la valette

Visiter La Valette

Itinéraire L’ancien fief des Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean – Les incontournables à voir

Introduction (audioguide)Découvrez La Valette avec Emilie !

blue arrow4,3 km

little pin18 découvertes

pas10

bouton audioguides
00 plan la valette
phone cut2

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

Gratuit
Sans publicité

Visiter La Valette

: 18 lieux d’intérêt à découvrir

Le
par Emilie C.
quote haut

Belle élue de la Méditerranée, La Valette, c’est bien plus que le trio de choc plage-soleil-farniente. Fondée au XVIe siècle par les Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean, la capitale maltaise c’est à peine 1 km de longueur aux airs de grand musée vivant. Car si elle est adorablement lilliputienne, la ville propose en effet un concentré de sites à visiter telle une véritable historienne.

Comme le vent, engouffrez-vous dans les rues de ce plan en damier pour découvrir toutes ces églises, ces palais et ces monuments variés qui ne semblent presque pas avoir changé. De temps en temps, un retour près de la mer ou dans l’un des jardins de cette cité calcaire sera la route à prendre pour contempler des panoramas à n’en plus vouloir se défaire.

Entièrement classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et choisie Capitale européenne de la Culture, il y a de ça quelques années plus tôt, La Valette combine la richesse de l’ancien et juste ce qu’il faut de renouveau. “Bâtie par des gentilshommes pour des gentilshommes » selon le vœu de ses fondateurs, la capitale de Malte a déjà conquis le cœur de milliers de visiteurs. Alors, pourquoi pas le vôtre ?

quote bas
Le nouveau Parlement

S’il n’a pas transcrit sur la couleur ocre, présente du sol au plafond à La Valette, le nouveau Parlement a néanmoins pris le pari d’assumer son jeune âge à travers des lignes architecturales très contemporaines. Dessiné par l’italien Renzo Piano, lauréat du grand prix d’architecture Pritzker en 1998, l’édifice est le résultat d’un assemblage de plus de 7000 blocs de pierre calcaire donnant ainsi deux volumes reliés entre eux par une passerelle.

La co-cathédrale Saint-Jean

Venir à La Valette et ne pas approcher la co-cathédrale Saint-Jean, c’est indiscutablement passer à côté de l’une des plus belles pièces maîtresses de la ville. Okay, à première vue ce n’est pas franchement flagrant… Mais donnez-nous quelques secondes de présentation pour vous convaincre du contraire. Financée et commandée par Jean de La Cassière, alias le Grand Maître de l’ordre des Chevaliers de Saint-Jean, la bâtisse religieuse est construite entre 1575 et 1577. Mais comme à cette époque, le rôle de cathédrale de l’île était déjà attribué à celle de Saint-Paul de Mdina, le nouveau lieu de culte obtient alors le statut de co-cathédrale. Une particularité très rare que peu de diocèses peuvent se vanter d’avoir. Loin d’être dans la démonstration avec cette façade simple, mais tout de même symétrique, le monument religieux de La Valette dupe en réalité plus d’un touriste indifférent. Mais pas vous, grâce à nous!

Le palais des Grands Maîtres

Rares sont les fois où dans la découverte de La Valette vous n’entendrez pas les mots Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean résonner jusqu’à vos oreilles. Et si ce n’est pas encore arrivé alors ce n’est plus qu’une question de seconde avec le magistral bâtiment qui vous fait face. Pour ne rien vous cacher, c’est dans ce palais, construit entre 1570 et 1580, que les Grands Maîtres de l’ordre des Chevaliers de Saint-Jean ont résidé pendant plus de deux siècles.

La bibliothèque nationale

Là voilà, la sublime bibliothèque nationale avec ses colonnes distinguées et cette inscription dorée qui indique à tous les passants à quel trésor maltais ils ont affaire. De sa fondation en 1796 jusqu’à de nos jours, cette bâtisse a pris énormément de valeur grâce aux différents dons littéraires qu’elle a pu recevoir. En quantité, le chiffre est spectaculaire avec près de 4 millions de volumes et autres sources qui sont soigneusement conservés à l’intérieur de ces murs. Alors qu’en ce qui concerne la qualité, les amateurs d’histoire pourront pleinement se plonger dans les archives en espérant peut-être y croiser quelques documents rares.

Le fort Saint-Elme

C’est à la toute pointe nord de La Valette que nous vous emmenons faire connaissance avec le fort Saint-Elme sans qui l’histoire de la ville n’aurait de sûr pas été la même. Vers 1552, alors que les Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean pressentent une invasion ottomane prochaine, il est décidé qu’un site de défense sera construit à l’entrée des deux ports pour mieux se protéger en cas de besoin. Doté d’une architecture militaire en forme d’étoile à quatre pointes, typiquement maltaise, le fort Saint-Elme voit le jour en à peine 4 ans de travaux. On ne saura vous dire si les Chevaliers étaient devins ou non, mais l’attaque ottomane précédemment redoutée finira par se produire en mai 1565. C’est ce qui dans l’histoire de l’île s’appelle le Grand Siège de Malte.

Le siège Bell War Memorial

C’est avec une certaine sobriété voire même pudeur que le siège Bell War Memorial, positionné juste en face, rappelle combien l’île n’a pas toujours connu cette tranquillité dans laquelle elle s’épanouit de nos jours. Pendant la Seconde Guerre mondiale, et plus particulièrement entre 1940 et 1943, Malte, sous régime britannique, est la cible de bombardements incessants de la part de l’Italie fasciste et de l’Allemagne nazie. La cause première de cet acharnement est son emplacement stratégique idéal pour affaiblir le camp des Alliés lors de ce conflit planétaire.

Upper Barrakka Gardens

Dans les trois ensembles de jardins que compte la capitale maltaise, celui-ci est à l’évidence notre préféré. Situés au point culminant des bastions de La Valette, les Upper Barrakka Gardens ont connu leurs toutes premières minutes d’existence en 1661. À cette époque, leur accès était exclusivement réservé aux Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean qui venaient s’y ressourcer ou alors s’y entraîner. Mais avec la fin de l’occupation française en 1800, le lieu a fini par s’ouvrir au public maltais.

L’église Notre-Dame-de-la-Victoire

Dans la généreuse famille des églises que compte La Valette, vous voilà justement à côté de la plus vieille de toutes. Et là, attention, on parle bien du monument supposé être à votre droite avec un escalier à double volée. Relativement petite et simplette, l’église Notre-Dame-de-la-Victoire a été édifiée en 1566 par l’ordre des Chevaliers de Saint-Jean.

10

Et encore 10 à retrouver dans l’application

Republic Street, La Valette en 3 faits, Point de vue depuis les fortifications, Le théâtre Manoel, Le marché couvert, Casa Rocca Piccola, Malte/La Valette et leur histoire, Lower Barrakka Gardens, Point de vue sur les Trois Cités, L’Auberge de la Castille – Léon et Portugal.

Télécharger gratuitement l’itinéraire complet dans l’application

phone full

Retrouvez l’itinéraire complet dans notre application mobile

avec guidage et audioguide

decouvertes

18 découvertes

point de vue

Points de vue

anecdotes

Plein d’anecdotes

Gratuit
Sans publicité

Informations pour votre visite

01

Visite avec un départ conseillé à côté de la fontaine des Tritons

Info parking
 
Charmant, mais petit, le coeur de La Valette rend le stationnement encore plus ardu qu’il ne l’est nulle part ailleurs. À l’intérieur des remparts, les visiteurs peuvent se garer sur les places marquées en bleu. Et uniquement celles-ci, car celles en vert sont            prédestinées aux résidents. Le parking souterrain MCP que l’on vous suggère ou bien le parc relais, au sud de Floriana (certes payant mais moins cher), relié au centre-ville par une navette, vous éviteront sans nul doute des prises de tête inutiles. Il ne faut pas oublier que l’on est en vacances tout de même !
 
Puisque l’on parle de circulation, on a jugé bon aussi de vous rappeler que les Maltais roulent à gauche comme les Britanniques. Et c’est d’ailleurs l’une des seules règles de conduite que les locaux respectent à la lettre. Les priorités, les feux tricolores, le doublement par la droite et les limitations de vitesse c’est pour beaucoup de l’à-peu-près.

Quel Climat et à quelle période partir ?
 
