Quartier Croix Rousse à Lyon : que faire et que visiter ?

Visiter Lyon, Itinéraire Au pied de la Colline

quote haut

Le
par Valérie

decouvertes

Points d’intérêts

audioguides

Audioguides

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Pleins d’anecdotes

quartier croix rousse lyon

Au 19 e siècle, vous auriez arpenté les rues de la Croix Rousse au son des bistanclaques, ces métiers à tisser dont le nom est issu du bruit très particulier qu’ils produisaient. La soierie, qui a fait vivre ce quartier pendant plus de 5 siècles, est toujours présente, mais à plus petite échelle. La maison des Canuts (nom donné aux ouvriers de la soie) est un incontournable lors de votre visite dans ce quartier mythique. Vous tomberez sous le charme de l’esprit village de ce quartier entre pentes, escaliers street art, traboules, trompes l’œil et son immense plateau qui vous offre une magnifique vue sur la basilique de Fourvière, le vieux-Lyon et sa presqu’île.

La croix Rousse, un quartier d’artistes

Les Parisiens ont Montmartre, les Lyonnais ont la Croix Rousse ! Les galeries d’art, l’artisanat d’art, les créateurs, les trompes l’œil, sont autant de possibilité de découvrir cette facette de la Croix Rousse.

Street-art, graff et graffitis

Un art éphémère, pour la plupart, lorsqu’ils n’ont pas été réalisés de façon volontaire, certains plus permanents peuvent rester plusieurs années. Le plus connu est le mur peint des Canuts qui recouvre toute la façade d’un bâtiment. La particularité de cette fresque, mise à part sa taille, est que les personnages représentés habitent réellement le quartier de la Croix-Rousse. Autres points intéressants :

  • Le passage Mermet et son « escalier bleu »,
  • Le regard vairon de Davis Bowie rue Neyret,
  • Les escaliers rue Prunelle…

Le village des créateurs

Au Passage Thiaffait, 75 artistes de la mode, de la déco et du design présentent leur création toute l’année.

La place des terreaux

Cette place, aménagée au 17 e siècle, est le cœur politique de la ville de Lyon. C’est également un espace culturel qui occupe une place de choix lors de la Fête des Lumières. Les Lyonnais aiment cette place pour sa beauté, pour se retrouver dans l’un des nombreux restaurants, ou sur une terrasse pour prendre un café. Les points d’intérêts :

  • L’hôtel de Ville construite au 17 e siècle et restauré au 19 e siècle suite aux bombardements.
  • Le Palais Saint-Pierre, cette ancienne abbaye abrite aujourd’hui le musée des Beaux-arts, les décors du réfectoire et de l’escalier d’honneur du 17 e siècle sont absolument magnifiques, tout comme le cloître et les jardins.
  • La fontaine de Bartholdi, du 19ème siècle, a été à l’origine réalisée pour la ville de Bordeaux, raison laquelle elle représente la Garonne et ses 4 affluents.

Le saviez-vous ? C’est depuis le balcon de l’hôtel de ville en 1944 que le général de Gaulle proclame Lyon, « capitale de la Résistance ».

Les traboules

Les traboules sont des passages entre les bâtiments permettant de rejoindre des rues parallèles. Ce passage piéton relie les cours et les immeubles entre eux et ressemble, à s’y méprendre, à un passage secret…

La Cour des Voraces

Cette traboule doit sa renommée à la révolte des Canuts en 1848, elle leur servait alors de refuge. Ces ouvriers de la soie, qui vivaient dans une grande pauvreté, devaient se cacher des soldats en charge de mater ces révoltes ouvrières. Pendant la 2e guerre mondiale, la cour des Voraces était un passage secret utilisé pour éviter la surveillance des allemands.

Le monumental escalier couvre 6 étages de l’immeuble et sert de liaison entre 3 espaces distincts (place Colbert, montée de Saint-Sébastien et rue Imbert-Colomés).

Autres traboules

Traboule Imbert Colomès, traboule des Capucins, traboule de Thou et son magnifique escalier…

Le plateau de la Croix-Rousse

Depuis la grande esplanade, vous pourrez apercevoir le parc de la Tête d’Or.

Le Gros Caillou

Il attire et intrigue les touristes de passage ce gros caillou, son histoire est assez originale. Alors que des ouvriers étaient en charge du percement de la ficelle qui servirait à relier le centre de Lyon et la Croix Rousse grâce au funiculaire, ils se retrouvèrent face à cet immense bloc de roche particulièrement dure. Ils n’eurent pas d’autre choix que de l’extraire afin de terminer les travaux et c’est ainsi que le gros caillou a naturellement trouvé sa place sur cette place, pour le plus grand bonheur des petits lyonnais qui s’amusent à grimper dessus.

Profitez de l’ambiance typique des bistrots lyonnais et de leurs spécialités : le café Jutard, le café de la Soierie…

Le marché

Tous les jours, sauf le lundi, un grand marché regroupant des producteurs locaux qui vous proposent des produits frais sur le boulevard.

Place de la Croix Rousse

La statue de Jacquard

Joseph Jacquard est l’inventeur lyonnais du métier à tisser semi-automatique, son invention visait à palier le manque de main d’œuvre au sein de l’industrie Lyonnaise. Un système qui facilitait le travail des ouvriers.

Place des tapis

La crieuse publique

Le dimanche à 11 h, une crieuse publique lit les petits mots laissés par les riverains dans les boîtes à lettres installées à divers endroits.

Les cocons

Des bancs qui ont la forme de cocons de vers à soie dans le quartier de la soie, quoi de plus logique !

La statue le chant des canuts

Hommage aux couples d’ouvriers qui travaillaient sur les métiers à tisser.

La Maison des Canuts

Une visite incontournable lorsque l’on visite la Croix Rousse, les canuts sont l’âme même de ce quartier. Vous y découvrirez tous les détails de l’histoire de la soierie lyonnaise, ses évolutions, les conditions des ouvriers, la culture du ver à soie… à travers une visite commentée particulièrement intéressante, avec, notamment, une démonstration de tissage sur un ancien métier à bras. Des visites familiales, adaptées aux enfants, sont également proposées.

Soierie vivante

Cette association se situe dans un atelier-logis de canuts, vous y découvrirez un atelier de passementerie ainsi qu’un atelier de tissage. Activités créatives pour les enfants ainsi que pour les adultes, le but de collectif est de sauver le patrimoine de la soie de la belle ville de Lyon.

La place Joannes Ambre

C’est à cet endroit que se trouve une croix en pierre de Couzon, on la reconnaît à sa couleur ocre, un peu dorée, qui donné le nom de la Croix Rousse à ce quartier.

L’amphithéâtre des Trois Gaules

Dans les temps reculés ou Lyon faisait partie du royaume des Celtes, 60 nations gauloises se retrouvaient une fois par an dans cet amphithéâtre.

Les églises

  • Église Saint-Bruno des Chartreux, de style baroque, vous y découvrirez l’un des plus beaux baldaquins avec ses volutes en bois doré.
  • Église Saint-Augustin, de style Roman – Byzantin construite au 19 e siècle pour les canuts.
  • Église Saint-Polycarpe, avec sa façade dotée de chapiteaux d’ordre corinthien, son fronton triangulaire et son orgue classé monument historique.
00 plan lyon 01
decouvertes

Points d’intérêts

audioguides

Audioguides

plan de visite

Plan de visite

anecdotes

Pleins d’anecdotes

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Plus de 200 visites dans le monde !

france

Visiter la France

europe

Visiter l’Europe

monde

Visiter le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page