Accueil » Visiter Édimbourg » Palais de Holyrood

Palais de Holyrood

Visiter Edimbourg,

Itinéraire Entre mythes et réalité

guillemet haut
Le ,
par Romane
audioguides

Audioguides

point de vue

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Plein d’anecdotes

Découvrir l »itinéraire

Le Palais de Holyroodhouse fait partie du patrimoine à la fois historique et architectural de la capitale écossaise. Il marque la limite du quartier ancien, appelé ici Old Town. C’est ici que réside la reine Elisabeth II lorsqu’elle vient visiter l’Écosse, tout comme les autres rois et reines depuis le XVIe siècle. C’est en 1503 que le roi Jacques IV ordonne la construction de ce somptueux palais, à l’emplacement d’une maison d’hôte qui accueillait déjà les rois avant son édification. Devenu une impressionnante demeure, le palais sera agrandi et embelli un siècle plus tard par le roi Jacques V qui fit construire l’une des tours, connue pour avoir servi de résidence à la célèbre reine Marie Stuart, qui n’était autre que sa fille. L’occasion pour moi de vous raconter la vie tumultueuse de cette reine d’Écosse, dont le nom a fait le tour du monde et qui, vous allez le voir, a eu un destin tragique. Née en 1542, elle est couronnée reine d’Écosse à l’âge de neuf mois, suite à la mort soudaine de son père, le roi Jacques V. À ce moment-là, la situation entre l’Écosse et l’Angleterre est toujours aussi tendue, l’Angleterre voulant unir les deux pays, l’Écosse s’alliant avec la France pour éviter d’être attaquée par les Britanniques. Marie Stuart grandit en France et épouse François II, roi de France, qui meurt seulement 2 ans plus tard. Elle devient alors, en plus d’être reine d’Écosse, reine de France. Ayant perdu son mari, elle retourne vivre en Écosse, mais se retrouve confrontée à une religion qu’elle ne connaît pas, issue de la Réforme protestante qui touche l’Europe au XVIe siècle. Étant catholique, la reine n’est pas très bien accueillie : elle décide, quelques années plus tard, d’épouser son cousin, Lord Darnley, avec qui elle aura un fils, Jacques VI. Son nouveau mari meurt trois années plus tard, assassiné. Marie Stuart est la principale suspecte, d’autant plus qu’elle épousera seulement quelques mois plus tard James Hepburn, comte de Bothwell, également suspecté du meurtre de Lord Darnley. Elle est alors rapidement emprisonnée, et sera forcée de laisser sa place à son fils, qui devient alors Jacques VI d’Écosse, et deviendra d’ailleurs plus tard Jacques Ier d’Angleterre. Ayant réussi à s’évader, Marie Stuart part alors chercher de l’aide auprès de sa cousine, Elisabeth Ire, reine d’Angleterre, mais celle-ci n’ayant pas apprécié la rivalité qu’il y avait entre elles, elle la fera enfermer pendant plus de 14 ans en Angleterre avant de la faire condamner à mort. Pas cool, la cousine… Il est d’ailleurs dit que le bourreau qui l’a exécutée ce jour-là était ivre et a dû donner trois coups de hache pour détacher la tête de la martyre… qui est donc, en plus de tout cela, morte dans d’atroces souffrances… Vous comprenez maintenant pourquoi je vous parle de destin tragique. Et encore, je ne vous ai parlé que des grandes lignes… Si vous souhaitez en savoir plus sur la vie de cette reine écossaise, n’hésitez pas à visiter le palais de Holyrood, dans lequel une partie entière lui est consacrée pour retracer son histoire terriblement poignante. Vous aurez aussi l’occasion de découvrir les vestiges d’une abbaye du XIIe siècle, l’une des plus importantes du pays. C’est elle qui était utilisée avant qu’elle ne soit remplacée par Canongate depuis le XVIIe siècle. Un palais qui a donc de quoi émerveiller les plus curieux d’entre vous !

audioguides

Audioguides

point de vue

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Plein d’anecdotes

Visiter Edimbourg

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Plus de 200 visites dans le monde !

france

Visiter la France

europe

Visiter l’Europe

monde

Visiter le monde

Notez ce contenu
Retour en haut