Accueil » Visiter Annecy » Les 10 plus hauts sommets du monde

Les 10 plus hauts sommets du monde

Visiter Annecy,

Itinéraire proposé pour cette ville : La Venise des Alpes

quote haut
Le ,
par Emilie C.

1 000 809, voilà le nombre exorbitant de montagnes que l’on trouve dans le monde. Incroyable, non !?

Si certaines sont “basses” ou bien “moyennes”, notamment en Europe, d’autres flirtent facilement avec les 5000, les 7000 voir les 8000 mètres d’altitude au-dessus du niveau de la mer. Pour sagement les apercevoir ou inconsciemment les grimper, mieux vaut être bien préparé. Parce que les montagnes, aussi belles et endormies en apparence, sont des merveilles de la nature qui se méritent. Et encore plus lorsqu’il s’agit de gravir leur point culminant.

“Avoir le vertige”, une expression surfaite ?

Impossible avec le top 10 des sommets les plus hauts de notre planète :

1. L’Everest

everest sommet himalaya

Si “the sky is the limit”, l’Everest en est alors tout proche. C’est en effet à lui que revient le record du plus haut sommet de la terre avec ses 8848 mètres d’altitude, pour ne pas dire 9000.

Né d’une spectaculaire collision entre les continents indien et asiatique, l’Everest est une immense pyramide à trois faces et trois arêtes que l’on découvre au milieu du XIXe siècle. Son nom est d’ailleurs donné en l’honneur de Georges Everest, premier chef de la mission topographique qui cartographia l’Himalaya.

Depuis sa première ascension réussie en 1953, par le Néo-Zélandais Edmund Hillary et le Népalais Tensing Norgay, nombreux sont les alpinistes qui ont essayé de se mesurer à lui. Un peu plus de 14000 pour être précis. Seulement 4000 d’entre eux y sont parvenus et plus de 200 y ont laissé leur vie.

Très, voire trop célèbre à présent, le “Toit du monde” se fragilise un peu plus chaque jour sous le poids du tourisme de masse.

  • Localisation : À la frontière entre la Chine et le Népal
  • Chaîne de montagne : Himalaya
  • Altitude : 8848 m

2. Le K2

Bien qu’il soit recalé à la deuxième place du podium, en ce qui concerne son altitude de 8611 mètres, le K2 reste le sommet que l’on redoute le plus. Ses pentes très raides, ses glaciers redoutables et ses piliers de glace plus qu’instables sont le cauchemar des alpinistes. Même les plus expérimentés !

k2 sommet karakoram

En moyenne, sur 5 personnes qui parviennent à le gravir, non sans peine, on compte un décès. Rien que sur l’année 2020, 86 personnes ont perdu la vie lors de son ascension. Il est évident que le K2 a bien mérité ses surnoms de “montagne sauvage” et de “montagne sans pitié”.

Malgré tous les aspects d’un challenge ultime qu’implique ce lieu mythique, quelques courageux ont réussi à y planter leur drapeau. En 1954, les alpinistes italiens Achille Compagnoni et Lino Lacedelli ouvrent la voie après 70 jours d’assaut. Et en 2021, quasiment hier, une équipe népalaise réitère l’exploit. Mais cette fois-ci en saison hivernale par – 45°C à certains endroits.

  • Localisation : À la frontière entre la Chine et le Pakistan
  • Chaîne de montagne : Karakoram
  • Altitude : 8611 m

3. Le Kangchenjunga

Et la médaille de bronze de ce classement revient au sommet…. Kangchenjunga!

kangchenjunga sommet nepal

Pas fastoche à prononcer celui-là! C’est normal, c’est du tibétain pour dire “les cinq trésors des neiges”. De cette façon, on fait référence aux 5 pics qu’englobe le site naturel. Selon d’anciens mythes, chacun d’eux aurait des significations divines. On parle des 5 reliques de Dieu que sont l’or, l’argent, les pierres précieuses, le grain et les livres saints. 

De plus haut sommet du monde, avant la découverte de l’Everest en 1852, il a dégringolé deux rangs plus bas avec une altitude de 8586 mètres. Un score peu négligeable quand on apprend qu’il aura fallu 56 ans d’efforts intenses pour que des hommes accèdent à sa cime. Il s’agit des deux alpinistes britanniques M. Joe Brown et George Band qui réalisent cette performance particulière en 1955.

Alors que la mortalité a globalement chuté pour tous les plus grands sommets de la planète, le Kangchenjunga est l’exception à la règle. Dans son cas, elle a augmenté de 22% ces dernières années. Le ou la coupable ? Un risque d’avalanche qui augmente nettement la dangerosité de son ascension.

  • Localisation : À la frontière entre le Népal et l’Inde
  • Chaîne de montagne : Himalaya
  • Altitude : 8586 m

4. Le Lhotse

lhotse sommet himalaya

Aussi bien par son altitude de 8516 mètres que par sa position géographique, le Lhotse peut aisément se faire passer pour le petit frère de l’Everest. C’est bien simple, ils sont reliés. Mais être le “sommet satellite” du pic le plus haut du globe ne génère pas que des comparaisons flatteuses. Le Lhotse se voit bien souvent négligé et laissé pour compte, dans l’ombre de son voisin. À tort!

La place de quatrième de ce classement, le Lhotse ne l’a pas volée. Les premiers alpinistes à atteindre sa pointe sont deux Suisses, à l’époque inconnus au bataillon : Fritz Luchsinger et Ernst Reiss. La date du succès c’était le 18 mai 1956, après deux mois d’acharnement. Et 40 années plus tard, la Française Chantal Mauduit deviendra la première femme à gravir le sommet.

Avec le Lhotse, il faut s’attendre à trois itinéraires d’ascension pour le prix d’un. C’est tout bonnement dû aux trois cimes secondaires qui se partagent son arête orientale : Le Lhotse central I (8414 m), le Lhotse central II (8372 m) et le Lhotse Shar (8382 m).  Tous ont été gravis à l’exception du second de la liste qui reste aujourd’hui encore insurmontable.

  • Localisation : À la frontière entre le Népal et la Chine
  • Chaîne de montagne : Himalaya
  • Altitude : 8516 m

5. Le Makalu

En dehors d’une marque en vogue dans le domaine du ski, Makalu est aussi le nom du 5e plus haut sommet du monde. Par ailleurs fièrement intégré à la réserve naturelle du Qomolanga et au parc national Makalu Barun.

À l’image des autres montagnes listées dans ce palmarès, le Malaku compte parmi les “huit mille”. Il s’agit d’une liste bien connue dans l’alpinisme qui répertorie les 14 sommets de plus de 8000 mètres sur notre planète. Gravir ses monstres de roche, c’est affronter des difficultés particulières comme une altitude à très haut niveau, des conditions météorologiques rudes, une sensation d’isolement et un terrain dangereux.

makalu sommet himalaya

Connu tardivement, il ne fut escaladé qu’à partir de 1954. D’abord sous forme d’expéditions de reconnaissance d’ordre américaine, britannique et française. Puis plus sérieusement en 1955 lorsque les Français Lionel Terray et Jean Couzy réalisent la première ascension de celui qu’on surnomme localement Kumba karna, qui signifie “ le géant”.

  • Localisation : À la frontière entre le Népal et la Chine
  • Chaîne de montagne : Himalaya
  • Altitude : 8485 m

6. Le Cho Oyu

cho oyu sommet himalaya

Un accès plus facile en véhicule tout-terrain, des passages techniques plus modérés et une ascension plus rapide, voilà tout ce qui fait du Cho Oyu le sommet des “huit mille” le moins dur à atteindre. Reste néanmoins une excellente condition physique et une pratique régulière de l’alpinisme à avoir sans faute pour se donner rendez-vous à 8188 m d’altitude.

