déjà. Fondée au XIe siècle en même temps que le reste de la ville, elle servait autrefois de lieu de rassemblement de la population, qui venait assister aux exécutions publiques.

Elle s’appelle d’ailleurs, si l’on traduit en français, la “place des Trépassés”… Elle était le point de rencontre des marchands venus d’ailleurs qui venaient acheter ou vendre des produits. Elle a aussi longtemps été, et toujours aujourd’hui, une place où les arts, la musique, la danse s’entremêlent : véritable point de rendez-vous des charmeurs de serpents, des conteurs, des voyants, des acrobates ou encore des dresseurs de singe, elle a été inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2001 pour attester de son immense atout culturel.

Elle devient encore plus vibrante au fur et à mesure que la nuit tombe, se parant de dizaines d’étals en tout genre où vous trouverez de nombreuses spécialités marocaines, servies dans une ambiance que vous ne retrouverez nulle part ailleurs ! Une place où vous pourrez à la fois vous restaurer, acheter vos souvenirs, écouter de la musique et vous divertir en regardant les différents spectacles proposés ! Et pour la voir autrement, n’hésitez pas à entrer dans l’un des bars et restaurants qui la bordent et de monter sur la terrasse supérieure pour la découvrir vue d’en haut !

7 – La Médina

Vous entrez ici dans la partie incontournable de Marrakech, si exceptionnelle qu’elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO ! C’est en 1985 que ce quartier typiquement marocain rejoint cette liste si convoitée. La Médina de Marrakech est en effet la plus grande médina de tout le Maghreb, vieille de presque mille ans !

On y retrouve ainsi des vestiges impressionnants, des monuments à ne pas manquer et des souks aux mille couleurs qui vous transporteront dans l’authenticité du Maroc ! Le mot Médina est généralement utilisé dans les pays maghrébins pour qualifier la partie ancienne d’une ville. Ici, vous êtes bien dans la vieille ville de Marrakech, fondée au XIe siècle par les Almoravides. Mais qui sont les Almoravides ?

C’est un peuple berbère nomade qui décide, à partir du XIe siècle, de se sédentariser : ils partent alors à la conquête de terres fertiles pour bâtir leur empire à la fois en Afrique du Nord et en Espagne. C’est Youssef ben Tachfine, chef de la dynastie, qui fonde la ville ainsi qu’une grande partie du Maroc.

La cité se développe rapidement, passant aux mains des Almohades qui, pendant plusieurs siècles, se chargeront d’y construire des habitations, des mosquées et des palais au cœur des murailles de la ville. C’est une ambiance authentique qui vous attend dans la plus vieille partie de Marrakech !

8 – Musée Dar Si Saïd

Ici se trouve le musée Dar Si Saïd, ou musée des Arts Marocains. Installé dans l’ancienne résidence de Si Saïd, ministre de guerre et frère d’un grand vizir, il expose la plus grande collection de mobiliers, d’armes, d’instruments de musique et autres objets de la vie quotidienne de Marrakech.

À travers ses deux étages et ses cours intérieures, vous retrouverez notamment de nombreux objets en bois, matière très utilisée pour les arts décoratifs marocains, dans un bâtiment construit au XIXe siècle. C’est à partir de 1932 qu’il commence à abriter poteries, bijoux, céramiques et tissus qui témoignent de l’histoire de l’artisanat du Maroc, le tout exposé dans une magnifique décoration qui, rien qu’à elle, vaut franchement le détour.

C’est le plus ancien de Marrakech, alors n’hésitez pas à y faire un tour si vous souhaitez découvrir l’artisanat local !

9 – Quartier du Mellah

Nous entrons ici dans le quartier de Mellah, ancien quartier juif de Marrakech. C’est en 1558 que le sultan Moulay Abdallah ordonne que les Juifs soient rassemblés dans un seul et même quartier, pour éviter les conflits avec le reste de la population qui est musulmane. C’est le deuxième plus ancien quartier juif du pays.

Cette population, chassée de l’Espagne après la Reconquista de 1492, est arrivée en grand nombre au Maroc et s’est installée dans les villes, se mêlant à la population juive locale. C’est ainsi que les mellahs, quartiers où vivent les résidents juifs d’une ville, ont été créés. Entouré de fortifications, le mellah de Marrakech était une grande zone commerciale où se rassemblaient les bijoutiers, les orfèvres et les tisserands. Aujourd’hui, il ne reste que peu de personnes juives vivant dans ce quartier, car beaucoup d’entre elles ont émigré en Israël dans les années 1950.

À l’époque pourtant, on estime que le nombre d’habitants de ce quartier oscillait entre 30 et 40 000 personnes. Il est encore possible d’y découvrir sa synagogue, fondée en 1492, son souk aux épices et ses charmantes ruelles qui vous feront remonter plus de 5 siècles en arrière.

10 – Tombeaux Saadiens

Ouvert au public depuis 1917, ce site exceptionnel est un passage obligé lors de la visite de Marrakech. C’est ici que se trouvent les tombeaux des grands sultans saadiens, qui ont dirigé la ville entre 1524 et 1659, et de leur famille. Installés à côté de la mosquée Moulay el Yazid, les Tombeaux Saadiens sont exposés dans de magnifiques salles aux décors hispano-mauresques conçues par le sultan Ahmed al-Mansur Saadi, le sultan qui a fait construire l’époustouflant palais El Badi.

Il faut savoir que les Saadiens, bien qu’ils n’aient régné qu’un peu plus d’un siècle, ont permis au Maroc de devenir une grande et riche puissance. C’est l’un d’entre eux, Abu Marwan Abd al-Malik, qui a protégé le Maroc contre le Portugal, venu conquérir les terres arabes. Au cours d’un dernier affrontement largement remporté par l’armée marocaine, le roi du Portugal est assassiné au combat, au même titre que le sultan et son prédécesseur : un affrontement qui sera ainsi appelé plus tard la “Bataille des Trois Rois” et causera la perte du Portugal qui sera envahi deux ans plus tard par l’Espagne.

Les Saadiens sont alors à leur apogée. Ils conquièrent de nouvelles terres autour d’eux et développent le Maroc pour en faire l’un des pays les plus puissants d’Afrique. Ils embellissent la ville de Marrakech et en font la capitale du pays. C’est ce qui explique pourquoi ces tombeaux ont une grande importance pour Marrakech et pour le Maroc en général, devenus l’un des lieux les plus visités du pays. Ils représentent d’ailleurs plutôt bien la grande richesse de la dynastie saadienne.

11 – Histoire de Marrakech

Marrakech est une ville qui peut se targuer d’avoir plus de 10 siècles d’histoire ! Un héritage qui débute au XIe siècle, lorsque la dynastie des Almoravides s’installe sur les terres marrakchies. C’est le sultan Youssef ben Tachfine, fondateur des Almoravides, qui fait construire deux mosquées et des fortifications et fonde la cité impériale de Marrakech, capitale de l’empire. Elle se pare alors de belles richesses et de trésors architecturaux qui la placent parmi les plus belles villes d’Afrique du Nord. 100 ans plus tard, elle passe aux mains des Almohades, qui détruisent la majeure partie de l’héritage almoravide et créent une kasbah, des mosquées, des jardins et des portes d’entrée dans la cité.

Bien que leur règne n’ait duré que quelques décennies, ils ont laissé une empreinte considérable sur l’architecture et la culture marocaine. Les Mérinides prennent ensuite le pouvoir et laissent Marrakech à l’abandon : la ville est en déclin pendant de nombreuses années et perd beaucoup de ses richesses. Redevenue capitale lorsqu’elle est prise par les Saadiens en 1551, elle reprend sa splendeur d’antan et se pare de somptueux palais encore debout aujourd’hui. Elle devient rapidement la ville la plus importante du pays, jusqu’à l’arrivée des Alaouites en 1669, qui la placent au second rang en proclamant Meknès capitale du royaume à la place de Marrakech.

S’ensuit une période d’instabilité, marquée à la fois par un déclin de la ville qui tombe en ruines après les nombreuses batailles et le règne de Mohammed III qui restaure la totalité de la ville et construit le palais royal. Cette période s’achève avec la mise en place du protectorat français en 1912, plaçant le Maroc dans l’empire colonial français. Au XIXe siècle, le pays est très fragilisé par les guerres qu’il a menées contre la France et l’Espagne, et commence à être convoité par les grandes puissances européennes.

L’Espagne s’installe dans le sud du Maroc, tandis que la France, elle, colonise l’Algérie. Ces deux pays, ainsi que l’Allemagne, souhaitent coloniser le Maroc. En 1911, des révoltes secouent les grandes villes marocaines, qui n’arrivent plus à gérer la situation du pays : le Maroc demande à la France, qui se trouve juste à côté, en Algérie, de venir l’aider. Celle-ci en profite pour occuper le territoire marocain, et le mettre sous protectorat à partir de 1912, ce qui ne plaît pas, bien évidemment, à tous les Marocains.

Mais le pays étant très fragilisé, il n’a pas le choix. C’est pendant cette période que le quartier de Guéliz, ville nouvelle de Marrakech, est construit par les Français. Ce n’est qu’en 1957 que le Maroc retrouve son indépendance, après plusieurs années de négociations avec la France. Il devient ainsi, à partir de cette date, le Royaume du Maroc. Voilà pour les grandes lignes ! En tout cas, aujourd’hui, le Maroc est devenu une destination incontournable pour découvrir son riche patrimoine et ses magnifiques monuments qui vous raconteront l’histoire chargée de celui que l’on surnomme le “Pays du Couchant Lointain” !

12 – Point de vue sur le minaret

Ici, c’est le spot idéal pour avoir une belle vue d’ensemble sur la mosquée de la Koutoubia et surtout son minaret de 69 mètres de haut, 77 en comptant sa flèche. Il faut savoir que ce minaret, construit plus tardivement que le reste de la mosquée, a servi de modèle à la conception du minaret de la Giralda de Séville, ancienne mosquée almohade.

Plus haut édifice de la ville, il permet aux milliers de touristes qui viennent visiter Marrakech de se repérer dans les petites ruelles étroites de la Médina. Une petite photo s’impose ici, devant l’un des monuments les plus importants et les plus beaux de la Cité ocre !

13 – Les dynasties marocaines

Pendant que nous marchons le long de la rue Lalla Rkia, je vous propose de revenir sur les différentes dynasties qui ont régné sur le Maroc au cours de son histoire. Car si certaines d’entre elles ont laissé un héritage qui ne laisse aucun doute sur leur puissance et leur domination, d’autres ont été bien plus discrètes. Il faut savoir que le Maroc était déjà occupé par les Berbères bien avant l’arrivée des premières dynasties. Les Arabes arrivent au Maghreb au cours du VIIe siècle, et la première dynastie à s’installer dans une partie du Maroc est la dynastie des Omeyyades.

C’est en 789 qu’un premier État sur les terres marocaines est fondé, gouverné par Idris Ier, qui fonde ainsi la dynastie des Idrissides, première dynastie qui a officiellement gouverné l’État du Maroc. Mais elle perd son influence au fil du temps et l’État finit même par ne plus exister. Ainsi, l’histoire du Maroc commence réellement avec l’arrivée des Almoravides, qui fondent Marrakech au XIe siècle et en font la capitale du territoire. Ils conquièrent le nord du pays ainsi que l’Andalousie, faisant du Maroc un véritable pays. Moins d’un siècle après leur arrivée, ils sont remplacés par les Almohades, qui laissent derrière eux un riche patrimoine architectural et culturel et étendent encore leur territoire en Andalousie et le long de la mer Méditerranée. Mais les Espagnols ne se laissent pas faire et gagnent une bataille en 1212.

Un échec pour les Almohades qui finiront par perdre leur influence et laisser la place aux Mérinides, nouvelle dynastie qui dirige le pays à partir de 1269. C’est le début d’une période sombre pour le Maroc, marqué par des révoltes et des soulèvements : la famille royale sera même massacrée et remplacée par la dynastie des Wattassides deux siècles plus tard. Mais cette dynastie, qui prend Fès pour capitale, n’est pas mieux et n’arrive pas à protéger le pays : l’Andalousie est entièrement reprise par les Espagnols. Cette dynastie s’éteint en 1549, au moment où les Saadiens prennent le pouvoir.

Ils font de Marrakech leur capitale et redonnent au pays toute sa puissance et sa richesse. Un règne marqué par des victoires contre le Portugal, la construction de somptueux palais et une expansion sans précédent qui perdurera jusqu’en 1659, année pendant laquelle leur sultan se fait tuer et sera remplacé par la dynastie des Alaouites. Et c’est cette dynastie qui est encore aujourd’hui à la tête du Maroc, depuis 400 ans maintenant !

Aujourd’hui, c’est le monarque Mohammed VI qui dirige le Royaume du Maroc, et c’est le 23e monarque de la dynastie alaouite : c’est la dynastie qui est restée au pouvoir le plus longtemps parmi toutes celles qui ont gouverné le pays, et c’est l’une des familles royales régnantes les plus anciennes du monde !

14 – Le Jardin Secret

Vous êtes devant l’entrée qui mène au majestueux Jardin Secret de Marrakech, situé dans le quartier Mouassine, dans la Médina. L’histoire de ce jardin est longue : c’est au XVIe siècle que le sultan qui gouvernait à l’époque décide de construire un grand palais à cet emplacement et développe la ville, bâtissant de grandes et belles résidences pour les hautes personnalités.

Mais un siècle plus tard, avec le déclin de la dynastie saadienne, il sera complètement détruit. Un nouveau palais voit le jour au cours du XIXe siècle, mais sera laissé à l’abandon à partir de 1934 et tombera en ruines en quelques années. C’est en 2008 que la ville décide de reprendre ce terrain pour restaurer le palais et aménager deux jardins, l’un exotique, l’autre islamique.

C’est une belle balade qui vous attend dans le Jardin Secret de Marrakech, qui dévoile des orangers, des oliviers et des plantes venues de tous les continents, ainsi que de nombreuses boutiques de souvenirs et un restaurant agréable. Pour quelques euros, vous avez donc là l’occasion de flâner tranquillement dans un très beau parc, à deux pas d’un palais remarquablement bien rénové.

4.3/5 - (3 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut