Accueil » Visiter New-York » Comment trouver un billet d’avion pas cher ?

Comment trouver un billet d’avion pas cher ?

Visiter New-York,

Itinéraire proposé pour cette ville : Au cœur de Manhattan

quote haut
Le ,
par Emilie

À l’heure des préparatifs de son voyage, une fois la destination validée, le problème majeur reste comment trouver un billet d’avion pas cher !

Avec la crise du covid, la faillite de grandes entreprises du voyage et la flambée des prix du kérosène, l’aviation n’a jamais été aussi chère et le temps des billets low cost est clairement révolu !

Le transport représente en effet une bonne partie du budget voyage, surtout si l’on a choisi des terres reculées ! Gardez votre argent pour vos vacances et non pour le transport avec ces quelques astuces à connaitre absolument avant d’acheter son billet !

10 astuces infaillibles pour payer son billet d’avion moins cher !

panneau affichage aeroport

1.Utiliser un bon comparateur de vols.

Cela peut paraitre évident et pourtant ! Nombreux sont ceux qui ne prennent pas le temps de vraiment fouiller le web à la recherche du meilleur tarif, ou qui préfèrent prendre le vol conseillé en agence. Votre agence de voyages préférée a certes droit à des tarifs privilégiés (de moins en moins d’ailleurs), mais elle applique également une marge sur le prix détaxé du billet, car il faut bien qu’elle se rémunère ! Il y a d’autres avantages indéniables liés bien entendu à l’après-vente et aux éventuels problèmes, mais ici, nous parlons purement de tarifs et de bonnes affaires, donc on passe absolument par des comparateurs de vols.

Voici les 6 meilleurs comparateurs de vols

1.Google Flights

On aime Google flights avant tout pour son calendrier indiquant les prix proposés à chaque date. Si vous êtes flexible, c’est un excellent premier outil pour déterminer quand partir. Cela vous évitera d’essayer mille combinaisons de dates jusqu’à trouver la moins chère ! Sa fonction “explorer” est également très appréciable si vous êtes en manque d’inspiration, puisqu’elle vous donne en un coup d’œil, les prix en aller-retour sur toutes les destinations possibles depuis votre ville de départ. Google flight n’est pas forcément le plus simple dans la redirection pour l’achat, mais c’est un bon premier pas pour dégrossir vos plans de voyage et trouver les dates les plus avantageuses.

2. Kiwi.com

Kiwi.com, lui, est passé à la vitesse supérieure. Ici, ce n’est plus un simple comparateur de vols à l’ancienne. L’entreprise tchèque mise sur les voyages à petits prix et  mélange bons plans de voyageurs aguerris aux nouvelles technologies pour vous montrer ce que les compagnies aériennes préfèreraient vous cacher ! Eux-mêmes se décrivent comme des hackers du système ! Ils ont le même système de calendrier que Google flights. Voici quelques-uns de leurs services qui font la différence.

  • Transfert autonome : Vous pouvez combiner un avion avec un bus ou un train en une seule réservation, pour avoir plus de choix et de meilleurs tarifs sur un itinéraire que vous n’auriez pas imaginé vous-même.
  • Villes cachées : grande première chez kiwi, vous pouvez prendre un billet avec une escale dans votre ville de destination finale et “oublier” la seconde partie du trajet. Ça peut paraitre fou, mais il est parfois plus intéressant de descendre en cours de route ! Certaines villes sont en effet plus populaires que d’autres !
  • Billets jetables : Les compagnies aériennes surtaxent les billets en aller simple. Il est préférable de toujours choisir un aller-retour. Kiwi à prit partie de toujours vous proposer le tarif le plus avantageux, et ce, même si c’est un aller-retour alors que vous n’aviez demandé qu’un aller simple ! À vous de choisir d’utiliser ou non le retour !
3. Ulysse

Cocorico, voici le dernier-né des comparateurs de vols et il est 100% français ! Des critères innovants, comme la prise en compte écologique qui vous indique quel vol émet le moins de carbone sur votre parcours, une interface moderne, sans pubs et facile d’accès, une navigation claire et toujours une proposition des trois meilleurs vols avant de vous noyer sous les informations. Ulysse n’est pas qu’un comparateur, il est aussi agence de voyages. Vous pouvez donc gérer votre réservation, prendre leur assurance annulation sans motifs et parler à de vrais gens si vous avez un problème ! Le grand luxe aujourd’hui, dans ce temps de centre d’appels délocalisés au bout du monde où personne n’arrive jamais à vous aider.

Pas de frais cachés qui apparaissent tous les deux clics, le prix indiqué au départ est celui que vous allez payer ! Sauf bien sûr si vous rajoutez vous-même des options.

4. Skyscanner

Le doyen de la fête, Skyscanner, est peut-être le plus connu et le plus utilisé des comparateurs de vols. Et à juste titre ! Skyscanner a le chic pour trouver les tarifs les plus avantageux ! Vous n’êtes pas obligé de choisir un aéroport ! Vous pouvez simplement définir le pays dans lequel vous voulez vous rendre et le robot vous proposera différentes options ! Et si vous n’avez pas d’idées, vous pouvez tout simplement cliquer sur “ partout” et vous laisser tenter !

5. Algofly

Algofly, comme son nom le laisse entendre, utilise un algorithme en plus de son comparateur de recherche. Il compare votre résultat aux statistiques et à l’historique des courbes de prix observées les années précédentes sur la même destination. Il vous indiquera donc les meilleurs prix du marché, mais également s’ils sont susceptibles de descendre ou si au contraire, vous venez de dénicher une affaire en or et ne pouvez pas la laisser passer !

6. Momondo

Le comparateur de vols danois est comme son pays, clair et ordonné ! L’utilisation est simple et l’interface très visuelle. Des graphiques vous indiquent l’évolution des prix et vous donne des conseils sur le meilleur moment pour acheter votre vol ou encore des informations sur les différentes compagnies qui proposent votre trajet ou le mois le plus intéressant pour se rendre là où vous voulez aller !

 

2.Être flexible

Vous l’avez compris en regardant vos comparateurs de vols, les prix peuvent passer du simple au double ou même au triple selon la date choisie. Alors, il est vrai que tout le monde n’a pas la chance de pouvoir partir hors saison, ou de prendre ses vacances comme bon lui semble, mais dans la mesure du possible, il est très important de pouvoir être flexible d’au moins un ou deux jours.
 Évitez au maximum de partir le week-end. On privilégie de voyager entre le mardi et le jeudi.

Les horaires peuvent également influencer les tarifs. Si vous n’avez pas peur de vous lever aux aurores ou de dormir à l’aéroport, n’hésitez pas à regarder les tarifs des vols aux horaires impossibles ! Plus difficiles à remplir, ils sont souvent un peu moins chers.

Il en va de même pour les jours où personne ne veut voyager ! Comme Noël et Jour de l’an !

Et on n’oublie pas le calendrier du pays où l’on va ! Leur grandes vacances, leurs fêtes traditionnelles ou célébrations particulières ! (Nouvel An chinois, carnaval de Rio, Semana Santa etc.)

3.Chercher le hub

Les compagnies aériennes fonctionnent sur le principe du Hub. Elles doivent toutes passer par leur aéroport de référence. Si vous voyagez avec Air France et que vous partez de province, vous passerez forcément par Paris même si vous avez l’impression de “reculer”. Pensez donc au hub de votre compagnie, et voyez si vous ne pouvez pas finir le voyage par vous-même !

Par exemple, si vous vous rendez en Asie du Sud Est, vous pouvez regardez directement votre destination finale, mais vous pouvez aussi dézoomer votre esprit et observez les gros hubs qui l’entoure. Vous pouvez parfaitement trouver un vol moins cher vers Singapour ou Kuala Lumpur, y passer quelques jours (ou pas) et poursuivre votre voyage avec un vol low cost local ou même dans certains cas, grâce aux transports en commun !

4.Choisir son moment

Trouver les meilleures dates de voyage ne suffit pas, il faut aussi savoir quand réserver ! Faire ses valises et prendre un billet dernière minute à l’aéroport pour trois fois rien est un mythe qu’on ne voit qu’au cinéma ! Les compagnies ont un certain nombre de places par catégories à l’intérieur de chaque classe de réservation. Lorsque les moins chères sont épuisées, vous tombez dans la fourchette de prix supérieure.

S’y prendre à l’avance (3 mois suffiront) est un gage important dans l’obtention d’un bon prix. Ensuite, il est vrai que les compagnies actualisent leurs sites et peuvent remettre en vente des tarifs plus intéressants. On dit qu’il faut regarder la nuit du mardi, mais ce n’est pas une science infuse ! En tout cas, ce qui est certain, c’est qu’il faut éviter de chercher son billet entre 18h et 22h ! L’heure de pointe à la sortie du boulot ! Mettez le réveil et faites vos recherches avant 6h du matin !

5.Aller voir ailleurs

Les prix des billets d’avion peuvent parfois varier selon le pays d’achat ! Ce n’est pas normal, je vous l’accorde, mais c’est véridique ! Les compagnies fixent leur prix aussi en fonction du portefeuille des voyageurs. N’hésitez pas à faire ce petit test. Cherchez les extensions web des pays dans lesquels opère la compagnie sélectionnée et refaites votre recherche avec la nouvelle extension derrière le .com (.es, .it,  .ca ; .mx , .ar.) Ce n’est pas vrai pour toutes les compagnies et ça ne marche pas à tous les coups, mais vous pourrez trouver de sacrées différences sur un même vol, alors ça vaut le coup d’essayer  !

6.Voyager incognito

Vous le savez certainement, mais vous ne le faites pas systématiquement pour autant, pensez à faire vos recherches en mode incognito ! Effacez votre historique, videz vos cookies, et passez en navigation privée. Vous pouvez également activer le VPN (virtual Private Network) si vous en avez un.

Les prix augmentent au fur et à mesure de votre recherche ! Résultat, vous avez peur que ça s’empire et vous vous empressez d’acheter !

7.Penser low cost

Les compagnies low cost n’apparaissent pas sur les comparateurs de vols, tout simplement parce qu’elles refusent de leur payer des commissions. Pour vos voyages en Europe, vous savez très bien vous servir d’EasyJet ou encore de Ryanair. Mais dès que l’on part un peu plus loin, on ne sait plus comment s’y prendre !

Ces derniers temps ont été très compliqués pour les compagnies aériennes, petites ou grandes. Certaines ont mis la clef sous la porte, d’autres ont largement été aidées par leur pays. Et au milieu de tout ça, d’autres sont nées.

À côté de votre recherche, via les comparateurs, vérifiez s’il y a une compagnie low cost à laquelle vous n’auriez pas pensé pour votre destination. Comme par exemple la compagnie norvégienne low cost long-courrier “Norse Atlantic qui propose des vols vers les États-Unis à moins de 200€ !

Une fois arrivés, vous aurez peut-être également besoin d’un vol intérieur. Cherchez donc quelles sont les compagnies low cost du continent où vous vous trouvez ! Tiger Airways et Air Asia vous proposeront des vols aussi bas que 10 € en Asie et Spirit airlines aux États-Unis offre un large éventail de prix cassés à travers le pays et l’Amérique centrale ! Si vous vouliez mixer un séjour à Los Angeles et une semaine au Mexique, ce sera bien plus intéressant de prendre un aller-retour Paris-Los Angeles et un autre aller-retour intérieur LA-Cancun !

8.Toujours prendre un aller-retour

La base. Un vol aller simple ne vaut jamais le coup (sauf compagnies low cost). De plus, certaines destinations obligent un billet retour pour embarquer ! Après, vous pouvez avoir de la chance et partir des années en voyage avec un seul aller simple en poche, ou vous retrouver à l’aéroport, forcé d’acheter en vitesse un billet retour pour avoir le droit d’embarquer (croyez-moi, dans les deux cas, c’est du vécu !).

Donc, deux choses l’une. Si vous voulez la liberté de voyager sans contraintes de temps, ou vous expatrier à l’étranger, et ne souhaitez pas acheter un aller-retour, sachez qu’il existe un site spécialisé (One Way Flight ), qui vous fournit des billets retour justificatifs pour 19 € peu importe la destination. Attention, ce ne sont pas de vrais billets, vous ne pourrez pas voyager avec. Ce sont simplement des justificatifs de réservation de vol retour valide14j et qui s’annuleront puisque le vol ne sera pas payé. Entièrement légal, pas de problème de ce côté-là.

Par contre, si vous pensez rentrer, mais ne savez pas quand, ce sera toujours plus avantageux de prendre un aller-retour. Vérifiez bien les conditions et veillez à ce que votre billet soit modifiable, si possible à moindres frais. Vous pourrez ensuite changer votre date de retour (attention aux éventuelles différences tarifaires).

Parfois il arrive même que l’aller-retour soit carrément moins cher que l’aller simple ! Dans ce cas, n’hésitez pas. Vous n’aurez plus qu’à annuler votre vol retour (n’oubliez pas que certaines taxes d’aéroport d’un vol non pris sont remboursables !). Attention par contre, cela ne marche pas dans l’autre sens ! Si vous n’embarquez pas à l’aller pour x raisons, votre vol retour est perdu !

9. Regarder les sites de bons plans

Certains sites sont spécialisés dans le dénichage de bonnes affaires. C’est le cas du français “Voyages Pirates” par exemple. Ils cherchent pour vous des promos, ou des erreurs de tarifications et se rémunèrent en prenant une commission sur le prix. Donc pas de panique, vous ne paierez rien de plus que le prix affiché ! Vous pouvez également aller voir le site de “Secret Flying” ou encore “Holidayguru”.

Dans la catégorie “bons plans”, n’oubliez pas de regarder vos escales !! Vous partez au Costa Rica et votre vol s’arrête 3h à Miami ou à New York ? Pourquoi ne pas transformer ces 3h en 3j ? La plupart du temps, cela ne vous coûtera rien ou presque rien et vous aurez eu un petit séjour à New York sans rien avoir à dépenser en plus !

Vous pouvez le faire par vous-même, en décortiquant le vol en deux, une fois que vous avez vu quelle escale faisait votre compagnie ou alors en appelant le service client pour modifier le deuxième tronçon (encore une fois, les deux cas sont du vécu, et les deux fonctionnent !)

10.Penser aux multidestinations

Si vous partez faire un grand voyage et que vous aller traverser un grand pays comme l’Australie, les États-Unis ou le Canada, ou alors que vous visiter deux pays comme le Pérou et la Bolivie ou encore que vous souhaitez terminer votre safari en Tanzanie par 4 jours à Zanzibar, surtout n’achetez pas votre billet avant d’avoir votre plan de voyage en tête et validé !

Prendre une arrivée et un départ de la même ville peut être extrêmement contraignant et vous faire perdre un temps précieux à tenter de retourner sur vos pas !

L’exemple typique aux États-Unis est d’arriver à Los Angeles et de repartir de San Francisco ! En Australie, n’hésitez pas à arriver à Cairns et à repartir de Melbourne, au Canada, d’arriver à Vancouver et repartir de Calgary, ou encore d’arriver au Pérou à Lima et de repartir de La Paz en Bolivie.

Les comparateurs de vols proposent l’option multidestination. Vous n’avez qu’à remplir vos dates de voyages, le prix est calculé comme un aller-retour et non comme deux allers simples.

Cela pourra vous permettre également de faire une portion du voyage par la terre ou via des vols low cost nationaux.

En Conclusion

Vous avez à présent toutes les clés en main pour être plus fort que le système et dénicher le billet d’avion le moins cher du marché !

Bon Voyage !

Découvrez notre itinéraire complet pour visiter New-York

audioguides

Audioguides

decouvertes

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

decouvertes

Plein d’anecdotes

Visiter New-York

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Plus de 200 visites dans le monde !

france

Visiter la France

europe

Visiter l’Europe

monde

Visiter le monde

Notez ce contenu
Retour en haut