Même s’il reste un bon test pour se frotter à pire par la suite, le Cho Oyu réserve deux difficultés de parcours. Une zone de séracs (bloc de glace entouré de crevasses, dans un glacier) à traverser à 6600 m d’altitude et un long plateau sommital encore plus haut perché. Les alpinistes autrichiens Joseph Jochler et Herbert Tichy, ainsi que le népalais Pasang Dawa Lama sont les premiers à avoir surmonté ces obstacles en 1954.

Le Cho Oyu, pour dire la “déesse turquoise” en tibétain, a ses versants sud et nord inclus dans la réserve naturelle du Qomolangma (déclarée réserve de biosphère de l’UNESCO en 2004) et dans le parc national de Sagarmatha (inscrit sur la liste du patrimoine de l’UNESCO en 1979).

  • Localisation : À la frontière entre le Népal et la Chine
  • Chaîne de montagne : Himalaya
  • Altitude : 8188 m

7. Le Dhaulagiri

Oui, le Dhaulagiri fait lui aussi partie de l’Himalaya…Maaais, c’est l’un des seuls sommets de cette liste à pouvoir se vanter d’une identité 100% Népalaise.

Son nom sanskrit dérive des mots dhawala et giri qui ensemble donne “La montagne blanche, éblouissante”. Ça en dit long sur celle que l’on considère comme l’une des plus belles chaînes montagneuses au monde. Pour plus de concret, Google Images sera votre meilleur ami.

dhaulagiri sommet nepal

Découverte en 1808 par les Européens, le Dhaulagiri occupa pendant 30 ans la place du plus haut sommet mondial. La suite on la devine, 6 autres camarades ont progressivement  rebattu les cartes avec  l’Everest comme tête d’affiche. Une chose qu’on ne peut cependant pas lui enlever est son unique position sur la gorge la plus profonde jamais enregistrée : la gorge de Kali Gandaki.

Au fil des décennies, nombreux sont les alpinistes et grimpeurs qui se sont rendus dans la région pour vivre son ascension et admirer les paysages époustouflants des alentours. Les premiers à avoir ouvert la marche sont un groupe d’Autrichiens, mi-aviateurs, mi-alpinistes, qui ont créé l’histoire en 1960.

  • Localisation : Au Népal
  • Chaîne de montagne : Himalaya
  • Altitude : 8167 m

8. Le Manaslu

8 comme huitième de ce classement, mais aussi 8 comme 8163 m d’altitude. Voilà comment on résume brièvement le genre de sommet qu’est le Manaslu.

manaslu sommet nepal

Pour beaucoup d’aventuriers, en quête d’une première ascension où faire ses preuves, le Manaslu s’impose comme une évidence. Or, de façon paradoxale, son expédition est jugée plus technique et audacieuse que celle du Cho Oyu (deux rangs plus haut dans le classement pour rappel). Les responsables ? Une neige en forte quantité qui accroit la fatigue et la présence de nombreuses crevasses qui augmente le niveau de difficulté du parcours.

Si on aime dire que l‘Everest est la montagne des Britanniques, alors le Manaslu est par définition celle des Japonais. L’un d’entre eux, Toshio Imanishi, a été le premier à monter jusqu’à la cime de la “montagne de l’Esprit” en 1956.

Dans un but de promouvoir l’écotourisme, un circuit de randonnée d’une longueur de 177 kilomètres a été aménagé autour du sommet. De quoi profiter de l’hospitalité des Tibétains et apprécier dans le même temps les paysages himalayens surréalistes sans prendre trop de risque.

  • Localisation : Au Népal
  • Chaîne de montagne : Himalaya
  • Altitude : 8163 m

9. Le Nanga Parbat

nanga parbat sommet himalaya

Attention, avec le Nanga Parbat, il est primordial de ne pas confondre baisse d’altitude avec baisse du niveau de difficulté/risque. Le 9e sommet le plus haut du monde est évalué comme l’un des plus compliqués de la liste des “huit mille” à conquérir. Pour dire, même la voie d’accès la plus fréquentée et “accessible” de l’Everest ne présente pas autant de dangers (pentes abruptes, couloirs d’avalanche, fort risque de chute de pierres…) que la sienne.

Son côté “casse-gueule” ne fait littéralement aucun cadeau à tous ceux qui partent à son assaut. En 2009, on estime que 322 alpinistes sont arrivés au bout de leur mission pour 68 décès. Et rien qu’en mars 2019, 74 personnes ont vu leur rêve brutalement s’arrêter. Un décompte macabre qui, déjà vif dans la première moitié du XIXe siècle, a collé à jamais l’étiquette de “montagne tueuse” au Nanga Parbat.

Dans l’imaginaire collectif, on se souvient tous d’un Brad Pitt essayant en vain de grimper le Nanga Parbat dans le film “7 ans au Tibet”. Mais dans la vraie vie, sans un quelconque jeu d’acteur, il y a bien un homme qui est parvenu à concrétiser cette prouesse technique et physique en 1953. C’est l’Autrichien Hermann Buhl. Un champion qui mérite grandement que l’on se retienne de son nom.

  • Localisation : Au Pakistan
  • Chaîne de montagne : Himalaya
  • Altitude : 8126 m

10. Annapurna I

Ce n’est pas parce qu’il clôture le classement que l’Annapurna I est tout de suite moins impressionnant ou intéressant. Que nenni ! Il est le premier sommet de plus de 8000 mètres à avoir été escaladé. Alors oui, on vous voit venir avec vos “il en faut bien un…”. Mais des comme lui où la première tentative a été la bonne, honnêtement vous pouvez chercher, c’est rarissime.

annapurna I sommet himalaya

Alpinistes, amateurs d’aventures, ça se bouscule pour dompter la “bête hostile” qu’est l’Annapurna I. Seulement, entre se lancer dans son ascension et en revenir, il y a tout un monde. Vaste, trèèèès vaste! Pour vous donner une idée, le taux de mortalité est estimé à 1 mort pour 2 tentatives réussies. Depuis sa première ascension en 1950 par l’illustre duo français Herzog-Lachenal, au moins 298 autres ont été menées. On vous laisse faire le calcul du nombre de personnes qui sont montées sans jamais redescendre.

Annapurna I, parce qu’il y en a d’autres ? Oui, pour être juste il nous faut au minimum septuplé la mise. En réalité, l’Annapurna est une chaîne de sommets spectaculaires dont l’intégralité dépasse aisément les 7000 mètres d’altitude. La grande diversité de relief des lieux entre rizières bien vertes et cols lunaires fait qu’il n’existe pas un seul et unique trek Annapurna mais bel et bien plusieurs.

  • Localisation : Au Népal
  • Chaîne de montagne : Himalaya
  • Altitude : 8091 m

En conclusion

Au risque d’être un poil chauvin, voir too much cocorico, quant est-il de notre cher Mont Blanc dans tout ça ? Avec un pic culminant à 4909 m d’altitude, le favori des Alpes continue fièrement d’arborer le titre du plus haut sommet d’Europe Occidentale et le sixième sur le plan continental (tout en prenant compte des montagnes du Caucase).

Désolé pour lui mais ici, on s’attaque à la cour des grands. 10 sommets de compétition avec qui la réplique culte “je suis le maître du monde” prend enfin tout son sens !

Découvrez notre itinéraire complet pour visiter Annecy

audioguides

Audioguides

decouvertes

Points d’intérêts

plan de visite

Plan de visite

decouvertes

Plein d’anecdotes

Visiter Annecy

icone email

Inscrivez vous à notre newsletter

De belles destinations directement dans votre boîte email !

Plus de 200 visites dans le monde !

france

Visiter la France

europe

Visiter l’Europe

monde

Visiter le monde

Notez ce contenu
Retour en haut