Accueil » Visiter Saint-Malo » La Tour Solidor, un haut lieu symbolique à visiter à Saint-Malo

Chercher
Generic filters

La Tour Solidor, un haut lieu symbolique à visiter à Saint-Malo

Visiter Saint-Malo,

Itinéraire proposé pour cette ville : À l’abordage !

quote haut
Le ,
par Valérie
La Tour Solidor, un haut lieu symbolique à visiter à Saint-Malo

Si vous passez par Saint-Malo, la visite de la Tour Solidor s’impose. Située dans le quartier Saint-Servan aux abords de la Cité d’Alet, cette tour domine l’embouchure de la Rance.

D’architecture médiévale défensive, la Tour Solidor est composée de tours flanquées de mâchicoulis, d’un pont dormant qui repose sur 2 arches et d’un pont-levis. Les adeptes de fortification médiévales ne pourront que l’adorer !

Quant aux amateurs de belles photos, ils ne seront pas en reste. En effet, un magnifique panorama sur l’estuaire de la Rance et la baie de Saint-Malo les attend en haut de la tour en faisant le tour par le chemin de ronde.

À quoi servait la Tour Solidor ?

La tour Solidor fut construite au XIV e siècle afin de garder le contrôle sur la ville de Saint-Malo et les entrées au niveau de la Rance. Perchée sur son îlot rocheux, son nom se traduirait du breton par Porte de la Rivière. Il s’agit donc bien d’un lieu de surveillance.

Tour Solidor St Malo

De quoi est composée la Tour Solidor ?

En visitant la Tour Solidor, vous découvrirez 3 étages dans les 3 tours rondes et élancées, une combinaison de ces 3 tours compose en fait la tour entourée d’eau, elle-même marquée par le châtelet d’entrée, auxquels s’ajoute une cour.

Une construction en hauteur était nécessaire afin de pouvoir contrôler les accès à Saint-Malo. Pour vous rendre en haut de la tour, il faudra franchir les 104 marches qui se font, dit-on, aisément.

Les différentes utilisations de la Tour Solidor au fil des siècles…

Initialement conçue pour jouer le rôle de tour de guet, elle sera par la suite utilisée comme prison à la révolution, puis comme entrepôt sous l’Empire.

À partir des années 70, elle deviendra jusqu’à récemment un musée, celui du Long Cours – Cap Horniers qui regorgeait d’objets et d’instruments de bord ayant appartenu à des marins, mais également, de cartes marines des XIX et XX e siècles. Toutes ces richesses ont été transférées au musée d’histoire maritime à Saint-Malo.

L’histoire de la Tour Solidor

  • Les gallo-romains au IV e siècle avait déjà utilisé ce rocher pour y construire un fortin afin de protéger le port d’Alet. Il est encore possible aujourd’hui d’apercevoir certaines de ces pierres romaines qui font partie des fondations de la tour.
  • La tour d’Oreigle ou Tour d’Aiquin, un site fortifié construit sur les ruines du fortin gallo-romain, est détruite au XIII e siècle par les soldats malouins.
  • Au XIV e siècle, Jean IV de Bretagne fait construire le donjon sur les ruines de la tour d’Oreigle, afin de garder le contrôle sur la Rance et la ville de Saint-Malo dont les habitants se montraient rebelles, et discutaient son autorité.
  • Le pont-levis est remplacé par un pont en pierre en 1756.
  • Le grand toit que l’on peut voir actuellement n’est pas d’origine, il est modifié au XIXe siècle par l ’architecte Albert Ballu.

À la période gallo-romaine, la mer était plus basse de 8 mètres, ainsi, si vous vous trouverez à proximité de Tour Solidor à marée basse, peut-être aurez-vous la chance d’apercevoir la chaussée en pierre qui conduisait au port gallo-romain…

Découvrez notre itinéraire complet pour visiter Saint-Malo

La Tour Solidor, un haut lieu symbolique à visiter à Saint-Malo
audioguides

Audioguides

decouvertes

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

decouvertes

Plein d’anecdotes

Visiter Saint-Malo

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Plus de 200 visites dans le monde !

france

Visiter la France

europe

Visiter l’Europe

monde

Visiter le monde

Retour haut de page