Sur l’année, la température moyenne statue généralement autour de 19°C grâce à un climat méditerranéen chaud. Ainsi, les hivers sont doux et les étés sont plutôt secs.
De janvier à mars, on obtient les températures les plus basses de l’année avec des minimales autour de 14°C. À l’inverse, les températures les plus élevées sont concentrées sur les mois de juin à octobre avec des maximales autour de 27°C. Enfin les mois les plus exposés à la pluie restent octobre et novembre. Relativement bien gâtée par la météo, La Valette est une ville qui peut se visiter toute l’année. Attention tout de même aux périodes de sécheresse sur la période estivale.

02

Infos visite :

Lors de notre visite, vous serez amené à vous rendre au Lower Barrakka Gardens et au Upper Barrakka Gardens. Pour vous éviter toute mauvaise surprise de dernière minute, sachez que ces sites sont soumis à des horaires d’ouverture et de fermeture. Veillez à bien jeter un petit coup d’œil avant d’entamer les choses sérieuses. Si dans le cas ou les deux adresses s’avèrent closes, lors de votre passage, il vous faudra simplement poursuivre l’itinéraire.
 
À l’image des destinations touristiques par excellence, La Valette vous propose un combiné d’avantages et de réductions sur ses transports et ses activités via la Valetta Card. Une bonne alternative pour découvrir la ville à votre rythme et au fil des offres.
 
Information(s) complémentaire(s) :

Vous vous apercevrez très vite que La Valette manque cruellement de toilettes publiques. Ainsi, pour éviter toutes envies pressantes désagréables durant la visite, nous vous conseillons de favoriser vos passages dans les lieux où vous serez amené à vous restaurer ou vous désaltérer.

Point monnaie : L’unité monétaire officielle à Malte est l’euro (€ en abrégé).


Vous avez encore un peu de temps à La Valette ?

Si petite soit-elle, La Valette aime tellement nous faire voyager qu’il nous faut bien 1 ou 2 jours de plus pour en faire le tour. Et comme on aurait bien tort de se contenter du strict minimum, c’est le moment opportun de vous révéler d’autres haltes attrayantes pour connaître le patrimoine de la ville à son summum.

Et si on allait plus loin ?

Même si notre itinéraire de visite vous y emmène déjà, ne vous refusez pas l’entrée au palais des Grands Maîtres et à la co-cathédrale Saint-Jean. À eux deux, il balaye les grandes lignes de l’élégance et de l’histoire légendaire de la capitale maltaise.

Toujours plus d’incontournables

Non loin du fort Saint-Elme, il est bon et mûrement conseillé de faire un stop à la Sacra Infermeria ou la Sainte Infirmerie. En quelque sorte la première ONG du XVIe siècle, cette bâtisse était à l’origine l’hôpital des Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean. Car en plus de protéger militairement, ces hommes avaient comme autre vocation première de donner des soins médicaux. Mission qu’ils ont pu mener ici pendant 400 ans!

Laissons parler les vestiges

Toujours dans un axe culturel, le musée national d’archéologie est une mine d’or pour mieux comprendre Malte et sa capitale. Grâce à des fouilles, plusieurs vestiges et objets ayant appartenu aux civilisations antiques exposent la nature des premières traces de vie sur l’île.

Un petit tour dans les environs

Et pour celles et ceux qui rêvent de s’échapper hors des murs, il vous reste la possibilité d’une mini-croisière direction les Trois Cités au charme tout aussi incroyable que leur grande sœur. Ou bien une virée en bus dont le terminus n’est autre que Mdina, ville fortifiée mais surtout ancienne capitale de Malte.

Partagez sur les réseaux :

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Visitez les autres villes d’Europe

Les autres lieux incontournables à visiter à La Valette à pied

En complément des lieux mis en avant en haut de cette page, d’autres lieux figurent dans notre itinéraire de visite de La Valette à pied :

1 – Republic Street

En tant que bonne capitale touristique qui se respecte, La Valette coche aussi la case d’une artère principale où priment la vie et l’animation locale. Et ça tombe bien, cette rue c’est justement celle dans laquelle vous vous trouvez en ce moment même. Longue d’un kilomètre environ, la Republic Street parcourt en longueur toute notre zone d’itinéraire depuis les portes d’entrée de la ville jusqu’au fort Saint-Elme.

la valette republic street

En la traversant, vous trouverez une ribambelle de boutiques de souvenirs, mais aussi des bijouteries maltaises où acheter votre prochaine réalisation en filigrane d’or et d’argent et surtout de bons cafés-restaurants locaux où reprendre des forces. De temps en temps, ne manquez pas de jeter un coup d’œil aux rues adjacentes, issues du plan en damier de 1565, qui vous laisseront cette impression d’un retour dans le passé sans le moindre effort.

2 – La Valette en 3 faits

Chez Navaway, plus que de vous présenter les incontournables à absolument voir dans la visite d’une ville, on aime aussi partager un contenu d’informations inédites à leur sujet qui pour le coup ne vous sera pas donné au coin d’une rue. Que voulez-vous, on est du genre à penser à tout! Dans notre valise de guide à distance, voilà un peu ce que l’on a de mieux à vous apprendre sur La Valette. Bien que c’est une chose que l’on remarque assez rapidement lorsqu’on arrive sur place, la capitale maltaise ne fait pas dans le très très étendu.

Et pour cause, elle s’étale en réalité sur moins de 1 kilomètre carré. Un semblant de fond de poche urbain qui la classe au rang de plus petite capitale européenne. Mais comme le laisse entendre un célèbre dicton : “Tout ce qui est petit est mignon” et La Valette a d’innombrables opportunités de le montrer à commencer par son look et son histoire.

Et puisque l’on parle justement de ces deux spécialités, saviez-vous que la ville méditerranéenne a reçu le titre de site appartenant au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1980 ? Il faut dire qu’avec son charme fou et son florilège de 320 monuments sur si peu de surface, La Valette n’a pas démérité cette récompense. Et s’il y a bien des personnes qui seraient plus heureuses que jamais d’apprendre cette bonne nouvelle, ce sont certainement les 9000 ouvriers qui ont tout donné dans la construction de la capitale maltaise afin qu’elle soit la plus réussie possible.

3 – Point de vue depuis les fortifications

Entourée de fortifications depuis le XVIe siècle et caractérisée par un lot de rues perpendiculaires pentues, La Valette ne ménage pas nos efforts pour la découvrir. Mais heureusement dans tout ça, la ville sait aussi nous récompenser en nous réservant quelques endroits tout spéciaux où l’on peut admirer tranquillement ses plus beaux profils. Enfin, si on arrive à mettre la main dessus bien sûr… Avec Navaway, pas besoin de se lancer dans un jeu d’investigation pour les trouver, car on vous y emmène avec plaisir comme c’est le cas actuellement.

la valette fortifications

De là où vous vous tenez, doit apparaître un paysage de carte postale dominé par la haute flèche de la cathédrale Saint-Paul de La Valette et l’imposante coupole de la basilique Notre-Dame-du-Mont-Carmel qui gentiment se tiennent compagnie.
Sinon, plus discrets, mais tout autant locaux, c’est au tour des balcons maltais de faire ou de refaire leur apparition. Agencées sur les façades des bâtiments, ces sortes de loggias en divers matériaux selon les anciennes appartenances sociales donnent cette touche couleur qui manque parfois au teint 100% ocre de La Valette.

4 – Le théâtre Manoel

Dans le centre de La Valette, il est bon d’être observateur pour ne pas passer à côté des petits morceaux d’histoire qui s’y cachent comme le théâtre Manoel apparaissant sur votre gauche.

la valette theatre manoel

Alors que le divertissement est un luxe que seules les familles riches étaient capables de s’offrir à l’époque, un aristocrate portugais va faire en sorte de renverser la tendance. En finançant la construction de cette adresse culturelle en 1731, António Manoel de Vilhena fait naître, comme il est inscrit au-dessus de l’entrée, un lieu de “divertissement honnête” à ses spectateurs. Il est raconté que la première pièce, jouée en 1732, aura pour acteurs les Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean. On parle de ces hommes qui formaient un ordre militaire et hospitalier fondé en 1050 et qui ont gouverné Malte pendant 250 ans.

Après avoir été la propriété d’un investisseur privé puis délaissé au XIXe siècle au profit de l’Opéra royal, le temple du spectacle rouvre ses portes en 1960 pour accueillir de grands musiciens comme notamment ceux de l’orchestre philharmonique de Malte. La beauté des décors et la diversité des spectacles présentés apportent encore plus de poids au théâtre Manoel déjà réputé pour être le troisième plus ancien d’Europe encore en activité.

Entre nous, qui ne serait pas tout un coup tenté par un concert ou une pièce de théâtre maltaise ?

5 – Le marché couvert

Monter, descendre et monter encore… Tout ça transpire à grosse goutte l’effort! C’est pourquoi une pause de répit à cet endroit sera, selon nous, la bienvenue. Initialement fondé au XIXe siècle par les Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean, le marché couvert n’a pas connu un parcours de prospérité des plus exemplaires. Démolition pour cause d’assainissement, bombardements sévères durant la Seconde Guerre mondiale et complet délaissement dans les années 1990 sont le genre de drames successifs qui ont empêché cette adresse d’avoir le succès qu’elle mérite.

Heureusement, la roue a tourné et avec la nomination de La Valette en tant que Capitale européenne de la culture en 2018, le gouvernement a fait renaître le marché couvert de ses cendres en le plaçant au cœur d’un projet de rénovation prometteur. Et le résultat ne peut pas être plus parlant que le bâtiment que vous avez face à vous aujourd’hui. À la fois tendance et innovante, la nouvelle réputation et réussite du site surfe sur un concept en 3 objectifs : “Cook, Eat, Relax”.

En clair, ça donne un supermarché au sous-sol de la bâtisse pour acheter tous les ingrédients nécessaires à ses prochaines recettes. Puis un grand espace de restauration au rez-de-chaussée pour sauter l’étape de préparation et arriver directement aux plaisirs de la dégustation. Et pour finir, tout un espace de détente au premier étage pour tranquillement faire sa digestion ou profiter de l’un des événements culturels qui y sont parfois organisés. Et oui, au marché couvert, il n’y a pas que le ventre qui repart bien rempli, il y a aussi notre jauge d’énergie et notre mémoire à présent pleine de souvenirs!

6 – Casa Rocca Piccola

Alors qu’elle ressemble aux dizaines de maisons qui la précèdent ou qui la suivent, la Casa Rocca Piccola est pourtant irremplaçable.

la valette casa rocca piccola

Lorsque les Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean combattent avec succès leurs envahisseurs turcs en 1565, La Valette se développe sur un modèle de ville prestigieuse pour rivaliser avec les autres capitales européennes. C’est de cette manière que la plupart des rues de la cité voient éclore des palais dotés d’un pur esthétisme comme notre chère Casa Rocca Piccola.

Baptisée en l’honneur de son premier propriétaire, l’amiral Don Pietro de La Rocca, la demeure compte plus de 50 pièces, dont une chapelle, toutes conçues en enfilades. Certaines d’entre elles sont aujourd’hui ouvertes au grand public lors de la visite menée par la marquise de Piro, dont la noble famille maltaise est la propriétaire actuelle des lieux.

7 – Malte/La Valette et leur histoire

Hormis ses paysages magnifiques, La Valette c’est aussi les récits d’une capitale méditerranéenne écrits au fil de ses peuples, de ses conquêtes et de ses dominations. Si l’Antiquité lui ramène les empires grecs puis romains et que le Moyen Âge lui confère une occupation arabe, La Valette prend ses toutes premières marques qu’à partir de la Renaissance. Commençons par le commencement! En 1530, Charles Quint, empereur germanique et roi d’Espagne, cède la souveraineté de l’archipel aux Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean.

Une façon pour lui d’avoir un ordre militaire en Méditerranée face aux avancées ottomanes. Tout juste installés sur leurs nouvelles terres, principalement portuaires, les nouveaux propriétaires renforcent de ce pas leur zone d’implantation en construisant le fort Saint-Elme à la place d’une ancienne tour de guet. Dans leur progression en tant que puissance souveraine, les membres de l’Ordre se heurtent à l’un des plus gros épisodes historiques maltais, à savoir le Grand Siège de Malte.

À ce moment-là, on est en 1565 et les troupes ottomanes veulent conquérir l’île. Mais face à la défense exceptionnelle et persévérante de leurs hôtes, les Ottomans capitulent, fuient et perdent de ce fait la bataille. Après cette victoire écrasante, mais non sans d’importants dégâts, Jean Parisot de La Valette, Grand Maître des Chevaliers de l’Ordre, fonde la nouvelle capitale entre 1566 et 1571. Et pour le nom qui lui sera donné, tout est déjà réfléchi. En 1798, c’est au tour de Napoléon Bonaparte de tenter sa chance dans la conquête de ce territoire insulaire et de sa capitale. Il y parviendra et il y restera jusqu’en 1800, le temps que les Maltais sous l’aide de l’Angleterre, mettent un terme à l’occupation française. Alors oui, les Français sont bien partis, mais les Anglais, eux, en ont profité pour rester.

D’où la transformation de l’île en tant que colonie britannique en 1814. Après 150 années à être anglaise, Malte retrouve finalement son indépendance en 1964 et devient officiellement une république en 1974. Depuis 2004, l’île appartient à l’Union européenne et quant à sa capitale, La Valette, elle est devenue l’une des destinations les plus appréciées du bassin méditerranéen.

8 – Lower Barrakka Gardens

Promesse d’un instant suspendu en pleine nature, les Lower Barrakka Gardens s’apparentent à une petite oasis surplombant le Grand Port. Au milieu de la végétation et des dizaines d’hibiscus qui colorent les allées en été, se notent quelques monuments qui méritent d’être admirés. Difficilement évitable par sa taille, se note en premier ce mémorial en forme de temple grec érigé à la gloire de Sir Alexander John Ball. Ce vice-amiral anglais est notamment honoré en ces lieux pour avoir chassé l’armée française de Malte à la fin du XIXe siècle.

la valette lower barrakka gardens

Plus modestes, mais pas moins symboliques, les militaires d’Antonio Sciortino commémorent le Grand siège de Malte survenu en 1565. C’est durant cet épisode historique que l’Empire ottoman, anciennement les Turcs, a échoué dans la conquête de l’île face à l’impitoyable résistance des Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean. Autrement, dans une ambiance plus détendue, on aurait tort de ne pas simplement se poser et profiter de la vue dégagée sur le front de mer.

9 – Point de vue sur les Trois Cités

Tourner le dos à La Valette, à l’approche de ce vaste panorama , n’est vraiment pas un drame en soi. Plus que d’y contempler les eaux de la Méditerranée et la ferveur du Grand Port, on y apprécie aussi la vue sur les Trois Cités qui se tiennent individuellement sur les langues de terre face à vous. Connues comme l’un des joyaux historiques du pays, Senglea, Vittoriosa et Cospicua sont en réalité les 3 villes où les Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean se sont installés à leur arrivée vers 1530.

En témoignent les 4.5 kilomètres de remparts et les quelques forts qui pour le coup sont tous plus anciens que la capitale maltaise. Si leur découverte se fait indépendamment les unes des autres, ici vous aurez toujours l’occasion de les voir réunies sur la même photo souvenir. Alors, on y va et on bombarde en rafale s’il vous plaît!

10 – L’Auberge de la Castille – Léon et Portugal

Ouverte sur le port depuis 1574, l’Auberge de la Castille – Léon et Portugal est un monument qui se met aussi bien au service de l’histoire que de l’architecture maltaise. Originellement, la bâtisse faisait partie des 7 auberges de La Valette où résidaient et se réunissaient les Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean.

Auberge de la Castille La Valette

Chacune de ces résidences avait d’ailleurs la particularité d’être rattachée à un ou plusieurs territoires à la fois. Dit de Castille, de Léon et Portugal, cette superbe demeure accueillait donc par logique des chevaliers de langues espagnole et portugaise. L’un deux, Manoel Pinto da Fonseca, y a même laissé ses marques de diverses manières. En premier, il a fait évoluer le style classique de l’édifice pour quelque chose de plus baroque.

Puis il a laissé un buste à son effigie sur la façade ainsi que ses armoiries personnelles gravées sur le fronton. Lieu de prédilection des chevaliers et siège des forces armées britanniques en 1805, l’Auberge de la Castille – Léon et Portugal garde encore de nos jours tout son crédit en abritant le bureau du Premier ministre de Malte.

Notez ce contenu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut